Marilyn Monroe est inhumée le 8 août 1962 au Westwood Memorial Cemetary de Los Angeles. C'est son ex-mari et ami fidèle Joe DiMaggio, épaulé par Berniece Miracle la demie-soeur de Marilyn, qui se chargèrent d'organiser les funérailles - une petite cérémonie privée à 13h00 où aucune star d'Hollywood - Frank Sinatra, les Lawford, et même Dean Martin, qui épaula Marilyn lors de ses démêlés avec la Fox - ne furent conviés, malgré leurs protestations. Joe DiMaggio a écarté le tout Hollywood, qu'il rendait responsable de la disparition de Marilyn. On raconte que Frank Sinatra serait venu restant derrière les portes du cimetière; quand à Peter Lawford, il déclare: "Je suis choquée. Pat est venue par avion lundi soir en provenance de Hyannis Port, où elle était en vacances avec les enfants, pour assister aux funérailles de Marilyn. Mais nous n'avions pas été invités. Je ne sais pas qui en est responsable mais tout ça a été mal géré." Et Arthur Jacobs, responsable de la publicité de Marilyn, de déclarer que si Marilyn aurait elle-même établi la liste des invités, la moitié des personnes présentes n'aurait pas été sur sa liste et beaucoup de ses amis y auraient été inclus.
Allan Abbott et Ron Hast, qui étaient dans les porteurs du cercueil, ont aidé Joe DiMaggio pour l'organisation des funérailles: le corbillard, les fleurs, et d'autres services.
Parmi les 25 invités, se trouvent l'entourage professionnel de Marilyn, certains pourtant fraîchement remerciés: Pat Newcomb, Eunice Murray, Ralph Greenson en famille, et des amis de toujours comme Anne Karger et les Strasberg.
Whitney Snyder, son maquilleur de toujours, l'a maquillée pour la dernière fois (après avoir bu du whisky), et on lui a passé la robe verte de chez Pucci qu'elle aimait tant porter. A cause des dommages créés par l'autopsie, la coiffeuse de Marilyn, Agnes Flanagan, lui fixa une perruque, reproduisant la coiffure de la star lors de son dernier film Something's Got to Give. L'éloge funèbre fut prononcée par Lee Strasberg. Bouleversé, Joe DiMaggio se pencha pour un dernier hommage sur le cerceuil de bronze et murmura à trois reprises: "Je t'aime." La cérémonie prit fin avec l'un des airs préférés de Marilyn: "Over the Rainbow" interprété par Judy Garland.

Marilyn Monroe is buried in August 8, 1962 in Westwood Memorial Cemetery in Los Angeles. This is her ex-husband Joe DiMaggio, supported by Berniece Miracle -the half-sister of Marilyn-, who took charge of the funeral arrangements - a small private ceremony at 1 am where no Hollywood celebrities - Frank Sinatra, the Lawford, and even Dean Martin, who helped Marilyn with her involvements with the Fox - were not invited, despite their protests. Joe DiMaggio dismissed the Hollywood middle, that he made responsible for the disappearance of Marilyn. It is said that Frank Sinatra would have come and stayed back the door of the Westwood Memorial Park; and Peter Lawford said: "I am shocked. Pat flew in monday night from Hyannis Port where she had been vacationning with the kids, to just attend the Marilyn's funeral. But we were not invited. I don't know who's responsible but the whole thing was badly handled." And Arthur Jacobs declaring that if Marilyn had herself established the guest list, half of those who were present would not have been on her list and many of her friends have been included on it.
Allan Abbott et Ron Hast, who were the pallbearers, helped Joe DiMaggio to organize the funerals: hearses, flowers, and other services.

Among the 25 guests, are the professional circle of Marilyn, some freshly yet thanked: Pat Newcomb, Eunice Murray, Ralph Greenson family, and friends always like Karger and Anne Strasberg. Whitney Snyder, her makeup artist from always has makeup her for the last time (after drinking whiskey), and Marilyn wore the green Pucci dress she loved. Because of the damage created by the autopsy, the hairdresser Marilyn, Agnes Flanagan, fixed her a wig, replicating the hairstyle of the star during her last movie "Something's Got to Give". The eulogy was given by Lee Strasberg. Affected, Joe DiMaggio leaned for a final tribute to the bronze casket and whispered three times: "I love you." The ceremony ended with a favorite tunes Marilyn: "Over the Rainbow" sung by Judy Garland.

> Avant l'enterrement, Inez Melson se rend au cimetière
1962_funeral_Inez_Melson_1  1962-08-westwood-guard_inez_nelson  1962-08-08-inez_nelson

> Avant l'enterrement, préparation du service de sécurité
 
1962_08_08_enterrement_crypt_U1342800 

1962_08_08_police_sergeant_edward_hall_U1342798_11  1962-funeral-4d62fbb2aa8e58f 

> La foule assiste de loin aux funérailles
1962_08_08_people_spectators_U1342801 1962_funeral_crowd_2 1962-08-funeral-1 
  1962_08_08_people_spectators_U1342808_19 1962_MMonroe 1962_funeral_crowd_4
1962_funeral_crowd_5  1962_funeral_crowd_6  1962_funeral_crowd_7 

> Arrivée du corbillard
1962_08_08_enterrement_cortege_030_1 
1962_funeral_flowers_1  1962_obeseques_251 1962_funeral_of_marilyn_monroe_at_8453_diaporama__1_ 
1962-08-08-funeral-222  1962-08-08-funeral-221 
1962_funeral_arrives_at_Westwood 1962_08_08_enterrement_cortege_010_1 1962_08_08_enterrement_cortege_020_1 

1962_08_08_cerceuil_U1342808 1962-08-09-funeral-2 1962-08-08-funeral-223 
   1962_08_08_enterrement_crypt_010_1  enterrement1962  enterrement-7 
enterrement-6  enterrement-8  enterrement-joe_flowers

> Placement du cercueil
les "porteurs" du cercueil sont:
Allan 'Whitey' Snyder, Allen Abbott, Sidney Guilaroff, Ronald Hast, Leonard Krisminsky et Clarence Pierce
1962_08_08_enterrement_ceremonie_040_1  1962_08_08_cerceuil_U1342815  1962-08-enterrement-1
1962_08_08_MarilynsFuneral_1 1962_08_08_funeral_photo_cerceuil_1 1962_08_08_enterrement_cerceuil_010_1
mag_pm_1962_08_p04 mag_pm_1962_08_p05  enterrement-2 
enterrement-4  
1962-08-08-funeral-225  enterrement-3  enterrement-5 

> Joe Di Maggio, son fils Joe Jr, Inez Melson
1962_08_08_enterrement_joe_et_joe_jr_010_1  1962-08-08-funeral-226
1962_08_08_joe_and_joe_jr_BE025282  1962-08-08-joe  1962_lawrenceschillerdimaggio 

> La cérémonie
1962_08_08_MarilynsFuneral_RalphRoberts_1   1962_funeral_KNEBELKAMP_Enid_and_Sam4 1962_08_08_MarilynsFuneral_RalphRoberts_2
1962_08_08_enterrement_ceremonie_020_1 1962_08_08_enterrement_ceremonie_010_1 1962_08_08_enterrement_ceremonie_BE049777 
1962-funeral-7d8a976b36f5b8b  1962-08-08-funeral-1 

> Berniece Miracle (demie-soeur de Marilyn)
1962-08-08-berniece   1962_funeral_berniece

> Joe Di Maggio
1962_08_08_enterrement_ceremonie_030_1 1962_08_08_enterrement_joe_010_1 1962_funeral_joe_2 mag_pm_1962_08_p11
1962_08_08_joe_and_joe_jr_U1342809 1962_08_08_enterrement_joe_et_joe_jr_020_1
1962_funeral_nelson_inez_3  1962_funeral_joe_1   

> Georges Barris (photographe)
enterrement-georges_barris 

> Enid & Sam Kindelkamp (famille d'acceuil d'enfance)
 1962_funeral_foster_parents_1  1962_08_08_sam_and_enid_kindlecamp_foster_parents_marilyn_U1342814 

> Inez Melson et Joe
1962-08-09-funeral-mr_mrs_kindelcamp-foster_parents  1962_funeral_nelson_inez_2

> May Reis
 
1962_funeral_may_reis_1

> La famille Greenson 
1962_08_08_enterrement_greenson_family_1  

> Lee et Paula Strasberg
mag_pm_1962_08_p04a  
1962_08_08_enterrement_strasberg_010_1 1962_funeral_strasbergs_Lee_Paula_1 

> Les Strasbergs et Agnes Flanagan
enterrement-strasbergs-agnes_flanagan 

 > Départ de Joe
  mag_pm_1962_08_p12  enterrement-joe-2


> photographies de Lawrence Schiller
1962_08_08_funeral_by_schiller_2  1962-funeral-by_schiller
1962_08_08_funeral_by_schiller_1 


> photographies de Gene Anthony 
1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-01  1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-02  1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-03 
1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-04  1962-funeral-by_gene_anthony-1 
1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-05   1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-06 
1962-08-08-funeral-by_gene_anthony-07 


> photographies de Leigh Wiener 
1962-08-08-funeral-by_leigh_wiener-4  1962-08-08-funeral-by_leigh_wiener-1 
1962-08-08-funeral-by_leigh_wiener-2  1962-08-08-funeral-by_leigh_wiener-3 


> la foule photographiée par Manfred Kreiner 
1962-08-funerailles_mm-by_manfred_kreiner_manfred_kreiner-200-1 


 Les invités à la cérémonie (et liens avec Marilyn)
Joe DiMaggio (ex-mari et fidèle ami de Marilyn)
Joe DiMaggio Jr (le fils aîné de Joe)
Berniece Miracle (demie-soeur)
Lee Strasberg
(son prof mentor de l'Actors Studio)   
Paula Strasberg (la femme de Lee et sa coach)
Sidney Guilaroff (coiffeur)
Whitney Snyder (maquilleur)
Anne Karger (amie, mère de Fred Karger ex-amour de Marilyn)
Masry Karger (amie)
George Solataire (ami)
Ralph Roberts (ami)
Patricia Newcomb (attachée de presse)
Eunice Murray (gouvernante et infirmière) 
Ralph Greenson & sa femme (médecin psy)
Rudy Kadensky ( ??)
Inez Melson (manager)
Pat Melson (fille du manager)
Agnes Flanagan (coiffeuse)
Florence Thomas (amie)
Enid & Sam Kindelkamp (famille d'acceuil d'enfance)
Aaron Frosch (avocat New York)
Milton Rudin (avocat Los Angeles)
May Reiss (ancienne attachée de presse)

1962_08_08_MarilynsFuneralProgram_1 1962_08_08_MarilynsFuneralProgram_2

Allocution prononcée par LEE STRASBERG:
Marilyn Monroe était un mythe. Elle fut la vivante incarnation de ce dont est capable une femme pauvre issue d'un milieu déshérité et, pour tous, le symbole de l'éternel féminin. Mais les mots me manquent pour décrire le mythe et la légende; cette Marilyn Monroe, je ne l'ai pas connue.
Pour nous, qui sommes aujourd'hui rassemblés, Marilyn était un être vibrant, hardi et timide à la fois, sensible, craignant toujours d'être rejeté, mais également avide de vivre, sans cesse préoccupée de s'accomplir. Je m'en voudrais de heurter ce que le souvenir que vous conservez d'elle peut avoir d'intime et de personnel --elle même recherchait et appréciait cette intimité-- en m'efforçant de raconter à vous qui la connaissiez celle que vous avez connue. Non seulement comme une ombre sur un écran mais aussi comme une brillante individualité, elle se survit dans nos mémoires. Pour nous, Marilyn était une amie dévouée et fidèle, une collègue qui s'efforçait toujours de mieux faire; nous partagions ses angoisses, ses difficultés et certaines de ses joies. Elle faisait partie de notre famille. Que cet effroyable accident ait mis un terme à son appétit de vivre est à peine croyable.
Les succès et le triomphe qu'elle avait remportés sur l'écran ne l'empêchaient pas de caresser des projets d'avenir; elle envisageait de participer aux milles choses passionnantes dont elle rêvait. Car, pour elle comme pour moi, sa carrière ne faisait que débuter et le rêve du talent qu'enfant elle nourrissait n'avait rien d'illusoire. La première fois qu'elle vint me voir, son étonnante sensibilité, demeurée vibrante et intacte, qui
cherchait à s'extérioriser en dépit des conditions de vie auxquelles elle avait été astreinte, me stupéfia. D'autres femmes étaient aussi belles mais il y avait apparemment chez elle un élément de plus, que le public décelait et percevait dans ses interprétations. Quelque chose dans laquelle il se reconnaissait. Elle possédait le don étonnant --à base de désir silencieux, de rayonnement et d'ambition-- de garder ses distances et, en même temps, de faire en sorte que chacun veuille partager ce sentiment, cette candeur enfantine, mélange de timidité et de ferveur. Ce don était plus évident encore lorsque Marilyn était sur scène. Du fond du cœur je regrette que le public qui l'aimait n'ait pu la voir, comme nous l'avons vue, interpréter des rôles qui laissaient pressentir ce qu'elle serait devenue. Elle aurait été, j'en suis persuadé, une grande actrice. Désormais c'en est fait. J'espère que sa disparition contribuera à faire mieux aimer et comprendre une artiste sensible et une femme qui fut pour tous une source de joie et de plaisir esthétiques.
Je ne lui dirai pas adieu, Marilyn détestait les adieux, mais, comme elle qui savait retourner les choses pour qu'elles concordent avec la réalité, je lui dirai au revoir. Car, nous aussi, nous rejoindrons, un jour, le pays pour lequel elle nous a quittés.
 


> video 1

> video 2
 

> video 3 (narré par John Huston)


> Photos agence de presse
1962-08-08-crypt-1a  1962-08-08-crypt-1b  
1962_funeral_press_4
1962-08-08-funeral-1  1962-08-08-funeral-4
1962_funeral_press_1 1962_funeral_press_2
1962_funeral_press_3 
1962-08-09-funeral-3  1962-08-08-westwood_chapel 
1962_inez_melson_img0043B 1962_img0036B
1962-08-08-Death


1962-monroefar 


 > New York Mirror du 9 août 1962 - (source: marilyncollector)
1962_08_08_MarilynsFuneral_new_york_mirror_1 1962_08_08_MarilynsFuneral_new_york_mirror_2
1962_08_08_MarilynsFuneral_new_york_mirror_3 1962_08_08_MarilynsFuneral_new_york_mirror_4

> Daily News
1962_joe

> New York Mirror
1962_08_09_press 


> Fleurissement de la tombe 
- le 13 août 1962 -
1962-08-13-Death

-le 1er juin 1963-
1963-06-01-memorial 

-en août 1963-
1963-08-01-Death  1963-08-05-crypt 

-en août 1964 (Inez Melson)
1964-08-05-Death  1964-clusc_8_1_00167931a_j 


>> Sur le web:
- infos sur page
cemetaryguide (en anglais)
- infos sur site
marilynmonroe.ca (en anglais)
- des photos sur
thinesclaude (en français)
- photos & infos sur
abbott & hast publications (en anglais)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.