gif_television4  Programme Télé

Jeudi 28 février 2008 - 20h45 - France 5
Rediffusion Mardi 11 Mars 2008 - 01h51 - France 5
Documentaire
- Le Bal du Siècle: Cecil Beaton

Durée : 52 minutes
Réalisation : Benjamin Roussel et Bernard Faroux
Production : France 5 / Société européenne de production
Narration : Fanny Ardant
Année : 2007

Il photographia les plus grandes stars, fut aussi scénographe et créateur de costumes pour le cinéma. Cecil Beaton, qui incarna parfaitement l'image du dandy, amoureux des arts et d’un monde élégant et raffiné, offre un nouveau destin romanesque au Bal du siècle. cecil_beaton1_155_article_magazine_1
"Quiconque avait un nom au XXe siècle a été photographié par Cecil Beaton", estime Hamish Bowles de Vogue. La liste des personnalités qui ont posé devant l'objectif du "prince de la photographie" est impressionnante : de Audrey Hepburn à Jean Cocteau en passant par Greta Garbo, Marilyn Monroe, Orson Welles, Truman Capote ou encore Coco Chanel, Vivien Leigh, Serge Gainsbourg, Mick Jagger…
Ses clichés empreints à la fois de surréalisme et de romantisme séduisent par leur beauté et leur glamour. Celui qui immortalisa le mariage scandaleux du duc de Windsor avec Wallis Simpson conquit pourtant le coeur de la reine mère et de sa fille Elisabeth II, qui en fit le photographe officiel de la cour britannique.
Pour cet aîné d’une famille bourgeoise, c’était accéder à un univers social qui l’avait toujours fasciné. Son regard et son talent exceptionnels le lieront très tôt à Vogue, magazine où il réalisera des portraits de mode pendant plus de quarante ans.

Un Britannique à Hollywood
Sa carrière américaine sera également marquée par ses créations de costumes et de décors pour le cinéma dans My Fair Lady et dans Gigi, film pour lequel il obtint un Oscar. Doté d’un "incroyable sens du détail", Cecil Beaton s’essaya également à l’écriture et au dessin, s’inspirant des maîtres Picasso ou Dali…

Dans ce documentaire où témoignent notamment Marisa Berenson, Leslie Caron, Frédéric Mitterrand et ses amis proches, les nombreuses images d'archives permettent de parcourir l’itinéraire d’un homme à "l’élégance naturelle", "à la fois très vaniteux et très modeste", "parfois mauvaise langue mais toujours plein d’esprit", "gentleman jusqu’au bout des ongles" et passionné par les hommes plus que par les femmes.
On y découvre le photographe de guerre, sa formidable amitié amoureuse avec Greta Garbo, sa passion platonique pour Mick Jagger ainsi que quelques confidences rares, comme celle de Truman Capote, avec qui il eut sans doute une liaison, qui estime alors : "Il a une grande frustration : il aurait voulu être dramaturge plus que toute autre chose."

>> Source article & image:
par Anne-Laure Fournier sur le site de france5