* * * * * * TROUBLEZ-MOI CE SOIR * * * * *
~~~
A propos de Marilyn Monroe & du film ~~~

DontBotherToKnock_Scene_00200_Title

  • Son rôle
    Troublez-moi ce soir est le 16ème film de Marilyn Monroe, mais c'est surtout son premier vrai premier rôle puisqu'elle y occupe l'affiche, juste derrière Richard Widmark, ainsi que l'écran pendant une grande partie de l'intrigue, interprétant un personnage très dramatique et bouleversé.
    La bande-annonce clame d'ailleurs: "Join Richard Widmark - as he opens the door on - America's most exciting personality - Marilyn Monroe - every inch a woman - every inch an actress..." (= Joignez-vous à Richard Widmark - lorsqu'il ouvre la porte sur - la plus excitante personnalité d'Amérique - Marilyn Monroe - entièrement femme et entièrement actrice). E
    t "Suspense fires the screen... as the most talked about actress of 1952... rockets to stardom" (= Le suspense enflamme l'écran... alors que l'actrice dont on a le plus parlé en 1952... est en train de devenir une star).
    Quand à la campagne de presse qui vendait le film en juillet 1952, on pouvait lire: "Vous n'avez encore jamais rencontré ce genre de fille", en référence au personnage inquiétant tenu par Marilyn, Nell Forbes, une baby-sitter occasionnelle affligée de graves troubles mentaux, qui s'avère être aux antipodes du registre glamour qui sera par la suite celui de Marilyn.

  • Les scènes de Marilyn dans le film
    1-
    À la 4ème minute du film, Marilyn entre dans l'hôtel, habillée de manière très sage, et monte à l'étage pour aller se présenter aux parents de la fillette qu'elle doit garder.
    2- Elle fait la lecture à la petite fille avant que celle-ci aille dormir.
    3- Marilyn fouille dans les affaires de la maman absente.
    4- Observée par la fenêtre par Richard Widmark, Marilyn le toise. Puis, par un subtil jeu de store, elle l'invite à prendre contact.
    5- Elle est sermonnée par son oncle car elle a emprunté des habits et des bijoux qui ne sont pas à elle.
    6- La scène de la rencontre avec Widmark est l'une des plus longues: ils discutent, s'approchent, s'éloignent l'un de l'autre, s'embrassent même, s'occupent de la petite fille...
    7- À l'arrivée de son oncle dans la chambre, Marilyn devient de plus en plus troublée et dérangée. De même quand elle parlemente avec d'autres clients de l'hôtel.
    8- Elle se bat avec la maman.
    9- Elle quitte la chambre, l'esprit totalement ailleurs: elle divague. Elle descend dans le hall de l'immeuble et la police intervient.

  • Un rôle bien préparé
    1952_DontBotherToKnock_Publicity_031_040aDans l'industrie hollywoodienne des années 1950, il est courant qu'un studio prête à un concurrent l'un de ses acteurs. C'est ce qui se produisit avec Marilyn qui, sous contrat avec la 20th Century Fox, est autorisée à tourner en 1951 Clash By Night (Le Démon s'éveille la nuit) pour le compte de la Columbia. Au vu du succés et des critiques élogieuses envers la jeune actrice, que les journalistes avaient déjà appréciée et remarquée dans Asphalt Jungle (Quand la ville dort) et Eve, les dirigeants de la Fox prennent conscience du talent de leur recrue. C'est ainsi que Marilyn est pressentie pour le projet de Don't Bother to Knock mais Darryl Zanuck, le patron de la Fox, qui ne décèle aucun talent en Marilyn, hésite longuement et exige finalement des essais. Marilyn est alors dans tout ses états car il s'agit là d'une opportunité de prouver son talent. C'est donc une Marilyn "mort de peur" qui se rend chez sa répétitrice Natasha Lytess, pour se préparer au casting. Pendant plusieurs jours, les deux femmes vont travailler durement, Marilyn s'installant même pour l'occasion chez Natasha, qui déclara par la suite: "sincérement, je ne pensais pas que Marilyn était prête pour un rôle aussi exigeant, mais elle fit un bout d'essai si merveilleux, que même Zanuck rédigea une petite note élogieuse sur elle."

  • Entre film noir et thriller pour dames
    DontBotherToKnock_Scene_0032_040_aContrairement à son titre français (Troublez-moi ce soir), l'intrigue de Don't Bother to Knock n'est absolument pas une romance sirupeuse; et le double sens du titre original ("N'ayez pas peur de frapper" en français) évoque l'atmosphère trouble de ce film noir. Ecrit par Daniel Taradash, qui signera aussi le script de L'Ange des Maudits de Fritz Lang et de Tant qu'il y aura des hommes, le scénario de Don't Bother to Knock est en fait l'adaptation d'une nouvelle de Charlotte Armstrong, d'abord parue dans le magazine féminin "Good Housekeeping". Pour cette transposition à l'écran, l'accent est mis sur le côté inquiétant de l'histoire et le réalisateur Roy Baker, un londonien fraîchement débarqué à Hollywood, doit faire preuve d'ingéniosité pour compenser par sa mise en scène le budget modeste du film.

  • Une Marilyn angoissée
    DontBotherToKnock_Scene_0031_024_3Bien que Marilyn ne soit pas encore une star, elle s'est déjà attribuée le droit d'arriver en retard sur le tournage, comme ce sera le cas tout au long de sa carrière. Mais plus qu'un caprice, il s'agit de retarder et de fuir l'angoisse qui la submerge à l'idée de jouer. D'autant que, suite aux démêlées entre Fritz Lang et Natasha Lytess sur Clash By Night, Darryl Zanuck refuse que l'encombrante professeur dramatique mette un pied sur le plateau. Livrée à elle-même, les angoisses de Marilyn ne cessent de s'accentuer. Elle passera les premiers jours de tournage à s'absenter à la fin de chaque prise, pour téléphoner à Natasha, puis elle finit par obtenir de Zanuck que sa coach termine le tournage à ses côtés. Au grand désespoir du réalisateur Roy Baker qui entre en conflit avec son actrice principale; Marilyn n'écoutant que les indications de sa coach.
    Modeste, Natasha Lytess déclarera: "A vrai dire, je n'avais pas grand chose à faire. Le projet entier terrifiait Marilyn, mais elle savait exactement ce que le rôle nécessitait et comment l'interpréter. Je me suis simplement contentée de lui donner confiance en elle."
    DontBotherToKnock_Nuisette_Scene_00731_020a_GFQuand aux partenaires de Marilyn, ils oscillent entre l'agacement et l'admiration, comme le résumera  Richard Widmark: "J'aimais beaucoup Marilyn, même si c'était l'enfer de travailler avec elle. On avait un mal fou à la faire sortir de sa loge et quand elle finissait par arriver sur le plateau, c'était une vraie boule de nerfs! Au début, tout le monde pensait qu'elle n'y arriverait jamais, et on se disait tout bas: 'C'est impossible, on ne peut pas filmer ça.' Mais ensuite, il se passait quelquechose entre l'objectif et la bobine, et quand on allait voir les rushes, elle crevait tellement l'écran qu'on n'existait plus à côté d'elle."
    Marilyn déclarera bien des années plus tard, que le personnage de Nell Forbes fut l'une de ses meilleures prestations.

  • Retrouvailles passées
    - Avec les acteurs, Marilyn Monroe aura partagé l'affiche de Troublez-moi ce soir:
    Richard Widmark: O Henry's Full House (La Sarabande des pantins) en 1952, mais pas dans le même sketch.