12 octobre 2011

Portrait de Daniel

Portrait de fan
Daniel

Depuis sa mort tragique en 1962, Marilyn Monroe n'a cessé de faire rêver des millions de fans à travers le monde. Encore aujourd'hui, elle représente l'idéal, parfois la femme parfaite.

Daniel Cadrin n'avait que 6 ans lors de son décès en 1962. Depuis son adolescence, le cinéma, New-York, les vedettes et Hollywood le passionnent. Daniel étudie en dessin publicitaire et en cinéma. Il est tombé en amour avec Marilyn dès la lecture de sa biographie écrite par Robert Slatzer. Il parle d'une théorie personnelle de son décès et quelques points sur la vie de Marilyn. Le mystère de sa mort l'a captivé immédiatement. Il s'est mis alors à la recherche de tous les livres qui parlent de la star. Vivant au Québec (Canada), il peut se procurer plusieurs livres aux États-Unis. À ce jour, il compte plus de 300 livres de différentes langues. À chacun de ses voyages, il rapporte des gadgets, des films, poupées ou figurines, des revues et des photos. "C'est incroyable de constater tout le matériel qui se fabrique sur Marilyn pour les collectionneurs. Il faut en prendre et en laisser … Savoir aussi être sélectif et choisir des objets qu'on aime. Marilyn est devenue un "objet commercial". Certains oublient parfois qu'elle fut un être humain!" raconte Daniel.

Le premier film qu'il a vu de Marilyn est le célèbre "Certains l'aiment chaud" qui passait durant les périodes de fêtes, mais son film préféré est "Niagara". Avec le temps, il a eu la chance de visiter les lieux de ces deux films.
Sa deuxième passion étant les voyages, il combine ses deux passions pour faire des recherches, des achats sur Marilyn et rencontrer d'autres fans de la star. Pour ses 50 ans, il s'offre un cadeau d'un séjour à l'hôtel Del Coronado le jour de sa fête. Il n'a pas vu le fantôme de Marilyn!

Avant internet, les correspondances entre fans étaient beaucoup plus longues, à cause du délai des postes. Maintenant, on peut avoir une réponse le même jour. En 2006, Daniel publie lui-même un roman "Karen, le visage d'une star". C'est l'histoire d'une femme qui gagne un concours de sosies de Marilyn Monroe et devient célèbre à travers le monde. Nous retrouvons tout dans ce roman: amours, trahison, suicide, intrigues, des passages et des lieux qui touchent Marilyn. Avant d'écrire ce roman, il rencontre et communique avec plusieurs femmes qui personnifient Marilyn Monroe, comme Suzie Kennedy, Camille Terry, Karen Motherway, Janet Valentine, Bettina Monroe et bien d'autres. "Ce sont des femmes qui mettent beaucoup d'énergie à rendre hommage à Marilyn Monroe et s'oublient derrière le maquillage et les paillettes". Lors de ses voyages à  Hollywood, il prend plaisir à rencontrer d'autres fans, des personnalités ou des auteurs comme Robert Slatzer ou Jeanne Carmen. Il tombe sous le charme de cette dernière avec qui il correspond durant des années jusqu'à sa mort. En 2002, il remporte un concours au Roosevelt Hotel. Le premier prix pour le dessin d'une jaquette de bouteille de champagne au nom de Marilyn Monroe lors du 40e anniversaire de sa mort. À New-York, il rencontre aussi d'autres fans lors du passage de Suzie Kennedy au Brooklyn Museum et l'invite à chanter sur scène avec elle… Poupoupidou! Il éspère revoir tout ce beau monde en août 2012, à Hollywood!

En plus de son roman, Daniel écrit pour plusieurs journaux au Canada et aux États-Unis. Il ne croit plus à la théorie du suicide, depuis longtemps. Le complot ou le meurtre, l'ont fait souvent réfléchir, car certains biographes de Marilyn exposaient leurs thèses avec convictions. Il croit plus à l'hypothèse d'un geste malheureux d'Eunice Murray, sa gouvernante. Eunice est une personne d'une fragilité psychologique et émotionnelle intense et a peur de l'abandon. Est-ce que le lavement qu' Eunice a fait à sa patronne a été intentionnel (car Marilyn l'avait congédié la veille) ou accidentel (elle n'avait pas les qualifications d'une infirmière)? Nous ne le saurons jamais!
Mais une question qu''il se pose: "Si Marilyn Monroe avait survécu le soir du 5 août, se serait-elle retirer d'Hollywood avec son dernier amour, Joe DiMaggio, ou serait-elle devenue une légende vivante, comme Élisabeth Taylor ?

Ci-dessous:
Daniel à l'exposition de photos de Murray Garrett à New-York, 2011
daniel_expo_new_york_2011_a daniel_expo_new_york_2011_b

Je remercie Daniel d'avoir participé à ce "portrait de fan" en m'envoyant son portrait sous forme d'article. Photographies: Copyright Daniel Cadrin.

Posté par ginieland à 13:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Livrets maître élève de Certains l'aiment chaud

certainsDispositif national, Lycéens au cinéma est mis en œuvre en Languedoc-Roussillon dans le cadre de la convention de développement cinématographique et audiovisuel conclue entre l’État (CNC, DRAC) et la Région Languedoc-Roussillon. Lycéens au cinéma concerne les lycées d’enseignement général, professionnel publics et privés, les lycées agricoles et les CFA. Dans la programmation 2011/2012 des films étudiés, figure notamment Certains l'aiment chaud. Les élèves disposent d'une fiche pédagogique ( fichepeda_certains ) et les professeurs d'un livret du maître ( livretmaitre_certains ), consacrés au film.

Posté par ginieland à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

6/05/1956 Marilyn à North Beverly Glen Boulevard par Gordon Parks

Marilyn Monroe est photographiée par Gordon Parks le 6 mai 1956 dans la maison qu'elle louait à l'époque du tournage de Bus Stop, située à North Beverly Glen Boulevard, à Los Angeles.

> planches contact
ph_gordon_parks_contact_1 1956 

> photos
ph_gp_01_1 ph_gp_01_2 ph_gp_01_3
ph_gp_01_3a ph_gp_01_3b ph_gp_02_2a
ph_gp_02_1 ph_gp_02_2 ph_gp_02_3
ph_gp_04_1 ph_gp_04_2 1956_PARKS__GORDON097 
1956-05-06-MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS_1956_CONNECTICUT526  1956-05-06-MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS_1956_CONNECTICUT527  
ph_gp_03_1  MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS371  ph_gp_03_2


All photos are copyright and protected by their respective owners. 
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,