13 octobre 2011

art - Dessin de Marilyn

 artiste inconnu
paru dans le magazine Redbook - août 1962

  1962_08_RedBook_USA_01b

Posté par ginieland à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2011

Portrait de Daniel

Portrait de fan
Daniel

Depuis sa mort tragique en 1962, Marilyn Monroe n'a cessé de faire rêver des millions de fans à travers le monde. Encore aujourd'hui, elle représente l'idéal, parfois la femme parfaite.

Daniel Cadrin n'avait que 6 ans lors de son décès en 1962. Depuis son adolescence, le cinéma, New-York, les vedettes et Hollywood le passionnent. Daniel étudie en dessin publicitaire et en cinéma. Il est tombé en amour avec Marilyn dès la lecture de sa biographie écrite par Robert Slatzer. Il parle d'une théorie personnelle de son décès et quelques points sur la vie de Marilyn. Le mystère de sa mort l'a captivé immédiatement. Il s'est mis alors à la recherche de tous les livres qui parlent de la star. Vivant au Québec (Canada), il peut se procurer plusieurs livres aux États-Unis. À ce jour, il compte plus de 300 livres de différentes langues. À chacun de ses voyages, il rapporte des gadgets, des films, poupées ou figurines, des revues et des photos. "C'est incroyable de constater tout le matériel qui se fabrique sur Marilyn pour les collectionneurs. Il faut en prendre et en laisser … Savoir aussi être sélectif et choisir des objets qu'on aime. Marilyn est devenue un "objet commercial". Certains oublient parfois qu'elle fut un être humain!" raconte Daniel.

Le premier film qu'il a vu de Marilyn est le célèbre "Certains l'aiment chaud" qui passait durant les périodes de fêtes, mais son film préféré est "Niagara". Avec le temps, il a eu la chance de visiter les lieux de ces deux films.
Sa deuxième passion étant les voyages, il combine ses deux passions pour faire des recherches, des achats sur Marilyn et rencontrer d'autres fans de la star. Pour ses 50 ans, il s'offre un cadeau d'un séjour à l'hôtel Del Coronado le jour de sa fête. Il n'a pas vu le fantôme de Marilyn!

Avant internet, les correspondances entre fans étaient beaucoup plus longues, à cause du délai des postes. Maintenant, on peut avoir une réponse le même jour. En 2006, Daniel publie lui-même un roman "Karen, le visage d'une star". C'est l'histoire d'une femme qui gagne un concours de sosies de Marilyn Monroe et devient célèbre à travers le monde. Nous retrouvons tout dans ce roman: amours, trahison, suicide, intrigues, des passages et des lieux qui touchent Marilyn. Avant d'écrire ce roman, il rencontre et communique avec plusieurs femmes qui personnifient Marilyn Monroe, comme Suzie Kennedy, Camille Terry, Karen Motherway, Janet Valentine, Bettina Monroe et bien d'autres. "Ce sont des femmes qui mettent beaucoup d'énergie à rendre hommage à Marilyn Monroe et s'oublient derrière le maquillage et les paillettes". Lors de ses voyages à  Hollywood, il prend plaisir à rencontrer d'autres fans, des personnalités ou des auteurs comme Robert Slatzer ou Jeanne Carmen. Il tombe sous le charme de cette dernière avec qui il correspond durant des années jusqu'à sa mort. En 2002, il remporte un concours au Roosevelt Hotel. Le premier prix pour le dessin d'une jaquette de bouteille de champagne au nom de Marilyn Monroe lors du 40e anniversaire de sa mort. À New-York, il rencontre aussi d'autres fans lors du passage de Suzie Kennedy au Brooklyn Museum et l'invite à chanter sur scène avec elle… Poupoupidou! Il éspère revoir tout ce beau monde en août 2012, à Hollywood!

En plus de son roman, Daniel écrit pour plusieurs journaux au Canada et aux États-Unis. Il ne croit plus à la théorie du suicide, depuis longtemps. Le complot ou le meurtre, l'ont fait souvent réfléchir, car certains biographes de Marilyn exposaient leurs thèses avec convictions. Il croit plus à l'hypothèse d'un geste malheureux d'Eunice Murray, sa gouvernante. Eunice est une personne d'une fragilité psychologique et émotionnelle intense et a peur de l'abandon. Est-ce que le lavement qu' Eunice a fait à sa patronne a été intentionnel (car Marilyn l'avait congédié la veille) ou accidentel (elle n'avait pas les qualifications d'une infirmière)? Nous ne le saurons jamais!
Mais une question qu''il se pose: "Si Marilyn Monroe avait survécu le soir du 5 août, se serait-elle retirer d'Hollywood avec son dernier amour, Joe DiMaggio, ou serait-elle devenue une légende vivante, comme Élisabeth Taylor ?

Ci-dessous:
Daniel à l'exposition de photos de Murray Garrett à New-York, 2011
daniel_expo_new_york_2011_a daniel_expo_new_york_2011_b

Je remercie Daniel d'avoir participé à ce "portrait de fan" en m'envoyant son portrait sous forme d'article. Photographies: Copyright Daniel Cadrin.

Posté par ginieland à 13:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Livrets maître élève de Certains l'aiment chaud

certainsDispositif national, Lycéens au cinéma est mis en œuvre en Languedoc-Roussillon dans le cadre de la convention de développement cinématographique et audiovisuel conclue entre l’État (CNC, DRAC) et la Région Languedoc-Roussillon. Lycéens au cinéma concerne les lycées d’enseignement général, professionnel publics et privés, les lycées agricoles et les CFA. Dans la programmation 2011/2012 des films étudiés, figure notamment Certains l'aiment chaud. Les élèves disposent d'une fiche pédagogique ( fichepeda_certains ) et les professeurs d'un livret du maître ( livretmaitre_certains ), consacrés au film.

Posté par ginieland à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

6/05/1956 Marilyn à North Beverly Glen Boulevard par Gordon Parks

Marilyn Monroe est photographiée par Gordon Parks le 6 mai 1956 dans la maison qu'elle louait à l'époque du tournage de Bus Stop, située à North Beverly Glen Boulevard, à Los Angeles.

> planches contact
ph_gordon_parks_contact_1 1956 

> photos
ph_gp_01_1 ph_gp_01_2 ph_gp_01_3
ph_gp_01_3a ph_gp_01_3b ph_gp_02_2a
ph_gp_02_1 ph_gp_02_2 ph_gp_02_3
ph_gp_04_1 ph_gp_04_2 1956_PARKS__GORDON097 
1956-05-06-MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS_1956_CONNECTICUT526  1956-05-06-MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS_1956_CONNECTICUT527  
ph_gp_03_1  MONROE__MARILYN_-_GORDON_PARKS371  ph_gp_03_2


All photos are copyright and protected by their respective owners. 
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 octobre 2011

Portrait de Laure

Portrait de fan
Laure

Prénom, âge et ville:
Laure, 42 ans, j'habite à côté de Nancy.

Quand et Comment avez-vous "rencontré" Marilyn ? Quel âge aviez-vous ?
D'aussi loin que je me souvienne, je devais être adolescente. Comme toutes les gamines de mon âge, je "collectionnais" les photos d'acteurs, chanteurs mais aussi de tout ce qui se faisait du côté d'Hollywood. Et un jour, j'ai découvert d'autres photos de Marilyn Monroe. Des photos plus "naturelles" d'elle et j'ai trouvé que cela n'avait rien à voir avec les photos qu'on avait l'habitude de voir dans les carteries ou autres magasins de ce genre qui montraient une Marilyn avec un brushing, les yeux mi clos et la bouche entrouverte. A l'époque, il n'y avait pas d'internet; j'étais ado dans les années 80 ! 

Et qu'avez-vous ressenti ?
Je ne sais pas trop ! Je ne peux pas dire que c'est comme lorsque je me retrouve devant une toile qui m'émeut ou me déboussole, ou devant une sculpture... Donc, je n'en sais rien. Marilyn Monroe est là, avec moi; elle fait partie de moi. Enfin non, pas vraiment mais, c'est un peu comme une amie que j'aurais eue et que je n'ai plus car elle est décédée. Je ne sais pas trop expliquer mon ressenti vis à vis de Marilyn Monroe ! Disons qu'à force, je me permets de dire que je la connais quand même beaucoup et que je la comprends. On est toutes les deux du signe Gémeaux, on a couru toutes les deux après notre père (sauf que pour moi, heureusement, ça s'est terminé par des retrouvailles au bout d'un silence de 30 ans !), on s'est cherchées (là encore, heureusement, avec les années, je me suis trouvée !). Donc, on peut dire que je me sens proche d'elle. Très proche même. Et je me dis aussi que si elle n'avait pas été dans CE milieu à CETTE époque, aujourd'hui avec un bon psy et un coup de Prozac et elle serait finalement sortie de tous ses démons.
Enfin, ce sont des sentiments diffus, ambigüs... un peu étrange! Mais en tout cas, ma vision d'elle aujourd'hui est différente d'il y a 20 ans ou il y a 30 ans. Elle a évolué en même temps que moi et ça, c'est normal.
 

Comment êtes-vous devenu fan ?
J'ai commencé à chercher d'autres photos "naturelles" de Marilyn, et j'ai commencé à m'intéresser à elle non plus seulement en tant qu'actrice, mais aussi en tant que femme. Au fil des mois et des années, et au fil de mes trouvailles, je me suis intéressée au mystère entourant sa mort, aux Kennedy (famille qui me fascine également) et c'est devenu une passion, parmi d'autres. 
Je suis de toute façon passionnée par le cinéma, les arts, la littérature... J'adore également les romans policiers bien ficelés, les thrillers, je m'intéresse à la médecine légale, la criminologie (cependant, je n'ai pas vraiment toujours le temps pour tout ça) et Marilyn Monroe réunit un peu de tout cela à la fois.
 

Pourquoi êtes-vous fan en particulier de Marilyn ? Sinon, êtes-vous fan d'autres artistes ?
Non, pas précisément. J'aime beaucoup, comme toi, Brigitte Bardot et Romy Schneider. J'aimais beaucoup la belle Liz Taylor et, de toute façon, ce beau cinéma américain des années 40 à 60. Pour notre cher pays, j'ai toujours eu un gros faible pour Marcel Pagnol et son interprètre fétiche, le merveilleux (et inégalé) Raimu. Quand je me repasse la trilogie Marius Fanny César avec Raimu et toute la clique, qu'est ce que je pleure ! Qu'est ce que c'est beau ! Et Gabin ! Pareil, il n'y en aura jamais d'autre. Le cinéma français des années 60 et 70, avec les Bébèl et Delon, et encore Gabin, sont merveilleux dans toutes sortes de rôles.

Et pour vous, c'est quoi être un fan ?
Je ne sais pas trop. Quand on voit qu'aujourd'hui, on est capable d'appeler "star" n'importe quel quidam simplement parce qu'il passe à la télé et a deux lignes à son sujet dans un torchon style Voici, je ne saurai trop dire comment je pourrai définir ce terme de "fan". C'est toujours pareil, autrefois, il y avait de vraies célébrités, avec de vrais talents et de là, j'imagine, de vrais fans. Aujourd'hui tout est faussé, alors...

Comment entretenez-vous votre passion pour Marilyn ?....
Eh bien, mon blog PASSION MARILYN M. !!! (à voir sur Passion Marilyn M. )

....D'une part, êtes-vous un "collectionneur addict" ?....
Pas du tout ! Je me cantonne aux DVD (et encore je suis loin d'avoir tout) et aux bouquins (là, j'en ai pas mal!). Le reste, tous les trucs kitch, ça ne m'interresse absolument pas, à part à de très rares exceptions.

...D'autre part, communiquez-vous avec d'autres fans ?
Oui, maintenant qu'il y a internet !

Internet a-t-il changé votre rapport à votre passion pour Marilyn ?
Et bien oui (voir réponses précédentes)

Quel a été le premier film que vous ayez vu avec Marilyn ?
Alors ça... aucune idée! Peut-être les Misfits. Mais je n'en suis pas sûre !
 
Quel a été le premier livre de Marilyn que vous avez eu ?
Un livre qui reprenait principalement en photos son parcours. Mais je ne saurai pas dire le titre ou l'éditeur. Pourtant, je le reconnaîtrai si je le revoyai en librairie! On la voyait jeune en brune, et on y découvrait ses premiers pas derrière la caméra  (et comme elle était belle !) etc... Ce n'était que purement l'aspect cinématographique de sa vie, mais ça m'a permis à l'époque de mieux la connaître et, surtout, ça m'a donné l'envie d'en savoir plus sur elle.

Vos préférences:
Quel est votre film préféré ?
J'ai toujours mal au coeur quand je vois les rush de Something's Got to Give....  Et je suis certaine que cela aurait été mon film préféré. Elle était vraiment partie pour un jeu magnifique et qui changeait vraiment de son répertoire. Sinon, je ris toujours autant à chaque fois que je vois Certains l'aiment chaud mais c'est surtout pour Jack Lemmon et son jeu formidable. J'ai toujours bien ri également avec 7 ans de réflexion.

Quelles sont vos photographies préférées ? (maximum 10 réponses svp)
C'est très difficile de n'en choisir que 10 ! Bon sang, cela n'est vraiment pas facile !... La première photo a été une évidence: je l'adore car on a l'impression qu'elle nous regarde en pointant son doigt vers nous.  Si je devais en emmener qu'une sur une île déserte, ce serait celle-là. Et ensuite, celle sur le tournage de Something's Got To Give: on croirait qu'elle parle avec un téléphone portable, alors qu'elle tient juste sa brosse à cheveux.

1 2 3
4s3 5_55571987 6_As6
8_Erw4
7_barr45 9_normaDiennes56 10_rs130

Quelle est la période de vie de Marilyn que vous préférez ?
Je ne sais pas si j'en ai ! Peut être le milieu des années 50, à l'époque des photos de Greene, Shaw et Feingersh. Mais en 61-62, en femme-femme, elle est également sublime...!

La mort de Marilyn:
Est-ce un fait qui vous obsède ?
Obséder, non, c'est un terme un peu fort ! Intriguer, oui. Passionner, encore oui. Comme une enquête policière.  Du reste, je ne désespère pas de pouvoir trouver le temps, un jour, de reprendre toutes les pistes de tous les bouquins que je possède, ainsi que celles de tous les sites concernés et remettre tout à plat pour essayer d'y voir plus clair. Et remplir la rubrique de mon blog à ce sujet !

D'après vous, comment est morte Marilyn ?
Homicide. Involontaire ou non, ça c'est l'énigme totale.

Je remercie Laure d'avoir pris de son temps pour participer au questionnaire.

Posté par ginieland à 19:17 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

Public 24/09/2009

img368Le magazine people Public du 24 juillet 2009, n°315, consacrait un article sur Marilyn Monroe pour la soirée spéciale Marilyn sur France 2 et la diffusion du documentaire Marilyn dernières séances.

img370 img371

Posté par ginieland à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2011

Portrait d'Audrey

Portrait de fan
Audrey

Prénom, âge et ville:
Audrey, 21 ans, Pornic et Nantes.

Quand et Comment avez-vous "rencontré" Marilyn ? Quel âge aviez-vous ? Et qu'avez-vous ressenti ?
Mon père à la fâcheuse manie d’acheter des CD à petit prix. Il s’avère qu’en 2001 (j’avais donc 11 ans), c’est un CD de notre star préférée pour lequel il s’enquit. Je me souviendrais toujours de ce moment où j’ai découvert Marilyn pour la première fois. C’est dans la voiture que j’ai écouté le CD, j’ai d’abord mis le fameux air que tout le monde connait « I wanna be loved by you », puis le titre « Bye bye Baby » car je me demandais s’il s’agissait de la même chanson de la pub d’EVIAN de l’époque avec les bébés qui nagent dans la piscine, c’était effectivement le cas. Tout en écoutant cette voix chaleureuse et sensuelle, je me suis mise à contempler la pochette. Le visage de cette femme me fascinait, elle était tellement belle avec sa bouche rouge et pulpeuse et ses cheveux blonds platine. C’était comme un coup de foudre, il y avait quelque chose d’attractif, elle me faisait penser à une Barbie. Mais sur cette photo,elle me paraissait froide voire presque triste (alors que Marilyn est connue pour être chaleureuse et souriante), cela m’intriguait, j’avais envie d’en savoir plus.

Comment êtes-vous devenu fan ?  
De fil en aiguille, j’ai commencé à m’intéresser franchement à cette femme, j‘ai découvert qu‘en plus d‘être chanteuse, elle était avant tout une actrice. Mes recherches ont débuté doucement avec ce que j’avais sur place, le livre Le guide du siècle. On m’a ensuite offert une biographie, il y avait des photos, Norma Jean me fascinait. Comment cette brunette avait pu se métamorphoser en une créature de rêve ? En lisant je me suis rendu compte que sa vie était aussi passionnante que sa beauté. Je me suis tout de suite attachée au personnage, je me retrouvais en elle. J’ai aussi compris pourquoi elle m’avait paru triste au premier abord. Derrière son énorme sourire, se cachait une histoire douloureuse. Elle était loin de la simple image de sex symbol, c’est une jeune femme fragile et attachante que l’on apprend à connaître, c’est d’ailleurs cette femme qu’on aime. Ensuite, je me suis abonné à la collection de dvd de Marilyn Monroe chez les marchands de journaux, tous les mois je recevais un DVD, un fascicule et un poster de la star, une vingtaine de chaque au total ! Puis, des heures à rechercher d’innombrables photos sur internet, toutes aussi belles les unes que les autres. Quelque chose d’unique dégage de chez Marilyn, un charme absolu qui gagne aussi bien les hommes que les femmes, les adultes comme les enfants.

Pourquoi êtes-vous fan en particulier de Marilyn ? 
Pour tellement de choses... Sa beauté est incroyable, c'est incontestablement la plus belle femme du monde. Elle a un corps de rêve, ces courbes ont rendu dingue des millions d'hommes et ont fait envier des millions de femmes. Son visage est envoûtant, elle est la seule à dégager un charme comme celui-ci. Beaucoup d'actrices ont essayé et essaient toujours de l'imiter mais elles ne font que se ridiculiser car il n'appartient qu'à elle seule. Le charme de Marilyn c'est d'abord un sourire magnifique, qu'elle n'hésite pas à exagérer sans que cela puisse paraître étrange ni vulgaire. Elle arrive à jouer avec ses lèvres en les rendant davantage pulpeuses. Elle communique une joie de vivre sur la majorité de ses photos. Ensuite, ce sont des yeux bleus faux cilisés (et non fossilisés) qu'elle laisse entre ouverts. Enfin, c'est une chevelure blonde platine, des boucles qui encadrent un visage en forme de coeur. Son charme, c'est aussi son coté femme enfant. Bien qu'elle soit connu pour un sex appeal hors du commun, sa candeur y joue un rôle certain. C'est au cinéma, dans son regard légèrement ébahi qu'on retrouve cette pointe de naïveté. Sa façon de bouger et de danser également sont propres à elle, elle est gracieuse dans les moindres gestes qu'elle fait. Mais Marilyn, ce n'est pas qu'un physique hors norme, c'est aussi une personne à part entière que peu de gens connaissent et essaient de comprendre réellement. C'est bien dommage, car sa vie et sa personnalité sont toutes aussi fascinantes.  

Sinon, êtes-vous fan d'autres artistes ? 
Oui, mais pas au même point que Marilyn. J'ai un grand faible pour les artistes partis trop tôt, ces mythes du cinéma ou de la musique comme James Dean, Jim Morrison ou Michael Jackson. Ce sont des êtres très doués dans leur domaine mais surtout incompris, je les trouve extrêmement attachants. Personnellement, je me suis identifiée à eux, à certains moments de ma vie. Ils représentent une nouvelle jeunesse. J'aime également beaucoup Heath Ledger qui lui aussi est parti trop tôt. D'ailleurs le dessin me permet d'une certaine manière à faire revivre ces personnes. Un acteur de nos jours, que j'aime énormément aussi, est Leonardo DiCaprio, et d'ailleurs, ce blond aux bleus (comme Marilyn), je l'ai également connu très tôt, Titanic est sorti au cinéma quand j'avais huit ans. J'aime beaucoup Audrey Hepburn aussi, mais moins que Marilyn, je n'ai pas vu autant de films avec elle. Son visage est aussi connu que celui de Marilyn aujourd'hui. C'est simple, toutes les deux, on les voit partout. Je suis contente de m'appeler Audrey, car on les compare souvent. J'adore la beauté des actrices des années 50 car elles avaient le mérite d'être véritablement belles. Sofia Loren, Ava Gardner, Liz Taylor, Grace Kelly et Brigitte Bardot sont mes préférées. 

Et pour vous, c'est quoi être un fan ?
Pour moi être fan, c’est vénérer quelqu’un. C’est trouver en la personne en question, un modèle, un exemple à suivre. Je ne crois en aucune religion, mais Marilyn est comme une déesse pour moi, elle m’apporte beaucoup de bonheur. Elle est aussi un peu comme la grande soeur que je n’ai jamais eu. Elle m’apaise. Grace à cette passion, j’ai pu élargir mes connaissances cinématographiques, je me suis mise à m’intéresser particulièrement au cinéma des années 50 ainsi qu’au jazz. Marilyn aussi a été ma première muse pour le dessin. C’est son visage que j’ai dessiné en premier, en est venu une série de portraits des acteurs et actrices des fifties. J’avais quinze ans.

Comment entretenez-vous votre passion pour Marilyn ?....
J’entretiens ma passion en achetant des livres, en regardant des documentaires et en regardant quotidiennement des photos sur TUMBLR ou encore sur ce merveilleux site Divine Marilyn.

....D'une part, êtes-vous un "collectionneur addict" ?....
Cette manie d’acheter tout sur Marilyn m’est passé.

...D'autre part, communiquez-vous avec d'autres fans ?
Je tiens deux blogs, l'un entièrement consacré à Marilyn (mais mon coté perfectionniste m'empêche de mettre régulièrement à jour ce blog, et le temps me manque aussi) Marilyn-and-Norma.skyrock.com ; l'autre blog est plus large, il reflète plutôt mes états d'âme illustrés de belles photos des fifties en majorité, avec Marilyn entre autre where-is-normajean.skyrock.com. Cela me permet de faire partager ma passion avec les autres.

Internet a-t-il changé votre rapport à votre passion pour Marilyn ?  
Internet est un outil magique pour tous les fans je pense. Il permet de voir cette quantité pharaonique de photos qui ont été prises de Marilyn. On comprend ainsi pourquoi elle a été nommée la femme la plus photographiée du monde. Et on ne se lasse jamais de les revoir, et même d'en découvrir de nouvelles tous les jours. Internet m'a permis d'enrichir mes connaissances sur sa vie, notamment son enfance, on y trouve quelques rares photos ainsi que des vidéos et documentaires très intéressants. 

Quel a été le premier film que vous ayez vu avec Marilyn ?
Le premier film que j’ai vu avec Marilyn est « Sept ans de réflexion » de Billy Wilder, le film à la fameuse scène de la bouche de métro qui soulève la robe blanche de Marilyn. Ce film est absolument génial, j’adore toute la scène où Tom Ewel invite pour la première fois sa voisine du dessus. Et après avoir vu ce film j’imitais la pub du dentifrice !

Quel a été le premier livre de Marilyn que vous avez eu ?
Le premier livre que j’ai lu est « La véritable Marilyn Monroe » de Bertrand Meyer-Stabley.

Vos préférences:
Quel est votre film préféré ?
Mon film préféré, dur de choisir, je ne sais pas si j’en ai un, peut-être « La rivière sans retour » ou « Les hommes préfèrent les blondes ». J’ai beaucoup aimé « Les désaxés » et « La joyeuse parade » aussi.

Quelles sont vos photographies préférées ? (maximum 10 réponses svp)
Mes photos préférées sont celles d’André de Dienes, elle m’émeut énormément. On y voit une Norma Jean encore brune ou fraichement décolorée, pleine d’espoir et d’enthousiasme, c’est juste magique de voir sa beauté qui ondule sur la plage accompagnée d’une ombrelle rouge à pois blanc.

Quelle est la période de vie de Marilyn que vous préférez ?
La période de la vie de Marilyn que je préfère est la période où elle devient Marilyn, la transition Norma Jean à Marilyn, cette métamorphose progressive, sa quête difficile de la gloire. Cette période est aussi intéressante physiquement que historiquement. Elle avait un destin. Elle a rencontré les bonnes personnes au bon moment. Elle était belle et a su divinement bien s'en servir. J'aime comprendre pourquoi et comment les gens sont devenus ainsi, c'est pourquoi je trouve Norma Jean très intéressante. Une de mes citations préférées : "Avant je regardais la nuit au dessus de Hollywood et je me disais : "Il doit y avoir des milliers de filles assises toutes seules comme moi à rêver qu'elle deviendront des stars du cinéma. Mais je ne vais pas me préoccuper d'elles. C'est moi qui rêve le plus fort.".

La mort de Marilyn:
Est-ce un fait qui vous obsède ?
Le mort de Marilyn fait partie des nombreuses pièces à conviction qui font de la star, un mythe à part entière, du fait du mystère qui pèse sur elle et de sa venue précoce. Mais Marilyn serait-elle devenue l’icône qu’elle est aujourd’hui si nous la connaissions sous les traits d’une vieille femme âgée de 85 ans, je n’en suis pas si sûre. Sa mort l’a rendu immortelle, elle a figé sa beauté pour l’éternité. Si sa mort est triste en soit, il faut se dire que c’est peut-être ce qui a pu lui arriver de mieux peut-être pas mais presque, comme dirait James Dean « Vivre vite, mourir jeune, et laisser derrière sois un beau cadavre ».

D'après vous, comment est morte Marilyn ?
Pour moi, le responsable de la mort de Marilyn est son psychanalyste, qui lui a fait ressasser ses souvenirs d’enfance traumatisant, la plongeant ainsi dans une profonde dépression. Je ne veux pas croire au suicide, d‘ailleurs ceux qui disent qu‘elle s‘est suicidé ça m‘énerve. Peut-être une surdose involontaire couplée à une interaction médicamenteuse. Le livre « Marilyn Monroe, enquête sur un assassinat » nous propose des pistes sur un éventuel meurtre dont les preuves sont tout à fait plausibles à voir si elles sont vraies.

Je finirai sur une dernière citation de Marilyn "L'argent ne m'intéresse pas, je veux juste être merveilleuse." Marilyn Monroe était merveilleuse, elle l'était vraiment.

Je remercie Audrey d'avoir pris de son temps pour participer au questionnaire.

Posté par ginieland à 12:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

09 octobre 2011

Ces blondes fatales au cinéma

Ces blondes fatales au cinéma

Article publié le 6 octobre 2011
en ligne sur planet.fr

Belles, sulfureuses, mais dangereuses, les femmes fatales ont toujours leurs fans sur grand écran. Planet.fr vous invite à découvrir une sélection de femmes fatales blondes qui ont marqué le cinéma...

marilyn_monroe 

1. Sharon Stone
2. Marilyn Monroe
3. Scarlett Johansson
4. Emmanuelle Béart
5. Cameron Diaz
6. Brigitte Bardot
7. Catherine Deneuve
8. Ursula Andress
9. Charlize Theron
10. Kim Basinger
11. Pamela Anderson
12. Uma Thurman

Posté par ginieland à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 octobre 2011

Sondage: Votre mariage préféré de Marilyn ?

Quel est votre époux préféré
de Marilyn Monroe ?

Marilyn Monroe s'est mariée trois fois;
et chacun de ses mariages s'est soldé par un divorce.

Posté par ginieland à 17:43 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marilyn Monroe Citation 6

No one ever told me I was pretty when I was a little girl. All little girls should be told they're pretty, even if they aren't. 

little_NJ 

On ne m'a jamais dit que j'étais jolie quand j'étais petite fille. On devrait dire à toutes les petites filles qu'elles sont jolies, même si ce n'est pas vrai.

Posté par ginieland à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,