19 février 2012

H comme Hunt

 Helen Hunt
(dates ?)

coiffeuse

D'origine britannique, Helen Hunt était la coiffeuse styliste en chef des studios de la Columbia. Elle travaillera pour le cinéma pendant plus de 30 ans: de 1935 à 1967. Elle était surtout la coiffeuse attitrée de l'actrice Rita Hayworth, depuis ses débuts au cinéma et avec qui elle était devenue amie. C'est à Helen Hunt que Rita doit sa longue chevelure rousse ondulée -comme pour Gilda en 1946- mais aussi son dégradé court et blond pour La Dame de Shangai en 1947.

helen_hunt_and_rita_1 helen_hunt_and_rita_2  

Rita avait tellement confiance en sa coiffeuse, qu'elle ne vérifiait même pas le résultat de sa coiffure dans un miroir, après que Helen Hunt avait terminé son 'travail'; elle déclarait naturellement "It looks great !".


>> Marilyn et Helen Hunt <<
adv_1945_12_frank_joseph_Sylvia_Barnhart_02_1 film_The_Riders_of_the_Whistlines_Pines_set_avec_coiffeuse_helenhunt

Helen Hunt s'occupa de la chevelure de Marilyn dès 1946, au salon de Frank and Joseph; puis en 1948 pour le film Ladies of the Chorus et pour les photographies de Riders of the Whistling Pines. Marilyn arborait ainsi une longue chevelure blonde, à l'ondulation crantée, à l'image de la célèbre coiffure de Rita Hayworth.
Helen Hunt était aussi la chef de Gladys Whitten Rasmussen, qui est devenue, pour sa part, la coiffeuse attitrée de Marilyn Monroe.

> video: Helent Hunt parle de Marilyn

>> Voir les photos de Marilyn et Helen Hunt

>> sources:
Le site officiel ritahayworth.com et le site Rita The Love Goddess 
La carrière d'Helen Hunt sur 
imdb 

Posté par ginieland à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Photos de Riders of the Whistling Pines

Riders of the Whistling Pines
Photos

film_the_Riders_of_the_Whistlines_Pines 1949_portraitNJcouleur film_LOTC_studio_black_dress_010_1
film_LOTC_studio_black_dress_011_1 1948_portrait 1949_marilynmonroe2r102


Sur le tournage

Marilyn Monroe et la coiffeuse Helen Hunt

film_The_Riders_of_the_Whistlines_Pines_set_avec_coiffeuse_helenhunt2 film_The_Riders_of_the_Whistlines_Pines_set_avec_coiffeuse_helenhunt
 film_lotc_set_hair_nj_23

Marilyn in Fashion

Marilyn in Fashion:
The Enduring Influence of Marilyn Monroe

Auteurs
: Christopher Nickens, George Zeno

marilyninfashionPrix éditeur: 22,90 Euros
Date de sortie: juillet 2012
Broché: 224 pages
Editeur : Running Press,U.S.
Langue :
Anglais

ISBN-10: 0762443324
ISBN-13: 978-0762443321
Ou le trouver ?
amazon.fr et sur bookdepository.co.uk

Description: Fifty years after her death, Marilyn remains an incandescent movie star, legendary sex symbol, and a woman whose private life fascinates the public—but the story never before showcased is Marilyn Monroe’s enduring impact on fashion. From the pink satin “Diamonds Are a Girl’s Best Friend” gown, to the pleated white dress from The Seven Year Itch to the revealing nude sheath worn to sing “Happy Birthday” to JFK, Marilyn created endless unforgettable looks. Before they were household names, she wore Ferragamo pumps, carried Gucci bags and wore the designs of Oleg Cassini, Norman Norell, Emilio Pucci and Jean Louis. In an era of Peter Pan collars, poodle skirts, and repressed sexuality, Marilyn’s sexy style and ability to spot up-and-coming designers made her a fashion visionary. Marilyn in Fashion traces the evolution of her style, from wholesome sweetness early in her career, to sex kitten looks in the ‘50s, to elegant sophistication in the last years of her life. The text details the designers of her ensembles, where she wore them, and their influence on fashion. Behind-the-scenes stories reveal how the star often worked closely with designers to create looks befitting the Marilyn Monroe image. Illustrated with hundreds of rare and never-before-published photos, Marilyn in Fashion fabulously traces the style evolution of the ultimate Hollywood icon.


 Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note (/10)

Posté par ginieland à 18:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Marilyn Monroe: Private and Confidential

Marilyn Monroe: Private and Confidential
Auteur
: Michelle Morgan

privateandconfidentialDate de sortie: juin 2012
Relié 416 pages
Langue: anglais

Éditeur: Skyhorse Publishing
Prix éditeur: 15 Dollars
ISBN-10: 1616087196
ISBN-13: 978-1616087197

Ou le commander ? sur barnesandnoble.com et sur amazon.com 

Description de l'éditeur:
Marilyn Monroe as you’ve never seen her— new photographs, interviews, and revelations.
For the first time in paperback, this valuable biography by the president of Marilyn Monroe’s UK fan club contains the most comprehensive collection of primary source material on Marilyn Monroe, covering all stages of her life. It includes seventy rare and unpublished photographs. They include locations from various periods of her life—the schools she attended as Norma Jeane, the ballroom where she danced with first husband Jim Dougherty, the street where Marilyn claimed she was attacked by an intruder, and candid shots of her on the sets of films.
Morgan has also interviewed every single person accessible who knew or was related to Marilyn in any way, including the main players in her life, as well as work colleagues, and more casual acquaintances. More than fifty interviewees are featured, many who’ve never gone on the record before, including contacts from her orphaned childhood and early years—details of which until now have remained mysterious. Documentary sources range from the private testimony of her gynecologist, to the previously undisclosed Laurence Olivier papers relating to Marilyn’s time in England. Following a series of sensationalist biographies of Marilyn Monroe in recent years, this comprehensive, meticulously researched volume brings an important, fresh perspective to the many controversies in her life, and will serve as an essential sourcebook of documentary and photographic evidence.
70 black & white photographs.

Posté par ginieland à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Revelations: The Passion and Paradox of Marilyn Monroe

Revelations:
The Passion and Paradox of Marilyn Monroe

Auteur
: Lois Banner

revelations_cover2Date de sortie: juillet 2012
Relié 288 pages
Langue: anglais

Éditeur: Bloomsbury USA
Prix éditeur: 26 Dollars
ISBN-10: 1608195317
ISBN-13: 978-1608195312

Ou le commander ? sur barnesandnoble.com et sur amazon.com 

Description de l'éditeur:
Like her art, Marilyn Monroe was rooted in paradox: She was a powerful star and a childlike waif; a joyful, irreverent party girl with a deeply spiritual side; a superb friend and a narcissist; a dumb blonde and an intellectual. No previous biographer has recognized—much less attempted to analyze—most of these aspects of her personality. Lois Banner has.
Since Marilyn’s death in August of 1962, the appetite for information about her has been insatiable. Biographies of Marilyn abound, and whether these books are sensational or flawed, Marilyn’s fans have always come out in bestselling numbers. This time, with Lois Banner’s Revelations, the fans won’t be disappointed. This is no retread of recycled material. As one of the founders of the field of women’s history, Banner will reveal Marilyn Monroe in the way that only a top-notch historian and biographer could.
In researching Revelations, Banner’s credentials opened doors. She gained access to Marilyn intimates who hadn’t spoken to other biographers, and to private material unseen, ignored, or misinterpreted by her predecessors. With new details about Marilyn’s childhood foster homes, her sexual abuse, her multiple marriages, her affairs, and her untimely death at the age of thirty-six, Revelations is, at last, the nuanced biography Marilyn fans have been waiting for.


revelations_cover1Date de sortie: aôut 2012
Relié 288 pages
Langue: anglais

Éditeur: Bloomsbury Publishing PLC
Prix éditeur: 26 Dollars
ISBN-10: 1408814102
ISBN-13: 978-1408814109 

 Ou le commander ? sur amazon.com   

Description de l'éditeur:
Praise for MM-Personal: 'A fascinating glimpse into an impossibly famous celebrity going about the business of living' Wall Street Journal 'The book, a luscious glossy thing, is studded with photos, many of them Monroe's personal items ... the overall vibe of the book is wrenching, because it clarifies Monroe's humanity, her working life, her normal day-to-day existence' Liz Smith.

Posté par ginieland à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les archives intimes de Marilyn publiées

lefigaroLes archives intimes de Marilyn publiées

Article publié le 17/02/2012
Par Eric Neuhoff
en ligne sur lefigaro.fr

mmfigaro 

Lettres, photos, contrats, bijoux… L'actrice gardait tout. Un livre émouvant, MM-Personal, les dévoile.

mmpersonal_frenchL'une est brune, l'autre grise. Ce sont deux armoires métalliques. Marilyn Monroe les avait achetées à New York en 1958. L'actrice y conservait ses archives. Heureusement qu'elle était maniaque. Il y a tout: 5.000 photos et documents. On pensait que tout cela avait disparu depuis quarante ans. Inez Melson, qui s'occupa de la carrière de l'actrice de 1954 à 1956, avait récupéré ces trésors. La première fois qu'elle vit Marilyn, elle tomba sous le charme: «On aurait dit une peluche.» L'impression domine, en feuilletant le beau livre MM-Personal (en librairie le 23 février), de pénétrer dans la caverne d'Ali Baba. On plonge son nez dans ces pages avec l'avidité d'un chien truffier. Les fétichistes seront aux anges. Une vie se confond avec le fameux petit tas de secrets dont parlait Malraux. Voici Marilyn intime, cachée, ses contrats avec la Fox, ses ordonnances, ses factures. Ce pêle-mêle forme les sous-titres d'une existence. Celle-ci ne fut pas commune.

20.000 lettres de fans par semaine

Comment être Marilyn? En 1954, elle recevait 20.000 lettres de fans par semaine. On la demandait en mariage, se souciait de sa santé, la réconfortait après ses fausses couches. Sur sa boîte aux lettres, la star avait été obligée d'inscrire un nom d'emprunt, Marge Stengel. Le livre contient des trésors: un cliché inédit de 1947 avec des surfers de Malibu, un mot de Somerset Maugham qui la remercie de lui avoir souhaité son anniversaire en 1961, la boîte à bijoux en cuir avec les initiales JDiM (Joe DiMaggio) gravées dessus, le flacon de Chanel N°5 qui était sans doute dans sa chambre la nuit de sa mort. Voici une reproduction de son carnet d'adresses, la collection de timbres qu'elle gardait depuis son enfance.

L'album possède un charme étrange, à la Modiano. Il flotte là-dessus un parfum de mystère, une tristesse rétrospective. «J'étais une erreur. Ma mère ne m'a pas voulue.» Bien sûr, le numéro de Life en janvier 1959 battit des records de vente. Cela n'explique pas pourquoi Gladys, la mère de Marilyn, qui était dans une institution psychiatrique, glissait des lames de rasoir dans les enveloppes qu'elle destinait à sa fille. Pourquoi écoutait-elle ces disques de Sinatra? À quels dîners correspondaient ces notes de restaurant? Pour quel homme avait-elle envie de porter ce manteau léopard («Je veux que tu me voies comme un animal prédateur»)?

«Je ne suis pas un gadget érotique»

Les bijoux étaient ses meilleurs amis. Elle en offrait souvent. Parmi ses reliques, figurent une broche dorée en étoile, un sac à main en bakélite, un collier de soixante-neuf perles. La légende, qui a pourtant le bras long, ne précise pas avec exactitude si ces dés en jade ont été un cadeau de John Huston sur le tournage des Misfits. De sa tournée de quatre jours en Corée en février 1954, elle rapporta ce kit de couture militaire. En 1952, Cecil Beaton la fit poser au lit dans sa suite de l'hôtel Ambassador. Le scénariste Ben Hecht se chargea de rédiger sa Confession inachevée. Un contrat reproduit ici en fait foi. Aux enfants d'Arthur Miller, elle adressait des missives où elle se mettait avec drôlerie dans la peau d'un chien ou d'un chat. À d'autres relations, elle racontait son dîner de la veille avec Robert Kennedy («Il a un formidable sens de l'humour. Il ne danse pas mal non plus.») On la sent soudain conquise, amoureuse.

Ces sentiments sont noyés au milieu de chèques par dizaines, de livrets bancaires, de télégrammes de la Western Union. La solitude devait être écrasante, dans sa maison de Brentwood. «Je veux devenir une artiste, pas un gadget érotique. Je ne veux pas être vendue comme un aphrodisiaque sur pellicule.» Dans ses tiroirs reposaient les coupures de presse la concernant. À des journalistes qui lui demandaient quelle était sa religion, elle répondit: «Freud.» En 1960, elle soutenait Fidel Castro. À son enterrement, on diffusa Over the Rainbow de Judy Garland. Pour l'occasion, son ex-mari DiMaggio avait commandé un cœur de roses rouges. Telle était l'imprévisible, la méconnue Marilyn Monroe. Elle avait même eu le projet d'écrire un livre de recettes. Sa bouillabaisse était réputée. Certains l'aimaient chaude?

MM-Personal. Les archives privées de Marilyn Monroe, de Loïs Banner, photographies de Mark Anderson, Éditions de La Martinière, 38 €. En librairie le 23 février.


mmpersonal/!/ Il s'agit de la version française du livre américain MM - Personal: From the private archive of Marilyn Monroe publié l'année dernière (en mars 2011). 

Posté par ginieland à 17:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Philippe Halsman

*photographe

halsmanJe connais peu d'actrices douées d'un si formidable talent pour communiquer avec un objectif.
On dirait qu'elle essaye de séduire l'appareil comme si c'était un être humain.

Posté par ginieland à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Film Biopic - Norma Jean, Jack and Me

>> Sur le web:
- fiche du film sur imdb
 - le film sur cinequest 
- critique sur movies.nytimes.com
- le site officiel Sally Kirkland

Posté par ginieland à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Gif Love Marilyn

gif_Animation14_mm323

Posté par ginieland à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :