16 mai 2012

Marilyn Monroe, guest-star de Cannes

Marilyn Monroe, le mythe et surtout l'actrice, guest-star de Cannes
Article publié le 15/05/2012
en ligne sur msn

Un demi-siècle après sa mort, Marilyn Monroe, mythe hollywoodien et icône pop universelle, fait l'affiche du Festival de Cannes, coiffant enfin la planète cinéma et les marches qu'elle ne gravit jamais.

cannes_festivalUne juste place pour une actrice qu'Hollywood omit de convier aux Oscars, un hommage à cette divine idole que la littérature et l'édition continuent d'honorer et qui en trente films, en comptant le dernier, inachevé, a imprégné l'histoire bien au-delà du cinéma.

"Nous voulons célébrer l'icône absolue du glamour dans le temple du glamour absolu. C'est une façon de se souvenir d'elle en cette année du cinquantenaire de sa mort, le 5 août 1962", indique Thierry Frémaux, le délégué-général du festival.

"Entre sa mort, seule, à 36 ans (malgré l'existence avérée d'une demi-soeur, Bernice), sa naissance de père inconnu et d'une mère folle, une enfance ballottée, sa découverte à l'usine par un photographe...elle réunissait tous les ingrédients du mythe", résume la critique Isabelle Danel, qui a piloté un "Marilyn Monroe de A à Z" (ed.Tana) - de A pour Actrice à Z comme Zelda Zonk, son pseudo favori - dessinant au plus près le portrait polymorphe d'un déesse fragmentée.

"Toutes les étiquettes qui lui sont accolées ont repoussé l'actrice à l'arrière-plan. Et encore, lorsqu'on lui reconnaît ce talent c'est parfois à regret", constate-t-elle. "Comme cinéphile, je l'ai moi-même toujours aimée mais m'en suis longtemps défendue". Comme une affection inavouable.

Le business tourne rond autour de Marilyn

"Et pourtant, on l'a vue grandir d'un film à l'autre: elle n'est pas un mais bien tous ses personnages" relève-t-elle, regrettant parfois "les tics" dont l'embarrassèrent ses professeurs, Natasha Lytess puis Paula Strasberg, dont elle se débarrasse pourtant dès qu'elle a un personnage à défendre.

"Elle n'a jamais été nominée aux Oscars mais elle l'aurait amplement mérité, au moins pour +Certains l'aiment chaud+ ou +Les Désaxés+", poursuit Isabelle Danel qui détaille, utile rappel, quels grands noms la firent tourner: John Huston, Mankiewicz, Hawks, Preminger, Cukor, Billy Wilder...

Plus célébrée encore depuis sa mort, Marilyn occupait déjà une place de star absolue dans le coeur de ses contemporains. Ses vrais fans la protégeaient alors et ne lui ont jamais fait défaut depuis, se renouvelant avec les générations sans cesser de veiller au respect de sa mémoire.

Avec dévotion et autorité, jusqu'à obtenir la fermeture en 2005 à Long Beach, Californie, d'une exposition de faux objets personnels de Marilyn.

Car le business tourne rond autour de Marilyn Monroe, figée par Andy Warhol en sex-symbol déclinable sur des tee-shirts, des tasses ou des coussins. Selon Isabelle Danel, l'exploitation de son nom et de son visage a généré 8 millions de dollars de revenus en 2011.

Il s'agit d'ailleurs de remettre de l'ordre dans la maison, assure Paul Morizet, expert en marketing de célébrités à l'agence Greenlight: Anna Strasberg, seconde épouse et veuve de Lee, les dépositaires testamentaires de l'actrice, a cédé la majorité de ses droits au groupe Authentic Brands qui a entrepris "d'assécher le marché" pour redorer la marque Monroe.

"Le cheap, c'est fini" selon Paul Morizet, qui explique qu'un fonds d'investissement partenaire a mis près de 25 millions de dollars dans l'affaire: "Si elle devient rare, elle redeviendra plus chère".

Le film "My Week with Marilyn" avec Michelle Williams participait à cette entreprise, confie-t-il. Le lancement, à Cannes, d'un livre de photos pharaonique (1.000 euros) chez Taschen, aussi.

Entre NBC qui achève une mini-série, "Smash", avec Uma Thurman dans la peau de la blonde et une émission de téléréalité, "Finding Marilyn", en cours de développement, "Marilyn Monroe reste sans rivale", constate l'expert.

Posté par ginieland à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Grand Sud Mai 2012

mag_grandsud_cover_n67_Le magazine Grand Sud, n°67, disponible uniquement à l'aéroport de Nice, consacre sa couverture à Marilyn Monroe.
/!/ merci Emma pour l'info et la couverture du magazine
/!/ source scans: le blog d'Yvon lammquejaime 

2012_05_grandsud_p1 2012_05_grandsud_p2
2012_05_grandsud_p3 2012_05_grandsud_p4

Posté par ginieland à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Télérama 16/05/2012

t_l_rama_M4719Le magazine Télérama, n°3253 du 16 mai 2012, est vendu avec le DVD du documentaire Marilyn malgré elle.
prix: 8,90 

Posté par ginieland à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Elle 11/05/2012

Elle_M1648Le magazine Elle, n°3463, du 11 mai 2012, consacre un article de 2 pages sur les sorties livres consacrés à Marilyn Monroe.
 prix: 2

elle_p1 elle_p2 

Posté par ginieland à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,