Le 29 octobre 1956, a lieu une grande soirée à Londres: d'abord, la 'Royal Command Performance' pour le film "The Battle of the River Plate" ("La Bataille du Rio de la Plata") à l'Empire Theater, à Leicester Square. Comme à son habitude, Marilyn Monroe arriva en retard aux bras de son mari Arthur Miller et en retrait, Milton H. Greene. Ils parviennent à se glisser dans le théâtre, juste avant la fermeture des portes.

1956_10_29_london_empire_theatre_010_1 1956_10_29_london_empire_theatre_011_1 1956_10_29_london_empire_theatre_011_2
1956_10_29_london_empire_theatre_021_1 1956_10_29_london_empire_theatre_020_1 1956_10_29_london_empire_theatre_020_1b 1956_10_29_england3
1956_10_29_england   
1956_10_29_london_empire_theatre_020_2 1956_10_29_england2 1956_10_29_london_empire_theatre_020_3a
1956_10_29_london_empire_theatre_022_1 1956_10_29_london_empire_theatre_022_2 1956_10_29_london_empire_theatre_022_3
1956_10_29_london_empire_theatre_030_1 1956_10_29_london_empire_theatre_031_2 1956_10_29_london_empire_theatre_031_3
1956_10_29_london_empire_theatre_032_1_mag 1956_10_29_london_empire_theatre_032_1 1956_london_queen
1956_10_29_london_empire_theatre_031_1 1956_10_29_london_empire_theatre_031_1GF MHG-MMO-PR-2579
1956_10_29_london_empire_theatre_040_1a 1956_10_29_london_empire_theatre_040_2b 1956_10_29_london_empire_theatre_040_2c
1956_10_29_london_empire_theatre_040_1 1956_10_29_london_empire_theatre_040_2 1956_10_29_london_empire_theatre_040_3
1956_10_29_london_empire_theatre_040_4 1956_10_29_london_empire_theatre_040_5
1956_10_29_london_empire_theatre_040_6 1956_10_29_london_empire_theatre_040_7
1956_10_29_london_empire_theatre_snaps_1  

On October 29, 1956, Marilyn Monroe, Arthur Miller and Milton H Greene are in late to assist at the "The Battle of the River Plate", a movie projected by the Royal Command Performance at The Empire Theatre in leicester Square, London.    


Ensuite, vingt vedettes de cinéma devaient être présentées à la Reine Elizabeth II, dont Joan Crawford, Victor Mature, Dana Andrews, Brigitte Bardot, Anita Ekberg et bien sûr Marilyn Monroe.
La reine félicita Marilyn pour sa révérence et lui demande:
-"Vous plaisez-vous à Windsor ?"
-"Pardon ?... Je croyais que nous vivions à Englefield Green", répondit Marilyn, pleine de trac.
La reine lui expliqua alors gentiment qu'elles étaient voisines, car les deux propriétés de Egham (où logeaient Marilyn et son mari à Parkside House) et celle du château de Windsor se touchent.
Sa majesté l'ayant aussi complimentée sur ses bonnes manières, Marilyn répondit qu'elle les avaient apprises pour son nouveau film en tournage (The Prince and the Showgirl) et qu'elle ne les trouvait désormais plus difficiles.

1956_10_29_london_empire_theatre_050_1 1956_10_29_london_empire_theatre_050_2 1956_10_29_london_empire_theatre_050_3
1956_10_29_london_empire_theatre_050_4 1956_10_29_london_empire_theatre_050_7a 1956_10_29_london_empire_theatre_050_7b
1956_10_29_london_empire_theatre_050_5 1956_10_29_london_empire_theatre_050_6 1956_10_29_london_empire_theatre_050_7
1956_10_29_london_empire_theatre_052_1 1956_10_29_london_empire_theatre_052_2 1956_10_29_london_empire_theatre_051_1
1956_10_29_london_empire_theatre_060_1 1956_10_29_london_empire_theatre_061_1a
1956_10_29_london_empire_theatre_061_1 MHG-MMO-PR-403 1956_10_29_london_empire_theatre_061_2a
1956_10_29_london_empire_theatre_061_3 1956_10_29_london_empire_theatre_061_4_by_stuart_heydinger_1 1956_10_29_london_empire_theatre_061_4_by_stuart_heydinger_2
1956_10_29_london_empire_theatre_061_4_by_stuart_heydinger_3 MHG-MMO-PR-407 1956_10_29_london_empire_theatre_061_5
1956_10_29_london_empire_theatre_062_1 1956_10_29_london_empire_theatre_062_2
1956_10_29_london_empire_theatre_061_6 1956_10_29_london_empire_theatre_063_with_margaret_1 
MHG-MMO-PR-2581 

After the projection, twenty movie stars are presented to the Queen Elizabeth II: Joan Crawford, Victor Mature, Dana Andrews, Brigitte Bardot, Anita Ekberg and Marilyn Monroe. 


Marilyn portait une robe couleur or, et des chaussures compensées à la semelle intérieure or, de marque Anello & Davide, fabriquées à Londres et vendues à la grande vente aux enchères organisées par Christies en 1999.

  1956_queen_shoes_4433090 1956_queen_shoes_from_christies_platforms   


> captures
1956_london_queen_cap_01_01 1956_london_queen_cap_01_02 1956_london_queen_cap_01_03
1956_london_queen_cap_01_04 1956_london_queen_cap_01_05 1956_london_queen_cap_01_06
1956_london_queen_cap_01_07 1956_london_queen_cap_01_08 1956_london_queen_cap_01_09
1956_london_queen_cap_01_10 1956_london_queen_cap_01_11 1956_london_queen_cap_01_12
1956_london_queen_cap_01_13 1956_london_queen_cap_01_14 1956_london_queen_cap_01_15
1956_london_queen_cap_01_16 1956_london_queen_cap_01_17 1956_london_queen_cap_01_18
1956_london_queen_cap_02_1 1956_london_queen_cap_02_2 1956_london_queen_cap_02_3

> videos


> vidéo sur le site criticalpast.com


> dans la presse
1956_10_29_london_empire_theatre_mag_oggi 


 > Joan Crawford et Anita Ekberg
1956_10_29_london_empire_theatre_80_anita_ekberg_1 


Brigitte Bardot et Marilyn Monroe se sont rencontrées furtivement dans les toilettes pour dames où chacunes des deux femmes se refaisaient une beauté devant le miroir. Brigitte fut subjuguée par la beauté de Marilyn. Elles se sont données chacune un sourire mais n'échangèrent aucun mot. Malheureusement, aucun photographe n'eut l'idée d'immortaliser leur rencontre dans le salon du théâtre où toutes les stars étaient réunies avant de rencontrer la reine.

1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_3_1 
1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_1 1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_2 1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_3
1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_4 1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_5 1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_4_7
1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_1 1956_10_29_london_empire_theatre_70_bb_2  

Souvenir raconté par Brigitte Bardot dans son autobiographie Initiales BB Mémoires:
"C'est là que je l'ai vue et n'ai vu qu'elle: Marilyn. Ravissante, blonde dans une robe dorée , décollettée jusqu'aux chevilles, elle ne s'embarassait pas du protocole, on avait envie de l'embrasser tant ses joues étaient roses et fraîches. Ses mèches rebelles coulaient sur son cou et autour de ses oreilles, elle avait l'air de sortir de son lit, heureuse et naturelle !
Je me retrouvai aux "Ladies" avec elle, moi pour tirer sur mes mèches et les décoiffer, et découdre en hâte le tulle qui cachait mes seins, elle pour se voir dans la glace, se sourire à gauche, puis à droite, elle sentait le Numéro 5 de Chanel. Je l'adorais, la regardais, fascinée, oubliant mes cheveux. J'aurais voulu être "Elle", avoir sa personnalité et son caractère.
C'était la première et la dernière fois de ma vie que je la voyais, mais elle m'a séduite en trente secondes. Il émanait d'elle une fragilité gracieuse, une douceur espiègle, je ne l'oublierai jamais et lorsque j'appris sa mort quelques années plus tard, j'eus un pibcement douloureux au coeur comme si un être très cher venait de me quitter.
(...) Anita Ekberg avait une paire de seins si énormes qu'on avait l'impression qu'elle avait rembourré son soutien-gorge avec deux obus. J'étais hypnotisée par ces deux bombes. J'attendais qu'elles fassent éclater sa robe, mais rien ne s'est passé."

Souvenir de Brigitte Bardot dans L'indomptable, de Alain Wodrascka et François Bagnaud:
"J'étais terrorisée devant ce protocole terrible. Marilyn Monroe était présente aussi ce jour là. Je la buvais des yeux. Je la trouvais sublime. Marilyn a toujours représenté pour moi tout ce qu'une femme doit rêver d'être: beauté et fragilité en même temps."

> vidéo B.B. parle de M.M.


> Sources:
Marilyn Monroe, l'Encyclopédie d'Adam Victor
Marilyn, une vie d'Hollywood, de Ann Lloyd.