Vidéo et Paroles
de la chanson
Mademoiselle chante le blues
interprétée par
Patricia Kaas

Y'en a qui élevent des gosses au fond d'un HLM
Y'en a qui roulent leur bosse du Brésil en Ukraine
Y'en a qui font la noce du côté d'Angoulême
et y'en a même, même
qui milit' dans la rue avec tract et banderoles
qui mélangent vie en rose et image d'Epinal
qui veulent se faire du bien sans jamais s'faire du mal

Mademoiselle chante le blues
soyez pas trop jalouses
mademoiselle boit du rouge
mademoiselle chante le blues

Y'en a huit heures par jours qui tapent sur des machines
y'en a qui font la cour, masculines, féminines
y'en a qui lèchent les bottes comme on lèche les vitrines
et y'en a même, même

qui font du cinéma
qu'on appelle Marilyn
mais Marylin Dubois
s'ra jamais Norma Jean
faut pas croire que l'talent c'est tout ce qu'on s'imagine

Mademoiselle chante le blues
soyez pas trop jalouses
mademoiselle boit du rouge
mademoiselle chante le blues
elle a du gospel dans la voix
elle y croit

Y'en a qui s'font docteur
avocate, pharmacienne
y'en a qui ont tout dit quand elles ont dis je t'aime
y'en a qui sont vieille fille du côté d'Angoulême
et y'en a même, même
qui jouent femmes libérées ptit joint et gardénal
qui mélangent vie en rose et image d'Epinal
qui veulent se faire du bien sans jamais s'faire du mal

Mademoiselle chante le blues
soyez pas trop jalouses
mademoiselle boit du rouge
mademoiselle chante le blues


 >> Bonus Infos 

  • patriciakaas  La chanson fait partie du premier album de Patricia Kaas intitulé "Mademoiselle chante" sorti en novembre 1988, et pour lequel ont collaboré Didier Barbelivien et François Bernheim. Le titre "Mademoiselle chante le blues" est le premier extrait de l'album, disponible en avril 1987. Didier Barbelivien l'avait écrit déjà depuis un moment, ayant proposé d'abord la chanson à Nicoletta, qui souhaitait que le texte soit modifié. Quand François Bernheim présente Patricia Kaas à Didier Barbelivien, ce dernier lui propose alors la chanson. Elle sera le premier grand succès de la chanteuse et le titre remportera le prix Charles Cros.