*extrait du livre Natalie Wood: Reflections on a Legendary Life, écrit par Manoah Bowman et la fille de Natalie, Natasha Gregson Wagner (2016)

I had known her and seen her days before her death. Her beauty, charming wit, and joy of life seemed paradoxical to the tense loneliness which she faced in her life, and was to me, clearly apparent. I realized that her tragedy reminds us all how vulnerable we are, and I chose to try to be stronger.

natalie_wood 

Je l'ai connue et l'ai vue les jours précédents sa mort. Sa beauté, son esprit charmant et sa joie de vivre paraissaient paradoxales à la solitude tendue qu'elle affrontait dans sa vie, et me paraissait évidente. J'ai réalisé que sa tragédie nous rappelle combien nous sommes vulnérables, et j'ai choisi d'essayer d'être plus forte.

> article Vanity Fair