24 juin 2018

TV - Ava Gardner la gitane d'Hollywood

gif_tvmarilyn

Lundi 25 juin 2018 - 22h50 - Arte
Disponible en Vidéo à la demande
du 19/06/2018 au 19/07/2018

Documentaire:  Ava Gardner
La Gitane d'Hollywood

 avagardnergitane 

Réalisation: Sergio G. Mondelo
Pays: France
Année: 2017
Durée: 53 min
Elle tourna avec les plus grands, de John Ford dans "Mogambo" à Joseph L. Mankiewicz dans "La comtesse aux pieds nus", en passant par John Huston dans "La nuit de l’iguane". Derrière la beauté de l’actrice se cachaient les fragilités d’une femme tourmentée, que révélèrent ses années d’exil en Espagne sous la dictature de Franco.

Était-ce pour fuir son mariage houleux avec Frank Sinatra ou la surmédiatisation qui l’étouffait, était-ce parce qu’elle était tombée amoureuse d'un autre homme, comme elle l’écrivit dans ses mémoires ? Il y a sans doute un peu de tout cela dans le départ d'Ava Gardner, qui, au sommet de sa gloire, quitte Hollywood pour s’installer en Espagne en 1955, à 32 ans, en pleine dictature franquiste. "Ava Gardner devient libre dans un pays totalitaire. C’est complètement paradoxal", analyse Frédéric Martinez, l’un des biographes de la star, dans ce passionnant documentaire de Sergio G. Mondelo déjà auteur de Pedro Almodóvar – Tout sur ses femmes, diffusé par ARTE. Il brosse ici un saisissant portrait d’une des plus belles femmes du monde, qui succomba aux accents du flamenco, à la puissance des corridas et au sex-appeal d’un acteur-matador sur le tournage de Pandora, à Tossa de Mar en 1951.

Femme fragile
Quatre ans après cette expérience européenne, elle décide de s’exiler à Madrid. S’ensuivent quinze années de fêtes et de passions amoureuses (toujours les matadors) qui se terminent par une chute de cheval qui la laisse brisée, au sens propre comme au figuré. À tel point que sa carrière cinématographique en pâtit, elle qui tourna avec les plus grands, de John Ford dans Mogambo à Joseph L. Mankiewicz dans La comtesse aux pieds nus, en passant par John Huston dans La nuit de l’iguane. Tissé d’images d’archives, d’extraits de films et de ses mémoires, d’interventions de biographes et de critiques, le film explore avant tout les fragilités de la femme derrière l’actrice. Car Ava, qui sombra peu à peu dans l’alcool, ne parvint jamais à se départir d’un manque d’estime de soi sans doute dû à une enfance pauvre et à la mort prématurée d’un père aimant.
Posté par ginieland à - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur TV - Ava Gardner la gitane d'Hollywood

    Très bon documentaire sur l'amie de Marilyn.

    Posté par baumgarten, 27 juin 2018 à 09:13 | | Répondre
  • Bonjour baumgarten, je ne savais pas qu'Ava Gardner avait été l'amie de Marilyn, ni même qu'elles s'étaient rencontrées.

    Posté par Marie-Hélène, 28 juin 2018 à 14:18 | | Répondre
  • bonjour Ginieland , peux-tu me confirmer que Ava était bien amie avec Marilyn ?
    j'espère ne pas avoir dit des bétises !!

    Posté par baumgarten, 29 juin 2018 à 08:45 | | Répondre
  • Ava Gardner et Marilyn: "amie" est un bien grand mot, mais elles ont côtoyé ensemble quelques soirées "hollywoodiennes" privées avec Dorothy Dandridge (voir l'article sur Dorothy:http://divinemarilyn.canalblog.com/archives/2017/02/05/34890466.html ); d'où le fait qu'étant en lien avec Marilyn à une certaine époque de sa vie, j'avais mis ce docu (qui se concentre surtout sur les années qu'Ava a passé en Espagne), c'est assez triste de voir comment elle a fini, bouffie par l'alcool, seule et enchaînant des rôles dans des films médiocres...

    Posté par ginieland, 29 juin 2018 à 17:18 | | Répondre
  • merci à toi !!

    Posté par baumgarten, 02 juillet 2018 à 13:27 | | Répondre
  • Oui elles n'étaient pas amies, et j'ai même entendu dire que Marilyn, du temps qu'elle sortait avec Sinatra, aurait été un peu jalouse et aurait rompu avec lui car il continuait de la fréquenter. Mais elles avaient de bons rapports, et avaient passé quelques soirées ensemble, avec Dorothy Dandrige.
    Je dirais que Marilyn, de toutes façons, n'a jamais eu bcp d'ami(e)s.
    oui Ginie, Ava a mal fini, elle a été très malheureuse vers la fin de sa vie ...

    Posté par lolie, 08 juillet 2018 à 08:43 | | Répondre
  • Il est incroyable que pour des raisons raciales la fréquentation entre M et D a été censurée par les médias de l'époque. Je sais que Marilyn a aussi feint Ella Fitzgerald en forçant un boîte de nuit de New York qui ne voulait pas qu'elle chante (encore pour des raisons raciales) pour la faire chanter pendant plusieurs soirées où Marilyn avait assuré sa présence personnelle au premier rang. Je me demande si même à cette occasion les médias de l'époque ont été silencieux

    Posté par Herbie, 10 juillet 2018 à 22:36 | | Répondre
  • Oui c'est honorable ce qu'elle a fzit pour Ella, d'ailleurs elle l'avait dit dans une itw: "je dois une fière chandelle à Marilyn"

    Posté par lolie, 10 juillet 2018 à 23:49 | | Répondre
Nouveau commentaire