Lettre datée du 26 mai 1947, écrite par Len Cormier à Marilyn Monroe, à son adresse de "11348 Nebraska Avenue, West Los Angeles, California"; lettre de 5 pages en recto, sur du papier à lettres "SkyMail", postée de Sydney, en Australie, où se trouve Cormier.
Len Cormier était un jeune pilote de la Marine qui est sorti quelques temps avec Marilyn en 1946. Ils ont eu au moins deux rendez-vous: un où ils ont dansé au Tommy Dorsey's Casino Gardens à Santa Monica (en 1946), et un autre où il l'a emmenée voler dans son avion (le seul civil qu'il n'ait jamais embarqué dans un avion, se souviendra-t-il plus tard).

Dans sa lettre du camp d'entraînement, il écrit: "Je dois admettre que je ne garde pas ta photo avec moi tout le temps, car personne ne travaillerait si c'était le cas." Il raconte ses expériences avec les opérations aériennes et les voyages, et termine sa lettre par un message réfléchi sur la carrière de Marilyn: "Je croise toujours les doigts, en espérant que toutes les perçées du monde viennent à toi."

Letter dated May 26, 1947, written by Len Cormier to Marilyn Monroe, at her address of "11348 Nebraska Avenue, West Los Angeles, California"; 5-page letter recto, on "SkyMail" stationery, posted from Sydney, Australia, where Cormier is located.
Len Cormier was a young Navy pilot who dated Marilyn for a while in 1946. They had at least two dates: one where they danced at Tommy Dorsey's Casino Gardens in Santa Monica (in 1946), and one another where he took her flying in his plane (the only civilian he ever took up in plane, he later recalled).

In his letter from training camp, he writes, "I'll have to admit that I don't leave your picture out all the time, since nobody would get any work done if it were." He relays his experiences with flight operations and traveling, and ends his letter with a thoughtful message to his career-oriented friend: "I've still got my fingers crossed, hoping that all the breaks in the world come to you."

1947-05-26-letter_len_cormier_to_norma_jeane-1 

Traduction de la 1ère page:
Chère Marilyn,
Peut-être que tu ne m'as pas cru quand je t'ai dit à quel point j'étais lent à écrire - mais tu es probablement convaincue maintenant.
Même s'il y avait une faible excuse (n'était pas sûr de l'adresse). Je suis vraiment désolé.
Quelle grande nouvelle concernant ton dernier casting - bon - j'espère. Ce ne sera qu'une question de temps avec toi de toute façon - mais ce sera un bon essai. (C'est beaucoup d'entraînement pour appeler cela un essai, n'est-ce pas ?)
Je dois admettre que je ne laisse pas ta photo à côté de moi tout le temps, car personne ne travaillerait si c'était le cas. Chaque fois que quelqu'un la voit, c'est parti pour quelques sifflets bas et une salve de questions.

1st page transcript:
Dear Marilyn,
Maybe you didn't believe me when I told you how slow I was about writing - but you're probably convinced now. Even though there was a feeble excuse (wasn't sure of the address). I am very sorry.
What's the big news about your last test - good - I hope. It will just be a matter of time with you either way - but it will be a nice shortcut. (That's a lot of training to call a shortcut, isn't it ?)
I'll have to admit that I d'ont leave your picture out all of time, since nobody would get any work done if it were. Everytime everyone sees it, it's good for a couple of low whistles and a salvo of questions.


- Marilyn Monroe & Len Cormier -
1946 au
Tommy Dorseys Casino

1946-Len_Cormier-1 


source Lettre vendue aux enchères en 2018 par Bonhams "TCM Presents ... The Dark Side of Hollywood" 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.