27 juillet 2010

N comme Newman

Arnold Newman
(1918 - 2006)
photographe américain

 arnold_newman

Né le 3 mars 1918 à New York, Arnold Abner Newman est le deuxième fils d'une fratrie de trois garçons dont le père est ouvrier dans le textile et la mère au foyer. En 1920, le père perd son emploi et la famille part s'installer à Atlantic City, où son père fit carrière en gérant de petits hôtels. Pendant la Dépression des années 30, la famille part à Miami, où son père poursuit ses activités dans l'hôtellerie.
Arnold Newman obtient une bourse en 1940 pour étudier les arts et la peinture à l'université de Miami (Coral Gables, Floride). En raison de difficultés financières, il commence à travailler dans un studio de portraits à Philadelphie, puis à Baltimore et Allentown. En décembre 1939, il accepte le poste de directeur d'un studio à West Palm Beach, en Floride.
"Découvert" en 1941 et encouragé par Beaumont Newhall et Alfred Stieglitz, Arnold Newman expose avec Ben Rose à l'A.D. Gallery et ouvre son propre studio à Miami Beach et fait sa première exposition individuelle en 1945: "Artists Look Like This" ("À quoi ressemblent les artistes") au musée d'Art moderne de Philadelphie. L'année suivante, il s'établit à New York et le 25 août 1947, l'une de ses photographies fait la couverture du magazine Life. En 1948, il accepte des travaux publicitaires et s'installe au 39 West 67th Street à New York. Il voyage à travers le monde pour couvrir des reportages pour les magazines Holiday et Life: en Europe, en Asie et en Afrique. En 1949, il épouse
Augusta Rubenstein qui lui donnera deux fils: Eric et David.

Parmi ses sujets célèbres photographiés: Braque, Dubuffet, Picasso, Miro, Igor Stravinsky, Marcel Duchamp, Willem DeKooning, Jackson Pollock, John Fitzgerald Kennedy, Eisenhower, Truman Capote, Arthur Miller, Cecil Beaton, Marilyn Monroe, Andy Warhol, David Bailey, Ronald Reagan, Bill Clinton, Woody Allen... 

newman_pablopicasso newman_jfk newman_andywarhol
Pablo Picasso ; JFK ; Andy Warhol

Il reçoit plusieurs récompenses: le prix de la Photokina (Cologne) en 1951, celui du photojournalisme de l'université de Miami en 1957. Son portrait de Lyndon B. Johnson, vice-président de John Kennedy, deviendra le portrait officiel de la Maison Blanche lorsque celui-ci deviendra Président suite à l'assassinat de Kennedy.
Dans les années 1970, il signe des contrats avec Travel & Leisure et vit ses premières expériences de découpage. Il participe aux Rencontres internationales de la photographie, à Arles, en 1979, 1982 et 1985.
Il poursuit ses expositions à travers le monde: en 1986 en Finlande et à San Diego, en 1989 au Venezuela, en 1990 en
Australie et à Budapest, en 1992 à Washington.
Au magazine Photo, en juin 1973, il définissait ainsi les qualités du portraitiste : "Evaluer une personne, une situation et un travail de façon instinctive. Et posséder une certaine autorité."
De son travail, il disait aussi: "Alors que mon approche est devenue populairement connue comme étant des portraits environnementaux, cela suggérait une simple part de ce que je faisais et de ce que j'étais.
"
"Je déteste l'idée même de célébrité". 
Il décède le 6 juin 2006 à l'âge de 88 ans, d'un arrêt cardiaque chez lui, dans l'Upper West Side de Manhattan à New York. 


>> Marilyn par Newman <<
 
1962_01_20_PrivateParty_00300_010_withWeinstein_byArnoldNewman_11 1962_01_20_PrivateParty_00110_010_byArnoldNewman_1 1962_01_20_PrivateParty_00410_010_withMrsWeinstein_byArnoldNewman_1

Arnold Newman a photographié Marilyn Monroe lors d'une soirée privée le 20 janvier 1962 chez le producteur Henry Weinstein où se trouvait parmi les autres convives, le poète Carl Sandburg. C'est une Marilyn fraîche de simplicité (robe simple, foulard sur la tête et pieds nus), tantôt heureuse en dansant avec Sandburg, tantôt au regard mélancolique et l'air pensif, qui ressort de ces photos. 

> Voir les photos de Marilyn par Arnold Newman   

Interview de Arnold Newman par Lars Schwander (en ligne sur photographsandbooks )
LS: You once stated that Marilyn Monroe caused a lot of problems?
AN: She didn’t give me any problems, but she was a very troubled woman, and I knew it immediately, I mean it didn’t take that much time to figure out. What had happened was that I had to go out to California to visit Carl, who was working there, writing the words of Christ, as I understand, for the movie The Greatest Story Ever Told. I made a hotel reservation, but a friend of mine, her producer, Henry Weinstein who was a brilliant guy, asked me to move in at his place. He was important enough to be the producer of the biggest star at the time. And this was the picture that Marilyn had to be fired from, because she would never show up. Sometimes she wouldn’t show up for a whole week. Financially it became utterly impossible for 20th Century to continue.
LS: What I find strange is that you are taking some very beautiful pictures of Marilyn Monroe, but in this specific picture looks troubled. It’s in a snapshot style?
AN: We were all making snapshots that evening. And this was a snapshot, as I call it, taken like in our home next door. My friend wanted me to take pictures of her for the movie, but she kept putting it off, like she put off everything else. If dinner were to be at 7 o’clock, she would show up at 10 o’clock at night. She would change her clothes, change her make-up, change her hairdo, everything, I mean this was common knowledge to anybody that had anything to do with her... And she kept putting it off, and putting it off, and I had two different trips out there, and I remember one night, at the first trip, I was supposed to leave on Saturday, and Weinstein said: No you have to leave on Sunday, because I want you to meet Marilyn.
 Now her analyst took her in. The truth is she was my dinner partner. And actually this picture, lets see, was taken out of the tiniest frame, the tiniest portion of a 35mm that I pushed to 1200 in those days, that’s why it’s grainy, not for arty sake. And it was Marilyn and Carl Sandberg. She was pouring her heart out with all her troubles to Carl. And I was there just taking snapshots. And a friend of mine took my camera and took pictures of us, and I got other pictures.
LS: How many pictures did you take?
AN: Not many, because I kept hoping. There were about 7 or so people at dinner that night I took pictures. I didn't take pictures at dinner, I didn't want to break up the it up, you know, sometimes it's intruding. But that evening I started taking pictures. I had a 35 with me, and I start taking pictures of her, and then she said she couldn't sleep... She couldn't sleep at night. So Carl said to Marilyn: ”I'd show you the exercise that you before you go to bed.” And I have a whole series of pictures of her, showing how to do the exercise, or dancing with Carl. Here he is, this old man, but he had an eye for women; let's face it. Why not?
When she came later on I said ”Marilyn I still want to take pictures of you, do you have time while you are here?” She said, ”I don’t have any time, I don’t have any time.” And if she did make an appointment she would have broken it, if I know Marilyn. And she said, ”I’ll give you a ticket, you come out to California”, I said, ”Marilyn, I’ll come out to California, and then you’ll put it off again. Either we do it now or we won’t do it at all”. And we didn’t do it… And looking at these contact prints I realized, that this was Marilyn.


>> sources web:
Site officiel sur
arnoldnewmanarchive
Biographie sur nytimes
Galleries sur pdn  et sur masters of photography 
 

Posté par ginieland à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juillet 2010

B comme Barnhart

Sylvia Barnhart
(date ? - 2010)
coiffeuse américaine

ARTICLE_FRANCAIS_PAGE06_PHOTO
Sylvia Barnhart et Marilyn Monroe, début 1946

Sylvia Barnhart était la coiffeuse du début de la carrière de Marilyn Monroe: elle lui décolora progressivement les cheveux en blonds pendant 8 mois, entre 1945 et 1946.
C'est au salon de coiffure Frank & Joseph que Norma Jeane, qui n'était pas encore Marilyn, rencontra Sylvia Barnhart en décembre 1945. Sylvia a décrit les cheveux de Marilyn comme étant "marrons et frisés" lorsqu'elle la rencontra, et prit en charge une décoloration progressive, passant du châtain clair au roux clair. Enthousiamée par le résultat, bien que Sylvia raconta le contraire (Marilyn n'aurait pas aimée devenir blonde et aurait resisté aux suggestions proposées par les coiffeurs), c'est Marilyn qui demanda d'éclaircir jusqu'au blond: en passant par le blond foncé, au blond vénitien, ses cheveux sont devenus ensuite blonds platinés au bout de 6 mois. De plus, un lissage progressif fut administré. D'après Marilyn, la blondeur de ses cheveux permettaient d'accentuer son regard: d'ailleurs Sylvia Barnhart caractérisa ses yeux comme étant "beaux et lumineux".
Sylvia Barnhart et Norma Jeane Dougherty étaient devenues de proches amies durant cette période et la coiffeuse s'occupa des cheveux de la star encore pendant plus de six ans. 

mm_autograph_to_Sylvia_BarnhartAprès le décès de Marilyn, Sylvia Barnhart fit de nombreux témoignages sur la star, mais ses propos étaient loin d'être élogieux, comme l'atteste cet article paru dans un Ciné Revue des années 1970 (ci-dessous), qui d'ailleurs, n'hésite pas à dénoncer l'attitude lamentable de l'ancienne coiffeuse en manque d'argent. En effet, elle vendait alors toutes les photos que Marilyn lui avait dédicacée (photo ci-contre) et pour en faire la promotion, enchaînait les interviews dans lesquelles ses révélations consistaient à calomnier Marilyn; d'après Sylvia, "Marilyn était une arriviste, prête à tout, cruelle avec ses soupirants les séduisant et les rejetant ensuite...", et lorsqu'elle la vit pour la première fois, elle remarqua que "son visage était quelconque -joues rondes, mâchoires lourdes et gros nez tout rond- et ses cheveux ternes d'un marron indéfinissable (...) je n'aimerais pas l'avoir comme cliente régulière." En continuant de plus belle sur la radinerie de la star, ses retards incessants, son manque d'hygiène corporelle et sa saleté vestimentaire !
ARTICLE_FRANCAIS_PAGE01b ARTICLE_FRANCAIS_PAGE02
ARTICLE_FRANCAIS_PAGE01a ARTICLE_FRANCAIS_PAGE03 ARTICLE_FRANCAIS_PAGE04
ARTICLE_FRANCAIS_PAGE05 ARTICLE_FRANCAIS_PAGE06

Par la suite, Sylvia Barnhart changea de comportement et donna des interviews pour des documentaires sur Marilyn; elle avait même rejoint le fan club américain "Marilyn Remembered" en participant régulièrement à des cérémonies commémoratives. Elle est décédée en février 2010.


>> Voir les articles et photos de Norma Jeane et Sylvia Barnhart


>> sources web:
article Modelling Marilyn sur  entertainment.howstuffworks.com
 

Posté par ginieland à 00:07 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

18 juillet 2010

C comme Caloia

Leo Caloia
(dates ?)
photographe

Difficile de trouver des informations sur ce photographe !!

Leo Caloia était un photographe et cinéaste des années 1940. Il travailla pour l'agence BlueBook, pour laquelle il photographiait et filmait les mannequins de l'agence.

>> Marilyn par Caloia << 
1945_08_bikini_birds_hotel_cap_1 1946_NJ_Model_BlueBook_leocaloia ph_leo_caloia_47b22

Leo Caloia filma et photographia Norma Jeane en 1945 et 1946, pour l'agence BlueBook, lors de défilés organisés à l'Ambassador Hotel de Los Angeles. >> Voir les photos et vidéos de Marilyn par Leo Caloia   

Posté par ginieland à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2010

H comme Hueth

Potter Hueth
(1907 - 1955)
photographe

Difficile de trouver des informations sur ce photographe !!

Potter Hueth était un photographe qui travaillait dans le milieu publicitaire; il s'intéressa à Norma Jeane (futur Marilyn Monroe) d'un point de vue professionnel après avoir vu des photos d'elle que lui montra son collègue David Conover. Hueth proposa à Norma Jeane si elle était prête à travailler en tant que modèle professionnelle. Il prit ainsi quelques photos d'elle dont certaines firent la couverture de magazines, mais Norma Jeane n'était pas payée tant que les photos n'étaient pas vendues.
Quelques-unes des photographies prises par Potter Hueth arrivèrent sur le bureau d'Emmeline Snively, qui dirigeait la Blue Book Model Agency de Los Angeles. Snively envoya à Norma Jeane une brochure et exprima son interêt de l'embaucher à la Blue Book pour un contrat de trois mois en tant que mannequin.

>> Marilyn par Hueth <<
normajeane128 1945_potterhueth2 1945_NormaJeane_withDalmatien_010  

Potter Hueth fut le deuxième photographe professionnel -après David Conover- à photographier la jeune Norma Jeane en 1945, lors de diverses séances où la fraîcheur et la spontanéité se mêlent déjà à un certain professionnalisme. >> Voir les photos de Marilyn par Potter Hueth  

>> sources web:
article Modelling Marilyn sur  glamoursplash

Posté par ginieland à 14:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

B comme Beauchamp

Anthony Beauchamp
(1917 - 1957)
photographe anglais

anthony_beauchamp_and_sarah_churchill
Anthony Beauchamp et sa femme Sarah Churchill
 

Né en 1917, Anthony Beauchamp, dit "Tony", a servit officiellement en tant qu'artiste durant la seconde guerre mondiale. Il rencontre en 1949 l'actrice et danseuse anglaise Sarah Churchill, fille de Winston et Clementine, mais il ne sera jamais accepté par les beaux-parents; le couple se mariera tout de même en octobre 1949. Après son mariage, il s'installe à Hollywood où il s'y établit en tant que photographe professionnel. Il décède en 1957, à l'âge de 40 ans.

ph_anthony_beauchamp_greta_Garbo_1951 ph_antony_beauchamp_audreyhepburn
Greta Garbo ; Audrey Hepburn

Parmi ses sujets célèbres photographiés: Greta Garbo, Audrey Hepburn, Vivien Leigh, Marilyn Monroe, Leslie Caron...
A propos d'Audrey Hepburn, qu'il photographia pour le Vogue anglais, il dira: "J'avais dèjà photographié des beautés aussi célèbres que Vivien Leigh et Greta Garbo, mais j'ai eu la sensation d'avoir fait une véritable découverte quand j'ai trouvé Audrey. Elle était d'une telle fraîcheur, d'une beauté immatérielle."
Le livre Focus of Fame,
The biography, Anthony Beauchamp chez Odhams Press Limited London, sorti en 1958, regroupe quelques photographies célèbres des stars qu'il prit en photos, avec des anecdotes.


>> Marilyn par Beauchamp <<
1951_Anthony_Beauchamp_in_studio_glamour_010_1 1951_Anthony_Beauchamp_pin_up_beach_030_010_1 Anthony_Beauchamps_in_Studio_010_020_01   

Anthony Beauchamp photographia Marilyn Monroe à plusieurs reprises en 1950 et 1951: séance improvisée chez Ben Lyon, et séances en studios et en extérieurs (à la plage) qui insistent sur l'image sensuelle de la starlette.
C'est par l'intermédiaire de Johnny Hyde, agent artistique, qu'il rencontra Marilyn.
A la fin de l'année 1950, Hyde lui avait dit qu'il souhaitait lui présenter quelqu'un. La première rencontre eut lieu à l'hotel où séjournait Beauchamp à Beverly Hills. Séduit, il demanda à Hyde d'organiser une séance photo à l'endroit où il vivait désormais avec son épouse Sarah chez Bebe Daniels et Ben Lyon. Marilyn y était arrivée avec un agent publicitaire et de nombreux vêtements et accessoires: robes de soirée, fourrures, bijoux... Beauchamp a décidé de la photographier sur la terrasse de la villa de Ben Lyon, dans l'une de ses robes de soirée. Suivit les autres séances comme celle du maillot de bain à deux pièces.

>> Voir les posts Marilyn par Anthony Beauchamp 


>> sources web:
Sarah Chruchill sur sur
imdb et extrait livre sur books google,
Greta Garbo sur garboforever
Audrey Hepburn sur audrey.hepburn.free.fr
Livre Focus of Fame, The biography, Anthony Beauchamp, Odhams Press Limited London, 1958.

Posté par ginieland à 13:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2010

B comme Bolender

La famille Bolender
Famille d'accueil de Norma Jeane
de 1926 à 1933

bolenders_nj_1926

Gladys met au monde Norma Jeane le 1er juin 1926 mais c'est seulement âgée de douze jours, soit le 13 juin 1926, que Norma Jeane fut placée chez des parents adoptifs: des voisins de Della Monroe, la mère de Gladys, Ida et Albert "Wayne" Bolender. C'est Della qui conseilla à sa fille Gladys de placer le bébé chez les Bolender qui étaient, selon Della, une famille respectable qui fourniront une éducation correcte à Norma Jeane. Della, comme sa fille, était dans l'incapacité de s'occuper du bébé: elle souffrait de plus en plus de délires de persécution, avait des problèmes de santé sérieux (respiratoires et cardiaques) et voyageait aussi beaucoup en Amérique du Sud et en Asie, afin de se réconcilier avec son mari.

bolenderschildrenWayne Bolender était postier et malgré la grande dépression suite à la crise de 1929, il parvient à garder son poste tout en imprimant des tracts religieux. Ils ont déménagé de l'Ohio en 1919 pour s'installer en Californie. Leur vie était ainsi assez confortable pour l'époque: ils vivaient dans un bungalow, au 4201 W. 134th St., à Hawthorne, une banlieue moderne de Los Angeles. Le couple avait l'habitude de prendre en charge des enfants non désirés (photo ci-contre) et ainsi, percevaient des allocations, leur fournissant ainsi une source de revenus supplémentaire. Ils avaient un potager avec des légumes, élevaient des poulets et des chèvres.

 >> La maison des Bolender ; Wayne et Ida Bolender 
bolenders_home_1 bolenders_wayne_1 bolenders_ida_1
bolenders  

Gladys s'installa brièvement chez eux avec sa fille, avant de retourner vivre dans son propre appartement: elle versait aux Bolender 25 dollars par mois pour s'occuper de l'enfant.
Pendant les sept années qui suivirent, les Bolender s'occupèrent de Norma Jeane, soit jusqu'en 1933.

1926_NJ_gladys_1Norma Jeane voyait sa mère le week-end (photo ci-contre), sans se rendre compte qu'il s'agissait réellement de sa mère: Marilyn racontera plus tard qu'un jour, elle appela Ida Bolender "maman" comme le faisait Lester, un petit garçon du même âge qu'avait adopté les Bolender, mais elle la reprit en lui déclarant sèchement: "Ta maman, c'est la femme aux cheveux roux qui vient te voir le week-end." Ce fut un choc pour Marilyn d'apprendre que cette visiteuse du week-end était sa mère: "Et Wayne, c'est mon père?" demanda la jeune Norma Jeane, "Non, tu dois l'appeler mon oncle" rétorqua Ida. Marilyn se retrouvait sans lien affectif, ni maternel, ni paternel: "Ils n'étaient ni ma tante, ni mon oncle, je ne faisais que vivre ici."
Les Bolender adoptèrent officiellement Lester; sans doute auraient-ils voulu faire de même avec Norma Jeane, mais Gladys s'y opposa, préférant les payer chaque mois car elle espérait reprendre la petite fille avec elle.

Certains biographes ont noirci le portrait des Bolender et quelque part, Marilyn elle même ne leur a pas lancé des fleurs en exagérant son enfance misérable: les Bolender, fondamentalistes, menait une vie régit par des règles plutôt strictes. Plus tard, Marilyn racontera que ce dont elle se souvenait à leur propos était le salut des âmes et le martinet.
Ce couple de scientiste chrétien s'efforça de l'élever avec discipline et amour, mais plus tard, Marilyn leur reprochera une certaine froideur et dureté: "Personne ne m'a jamais dit que j'étais jolie quand j'étais petite fille. On devrait le dire à toutes les petites filles, même quand elles ne le sont pas."

Marilyn racontera aussi qu'elle devait promettre de ne jamais boire ni jurer, elle devait se rendre à l'église plusieurs fois par semaine, devait prier chaque soir, et on lui répétait sans cesse qu'elle irait en enfer si elle ne respectait pas ces principes. La jeune Norma Jeane garda ainsi en secret ses rêves de vouloir chanter, danser et de jouer la comédie dans une vie fantasmée "plus intéressante que la vie que je menais"
, le cinéma étant mal vu chez les Bolender.
1927_NJ_withMaternalGdmotherDellaHogan_1Par ailleurs, c'est Della Mae Monroe, la grand-mère de Norma Jeane qui était voisine des Bolender (photo ci-contre), qui l'emmenait à l'église évangeliste 'Foursquare Gospel Church' dans laquelle elle fera baptiser sa petite fille "Norma Jeane Baker" par Aimee Semple McPherson
, surnommée Soeur Aimee.
Durant cette période, Della Monroe commençait à être persécutée: dans une interview donnée en 1966 (et diffusée dans le documentaire The Legend of Marilyn Monroe) Ida Bolender raconta que Della venait souvent voir sa petite fille à travers les vitres de la maison: elle frappait sans cesse à la porte mais un jour, n'obtenant pas de réponse, elle cassa la vitre avec son coude et les Bolender ont dû appelé la police.

Cependant, la vie de Norma Jeane chez les Bolender semble avoir été plutôt paisible et insouciante: les photos de l'époque montrent une petite fille souriante et bien habillée. Les enfants avaient des jouets, la famille organisait des fêtes et des voyages à la mer. Il y a donc bien eu des moments heureux durant son enfance chez les Bolender:
bolenders_familyelle jouait avec ses quatre frères et soeurs d'adoption: Lester, Mumsey, Alvina, Noel et Nancy, la plus jeune. Mais c'est surtout avec Lester qu'elle était le plus proche:
il n'avait en effet que deux mois de moins qu'elle, était son compagnon de jeux et camarade de classe (ils fréquentaient la même école), toujours collés l'un à l'autre, on les prenait même parfois pour des jumeaux;
D'après Nancy Jeffrey, Norma Jeane jouait à la marelle, apprenait le piano et écoutait son émission de radio préférée "The Green hornet" et "The Lone Ranger".
Norma Jeane avait un chien surnommé Tippy, que Wayne acheta et que la petite fille adorait.

>> Ida et Wayne Bolender en 1966
bolenders_interview_1 bolenders_interview_2 bolenders_interview_3

Quand Norma Jeane eut sept ans, Gladys la reprit avec elle en 1933: la petite fille ne vivra plus chez les Bolender. Ils seront cependant présents à son premier mariage avec Jim Dougherty le 19 juin 1942.
En 1942, les Bolender transforment leur maison en pensionnat pour les employés des usines proches, comme celle où Jim Dougherty travaillait. Norma Jeane allait souvent leur rendre visite et il semblerait que Marilyn avait toujours gardé contact avec les Bolender, elle aurait même appelé Wayne quelques mois avant sa mort en 1962. En 1944, la maison fut vendue à la grand-mère de Ted Hatlestad, l'actuel propriétaire. Les Bolender ont finit leur vie dans une maison voisine, au 4211 W. 134th Street, qui est devenue par la suite un restaurant chinois. Ida est morte en 1972, deux ans après son mari Wayne.

* * * * * * * * * *  

 Lester Bolender
Frère de lait de Norma Jeane
de 1926 à 1933

1932_nj_with_lester_01_1 

La mère de Lester est Pearl Wilken (née en 1909): enceinte à seize ans, elle épouse Charles Flugel le 12 août 1926. Une semaine et demie après, alors qu'elle vivait dans une tente placée dans une arrière cour d'un membre de la famille à Hawthorne, en Californie, elle donne naissance à un garçon et le fait adopter par Ida et Wayne Bolender. Pearl ne parla jamais de la naissance de son fils et garda le secret juste avant sa mort en 1988, le révélant à ses quatre autre fils, pour les informer de l'existence d'un demi-frère.
bolenders_lester_nj_1931_2En fouillant dans les papiers, la soeur de Pearl découvrit une lettre écrite par Ida Bolender, adressée à Pearl et datant de 1927: "Little Norma Jeane is with me. She is the baby girl I had when Lester came. They had great times together. Lots of people think them twins. I dress them alike at times and they do look cunning... They are full of mischief and keep me busy."
Seulement deux
mois séparaient Lester et Norma Jeane qui était née en juin 1926. Il a été adopté officiellement par les Bolender.

bolenders_children_nj_lester_girlLes enfant adoptés et / ou élevés par les Bolender, Lester, Mumsey, Alvina, Noel, Nancy, et Norma Jeane, se retrouvaient de temps en temps les dimanche après-midi. Nancy avait même emmené Norma Jeane voir sa mère Gladys au sanatorium en 1942. Tous ont assisté à son premier mariage avec Jim Dougherty.

lester-carl-bolender-26-99Adulte, Lester a servi dans la marine pendant la seconde guerre mondiale. Marié à Jean, avec qui il a eu une fille Cheryl Milham et un fils David; ainsi que deux beau-fils John Hunt et Gery Partch; il avait 15 petits-enfants et 32 arrière petits-enfants et 2 arrière arrière petits-enfants.

A partir de la lettre d'Ida Bolender, la famille de Pearl parvient à retrouver la trace de Lester Bolender qui se rendit à Colville, à Washington, en 1990, afin d'assister à une réunion avec les membres de la famille. Cependant, aucun des quatre fils n'a voulu considérer Lester comme un frère. Le fils aîné, Milton Flugel, meurt en 1999 et sa nécrologie indique que Lester est son frère. Lester meurt à son tour peu de temps après, le 31 décembre 1999, en Arizona, à l'âge de 73 ans.

>> Voir les photos de Norma Jeane et les Bolender


 (sources pour l'article:
Livres:
Les Trésors de Marilyn Monroe, de Jenna GlatzerMarilyn Monroe, de Roger Baker
Sites Internets:
biographie sur howstuffworks.com   / les fiches de cursumperficio Lester sur strickertfamily.com et sur fearandloafing.com  )


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

08 juin 2010

E comme Eisenstaedt

Alfred Eisenstaedt
(1898 - 1995)
photographe américano-germanique

eisie_1

alfred_eisenstaedt_1932_london_1Considéré comme le maître du photo-journalisme, Alfred Eisenstaedt, surnommé Eisie, est né le 6 décembre 1898 dans une famille juive en Prusse, qui s'installa à Berlin en 1906. Alfred Eisenstaedt a servi dans l'artillerie de l'armée allemande pendant la première guerre mondiale. Il commenca à travailler en tant que photographe indépendant pour le Berliner Tageblatt, puis devint un photographe professionnel en 1929. Mais suite à l'oppression exercée sur les juifs par les nazis, Eisenstaedt quitte son pays et émigre aux Etats-Unis en 1935, et s'installa dans le quartier du Queens à New York, où il y vécut jusqu'à la fin de sa vie. Il travailla pour le célèbre magazine Life de 1936 à 1972, et où ses photographies en firent 90 couvertures. Il est mort paisiblement dans son lit à l'âge de 96 ans, le 24 août 1995.

eisie_kennedy eisie_VJday eisie_sophia_loren_1
John Kennedy et Caroline ; V-J Day ; Sophia Loren

eisie_2Parmi ses sujets célèbres photographiés figurent: la rencontre entre Hitler et Mussolini en Italie en 1934, Marlene Dietrich, Dagmar, John F. Kennedy, Jacquie Kennedy, Robert Kennedy, Martin Luther King, Winston Churchill, Sophia Loren, Marilyn Monroe, Bette Davis, Katherine Hepburn, Clark Gable, TS Eliot, Albert Einstein, Ernest Hemingway, la famille Clinton. Ainsi que de nombreux clichés d'anonymes, devenus des photos de référence: le patineur en 1932, le "V-J Day" à Times Square montrant un marin embrassant une infirmière le 14 août 1945.

>> Marilyn par Eisenstaedt <<
1952_AlfredEisenstaedt_Marilyn_00200_010_3 marilyn_monroe_by_alfred_eisenstaedt 1952_AlfredEisenstaedt_Marilyn_onSofa_0030_010_1_GF

Alfred Eisenstaedt photographia Marilyn Monroe lors d'une unique séance dans son appartement de Doheny Drive (Los Angeles) en mai 1953. >> Voir les photos de Marilyn par Alfred Eisenstaedt  

>> sources web:
Bios d'Eisenstaedt -en anglais- sur
wikipedia et ArtScene,
sa carrière à Life
Ses photos sur digitaljournalist et sur gallerym .

Posté par ginieland à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

R comme Ross

Ben Ross
(1916 - 2004)
photographe américain

ben_ross 

Né en 1916 à New York City, Ben Ross débute sa carrière comme messager avant de devenir photographe au "Floyd Bennett Field" à Brooklyn. Lors de la seconde guerre mondiale, il devient membre du "Eighth Air Force Combat Camera Unit", volant au-dessus des champs de batailles d'Europe pour prendre des photographies.
De son vrai nom Ben Rosenblatt, il contracte son nom de famille en Ross car d'après lui, "vous ne pouviez pas vraiment faire carrière avec un nom juif".
En 1948, Ben Ross et son frère Sid travaillèrent ensemble sur des centaines d'histoires pour le magazine Parade, pour lequel ils serendent régulièrement à Hollywood; mais Ross travailla aussi pour les magazines Look, People, Modern Screen et Stern, et son travail fut publié dans de nombreux livres. En 2002 il reçu le prix de "Lifetime Achievement" decerné par Photographic Administrators Incorporated (PAI).


>> Marilyn par Ross <<
1951_by_ben_ross_marilyn_020_010_1 ph_Ben_Ross_1952_New_York_City_1 1953_by_ben_ross_marilyn_041_040_1     

Ben Ross photographia Marilyn Monroe durant trois séances: en 1951, 1952 et 1953. Des portraits en noir et blanc de séances organisées et des photographies sur le vif comme à Atlantic City. >> Voir les photos de Marilyn par Ben Ross 

>> sources web:
Site pbs (en anglais)

Posté par ginieland à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2010

R comme Rizzo

Willy Rizzo
(1928 - 2013)
photographe italo-français

willyrizzo

Originaire d'une famille de Naples, Willy Rizzo réalise ses premiers clichés dès l'enfance, en photographiant ses camarades de classe à l'aide d'un Box Agfa offert par sa mère. En 1944, il achète un Rolleiflex et, soutenu par le photographe Gaston Paris, il pénètre dans le monde du cinéma, fréquentant les studios de Billancourt et Joinville. Il photographie les vedettes qui s'enthousiasment pour lui. Engagé par Point de Vue, il réalise seschurchill premiers reportages. Partie en Tunise pour un reportage sur les carcasses de chars, Life achète ses clichés.
Il voyage aux États-Unis. Après la guerre, il travaille pour France Dimanche, couvre le premier Festival de Cannes. Quand il rentre en France en 1949, il est embauché à la création de Paris-Match, pour lequel il réalise la première couverture en couleur avec une photographie de Winston Churchill.

ElsaMartinelliRome1967En 1968, après avoir épousé l'actrice et mannequin italienne Elsa Martinelli, il part vivre à Rome et commence une autre carrière en tant que designer, d'abord pour ses besoins personnels. Il parvint à créer sa propre collection, influencé par de grands noms comme Le Corbusier. Il crée sa propre société, qui a compté jusqu'à 150 salariés. Une dizaine d'années plus tard, il délaisse son activité de designer pour rentrer en France et retourner à sa première passion qui est la photographie. Il est très proche de l'acteur Jack Nicholson.

rizzo_marlene rizzo_maria rizzo_coco
Marlene Dietrich ; Maria Callas ; Coco Chanel
rizzo_salvador rizzo_pablo rizzo_saintlaurent_cardin
S.Dali ; P. Picasso ; Y. Saint Laurent et P. Cardin
rizzo_sue rizzo_bb rizzo_jane
Sue Lyon ; Brigitte Bardot ; Jane Fonda

Willy Rizzo a photographié les plus grandes célébrités du monde, de 1945 à aujourd'hui, et de tous les arts:
Du milieu du cinéma: Micheline Presle, Raimu, Jean Marais, Arletty, Michel Simon, John Wayne, Gregory Peck, Gary Cooper, Marlene Diectrich, Marlon Brando, Robert Mitchum, Brigitte Bardot, Jane Fonda, Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Jean-Paul Belmondo, Jean Seberg, Audrey Hepburn, Gene Kelly, Fred Astaire, Gina Lollobrigida, Sophia Loren, Jayne Mansfield, Marilyn Monroe, Tony Curtis, Sue Lyon, Elsa Martinelli, Shirley MacLaine, Sean Penn, Jack Nicholson, Bruce Willis, Gong Li, Monica Bellucci...
Du milieu de la musique: Sylvie Vartan, Maria Callas...
Du milieu de la mode: Yves Saint Laurent, Coco Chanel, Christian Dior, Pierre Cardin, Milla Jovovich, Adriana Karembeu...
Du milieu de la peinture et architecture: Pablo Picasso, Le Corbusier, Salvador Dali...
Du milieu littéraire: Françoise Sagan, Jacques Prevert, Jean Cocteau, Marguerite Duras, Eugène Ionesco, Sacha Guitry...

Le photographe meurt à Paris, le 25 février 2013, à l'âge de 84 ans.


>> Marilyn par Rizzo <<
1962_June_WillyRizzo_LosAngeles_00121_010_1 1962_June_WillyRizzo_LosAngeles_00140_040_1 mm_by_rizzo56  

Willy Rizzo ne photographia Marilyn Monroe que lors d'une unique séance en février 1962. Des portraits en couleurs et en noir et blanc d'une Marilyn au regard triste mais au sourire radieux.

>> Voir les photos de Marilyn par Willy Rizzo 

Commentaires de Willy Rizzo sur Marilyn Monroe:
"Juillet 1962. Ce jour là, toutes les plus belles femmes du monde étaient devant moi, réunies en une seule personne: Marilyn Monroe."

"Le corps, les cheveux, la peau, le regard, la démarche, les plus belles photos d'elle que j'ai vues sont en dessous de la réalité. Elle est magique."
"Marilyn Monroe était un cas à part. Dans la famille Difficile, on demandait Marilyn et on était sûr d'être bien servi. Caprices, retards, sautes d'humeur, absences, rien ne manquait à la panoplie de la star la plus célèbre du monde."
"Elle est adorable mais lointaine, triste. Elle est d'une douceur et d'une docilité étonnantes, à des années lumière de son image publique." 


>> sources web:
Site officiel willyrizzo.com
Biographie sur wikipedia 

Posté par ginieland à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2010

Photographe: Ed Clark

 Marilyn par Clark

Ed Clark a photographié Marilyn Monroe de 1950 à 1958: pour des séances en extérieures lorsqu'elle était starlette et pour la parade de Miss America en 1952, mais aussi en studios: il prit des clichés promotionnels pour "The Asphalt Jungle", "All About Eve" et "Les Hommes préfèrent les blondes"; puis il la photographia sur des tournages de films comme sur "Les hommes préfèrent les blondes" et "Certains l'aiment chaud".
Ed Clark has photographed Marilyn Monroe from 1950 to 1958: for outdoor sessions when she was starlet and for the parade of Miss America in 1952, but also in studios: he took promotional snapshots for "The Asphalt Jungle", "All About Eve "and "Gentlemen prefer blondes"; then he photographed her on film shootings like "Gentlemen prefer blondes" and "Some like it hot".


logo-ed_clark-1950-fourreau1

 .1950: Portraits en studio (fourreau et lingerie) - portraits glamour de Marilyn, les cheveux en chignon.
.1950: Studio Portraits (fur and lingerie) - glamorous portraits of Marilyn, hair in a bun.
(>
blog 1950 - Portraits en studio par Ed Clark )


logo-ed_clark-1950-asphalt1

 .1950: Portraits publicitaires pour Asphalt Jungle (Quand la ville dort) - en robe et gants de velours noirs.
.1950: Promotional Portraits for Asphalt Jungle - in black dress and black gloves.
(>
blog 1950 The Asphalt Jungle par Ed Clark )


logo-ed_clark-1950-eve1

 .1950: Portraits publicitaires pour All About Eve (Eve) - en robe bustier.
.1950: Promotional Portraits for All About Eve - in strapless dress.
(>
blog 1950 All about Eve par Ed Clark )


logo-ed_clark-1950-08-mm1

 .1950, août: Dans un parc - Marilyn se promène dans un parc, vêtue d'un short et en chemisier, puis en brassière.
.1950, august: In a parc - Marilyn walks in a park, wearing shorts and blouse, and in a bra.
(>
blog Août 1950, dans un parc - Marilyn par Ed Clark )


logo-ed_clark-1950-maillot1

 .1950: Dans un jardin - Marilyn en maillot de bain blanc une pièce.
/!/ pas de crédit photographique officiel pour cette séance.
.1950: In a garden - Marilyn wearing a one-piece white swimsuit.
/!/ No official photographic credit for this session
(> blog 1950, dans un jardin )


logo-ed_clark-1950s-car1

 .début 1950's: Dans un taxi - instantané de Marilyn montant dans un taxi.
.early 1950's: In a taxi cab - snapshots of Marilyn taking a taxi.
(>
blog 1950s Marilyn en voiture )


logo-ed_clark-1952-miss_torpedo1

 .1952: Miss Torpedo - (Miss Torpille) - Marilyn en tee shirt USS Henley (un bateau de la Navy)
/!/ pas de crédit photographique officiel pour cette séance: Ed Clark ou Earl Theisen
.1952: Miss Torpedo - Marilyn wearing a shirt of USS Henley (an US Navy ship)
/!/ No official photographic credit for this session: Ed Clark or Earl Theisen
(> blog 1952 - Miss Torpedo )


cccc


> Les posts Marilyn par Ed Clark 


Ed Clark
(1911 - 2000)
photographe américain

edclark_et_marilyn

edclark_2ndeGM_allemagneEdward Clark naît à Nashville le 3 juillet 1911. Dès le lycée, il travaille comme assistant photographe dans sa ville natale. Pendant 13 ans, il travaille au sein d'une équipe, couvrant des reportages comme celui des émeutes de Shelbyville en 1934. Son travail attire l'attention du magazine Life qui le prend en 1936 en tant que correspondant de presse; mais c'est en 1942, que Life va être impressioné par une photo du sergent Alvin York, un héro de la première guerre mondiale: ils l'embauchent à New York. Pendant la seconde guerre mondiale, il sera correspondant de la guerre en Europe et couvrira notamment le procès Nuremberg.

edclark_gable_kelly edclark_johnf_kennedy edclark_bogart_bacall_wed
Grace Kelly et Clark Gable ; JF Kennedy ; Bogart et Bacall  

Ses photos capturent l'instant de prospérité et de changement dans l'Amérique d'après-guerre. Dans les années 1950 et 1960, son travail le mène de Washington à Hollywood, ainsi qu'à travers le monde. Il a photographié les Présidents Franklin Roosevelt, Harry Truman, Dwight Eisenhower, John Kennedy, Lyndon Johnson, et Richard Nixon; ainsi que des stars de cinéma comme Marilyn Monroe, Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Clark Gable, Grace Kelly. En 1955, invité par la Russie, il obtient la dictinction d'être le premier photographe de l'ouest de la Russie à entrer sur le territoire soviétique depuis trente ans.
Son travail est exposé dans le monde entier: Birmingham, Nashville, Jackson, Mississippi, New York. En 1990, il reçoit le prix de la société photographique américaine.
Il meurt le 28 janvier 2000 à l'âge de 88 ans. 


>> source web:
biographie sur tennesseeencyclopedia

article décès sur nytimes
article sur digitaljournalist
photos des archives de life 

Posté par ginieland à 19:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,