22 octobre 2011

Portrait de Vanessa Paradis

Portrait de fan
Vanessa Paradis

vanessa_paradis

vanessa_paradis_1987Vanessa Paradis est une chanteuse et actrice française, née le 22 décembre 1972 à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne. Elle admire depuis toujours Marilyn Monroe et veut faire du cinéma, comme elle.
Elle s'inscrit dès son plus jeune âge à des cours de danse, apprend les bases du piano, et passe également quelques castings pour devenir mannequin junior, sans grand succès. Elle participe à l'émission L'Ecole des fans de Jacques Martin en 1981. Elle accompagne parfois son oncle Didier Pain, acteur, sur les plateaux de tournage et chez ses amis chanteurs. Elle devient célèbre dès l'âge de 14 ans avec la chanson Joe le taxi, écrite par Étienne Roda-Gil et Franck Langolff. Son premier album, M&J sort en juin 1988 dans lequel sont extraits quatre singles: Marilyn & John, Maxou, Coupe coupe et Mosquito. Langolff et Roda-Gil ont écrit et composé Marilyn et John pour faire plaisir à Vanessa, qui voue une grande admiration à Marilyn.
En novembre 1989 sort sur les écrans le premier film dans lequel elle joue, Noce blanche, sous la direction de Jean-Claude Brisseau, où elle incarne Mathilde, une lycéenne paumée et marginale qui vit une passion destructrice avec son professeur de philosophie, joué par Bruno Crémer. Le film est un succés. Elle racontera plus tard à quel point ce tournage fut éprouvant à cause de la personnalité autoritaire du réalisateur. Sa prestation lui vaut en février 1990, le Prix Romy Schneider, et en mars, elle est élue Révélation féminine lors de la cérémonie des Césars.

vanessa_et_gainsbourgEn mai 1990 sort son deuxième album, Variations sur le même t'aime écrit par Serge Gainsbourg sur les musiques de Langolff. Les singles Tandem, Dis lui toi que je t'aime et L'amour en soi rencontrent un vif succès. Entre temps, Vanessa a reçu le prix de "la Victoire de la Musique de l'interprète" de l'année 1989.
En 1991, elle devient l'égérie du parfum Coco de Chanel, et apparaît en oiseau Titi dans le spot télévisé réalisé par Jean-Paul Goude. Elle est la compagne du chanteur Florent Pagny entre 1988 et 1991. Une relation décriée par les médias au vu de la différence d'âge des deux artistes (elle avait 15 ans, lui 26). Elle quitte ensuite la France et s'installe à New York pour enregistrer son troisième éponyme Vanessa Paradis, qui sort en septembre 1992. Composé et réalisé par Lenny Kravitz, son petit-ami (de 1991 à 1997), elle chante entièrement en anglais. Les singles Be My Baby, Sunday Mondays, Just as long as you are there et Natural High, rencontrent un grand succès en Europe. En mars 1993, elle fait sa première tournée, le Natural High Tour, en France, en Angleterre et au Canada qui donne naissance à l'album Vanessa Paradis Live en février 1994.

vanessa_mm vanessa_mm 

vanessa_paradis2En février 1995 sort Élisa, réalisé par Jean Becker. Vanessa partage l'affiche aux côté de Gérard Depardieu, qui interprète son père. Le film rencontre un grand succès auprès du public. Le 17 mai 1995, elle participe à la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes où elle interprète, avec Jean-Félix Lalanne à la guitare, Le Tourbillon, devant Jeanne Moreau qui termine de chanter en duo avec elle. En avril 1996, elle offre un concert privé destiné à l'association caritative Rêves, dont elle est la marraine. En mars 1997 sort Un amour de sorcière dans lequel elle joue aux côté de Jeanne Moreau et Jean Reno. Le succès est moyen pour cette comédie. L'année suivante, en 1998, sort 1 chance sur 2, réalisé par Patrice Leconte avec le grand retour du duo de monstres sacrès Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, mais le film fait un flop au box-office. Le réalisateur Leconte dirige à nouveau Vanessa l'année suivante dans La Fille sur le pont, sorti le 31 mars 1999, où elle joue, aux côtés de Daniel Auteuil, une jeune fille suicidaire devenant la cible d'un lanceur de couteaux dans le milieu du cirque. Le film est salué par les critiques, et rencontre même un joli succès dans les salles américaines. Pour ce film, Vanessa est nommée pour le César de la meilleure actrice en février 2000, mais ne remporte pas le prix. En juin 1998, elle rencontre Johnny Depp qui devient son compagnon; ils vivent ensemble entre Los Angeles et la France. En novembre 1999, elle participe au concert privé de Canal + Night Clubbing où elle interprète 2 chansons en duo avec Iggy Pop.
 
vanessa_2000Après une pause, pendant laquelle elle donne naissance à sa fille Lily-Rose Melody le 27 mai 1999, elle sort son 4ème album Bliss en octobre 2000, qui est multi-compositeurs: Alain Bashung, -M-, Franck Monnet, Johnny Depp et Vanessa Paradis. Les titres Commando, Pourtant et Que fait la vie ? en sont extraits. Elle effectue la tournée Bliss Tour en 2001 qui donne ainsi un album live, Vanessa Paradis au Zénith.
Suite à la naissance de son fils Jack John Christopher III, le 9 avril 2002, Vanessa revient au cinéma dans un film décalé réalisé par les frères Poiraud, Atomik Circus, le retour de James Bataille, sorti en juillet 2004, où elle est accompagnée de Benoît Poelvoorde et Jean-Pierre Marielle et dans lequel elle chante 6 titres sur la bande originale du film, composés par The Little Rabbits. Le film fait un bide. De même que le suivant, Mon ange, de Serge Frydman avec Vincent Rottiers et Eduardo Noriega, qui ne convainc pas le public. Face à ces échecs cuisants, elle tient pour la première fois un second rôle au cinéma, en décembre 2007 dans le thriller La Clef, de Guillaume Nicloux, avec Guillaume Canet et Jean Rochefort.

vanessa_divinePour Chanel, elle est l'égérie en 2004 des sacs Cambon, et en 2005 des sacs New Mademoiselle; dont la campagne publicitaire est photographié en polariod par Karl Lagerfeld.
En septembre 2007 paraît son album Divinidylle, composé principalement par Matthieu Chedid, mais aussi par Brigitte Fontaine, Alain Chamfort et Thomas Fersen. Les singles Divine idylle, Dès que j'te vois et L'incendie, font de l'album un grand succès en France et lui rapporte 2 Victoires de la Musique : interprète féminine de l'année, et album de l'année. Elle part en tournée, le Divinidylle Tour, en 2007 et 2008 et l'album live, Divinidylle Tour, sort en septembre 2008 dont le DVD remporte la Victoire du DVD musical de l'année en 2009. En parallèle, elle participe au conte musical de Louis Chedid, Le Soldat rose. En 2008, elle est l'ambassadrice mondiale de la marque italienne Miu Miu. Son premier Best-Of sort en novembre 2009 et comporte des inédits, comme Il y a, signé Gaëtan Roussel et dont le clip est réalisé par son compagnon Johnny Depp. Le 17 mars 2010, elle est à l'affiche de L'Arnacœur, de Pascal Chaumeil, une comédie romantique encensée par les critiques, avec Romain Duris, et qui reste le film le plus populaire de sa carrière. Elle fait une tournée l'été 2010 en France pour promouvoir l'album et Marilyn & John sort en version acoustique. Elle participe au conte musical Dr Tom ou la liberté en cavale, composé par Franck Langolff peu avant sa disparition en 2006 et en novembre 2010, sort le live Une nuit à Versailles retraçant sa tournée acoustique, ainsi qu'une anthologie DVD de ses passages télévisés. 

vanessa_2011En février 2011, elle part en tournée internationale puis participe à un album-hommage à Alain Bashung, sorti en avril 2011, dans lequel elle reprend Angora dont la réalisation, les arrangements et les guitares sont signé Johnny Depp. Elle prête sa voix à un personnage du film d'animation Un monstre à Paris, sorti le 12 octobre 2011 aux côtés de Matthieu Chédid, Gad Elmaleh et François Cluzet; et signe la bande son avec -M-. Elle sera à l'affiche de Café de Flore, du réalisateur québécois Jean-Marc Vallée en janvier 2012 et de Dubaï Flamingos de Delphine Kreuter, où elle aura pour partenaire Florence Thomassin et Sergi Lopez.
Depuis 2010, elle est à nouveau l'égérie de Chanel et reprèsente les rouges à lèvres: Rouge Coco en 2010, et Coco Shine en 2011. La campagne de pub est signée Jean-Baptiste Mondino.


>> Vanessa et Marilyn <<

vanessa_en_mm 

Vanessa Paradis est fan de Marilyn Monroe, depuis l'enfance. Elle interprète le titre Marilyn et John en 1988 et aujourd'hui encore, elle interprète ce titre en live dans ses concerts.

vanessa_marilyn-1987 
Vanessa à Los Angeles en 1987

vanessa-mur_mm 
Vanessa, ado, avec Marilyn épinglée au mur de sa chambre

thediamondcollectionEn 2000, sur le plateau de Vivement Dimanche, Michel Drucker lui offre le coffret de dvds The Diamond Collection, contenant 13 films de Marilyn en dvd. Durant cette émission, Vanessa fait part de son admiration pour Marilyn et avoue avoir toujours auprès d'elle une photo de Marilyn dans son portefeuille: Marilyn est en robe blanche et danse dans la nature (il semblerait qu'il s'agisse d'un des clichés de Sam Shaw).

1957_roxbury_dress_white2_010_020_by_sam_shaw_1 

En décembre 2010, elle déclare dans Paris Match "mon idole, c'est Marilyn. Le seul fait d'entendre son nom me fait chavirer".
Son compagnon Johnny Depp va beaucoup gâter Vanessa:
Il lui offre pour Noël 2009, un bracelet avec un petit coeur suspendu, que Marilyn portait en 1952 sur le tournage de Niagara. Puis en juillet 2010, il lui offre une paire de chaussures Ferragamo, portées par Marilyn.
Vanessa déclare alors "Marilyn est quelqu'un qui me touche vraiment profondément. J'admire vraiment l'actrice et la chanteuse qu'elle était. J'aime 'Lazy' et beaucoup de ses chansons. Elle avait une voix très suave".

vanessa_cadeau_de_johnny_noel_2009_coeurdemm mdmefigaro_vanessa_marilyn_shoes  

mdmefigaro_vanessa_cover_1En mai 2010, le magazine Madame Figaro laisse carte blanche à Vanessa pour l'éditorial du magazine. Dans ses films préférés, figure Certains l'aiment chaud, justifié simplement par Vanessa par "Pour Marilyn...". Elle confie alors que son idole est Marilyn: "J'ai commencé à l'aimer à 5 ou 6 ans! Mes parents avaient un livre de photos d'elle. Après, j'ai vu ses films. J'aime tout d'elle. J'ai lu beaucoup, récemment "Blonde", de Joyce Carol Oates. Je me souviens d'une expo au musée Maillol à Paris, des photos de Bert Stern faites en 1962, juste avant sa mort; elle était si vulnérable, avec sa cicatrice au ventre, on voyait le grain de sa peau. Je connais par coeur les photos de Stern. Je possède quelques photos d'elle, et une paire de chaussures qui lui ont appartenu. J'admire l'artiste, la chanteuse. Quand elle chante "Lazy", je pleure de bonheur." Parmi ses photos préférées, elle sélectionne deux clichés: une photo de DeDienes, et une photo de Milton Greene.

mdmefigaro_vanessa_marilyn2 mdmefigaro_vanessa_marilyn3 mdmefigaro_vanessa_marilyn_1 mdmefigaro_vanessa_marilyn_illustration_yvan_boldo 

 

Posté par ginieland à 14:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2011

Portrait d'Eric

Portrait de fan
Eric
 

eric_chez_mary_collection_magazines

Prénom, âge et ville:
ERIC (Ricounet pour les aficionados de mon blog), j'ai 35 ans et j'habite Paris.

Quand et Comment avez-vous "rencontré" Marilyn ? Quel âge aviez-vous ? Et qu'avez-vous ressenti ?
Comment êtes-vous devenu fan ?  

Je suis inconditionnel de Marilyn depuis l'âge de 7 ans(-deux mois), j'emploie le mot 'inconditionnel' car le mot 'fan' est souvent galvaudé et parfois quelque peu péjoratif.
Je fus enchanté par Marilyn tout simplement en regardant "7 ans de réflexion" dans l'inoubliable émission "La dernière séance" et en la voyant, je suis tombé sous le charme. Tout d'abord, ce fut sa beauté qui m'a ébloui, ce côté femme-enfant sexy et jamais vulgaire; et notamment son côté délicieux, une femme qui avait un côté moelleux et sucré presque palpable. Elle m'a automatiquement troublé, j'avais l'impression qu'elle était dessinée par Walt Disney et en plus de la beauté, sa voix m'a envouté.

Pourquoi êtes-vous fan en particulier de Marilyn ?
Avec les années, c'est sa personnalité qui m'a aussi séduit, sa sensibilité, son intelligence, sans oublier son talent d'actrice car n'oublions pas ses rôles dramatiques dans "Troublez moi ce soir" ou dans "les Misfits"; ainsi que son art à jouer dans des comédies. Pour moi, c'est et cela restera la plus belle femme du monde (après ma maman), un visage d'ange, un corps somptueux, des courbes merveilleuses, une voix de déesse... bref du bonheur!
Marilyn m'a permis d'élargir considérablement mes connaissances cinématographiques notamment pour le cinéma des années 50.

Et pour vous, c'est quoi être un fan ?
Il y a plusieurs degrés de fan attitudes, c'est d'ailleurs assez complexe car il y a des fans qui ne vivent que pour leurs idoles et d'autres pour qui leurs artistes est un peu comme une parenthèse; une parenthèse qui permet de pouvoir s'échapper des soucis, de rêver...

Sinon, êtes-vous fan d'autres artistes ? 
Je suis inconditionnel d'autres artistes, des artistes qui sont fortement liés à mon enfance ou à mon adolescence, notamment de Chantal Goya (que j'ai la chance de bien connaître depuis 1992), de George Michael qui est selon moi, le meilleur chanteur du monde, sans oublier de nombreuses actrices et acteurs pour qui j'ai une grande admiration (Elisabeth Taylor, Romy Schneider, Brigitte Bardot, James Dean, Marlon Brando, Richard Burton, Jean Marais). Je suis également passionné par l'univers de Walt Disney, par les années 80, les Etats Unis, enfin de nombreuses passions!

Comment entretenez-vous votre passion pour Marilyn ?....
....D'une part, êtes-vous un "collectionneur addict" ?....
...D'autre part, communiquez-vous avec d'autres fans ?
eric_8ans_lit_norman_mailerJe collectionne tout (ou presque) ce qui concerne Marilyn avec bien évidemment des priorités dans ma collection. Je suis surtout collectionneur de livres, de magazines, de cartes postales concernant la star.
Aimant lire depuis ma plus tendre enfance, ce sont les ouvrages concernant Marilyn qui m'ont intéressé dès le départ. Mon premier livre sur la star fut la biographie de Norman Mailer (c'est loin d'être mon livre favori mais vu les nombreuses photos, je n'ai pu résister à l'envie de me le faire offrir par ma maman en septembre 1984 pour mes 8 ans et oui c'est original de lire cet ouvrage à 8 ans n'est ce pas? voir photo ci-contre). Je possède plus de 275 livres sur Marilyn, des biographies, des livres de photos.... Les livres constituent vraiment ma collection première de Marilyn.
Quand on collectionne les livres, il n'y a qu'un pas à faire pour collectionner les magazines et notamment pour les magazines qui mettent à l'honneur Marilyn (j'en suis à plus de 350 couvertures de magazines), sans oublier les articles de presse qui font le bonheur de mes scrapbooks.
J'ai une collection importante de cartes postales sur notre star (j'en suis à plus de 1600 cartes postales Marilynesques) sans oublier plusieurs gadgets, des dvd, des disques .....
Il est certain que je privilégie ce qui est beau à mes yeux et je me refuse d'acheter certains gadgets aux gôuts douteux. J'ai la chance de faire partie du club Marilyn Monroe France créé par Mary et je tiens d'ailleurs à remercier Mary pour son dévouement et sa gentillesse; et par le billet du fan club, j'ai des ami(es) formidables Eric P, Laetitia, Magali, Frédéric, Valérie, Christine, sans oublier de nombreux sympathiques contacts que j'ai grâce à différents blogs. Ce qui est tout à fait merveilleux, c'est que j'ai une formidable bande d'ami(es) inconditionnels de Marilyn et que l'on se voit de temps en temps dans la capitale pour des restos, des soirées, des expositions.... Se créer des amitiés par le billet d'une commune, c'est formidable . 

Internet a-t-il changé votre rapport à votre passion pour Marilyn ?  
Internet a considérablement modifié les choses car d'une part, ma collection Marilyn a considérablement augmenté car même si je suis Parisien d'origine, le net m'a permis de m'offrir des livres, des magazines dont je rêvais depuis l'enfance. La magie du net fait que chaque jour, on peut découvrir de nouvelles photos de Marilyn, mais aussi se délecter de sites, forums, blogs dont celui ci (merci Ginie pour la richesse de ce blog vraiment parfait). Du reste, je pense que quelque soit nos passions, internet a modifié considérablement notre vie en général. 

Quel a été le premier film que vous ayez vu avec Marilyn ?
Le premier film que j'ai vu de Marilyn fut "Sept ans de réflexion".

Quel a été le premier livre de Marilyn que vous avez eu ?
Le premier livre que j'ai lu fut la biographie de Norman Mailer.

Vos préférences:
Quel est votre film préféré ?
J'aime tous les films de Marilyn et mon favori est "Niagara" pour son intrigue presque Hitchockienne, le rôle à contre emploi de Marilyn, la beauté à couper le souffle de la star.

Quelles sont vos photographies préférées ? (maximum 10 réponses svp)
Pour ce qui est des photographies, le choix est cornélien mais j'avoue avoir une tendresse particulière pour les clichés de André De Dienes (Marilyn y est délicieuse dans les premières photos de De Dienes, à croire qu'elle s'est échappée du Magicien d'Oz), de Sam Shaw (elle rayonne de bonheur sur les photos et ses rondeurs sont merveilleuses), de Milton Greene (pour la variété et la beauté des clichés où le photographe a su démontrer différents aspects de la femme au delà de la star) et George Barris (les dernières photos, Marilyn y est sublime, surtout à la plage).

Quelle est la période de vie de Marilyn que vous préférez ?
Le choix est cornélien mais je dirais que c'est la période transitoire entre "Toublez moi ce soir" et "Niagara" car Marilyn irradiait de bonheur à l'idée de devenir une star, mais j'aime énormément la pèriode Norma jeane et celle des premiers mois de mariage avec Arthur Miller.

La mort de Marilyn:
Est-ce un fait qui vous obsède ?
D'après vous, comment est morte Marilyn ?
Selon moi, Marilyn ne s'est pas suicidée et il est vrai que j'en ai un peu marre d'entendre parler de la névrosée aux problème psychologiques, de la star malheureuse.... Marilyn a connu des bonheurs souvent éphémères mais son côté désespéré a été vraiment exagéré par les médias. En 1962, Marilyn avait des projets, avait décidé de se séparer des parasites qui gravissaient autour d'elle et surtout s'apprêtait à prendre un virage .
Sans être obsédé par sa mort, il y a certaines questions qui restent sans réponses et j'espère que du concret aboutira un jour. Je pense que c'est soit un accident soit un crime mais pas un suicide mais je penche plus pour la thèse de l'accident

Je remercie beaucoup Eric d'avoir participé au questionnaire.
Photographies: Copyright Eric B.

Posté par ginieland à 14:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 octobre 2011

Portrait de Daniel

Portrait de fan
Daniel

Depuis sa mort tragique en 1962, Marilyn Monroe n'a cessé de faire rêver des millions de fans à travers le monde. Encore aujourd'hui, elle représente l'idéal, parfois la femme parfaite.

Daniel Cadrin n'avait que 6 ans lors de son décès en 1962. Depuis son adolescence, le cinéma, New-York, les vedettes et Hollywood le passionnent. Daniel étudie en dessin publicitaire et en cinéma. Il est tombé en amour avec Marilyn dès la lecture de sa biographie écrite par Robert Slatzer. Il parle d'une théorie personnelle de son décès et quelques points sur la vie de Marilyn. Le mystère de sa mort l'a captivé immédiatement. Il s'est mis alors à la recherche de tous les livres qui parlent de la star. Vivant au Québec (Canada), il peut se procurer plusieurs livres aux États-Unis. À ce jour, il compte plus de 300 livres de différentes langues. À chacun de ses voyages, il rapporte des gadgets, des films, poupées ou figurines, des revues et des photos. "C'est incroyable de constater tout le matériel qui se fabrique sur Marilyn pour les collectionneurs. Il faut en prendre et en laisser … Savoir aussi être sélectif et choisir des objets qu'on aime. Marilyn est devenue un "objet commercial". Certains oublient parfois qu'elle fut un être humain!" raconte Daniel.

Le premier film qu'il a vu de Marilyn est le célèbre "Certains l'aiment chaud" qui passait durant les périodes de fêtes, mais son film préféré est "Niagara". Avec le temps, il a eu la chance de visiter les lieux de ces deux films.
Sa deuxième passion étant les voyages, il combine ses deux passions pour faire des recherches, des achats sur Marilyn et rencontrer d'autres fans de la star. Pour ses 50 ans, il s'offre un cadeau d'un séjour à l'hôtel Del Coronado le jour de sa fête. Il n'a pas vu le fantôme de Marilyn!

Avant internet, les correspondances entre fans étaient beaucoup plus longues, à cause du délai des postes. Maintenant, on peut avoir une réponse le même jour. En 2006, Daniel publie lui-même un roman "Karen, le visage d'une star". C'est l'histoire d'une femme qui gagne un concours de sosies de Marilyn Monroe et devient célèbre à travers le monde. Nous retrouvons tout dans ce roman: amours, trahison, suicide, intrigues, des passages et des lieux qui touchent Marilyn. Avant d'écrire ce roman, il rencontre et communique avec plusieurs femmes qui personnifient Marilyn Monroe, comme Suzie Kennedy, Camille Terry, Karen Motherway, Janet Valentine, Bettina Monroe et bien d'autres. "Ce sont des femmes qui mettent beaucoup d'énergie à rendre hommage à Marilyn Monroe et s'oublient derrière le maquillage et les paillettes". Lors de ses voyages à  Hollywood, il prend plaisir à rencontrer d'autres fans, des personnalités ou des auteurs comme Robert Slatzer ou Jeanne Carmen. Il tombe sous le charme de cette dernière avec qui il correspond durant des années jusqu'à sa mort. En 2002, il remporte un concours au Roosevelt Hotel. Le premier prix pour le dessin d'une jaquette de bouteille de champagne au nom de Marilyn Monroe lors du 40e anniversaire de sa mort. À New-York, il rencontre aussi d'autres fans lors du passage de Suzie Kennedy au Brooklyn Museum et l'invite à chanter sur scène avec elle… Poupoupidou! Il éspère revoir tout ce beau monde en août 2012, à Hollywood!

En plus de son roman, Daniel écrit pour plusieurs journaux au Canada et aux États-Unis. Il ne croit plus à la théorie du suicide, depuis longtemps. Le complot ou le meurtre, l'ont fait souvent réfléchir, car certains biographes de Marilyn exposaient leurs thèses avec convictions. Il croit plus à l'hypothèse d'un geste malheureux d'Eunice Murray, sa gouvernante. Eunice est une personne d'une fragilité psychologique et émotionnelle intense et a peur de l'abandon. Est-ce que le lavement qu' Eunice a fait à sa patronne a été intentionnel (car Marilyn l'avait congédié la veille) ou accidentel (elle n'avait pas les qualifications d'une infirmière)? Nous ne le saurons jamais!
Mais une question qu''il se pose: "Si Marilyn Monroe avait survécu le soir du 5 août, se serait-elle retirer d'Hollywood avec son dernier amour, Joe DiMaggio, ou serait-elle devenue une légende vivante, comme Élisabeth Taylor ?

Ci-dessous:
Daniel à l'exposition de photos de Murray Garrett à New-York, 2011
daniel_expo_new_york_2011_a daniel_expo_new_york_2011_b

Je remercie Daniel d'avoir participé à ce "portrait de fan" en m'envoyant son portrait sous forme d'article. Photographies: Copyright Daniel Cadrin.

Posté par ginieland à 13:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 octobre 2011

Portrait de Laure

Portrait de fan
Laure

Prénom, âge et ville:
Laure, 42 ans, j'habite à côté de Nancy.

Quand et Comment avez-vous "rencontré" Marilyn ? Quel âge aviez-vous ?
D'aussi loin que je me souvienne, je devais être adolescente. Comme toutes les gamines de mon âge, je "collectionnais" les photos d'acteurs, chanteurs mais aussi de tout ce qui se faisait du côté d'Hollywood. Et un jour, j'ai découvert d'autres photos de Marilyn Monroe. Des photos plus "naturelles" d'elle et j'ai trouvé que cela n'avait rien à voir avec les photos qu'on avait l'habitude de voir dans les carteries ou autres magasins de ce genre qui montraient une Marilyn avec un brushing, les yeux mi clos et la bouche entrouverte. A l'époque, il n'y avait pas d'internet; j'étais ado dans les années 80 ! 

Et qu'avez-vous ressenti ?
Je ne sais pas trop ! Je ne peux pas dire que c'est comme lorsque je me retrouve devant une toile qui m'émeut ou me déboussole, ou devant une sculpture... Donc, je n'en sais rien. Marilyn Monroe est là, avec moi; elle fait partie de moi. Enfin non, pas vraiment mais, c'est un peu comme une amie que j'aurais eue et que je n'ai plus car elle est décédée. Je ne sais pas trop expliquer mon ressenti vis à vis de Marilyn Monroe ! Disons qu'à force, je me permets de dire que je la connais quand même beaucoup et que je la comprends. On est toutes les deux du signe Gémeaux, on a couru toutes les deux après notre père (sauf que pour moi, heureusement, ça s'est terminé par des retrouvailles au bout d'un silence de 30 ans !), on s'est cherchées (là encore, heureusement, avec les années, je me suis trouvée !). Donc, on peut dire que je me sens proche d'elle. Très proche même. Et je me dis aussi que si elle n'avait pas été dans CE milieu à CETTE époque, aujourd'hui avec un bon psy et un coup de Prozac et elle serait finalement sortie de tous ses démons.
Enfin, ce sont des sentiments diffus, ambigüs... un peu étrange! Mais en tout cas, ma vision d'elle aujourd'hui est différente d'il y a 20 ans ou il y a 30 ans. Elle a évolué en même temps que moi et ça, c'est normal.
 

Comment êtes-vous devenu fan ?
J'ai commencé à chercher d'autres photos "naturelles" de Marilyn, et j'ai commencé à m'intéresser à elle non plus seulement en tant qu'actrice, mais aussi en tant que femme. Au fil des mois et des années, et au fil de mes trouvailles, je me suis intéressée au mystère entourant sa mort, aux Kennedy (famille qui me fascine également) et c'est devenu une passion, parmi d'autres. 
Je suis de toute façon passionnée par le cinéma, les arts, la littérature... J'adore également les romans policiers bien ficelés, les thrillers, je m'intéresse à la médecine légale, la criminologie (cependant, je n'ai pas vraiment toujours le temps pour tout ça) et Marilyn Monroe réunit un peu de tout cela à la fois.
 

Pourquoi êtes-vous fan en particulier de Marilyn ? Sinon, êtes-vous fan d'autres artistes ?
Non, pas précisément. J'aime beaucoup, comme toi, Brigitte Bardot et Romy Schneider. J'aimais beaucoup la belle Liz Taylor et, de toute façon, ce beau cinéma américain des années 40 à 60. Pour notre cher pays, j'ai toujours eu un gros faible pour Marcel Pagnol et son interprètre fétiche, le merveilleux (et inégalé) Raimu. Quand je me repasse la trilogie Marius Fanny César avec Raimu et toute la clique, qu'est ce que je pleure ! Qu'est ce que c'est beau ! Et Gabin ! Pareil, il n'y en aura jamais d'autre. Le cinéma français des années 60 et 70, avec les Bébèl et Delon, et encore Gabin, sont merveilleux dans toutes sortes de rôles.

Et pour vous, c'est quoi être un fan ?
Je ne sais pas trop. Quand on voit qu'aujourd'hui, on est capable d'appeler "star" n'importe quel quidam simplement parce qu'il passe à la télé et a deux lignes à son sujet dans un torchon style Voici, je ne saurai trop dire comment je pourrai définir ce terme de "fan". C'est toujours pareil, autrefois, il y avait de vraies célébrités, avec de vrais talents et de là, j'imagine, de vrais fans. Aujourd'hui tout est faussé, alors...

Comment entretenez-vous votre passion pour Marilyn ?....
Eh bien, mon blog PASSION MARILYN M. !!! (à voir sur Passion Marilyn M. )

....D'une part, êtes-vous un "collectionneur addict" ?....
Pas du tout ! Je me cantonne aux DVD (et encore je suis loin d'avoir tout) et aux bouquins (là, j'en ai pas mal!). Le reste, tous les trucs kitch, ça ne m'interresse absolument pas, à part à de très rares exceptions.

...D'autre part, communiquez-vous avec d'autres fans ?
Oui, maintenant qu'il y a internet !

Internet a-t-il changé votre rapport à votre passion pour Marilyn ?
Et bien oui (voir réponses précédentes)

Quel a été le premier film que vous ayez vu avec Marilyn ?
Alors ça... aucune idée! Peut-être les Misfits. Mais je n'en suis pas sûre !
 
Quel a été le premier livre de Marilyn que vous avez eu ?
Un livre qui reprenait principalement en photos son parcours. Mais je ne saurai pas dire le titre ou l'éditeur. Pourtant, je le reconnaîtrai si je le revoyai en librairie! On la voyait jeune en brune, et on y découvrait ses premiers pas derrière la caméra  (et comme elle était belle !) etc... Ce n'était que purement l'aspect cinématographique de sa vie, mais ça m'a permis à l'époque de mieux la connaître et, surtout, ça m'a donné l'envie d'en savoir plus sur elle.

Vos préférences:
Quel est votre film préféré ?
J'ai toujours mal au coeur quand je vois les rush de Something's Got to Give....  Et je suis certaine que cela aurait été mon film préféré. Elle était vraiment partie pour un jeu magnifique et qui changeait vraiment de son répertoire. Sinon, je ris toujours autant à chaque fois que je vois Certains l'aiment chaud mais c'est surtout pour Jack Lemmon et son jeu formidable. J'ai toujours bien ri également avec 7 ans de réflexion.

Quelles sont vos photographies préférées ? (maximum 10 réponses svp)
C'est très difficile de n'en choisir que 10 ! Bon sang, cela n'est vraiment pas facile !... La première photo a été une évidence: je l'adore car on a l'impression qu'elle nous regarde en pointant son doigt vers nous.  Si je devais en emmener qu'une sur une île déserte, ce serait celle-là. Et ensuite, celle sur le tournage de Something's Got To Give: on croirait qu'elle parle avec un téléphone portable, alors qu'elle tient juste sa brosse à cheveux.

1 2 3
4s3 5_55571987 6_As6
8_Erw4
7_barr45 9_normaDiennes56 10_rs130

Quelle est la période de vie de Marilyn que vous préférez ?
Je ne sais pas si j'en ai ! Peut être le milieu des années 50, à l'époque des photos de Greene, Shaw et Feingersh. Mais en 61-62, en femme-femme, elle est également sublime...!

La mort de Marilyn:
Est-ce un fait qui vous obsède ?
Obséder, non, c'est un terme un peu fort ! Intriguer, oui. Passionner, encore oui. Comme une enquête policière.  Du reste, je ne désespère pas de pouvoir trouver le temps, un jour, de reprendre toutes les pistes de tous les bouquins que je possède, ainsi que celles de tous les sites concernés et remettre tout à plat pour essayer d'y voir plus clair. Et remplir la rubrique de mon blog à ce sujet !

D'après vous, comment est morte Marilyn ?
Homicide. Involontaire ou non, ça c'est l'énigme totale.

Je remercie Laure d'avoir pris de son temps pour participer au questionnaire.

Posté par ginieland à 19:17 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

10 octobre 2011

Portrait d'Audrey

Portrait de fan
Audrey

Prénom, âge et ville:
Audrey, 21 ans, Pornic et Nantes.

Quand et Comment avez-vous "rencontré" Marilyn ? Quel âge aviez-vous ? Et qu'avez-vous ressenti ?
Mon père à la fâcheuse manie d’acheter des CD à petit prix. Il s’avère qu’en 2001 (j’avais donc 11 ans), c’est un CD de notre star préférée pour lequel il s’enquit. Je me souviendrais toujours de ce moment où j’ai découvert Marilyn pour la première fois. C’est dans la voiture que j’ai écouté le CD, j’ai d’abord mis le fameux air que tout le monde connait « I wanna be loved by you », puis le titre « Bye bye Baby » car je me demandais s’il s’agissait de la même chanson de la pub d’EVIAN de l’époque avec les bébés qui nagent dans la piscine, c’était effectivement le cas. Tout en écoutant cette voix chaleureuse et sensuelle, je me suis mise à contempler la pochette. Le visage de cette femme me fascinait, elle était tellement belle avec sa bouche rouge et pulpeuse et ses cheveux blonds platine. C’était comme un coup de foudre, il y avait quelque chose d’attractif, elle me faisait penser à une Barbie. Mais sur cette photo,elle me paraissait froide voire presque triste (alors que Marilyn est connue pour être chaleureuse et souriante), cela m’intriguait, j’avais envie d’en savoir plus.

Comment êtes-vous devenu fan ?  
De fil en aiguille, j’ai commencé à m’intéresser franchement à cette femme, j‘ai découvert qu‘en plus d‘être chanteuse, elle était avant tout une actrice. Mes recherches ont débuté doucement avec ce que j’avais sur place, le livre Le guide du siècle. On m’a ensuite offert une biographie, il y avait des photos, Norma Jean me fascinait. Comment cette brunette avait pu se métamorphoser en une créature de rêve ? En lisant je me suis rendu compte que sa vie était aussi passionnante que sa beauté. Je me suis tout de suite attachée au personnage, je me retrouvais en elle. J’ai aussi compris pourquoi elle m’avait paru triste au premier abord. Derrière son énorme sourire, se cachait une histoire douloureuse. Elle était loin de la simple image de sex symbol, c’est une jeune femme fragile et attachante que l’on apprend à connaître, c’est d’ailleurs cette femme qu’on aime. Ensuite, je me suis abonné à la collection de dvd de Marilyn Monroe chez les marchands de journaux, tous les mois je recevais un DVD, un fascicule et un poster de la star, une vingtaine de chaque au total ! Puis, des heures à rechercher d’innombrables photos sur internet, toutes aussi belles les unes que les autres. Quelque chose d’unique dégage de chez Marilyn, un charme absolu qui gagne aussi bien les hommes que les femmes, les adultes comme les enfants.

Pourquoi êtes-vous fan en particulier de Marilyn ? 
Pour tellement de choses... Sa beauté est incroyable, c'est incontestablement la plus belle femme du monde. Elle a un corps de rêve, ces courbes ont rendu dingue des millions d'hommes et ont fait envier des millions de femmes. Son visage est envoûtant, elle est la seule à dégager un charme comme celui-ci. Beaucoup d'actrices ont essayé et essaient toujours de l'imiter mais elles ne font que se ridiculiser car il n'appartient qu'à elle seule. Le charme de Marilyn c'est d'abord un sourire magnifique, qu'elle n'hésite pas à exagérer sans que cela puisse paraître étrange ni vulgaire. Elle arrive à jouer avec ses lèvres en les rendant davantage pulpeuses. Elle communique une joie de vivre sur la majorité de ses photos. Ensuite, ce sont des yeux bleus faux cilisés (et non fossilisés) qu'elle laisse entre ouverts. Enfin, c'est une chevelure blonde platine, des boucles qui encadrent un visage en forme de coeur. Son charme, c'est aussi son coté femme enfant. Bien qu'elle soit connu pour un sex appeal hors du commun, sa candeur y joue un rôle certain. C'est au cinéma, dans son regard légèrement ébahi qu'on retrouve cette pointe de naïveté. Sa façon de bouger et de danser également sont propres à elle, elle est gracieuse dans les moindres gestes qu'elle fait. Mais Marilyn, ce n'est pas qu'un physique hors norme, c'est aussi une personne à part entière que peu de gens connaissent et essaient de comprendre réellement. C'est bien dommage, car sa vie et sa personnalité sont toutes aussi fascinantes.  

Sinon, êtes-vous fan d'autres artistes ? 
Oui, mais pas au même point que Marilyn. J'ai un grand faible pour les artistes partis trop tôt, ces mythes du cinéma ou de la musique comme James Dean, Jim Morrison ou Michael Jackson. Ce sont des êtres très doués dans leur domaine mais surtout incompris, je les trouve extrêmement attachants. Personnellement, je me suis identifiée à eux, à certains moments de ma vie. Ils représentent une nouvelle jeunesse. J'aime également beaucoup Heath Ledger qui lui aussi est parti trop tôt. D'ailleurs le dessin me permet d'une certaine manière à faire revivre ces personnes. Un acteur de nos jours, que j'aime énormément aussi, est Leonardo DiCaprio, et d'ailleurs, ce blond aux bleus (comme Marilyn), je l'ai également connu très tôt, Titanic est sorti au cinéma quand j'avais huit ans. J'aime beaucoup Audrey Hepburn aussi, mais moins que Marilyn, je n'ai pas vu autant de films avec elle. Son visage est aussi connu que celui de Marilyn aujourd'hui. C'est simple, toutes les deux, on les voit partout. Je suis contente de m'appeler Audrey, car on les compare souvent. J'adore la beauté des actrices des années 50 car elles avaient le mérite d'être véritablement belles. Sofia Loren, Ava Gardner, Liz Taylor, Grace Kelly et Brigitte Bardot sont mes préférées. 

Et pour vous, c'est quoi être un fan ?
Pour moi être fan, c’est vénérer quelqu’un. C’est trouver en la personne en question, un modèle, un exemple à suivre. Je ne crois en aucune religion, mais Marilyn est comme une déesse pour moi, elle m’apporte beaucoup de bonheur. Elle est aussi un peu comme la grande soeur que je n’ai jamais eu. Elle m’apaise. Grace à cette passion, j’ai pu élargir mes connaissances cinématographiques, je me suis mise à m’intéresser particulièrement au cinéma des années 50 ainsi qu’au jazz. Marilyn aussi a été ma première muse pour le dessin. C’est son visage que j’ai dessiné en premier, en est venu une série de portraits des acteurs et actrices des fifties. J’avais quinze ans.

Comment entretenez-vous votre passion pour Marilyn ?....
J’entretiens ma passion en achetant des livres, en regardant des documentaires et en regardant quotidiennement des photos sur TUMBLR ou encore sur ce merveilleux site Divine Marilyn.

....D'une part, êtes-vous un "collectionneur addict" ?....
Cette manie d’acheter tout sur Marilyn m’est passé.

...D'autre part, communiquez-vous avec d'autres fans ?
Je tiens deux blogs, l'un entièrement consacré à Marilyn (mais mon coté perfectionniste m'empêche de mettre régulièrement à jour ce blog, et le temps me manque aussi) Marilyn-and-Norma.skyrock.com ; l'autre blog est plus large, il reflète plutôt mes états d'âme illustrés de belles photos des fifties en majorité, avec Marilyn entre autre where-is-normajean.skyrock.com. Cela me permet de faire partager ma passion avec les autres.

Internet a-t-il changé votre rapport à votre passion pour Marilyn ?  
Internet est un outil magique pour tous les fans je pense. Il permet de voir cette quantité pharaonique de photos qui ont été prises de Marilyn. On comprend ainsi pourquoi elle a été nommée la femme la plus photographiée du monde. Et on ne se lasse jamais de les revoir, et même d'en découvrir de nouvelles tous les jours. Internet m'a permis d'enrichir mes connaissances sur sa vie, notamment son enfance, on y trouve quelques rares photos ainsi que des vidéos et documentaires très intéressants. 

Quel a été le premier film que vous ayez vu avec Marilyn ?
Le premier film que j’ai vu avec Marilyn est « Sept ans de réflexion » de Billy Wilder, le film à la fameuse scène de la bouche de métro qui soulève la robe blanche de Marilyn. Ce film est absolument génial, j’adore toute la scène où Tom Ewel invite pour la première fois sa voisine du dessus. Et après avoir vu ce film j’imitais la pub du dentifrice !

Quel a été le premier livre de Marilyn que vous avez eu ?
Le premier livre que j’ai lu est « La véritable Marilyn Monroe » de Bertrand Meyer-Stabley.

Vos préférences:
Quel est votre film préféré ?
Mon film préféré, dur de choisir, je ne sais pas si j’en ai un, peut-être « La rivière sans retour » ou « Les hommes préfèrent les blondes ». J’ai beaucoup aimé « Les désaxés » et « La joyeuse parade » aussi.

Quelles sont vos photographies préférées ? (maximum 10 réponses svp)
Mes photos préférées sont celles d’André de Dienes, elle m’émeut énormément. On y voit une Norma Jean encore brune ou fraichement décolorée, pleine d’espoir et d’enthousiasme, c’est juste magique de voir sa beauté qui ondule sur la plage accompagnée d’une ombrelle rouge à pois blanc.

Quelle est la période de vie de Marilyn que vous préférez ?
La période de la vie de Marilyn que je préfère est la période où elle devient Marilyn, la transition Norma Jean à Marilyn, cette métamorphose progressive, sa quête difficile de la gloire. Cette période est aussi intéressante physiquement que historiquement. Elle avait un destin. Elle a rencontré les bonnes personnes au bon moment. Elle était belle et a su divinement bien s'en servir. J'aime comprendre pourquoi et comment les gens sont devenus ainsi, c'est pourquoi je trouve Norma Jean très intéressante. Une de mes citations préférées : "Avant je regardais la nuit au dessus de Hollywood et je me disais : "Il doit y avoir des milliers de filles assises toutes seules comme moi à rêver qu'elle deviendront des stars du cinéma. Mais je ne vais pas me préoccuper d'elles. C'est moi qui rêve le plus fort.".

La mort de Marilyn:
Est-ce un fait qui vous obsède ?
Le mort de Marilyn fait partie des nombreuses pièces à conviction qui font de la star, un mythe à part entière, du fait du mystère qui pèse sur elle et de sa venue précoce. Mais Marilyn serait-elle devenue l’icône qu’elle est aujourd’hui si nous la connaissions sous les traits d’une vieille femme âgée de 85 ans, je n’en suis pas si sûre. Sa mort l’a rendu immortelle, elle a figé sa beauté pour l’éternité. Si sa mort est triste en soit, il faut se dire que c’est peut-être ce qui a pu lui arriver de mieux peut-être pas mais presque, comme dirait James Dean « Vivre vite, mourir jeune, et laisser derrière sois un beau cadavre ».

D'après vous, comment est morte Marilyn ?
Pour moi, le responsable de la mort de Marilyn est son psychanalyste, qui lui a fait ressasser ses souvenirs d’enfance traumatisant, la plongeant ainsi dans une profonde dépression. Je ne veux pas croire au suicide, d‘ailleurs ceux qui disent qu‘elle s‘est suicidé ça m‘énerve. Peut-être une surdose involontaire couplée à une interaction médicamenteuse. Le livre « Marilyn Monroe, enquête sur un assassinat » nous propose des pistes sur un éventuel meurtre dont les preuves sont tout à fait plausibles à voir si elles sont vraies.

Je finirai sur une dernière citation de Marilyn "L'argent ne m'intéresse pas, je veux juste être merveilleuse." Marilyn Monroe était merveilleuse, elle l'était vraiment.

Je remercie Audrey d'avoir pris de son temps pour participer au questionnaire.

Posté par ginieland à 12:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

08 octobre 2011

Sondage: Votre mariage préféré de Marilyn ?

Quel est votre époux préféré
de Marilyn Monroe ?

Marilyn Monroe s'est mariée trois fois;
et chacun de ses mariages s'est soldé par un divorce.

Posté par ginieland à 17:43 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Dessins de Mary

Voici des dessins de Marilyn Monroe (et autres) réalisés par Mary.

fan_mm_mary_1978_dessin fan_mm_mary_dessin_1 fan_mm_mary_dessin_2

Merci Mary de partager avec nous tes jolis dessins,
Dessins: copyright Mary.

Posté par ginieland à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2011

Dessins de Ginie

Voici quelques dessins de Marilyn Monroe que j'ai fait; soyez indulgents, certains ne sont pas très réussis ! Surtout que certains datent de plus de 10 ans !

  marilyn_monroe_01 marilyn_monroe_02 marilyn_monroe_03
marilyn_monroe_04 marilyn_monroe_05 marilyn_monroe_06
marilyn_monroe_07 marilyn_monroe_08 marilyn_monroe_09

Posté par ginieland à 18:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

07 août 2011

Sondage: Vos photographes préférés de Norma Jeane ?

Quels sont vos trois photographes préférés
de l'époque Norma Jeane ?

Vos trois photographes préférés de l'époque où Marilyn n'était encore que "Norma Jeane", c'est à dire tout ceux qui l'ont photographiée entre 1944 et 1946.
 

Posté par ginieland à 14:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Récit de Mary: Les robes de Marilyn

Mary à Los Angeles, août 2002 

Mary, la présidente du fan-club français de Marilyn Monroe, s'est rendue en août 2002 à Los Angeles pour un voyage consacré à Marilyn, organisé avec des membres du club. Ils ont ainsi rencontré le collectionneur Greg Shreiner, qui possède quelques robes et costumes portés par Marilyn (> faites un tour sur son site The Marilyn Monroe Site pour voir sa collection). Mary m'a gentiment envoyé ces photographies et les récits de ses "rencontres" avec les robes de Marilyn.


Après avoir déjeuné sur le pouce dans le jardin de derrière chez Greg, celui-ci nous demande en souriant:
- «Voulez-vous voir les robes ???»
- «OUI ! OUI !» hurlons-nous, et nous nous précipitons dans le salon…
A partir de là, ce que nous vivons tient du MAGIQUE.

Greg_deshabille_orange_533


Déshabillé orange

Greg_d_shabill__orange_7Il nous déballe d’abord un déshabille orange, que je ne remets pas instantanément, car je ne l’ai jamais vu qu’en noir et blanc. Et la, il m’invite… à le passer ! Je n’en crois pas mes oreilles. Lorsque je l’enfile, je me rends compte qu’il est très étroit des épaules, et je me dis: " il faut croire que Marilyn n’était pas aussi dodue que les méchantes langues le prétendent !"...

Greg_deshabille_orange_600 

mary_chez_greg_3Par la suite, en recherchant des photos de cette série pour en trouver en couleur, j'ai remarqué que Marilyn porte TOUJOURS ce déshabillé avec l'épaule gauche négligemment dénudée... et là, j'ai compris l'astuce : c'est parce qu'en fait, il lui était impossible, tout comme à moi, de l'enfiler entièrement !
(ndlr: voir les photos de la séance de Marilyn en 1953)

Si vous aviez vu comment je paradais et virevoltais en faisant voltiger les pans du "negligée", comme ils disent ! Vous pouvez me croire, le roi n’était pas mon cousin en cet instant-là ! Ce n’est pas souvent que je peux faire la fière comme cela,  alors je ne m’en suis pas privée !

Greg_d_shabill__orange_1 Greg_d_shabill__orange_2 Greg_d_shabill__orange_3
Greg_d_shabill__orange_4 Greg_d_shabill__orange_5 Greg_d_shabill__orange_6  

Par espièglerie, je fais mine de croire qu’il veut me l’offrir, et je me sauve en disant: « Merci pour le cadeau !». Quand il réalise, Greg me court après et ça fait rire tout le monde...


Robe rouge avec écharpe violette 

Greg_Robe_rouge_mmLes surprises continuent... Greg déplie soigneusement une longue robe rouge, avec une ceinture violette. A ma grande surprise, je reconnais celle que j’ai toujours nommée : ‘robe froncée noire’, dans mes descriptifs de cartes postales, car je ne l’avais vue qu’en noir et blanc !
Pour être plus exacte, j’avais 2 ou 3 photos en couleur, mais celles-ci me paraissaient traficotées, on avait l’impression qu’elles avaient été colorisées après coup. Ce qui fait que j’avais toujours douté qu’elle fut réellement bicolore !
Nous l’avons regardée sous toutes les coutures, touchée, palpée même, et
soupesée… Si elle tombe aussi bien, c’est parce que le tissu fait un sacré poids !

Greg_Robe_rouge_1 Greg_Robe_rouge_4  

A notre grand étonnement, l’intérieur ne présente aucune finition soignée. Le corsage est entièrement baleine, mais les baleines ne sont pas cachées, ni même rembourrées en haut et en bas, ce qui devait être terriblement douloureux pour Marilyn !!! Il y a même des épingles à nourrice d’époque, et sur l’une des baleines, le nom de « Gene Tierney », nous rappelle que la robe, créée par le couturier Oleg Cassini, a déjà été portée en 1951 par cette actrice, dans "On the Riviera". Mais les deux femmes n’ayant pas du tout la même morphologie, il a bien fallu adapter la robe ! (ndlr: voir l' histoire de la robe portée par Marilyn en 1952).

Greg_robe_rouge_320 Greg_Robe_rouge_gros_plan
Greg_Robe_rouge_int_rieur_0d_0a__1 Greg_Robe_rouge_int_rieur_0d_0a__2 Greg_Robe_rouge_int_rieur_0d_0a__3 
  

Je questionne notre Membre Frederic, qui est un spécialiste, car il est styliste de mode. (Il a créé, entre autres, des bijoux pour la haute couture : Christian Lacroix, Louis Ferraud…) Il ajoute qu’une robe de haute couture aurait eu des finitions parfaites, même à l’intérieur, ce qui semble indiquer que cette robe a été remodelée dans l’urgence sur le corps de Marilyn. En tout cas, d’après Fred, cette robe a bel et bien été drapée, moulée -dirons-nous- directement sur le corps de Marilyn. En fait ce sont des plis plats, que Fred reconnait comme ayant été piqués à la main. Par contre, la fermeture éclair n’est pas camouflée par une parementure.

 Greg_Robe_rouge_2 Greg_robe_rouge_mary_tenant_la_robe 

Il n’en reste pas moins que c’est un modèle vraiment magnifique, et son poids fait qu'elle a un tomber parfait !


Robe blanche de 'Prince and Showgirl'

Maintenant, Greg ouvre religieusement une grande boîte oblongue, et sort de son papier de soie…  la robe blanche que Marilyn porte pendant tout le film « Le Prince et  la danseuse » !!! Incrédules, nous nous exclamons devant cette merveille !

Greg_robe_Prince_1 Greg_robe_Prince_5 Greg_robe_Prince_4 

Greg_robe_Prince_6 En fait, la robe a un peu passé de couleur, elle est presque beige, mais elle semble comme neuve. Tout le monde veut la toucher, on effleure les perles et les broderies, du bout des doigts, on a peur de l’abîmer.
Greg nous laisse faire, car il voit bien que nous sommes subjugués ! Celle-là non plus, je n’ai pas le droit de la passer (d’ailleurs j’aurais eu bien du mal, car elle est étonnamment étroite, ce doit etre du 34 ou au maximum du 36 !!!) Dans le film, on voit bien que Marilyn est un peu serrée dedans, mais quand même, pas à ce point ! Madvina V., qui doit peser 40 kilos toute mouillée, revendique le privilège d’être la SEULE du groupe à pouvoir l’enfiler ! Hélas, elle n’en n’a pas plus le droit que moi, alors je me contente d’esquisser quelques pas de danse, comme le fait Marilyn dans le film, mais en beaucoup moins bien !

Greg_robe_Prince_2 Greg_robe_Prince_3

Inutile de vous dire l’ambiance surexcitée qui règne dans le salon ! De toutes parts ce ne sont que cris et exclamations, les flashes crépitent, et c’est au tour de Greg de jubiler, il est visiblement content de son petit effet !


Un grand merci à Mary de nous faire partager ces grands moment d'émotion.
Photographies et récits: copyright Mary.

Posté par ginieland à 13:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,