29 novembre 2012

Des photos inédites révèlent que Marilyn rencontra des soldats turcs

Unpublished photo reveals Monroe's visit to Turkish soldiers
publié le 9 décembre 2011
en ligne sur hurriyetdailynews.com

1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_01Marilyn Monroe visited Turkish soldiers fighting in the Korean War, recently revealed photos show.

The legendary beauty icon is seen amongst the soldiers in a set of photos taken in the early 1950s during the Korean War, for which Turkey had sent troops.

Monroe is pictured amongst the army men, wearing a Turkish uniform and a dark pair of sunglasses.

The photos were revealed by a Turkish businessman, Muhammet Yüksel, who claims that the photos had never been published before.

1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_02Yüksel further said that the photos were taken during Monroe’s honeymoon trip to Japan when she married baseball superstar Joe DiMaggio. During the trip, she had included a series of visits to the army posts in Korea, aiming to boost soldiers’ morale.

Turkey sent troops to Korea at the request of the United Nations, out of which 721 soldiers were killed during the war.


Je suis plutôt sceptique sur les deux photographies communiquées: sur la première photo de groupe, où on aperçoit une jeune femme blonde portant des lunettes de soleil, j'ai du mal à reconnaître Marilyn (surtout que durant tout son séjour en Corée, Marilyn n'a jamais porté de lunettes de soleil, comme on peut le voir sur les quelques 600 photographies prises et que vous pouvez retrouver dans l'album photos "Marilyn en Corée"); sur la deuxième photographie, on aperçoit une jeune femme blonde vue de profil: là encore, je ne reconnais pas Marilyn. Alors est-ce vraiment elle ?

En poursuivant mes recherches sur le web, pour en savoir plus notamment sur la base militaire où était postée ces soldats turcs, j'ai trouvé deux autres photographies, pour le coup incontestable; il s'agit bien de Marilyn, mais est-ce vraiment des soldats turcs à ses côtés ?
Photo 1 noir et blanc sur ejpix.com
Photo 2 couleur sur militaryphotos.net  

 1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_03 1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_04 

Posté par ginieland à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2012

Marilyn Monroe renaît dans les pages de Playboy

logo_puretrendMarilyn Monroe renaît dans les pages de Playboy
Publié le 20/11/2012,
en ligne
sur puretrend.com

mm_puretrend_playboy_1Voilà maintenant 50 années que l'incroyable et mythique Marilyn Monroe nous a quittés. L'une des actrices les plus adulées de sa génération a marqué de son empreinte le tout Hollywood, qui lui rend d'ailleurs hommage (pour le meilleur ou pour le pire) chaque année. Cette fois-ci c'est le magazine Playboy, pour son numéro de décembre qui a décidé d'honorer l'icône en la plaçant en couverture.

Une couverture en noir et blanc, où l'on voit Marilyn, nue, qui tient une serviette blanche pour cacher ses parties les plus intimes. L'écriture "The nude Marilyn" en dorée annonce déjà la couleur de ce qui se trouve à l'intérieur.

Des clichés pris très peu de temps avant sa disparition, qui sont désormais mythiques puisqu'ils se sont arrachés à prix d'or.

Le célèbre Hugh Hefner n'a pas manqué de justifier : "Elle semblait avoir encore plus de contrôle quand elle était nue. Ce qui était un véritable sentiment de vulnérabilité chez les autres, était au contraire une force pour elle."

Le directeur de Playboy Jimmy Jellinek a ajouté "En 1952, Hugh Hefner voulait un numéro spécial, une couverture en 3D, avec les lunettes qui vont avec. Mais il ne pouvait pas se le permettre, du coup il a décidé de tenter sa chance avec une actrice peu connue, qui poserait nue. Cette actrice était Marilyn Monroe". Le reste de l'histoire, vous la connaissez sûrement, le magazine n'a pas eu besoin de faire un numéro en 3D pour être sold out immédiatement. Monsieur Jellinek a ensuite affirmé : "Elle a contribué à l'histoire de la photographie de nue. Elle a élevé ce genre en le classant parmi l'art".

Célèbre pour ses incroyables courbes et sa bouche en coeur, la plus grande croqueuse d'hommes du monde mérite bien cette couverture hommage qui nous permet de nous souvenir encore de ce mythe.

Marilyn Monroe après sa première couverture en 1952 a ensuite posé plusieurs fois pour l'incontournable magazine Playboy. Ses plus belles couvertures sont donc à découvrir en images (et sans modération):

mm_puretrend_playboy_2 mm_puretrend_playboy_3 mm_puretrend_playboy_4
mm_puretrend_playboy_5 mm_puretrend_playboy_6

Posté par ginieland à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2012

Chanel n°5 et Marilyn

Chanel n°5 et Marilyn
publié le 15 novembre 2012
communiqué de presse
video sur pr.chanel.com 

INSIDE CHANEL
Chapitre 2

chanel_mm 

Inside Chanel, le site rétrospectif dédié à l'histoire de la marque, vous propose aujourd'hui, après le film "Pour la première fois" vous emmenant au cœur de la "révolution" N°5, de découvrir un moment clé de la constitution de son mythe.
En effet, en cristallisant les forces inconscientes et les passions de son temps, bien plus qu'un classique, le N°5 est devenu un mythe. Car dès sa création, ce sont les femmes qui se sont emparées de ce rituel de la féminité qu'il incarne si universellement... Jusqu'à ce qu'une des plus belles femmes au monde - Marilyn Monroe - en tomba amoureuse, et qu'à son tour, le monde entier succomba à sa réplique désormais inoubliable sur l'art et la manière de porter le N°5.
C'est ainsi que naissent les mythes.
Découvrez en avant-première, à travers des images inédites, ce moment exceptionnel au cœur du mystère de la relation intime entre le N°5 et Marilyn Monroe.

Posté par ginieland à 13:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2012

Enchères record pour des photos de Marilyn

Enchères record pour des photos de Marilyn Monroe à Varsovie
publié le 9 octobre 2012
en ligne sur capital.fr
et sur blog.1001actus.com

Plus de 200 photos de Marilyn Monroe et d'autres stars du cinéma prises par le photographe américain Milton H. Greene ont été adjugées pour une somme record de 2,4 millions de zlotys (580.000 euros) lors d'une vente aux enchères, jeudi 8 novembre à Varsovie. 

 

 « C’est un record absolu » sur le marché polonais, a déclaré à l’AFP Michal Olszewski, le directeur des ventes de la maison de ventes aux enchères polonaise Desa Unicum.
« La photo la plus chère est partie pour 60.000 zlotys (14.634 euros) atteignant les niveaux de prix les plus élevés sur le marché mondial, ceux auxquels des clichés de Greene ont été vendus en Grande Bretagne ou aux Etats-Unis », a-t-il souligné.
Il s’agissait d’une photo en noir et blanc de Marilyn Monroe en tutu blanc assise, et pieds nus.
« Jamais, une vente de photos n’avait suscité un tel intérêt en Pologne », s’est réjoui M. Olszewski, soulignant qu’il s’agissait d’un « record pour le marché de la photographie » dans ce pays.
Au total, 237 photos sur 238 ont été vendues pour plus de 2,4 millions de zlotys.
« La photo qui n’a pas trouvé d’acquéreur lors des enchères vient d’être réservée », a précisé le directeur des ventes de Desa Unicum.
Les enchères, parfois acharnées, ont duré plus de cinq heures.
« Je m’attendais, pour les photos les plus chères, à des prix autour de 30.000 zlotys. Mais beaucoup se sont finalement vendues deux fois plus cher », a fait remarquer M. Olszewski.
Quelque 600 personnes sont venues participer à cette vente exceptionnelle. De nombreux clients du monde entier enchérissaient par téléphone et via internet.
« Nous avons eu des clients pratiquement du monde entier, surtout des Etats-Unis, d’Arabie Saoudite, d’Equateur ou encore de République tchèque voisine », a indiqué Maria Windorbska, marchande d’art chez Desa Unicum. Mais ce sont les clients polonais qui ont été prêts à payer le plus.
Ces photos font partie d’une collection de près de 4.000 clichés, arrivés en Pologne en juillet. Elles appartiennent au Trésor d’Etat polonais qui les avait obtenues en règlement d’une dette étrangère, suite à un gros scandale financier qui avait secoué le pays au début des années 1990.
« Elles avaient été stockées pendant près de vingt ans dans des cartons à New York. En mars, elles ont été tirées de l’oubli et transportées par la suite en Pologne », a expliqué Juliusz Windorbski président de Desa Unicum.
Le reste de la collection appartient à l’Etat. Il n’est pas exclu qu’une deuxième vente soit organisée prochainement.
Jusqu’à présent, les photos de Greene étaient proposées à la vente par unité ou par lots de quelques pièces, mais jamais en une telle quantité à la fois.
Avec près de 240 clichés de ce célèbre photographe proposées aux enchères, la vente de Varsovie a été la plus importante jamais organisée dans le monde.
Outre celles de Marilyn, les acquéreurs se sont arrachés des photos de Liza Minelli, Marlene Dietrich, Grace Kelly ou Audrey Hepburn.
Piotr Kolasinski, un homme d’affaires au chômage temporaire, a confié à l’AFP qu’il était venu pour acheter sept photos mais qu’il a dû se contenter de deux pour lesquelles il a déboursé 10.000 zlotys.
Et s’il n’a pu s’offrir une photo de Marilyn Monroe avec Marlon Brando, il a réussi à en emporter une de l’actrice malade recevant une injection. « Je vais l’offrir à ma belle-soeur, qui est une fan de Monroe. C’est la seule photo de Marilyn malade dans cette salle de vente, certainement très originale », a-t-il confié à l’AFP.


> pour voir les lots, rdv sur liveauctioneers.com  


> Le catalogue à télécharger en pdf
sur desa.pl 
catalogue_encheres_pologne 

Posté par ginieland à 17:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2012

La Collection M.A.C. Marilyn Monroe

logo_puretrend

La Collection M.A.C. Marilyn Monroe enfin disponible : tous les détails
publié le 4 octobre 2012
en ligne sur puretrend.com


 collection_marilyn_monroe_de_m_a_c_euros_637x0_1 

Pour célébrer les 50 ans de la disparition de Marilyn Monroe, de nombreux hommages lui ont été rendus, notamment au cinéma avec My Week with Marilyn et à Cannes où elle était l'affiche du festival . On le sait depuis quelques temps, l'icône est aussi la muse d'une collection chez M.A.C. qui sort aujourd'hui. Verdict.

Quand on pense à la beauté de Marilyn Monroe, on pense au sex appeal, à la douceur provocatrice, à des lèvres rouges, du rose au joues et un oeil de chat, sans compter le mythique N°5 de Chanel. Pour rendre hommage à la pin up la plus fascinante des 50's, M.A.C. a crée toute une collection à son image. Les poudres sont glamour et douces, les couleurs de rouges à lèvres et vernis vives et intenses.

collection_marilyn_monroe_de_m_a_c_euros_2 

Diamonds are a girl's best friend ? Qu'à cela ne tienne, les fards se parent de reflets métallisé scintillants et le gloss attire la lumière. Le look Hollywood passe également par un regard félin et rieur ourlé d'eye-liner et de mascara noir. On étoffe alors nos cils avec des faux-cils à implanter sur les coins externes pour que Betty Boop elle-même envie nos oeillades ravageuses.

En opposition avec les packagings léchés de la ligne Carine Roitfeld, Marilyn s'affiche sur les tubes et poudrier en noir et blanc. Sa signature rouge l'accompagne pour un style propre reconnaissable entre mille. Pou Pou Pidou.

Une chose est sûre, il ne nous faudra pas 7 ans de réflexion pour succomber à la ligne Marilyn Monroe de M.A.C. 

Posté par ginieland à 17:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

26 octobre 2012

L'appartement de Doheny Drive en vente

Un appartement où vécurent notamment Sinatra ou encore Marilyn est en vente
publié le 6 octobre 2012
en ligne sur westhollywood.patch.com

L'adresse: 882 North Doheny Drive, Los Angeles
(entre Sunset Boulevard et Santa Monica Boulevard)

Appartement triplex mis à prix pour 4.75 millions de Dollars

doheny_mm
Marilyn y habita en 1952 et 1953.

D'après le Huffington Post la pièce principale comprend un grand living room. La seconde pièce, au-dessus du garage, contient une cheminée, une kitchenette et une bibliothèque qui peut être transformée en chambre. Enfin, la troisième pièce comprend une chambre et une salle de bain. 

A l'origine, en 1952, l'immeuble comptait cinq appartements, qui furent transformées dans les années 1980s par le designer d'origine turque Kalef Alaton, qui le transforma en deux parties qui peuvent être laissées ensemble ou séparément. La maison principale contient un haut plafonnier avec des portes en verres, 5 cheminées, 2 chambres, avec une luxueuse salle de bain et un patio à l'extérieur. La maison secondaire comporte ue cheminée, une petite cuisine, une terrasse spacieuse. Le loyer mensuel s'élève à 7500 Dollars pour l'ensemble, ou 2500 Dollars pour l'appartement.

Photos de la résidence (en ligne sur Curbed Los Angeles):
doheny_1 doheny_3
doheny_1a doheny_2 
doheny_2a doheny_4 doheny_5
doheny_6 doheny_6a 
doheny_7 doheny_8 
doheny_8a doheny_8b
doheny_9 doheny_9a
doheny_8c doheny_9b doheny_9c doheny_13
doheny_9d doheny_9e doheny_9f
doheny_9g doheny_9h    
doheny_10 doheny_10a
doheny_11 doheny_12

Posté par ginieland à 13:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Les stars mortes les plus rentables par Forbes

Forbes publie le classement des stars mortes les plus rentables
publié le 25 octobre 2012
en ligne sur huffingtonpost.fr

ELIZABETH_TAYLOR_large570 

Ils étaient très proches et le restent même après leur mort. Elizabeth Taylor et Michael Jackson tiennent le haut du classement Forbes des célébrités mortes les plus rentables. L'actrice a gagné la somme astronomique de 210 millions de dollars l'année dernière. Son parfum, White Diamonds s'est en effet très bien vendu lui rapportant 75 millions de dollars en 2011. Le reste de ses gains provient de la vente de ses biens et de ses droits sur ses films. Après le film Cléopâtre, la star a intelligemment négocié 10% des droits de chacun de ses films.
Après avoir empoché l'argent de sa vente aux enchères, il y a fort à parier que la belle sera largement distancée par Michael Jackson lors du prochain classement. Le King de la pop (ou du moins ses héritiers) a bien trop de sources régulières de revenus. Sans compter les ventes de sa propre musique, Michael Jackson détenait une participation de 50% dans le catalogue de Sony ATV (avec des artistes comme les Beatles, Taylor Swift et Lady Gaga).

Pour réaliser ce classement, le célèbre magazine américain prend en compte les revenus entre octobre 2011 et octobre 2012. "Nous prenons en compte l'argent perçu, non la façon dont il est utilisé", explique Forbes. Par exemple, alors qu'une partie des revenus d'Elizabeth Taylor a été donné à sa Fondation contre le Sida, les journalistes ne l'ont pas soustrait au montant total.  

Découvrez le détail du classement Forbes
des célébrités mortes les plus rentables :

 1. Elizabeth Taylor: 210 millions de dollars
 2. Michael Jackson: 145 millions de dollars
 3. Elvis Presley: 55 millions de dollars
 4. Charles Schulz, le créateur de Snoopy: 37 millions de dollars
 5. Bob Marley: 17 millions de dollars
 6. John Lennon: 12 millions de dollars
 7. Marilyn Monroe: 10 millions de dollars
 8. Albert Einstein: 10 millions de dollars
 9. Theodor Geisel: 9 millions de dollars
10. Steve Mc Queen: 8 millions de dollars
11. Betty Page: 8 millions de dollars
12. Richard Rogers (compositeur): 6 millions de dollars
13. Georges Harrison: 5.5 millions de dollars 

mmslide_259300_1684762_freeOn découvre ainsi que Marilyn Monroe figure en 7ème position.
Le classement est majoritairement masculin, il n'y figure que trois femmes dont le succès eut lieu principalement dans les années 1950.
Marilyn est la deuxième femme de ce classement.
C'est la seule femme blonde.
Elle est ex-aequo avec Einstein.

Posté par ginieland à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 octobre 2012

De Norma Jeane au mythe du cinéma

De Norma Jeane au mythe du cinéma, deux nouveaux livres sur Marilyn Monroe
publié le 10 octobre 2012
par AFP -
en ligne sur lepoint.fr

mm01 

Plus de cinquante ans après sa mort, Marilyn Monroe suscite toujours les passions, celles de deux journalistes-écrivains, Henry-Jean Servat, auteur de "Marilyn, la légende", et Annick Halimi, qui raconte "les secrets" de la star d'Hollywood dans "Marilyn Monroe à 20 ans".

Plus de cinquante ans après sa mort, Marilyn Monroe suscite toujours les passions, celles de deux journalistes-écrivains, Henry-Jean Servat, auteur de "Marilyn, la légende", et Annick Halimi, qui raconte "les secrets" de la star d'Hollywood dans "Marilyn Monroe à 20 ans".

  • "Marilyn, la légende", aux éditions Hors Collection, est un ouvrage grand format, préfacé par un autre mythe du cinéma, Brigitte Bardot. L'actrice française raconte n'avoir rencontré Marilyn qu'une seule fois, (en octobre 1956, à Londres, selon Henry-Jean Servat). Mais "elle m'a séduite en 30 secondes. Il émanait d'elle une fragilité gracieuse, une douceur espiègle, je ne l'oublierai jamais", écrit Brigitte Bardot.

Henry-Jean Servat, qui fit de la star américaine son sujet de thèse universitaire, a écrit son livre d'une plume passionnée.
L'ouvrage, abondamment illustré de photos de l'actrice, se présente sous forme de cent questions-réponses: "Marilyn a-t-elle subi des opérations de chirurgie esthétique?" (seulement "une légère opération du nez et du menton"), "Marilyn portait-elle des soutiens-gorges?" (non), "Marilyn a-t-elle rencontré la reine d'Angleterre? (oui)...

L'auteur a également recueilli les confidences de Carole Amiel, la dernière compagne d'Yves Montand, qui fut l'amant de Marilyn. Même après leur aventure et le retour de Montand en France auprès de Simone Signoret, lui et Marilyn se sont revus, affirme Carole Amiel. "Marilyn lui a écrit des lettres que je garde et qui se terminaient par +je t'aime" et "lorsqu'il est parti tourner au Japon (...) Montand s'est arrêté à Los Angeles. Marilyn l'attendait dans une limousine avec du caviar (...) mais pour lui, il n'était pas question de repartir. Il avait retrouvé Simone", poursuit-elle.

  • Jannick Alimi, journaliste au Parisien/Aujourd'hui en France, s'est elle penchée sur "les secrets" des débuts de Marilyn. "Marilyn Monroe à 20 ans" (éditions Au Diable Vauvert), raconte les débuts très difficiles d'une starlette prénommée Norma Jeane, sans père, violée par un voisin à 13 ans, violentée par sa grand-mère, abandonnée par sa mère enfermée dans un hôpital psychiatrique, mariée à 16 ans pour échapper à l'orphelinat. Mais la jeune Norma "ne renonce pas" et continue, malgré les vicissitudes, à afficher "le sourire et l'optimisme de la jeunesse", écrit Jannick Alimi.

Fondé sur des confessions intimes, des fragments d'oeuvres peu connues et de grandes interviews de l'actrice, ce portrait montre une personnalité complexe, loin de la caricature qui en est souvent faite.

- "Marilyn, la légende", Henry-Jean Servat, éditions Hors Collection, 176 pages, 35 euros
- "Marilyn Monroe à 20 ans, les secrets de ses débuts", Jannick Alimi, Editions Au Diable Vauvert, 168 pages, 12,50 euros.

Posté par ginieland à 12:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 octobre 2012

Marilyn Monroe: l'icône glamour en cinq robes

Marilyn Monroe: l'icône glamour en cinq robes
publié le 1er août 2012
de Eve Boissonnault
en ligne sur ellequebec.com

Pour souligner le 50e anniversaire de la mort de Marilyn Monroe, le 5 août 2012, nous vous présentons une rétrospective des robes mythiques dessinées par William Travilla qui ont contribué à faire de l'actrice l'incarnation du glamour absolu.

1. La robe blanche - Film: Sept ans de réflexion (1955) - Rôle: La fille
1_Robe_blanche    Lorsqu'on évoque Marilyn Monroe, une image vient tout de suite en tête: celle d'une magnifique blonde qui, dans un rire mutin, cherche à retenir sa robe blanche virevoltant au-dessus d'une bouche d'aération. Une scène mythique et délicieusement sensuelle qui a rendu cette fameuse tenue aussi connue que l'actrice elle-même. L'homme qui l'a dessinée est un costumier des studios 20th Century Fox nommé William Travilla. L'histoire raconte que le jour où Marilyn le rencontre pour la première fois, elle lui demande la permission d'utiliser sa salle d'essayage afin d'enfiler un maillot de bain avant une séance de photo. «Lorsqu'elle est sortie de la cabine, une bretelle défaite révélait son sein. Évidemment, elle l'avait fait exprès», précise Travilla en entrevue. Mais leur collaboration débute et Marilyn Monroe devient la muse du costumier, qui dessinera les tenues de huit de ses films. Aujourd'hui, la mythique robe blanche de Sept ans de réflexion vaut son pesant d'or: elle a été vendue aux enchères en 2011 pour la somme de 4,6 millions de dollars!

2. La robe rose - Film: Les hommes préfèrent les blondes (1953) - Rôle: Lorelei Lee
2_Robe_rose    L'incandescente Marylin porte cette magnifique robe fourreau magenta signée Travilla dans une scène inoubliable du film Les hommes préfèrent les blondes. Entourée d'une horde de mâles en pâmoison, son personnage, Lorelei, proclame son amour pour les diamants, «les meilleurs amis d'une femme»! Tirée d'un roman écrit par Anita Loos dans les années 1920, cette comédie musicale pleine d'humour rend hommage au pouvoir d'attraction des blondes sur la gent masculine. Quant à la fameuse robe rose, sa création a représenté un véritable tour de force pour Travilla, qui a dû la doubler d'un feutre rigide semblable à celui qu'on utilise dans la fabrication des tables de billard, et remplir de plumes d'autruche la grande boucle dorsale afin que l'ensemble supporte le vigoureux numéro de danse auquel se livre Marilyn. En 1985, Madonna s'inspirera largement de cette scène inoubliable dans le vidéoclip de Material Girl.

3. La robe dorée - Film: Les hommes préfèrent les blondes (1953) - Rôle: Lorelei Lee
4_Robe_en_lame_or   Décolleté plongeant et dos nu jusqu'aux reins, cette robe en lamé or à plis «rayons de soleil» signée Travilla a été taillée dans un seul morceau de tissu circulaire. À l'origine, elle devait être portée dans une longue scène où Marilyn séduisait un riche diamantaire en dansant avec lui. Toutefois, son design s'avère trop révélateur aux yeux de la censure, et les séquences sont coupées. En guise de douce revanche, Marilyn la revêt pour les photos promotionnelles du film qui, plus tard, deviendront légendaires.

4. La robe pourpre - Film: Comment épouser un millionnaire (1953) - Rôle: Pola Debevoise
3_Robe_pourpre    Entourée des actrices Lauren Bacall et Betty Grable, Marilyn incarne Pola, une célibataire à la recherche d'un mari millionnaire. Lors d'une scène dans laquelle elle est vêtue d'une magnifique robe couleur «dahlia», elle se retrouve devant de multiples miroirs qui nous permettent de la découvrir sous tous les angles. Cette tenue de vamp tranche avec la maladresse de son personnage, une jeune femme complètement myope qui refuse de porter des lunettes pour mieux séduire sa riche proie. À l'instar de tous les vêtements imaginés par Travilla, le corset de cette pièce en satin se compose d'un drapé des plus complexes, obtenu grâce à de nombreuses baleines qui parcourent en tous sens le buste de Marilyn.

5. La robe tigre - Film: Sept ans de réflexion (1955) - Rôle: La fille
5_Robe_tigre   Le réalisateur Billy Wilder a su tirer le meilleur de Marilyn Monroe lors du tournage de cette comédie qui aborde de manière intelligente le concept de l'infidélité. L'actrice y joue le rôle de «la fille d'à côté» dont s'éprend un homme marié. Le film se construit autour du monologue tourmenté - et délicieusement comique - de Richard, qui se trouve en proie à son désir pour la belle blonde après sept années d'une union heureuse avec son épouse. Dans une scène complètement loufoque où il laisse vagabonder son imagination, Marilyn porte à merveille la robe «tigre» agencée à une longue traîne en tulle, une création que William Travilla a conçue en un seul week-end. Devenu un ami proche de l'actrice, le costumier dira de sa carrière aux côtés de l'icône: «Les costumes que j'ai réalisés pour elle, je les ai faits avec amour. J'adorais cette femme.» Nous aussi.

Posté par ginieland à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 septembre 2012

Les égéries L'Oréal Paris parlent de Marilyn Monroe

La beauté de Marilyn Monroe, vue par les égéries...
publié le 22 mai 2012
en ligne sur get-the-look.fr

marilyn_monroe_en_1962La star omniprésente de ce Festival de Cannes, c'est elle. Marilyn Monroe, captivante sur l'affiche de cette 65e édition-anniversaire, est dans toutes les têtes. L'occasion pour les ambassadrices de beauté L'Oréal Paris, de passage sur la Croisette, de se souvenir de l'actrice blondissime !

Quel est votre film préféré de Marilyn Monroe ?

Eva Longoria : "Les hommes préfèrent les blondes. Elle était juste captivante. Et la garde-robe sur ce film... époustouflante ! C'est amusant de voir comment la mode se répète. Sur ce film, elle était déjà très Victoria Beckham, très chic".

Freida Pinto : "Sept ans de réflexion. Car il contient toutes les images que l'on a de Marilyn."

Jane Fonda : "Certains l'aiment chaud. Et je l'ai vue sur le shooting de ce film car c'était une amie à moi. Elle était superbe".

Paz Vega et Heike Makatsch : "Certains l'aiment chaud".

Selon vous, pourquoi est-elle encore une icône de beauté ?

Eva Longoria : "Marilyn est classique. Tout ce qu'elle faisait se retrouve aujourd'hui. Les lèvres rouges, les superbes robes, le make-up parfait. Personne ne savait jamais ce qu'elle allait faire, où elle allait être, et avec qui !"

Freida Pinto : "Elle était sensible. Elle était naturellement captivante. Elle a été si unique et l''une des premières à déclencher la fièvre des paparazzi et du monde. Tout le monde était fou d'elle. Elle est la première des icônes de beauté, celle que tout le monde suivait, dont tout le monde rêvait, que tout le monde voulait être."

Paz Vega : "Elle était authentique. Elle avait une énergie incroyable. Elle était tourmentée et cela la rendait encore plus intéressante. Elle a toujours gardé son image, elle n'a jamais changé de look. Elle avait confiance en elle".

Inès de la Fressange : "Elle est intemporelle. Elle avait le charme, la féminité, la fragilité et la sensualité. Elle n'était pas liée à la mode, bien qu'elle était quelqu'un des années 50. Je crois qu'on a toutes quelque chose de Marilyn Monroe".

Heike Makatsch : "Marilyn était tellement charmante, profonde et mélancolique. Elle a emprisonné le temps. Elle avait l'innocence et la sensualité en même temps. Tout le monde voulait la protéger."

Posté par ginieland à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,