01 janvier 2013

Comment le FBI espionnait la vie privée de Marilyn Monroe

Comment le FBI espionnait la vie privée de Marilyn Monroe
publié le 30 décembre 2012
en ligne sur atlantico.fr

L'actrice était suspectée de sympathiser avec le communisme depuis son mariage avec le dramaturge Arthur Miller.

  fbimarilyn_monroe  

Un document top secret rendu public par le FBI révèle comment l'agence américaine gardait un œil en permanence sur l'actrice mythique Marilyn Monroe. Pourquoi un tel intérêt ? La star était suspectée d'entretenir des relations ambiguës avec le communisme ennemi depuis l'année 1956.

Un appel anonyme reçu au New York Daily News cette année-là avait alerté sur le fait que le dramaturge Arthur Miller était un communiste et que Marilyn était "attirée dans l'orbite du communisme" depuis son mariage avec lui plus tôt dans l'année. Mais le FBI en savait bien plus sur la star lorsqu'elle est morte en 1962. C'est pourquoi l'Associated Press mène une campagne afin que soient diffusé davantage de documents du FBI, afin de faire toute la lumière à l'occasion de l'année des 50 ans de la mort de la belle blonde.

Le document par lequel le scandale arrive stipule que le 11 juillet 1956, l'appel anonyme a divulgué des informations au sujet de la société de Monroe, Marilyn Monroe Production, qui, selon l'auteur anonyme de l'appel, était "un nid à communistes". L'argent de l'entreprise aurait également été utilisé pour financer des activités communistes. Le mystérieux interlocuteur a expliqué que le mariage de l'actrice lors d'une cérémonie juive à peine un mois avant n'était qu'un nuage de fumée, une "couverture" destinée à détourner l'attention. Miller était selon l'interlocuteur encore membre du parti communiste, et représentait la tête pensante du groupe.

fbi2Le document classé, s'il a été rendu public, reste écrit avec une lourdeur administrative qui en rend la lecture très rébarbative.
Le FBI prétend posséder d'autres fichiers secrets sur l'actrice et ne pas pouvoir les divulguer. Sa version la plus récente est disponible sur le site The Vault, qui publie régulièrement des fichiers concernant les célébrités, les responsables gouvernementaux, les espions et les criminels.

Mais l'agence AP argue que le FBI n'a jamais donné de véritable arguments pour justifier une telle censure, et n'a fournit "aucune analyse factuelle ou légale des dangers à prévoir en cas de divulgations de tels fichiers."

L'aura de Marilyn Monroe en tant qu'icone culturelle et les peurs qu'elle puisse être recrutée par le parti communiste ou conduit le FBI alors dirigé par J. Edgar Hoover a surveiller ses fréquentations, ses activités, ses voyages, les associations auxquelles elle participait. Les fichiers, qui démarrent en 1955, recherchent de potentiels signent d'une "gauchisation" de la star.


The FBI's secret file on Marilyn Monroe: Document that shows agency kept track of intimate details about actress
publié le 28 décembre 2012
en ligne sur DailyMail

A classified file released by the FBI shows how the agency tracked Marilyn Monroe's suspected ties to communism in 1956.
The agency documented an anonymous phone call to the New York Daily News that year warning that playwright Arthur Miller was a communist and Monroe had 'drifted into the communist orbit' after her marriage to him earlier that year.
The file is just one piece of the puzzle about what the FBI knew about the actress when she died in August 1962.
The Associated Press waging an ongoing campaign to have more of the FBI documents released by the agency, coinciding with the 50th anniversary Monroe's death.

fbi_1
 Being watched: Marilyn Monroe and her husband, playwright Arthur Miller were both suspected of communist activities by the FBI.

The redacted document reveals that on July 11, 1956, the agency got a tip that an anonymous male caller phoned the Daily News to report that the actress's company, Marilyn Monroe Productions, was 'filled with communists' and that money from the company was being used to finance communist activities.

The caller said Miller's marriage to Monroe during a Jewish ceremony less than a months earlier was a 'coverup.'
Miller, the man said, 'was still a member of the CP (communist party) and was their cultural front man.'
The FBI has long made portions of its documents about Monroe public, but most of them are heavily redacted.

fbi_2
Surveillance: This FBI file documented an anonymous call to the New York Daily News. It's unknown how the agency found out about it

However, the FBI claims it has lost its files on the actress and cannot release them.
Finding out precisely when the records were moved - as the FBI says has happened - required the filing of yet another, still-pending Freedom of Information Act request.
The most recent version of the files is publicly available on the bureau's website, The Vault, which periodically posts FBI records on celebrities, government officials, spies and criminals.
The AP appealed the FBI's continued censorship of its Monroe files, noting the agency has not given 'any legal or factual analysis of the foreseeable harm that might result from the release of the full records.'

fbi_3
Marilyn Monroe is seen here with Jean Pierre Piquet, manager of Continental Hilton Hotel. The FBI has released a new version of files it kept on Monroe that reveal the names of some of her acquaintances who had drawn concern from the FBI

fbi_4
 The star's death was ruled likely drug overdose, but questions still remain about the FBI's role in her life

Monroe's star power and fears she might be recruited by the Communist Party during the tenure of longtime FBI Director J. Edgar Hoover led to reports being taken on her activities and relationships, including her marriage to playwright Arthur Miller.
Monroe's file begins in 1955 and mostly focuses on her travels and associations, searching for signs of leftist views and possible ties to communism. The file continues up until the months before her death, and also includes several news stories and references to Norman Mailer's biography of the actress, which focused on questions about whether Monroe was killed by the government.
There have been two major government investigations into Monroe's demise - the original inquiry immediately after her death and another effort by the Los Angeles District Attorney's Office in 1982. The second inquiry, released in December 1982, reviewed all files available investigative reports, including files compiled by the FBI on her death. The records, the DA's office noted, were 'heavily censored.'
That mention intrigued the man who performed Monroe's autopsy, Dr. Thomas Noguchi. While the DA investigation concluded he conducted a thorough autopsy, Noguchi has conceded that no one will likely ever know all the details of Monroe's death. The FBI files and confidential interviews conducted with the actress' friends that have never been made public might help, he wrote in his 1983 memoir 'Coroner.'
'On the basis of my own involvement in the case, beginning with the autopsy, I would call Monroe's suicide "very probable,"' Noguchi wrote. 'But I also believe that until the complete FBI files are made public and the notes and interviews of the suicide panel released, controversy will continue to swirl around her death.' 

Posté par ginieland à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2012

Décès de Hal Schaefer

hal_schaefer_with_mm

Le pianiste Hal Schaefer, qui fut le coach vocal de Marilyn et l'un de ses amants, est mort ce 8 décembre 2012 à l'âge de 87 ans.


Hal Schaefer, jazz piano virtuoso and onetime love of Marilyn Monroe, dies
publié le 19 décembre 2012
en ligne sur washingtonpost.com

In the early 1950s, the virtuosic jazz pianist Hal Schaefer was working behind the scenes at the 20th Century Fox studio in Hollywood as a musician, musical arranger and vocal coach. He tutored many film stars in the finer points of singing, but none more glamorous than Marilyn Monroe. The two became lovers, which is how the little-known Mr. Schaefer became embroiled in a Hollywood scandal involving three of the biggest celebrities of the time: Monroe, Joe DiMaggio and Frank Sinatra.

hal_schaefer_1Mr. Schaefer, who was 87 when he died Dec. 8 at his home in Fort Lauderdale, Fla., worked with musical greats as a young man. He performed in nightclubs alongside Duke Ellington, who once introduced Mr. Schaefer by saying, “And now you’re going to hear a real piano player.” In his teens, Mr. Schaefer held the piano chair in groups led by trumpeter Harry James, saxophonist Benny Carter and progressive bandleader Boyd Raeburn.

In Hollywood, he received an assignment to help Monroe and co-star Jane Russell prepare for their roles in “Gentlemen Prefer Blondes,” a 1953 musical comedy directed by Howard Hawks.
Having worked with Peggy Lee, Billy Eckstine and other singers, Mr. Schaefer coached Monroe as if she were an aspiring jazz or cabaret vocalist. He asked her to listen to recordings by Ella Fitzgerald, then led her through private rehearsals at a bungalow on the studio lot.
Working closely with choreographer Jack Cole, Mr. Schaefer arranged the music for Monroe’s four-minute production number “Diamonds Are a Girl’s Best Friend.” It became the show-stopping centerpiece of “Gentlemen Prefer Blondes” and helped secure Monroe’s reputation as a mesmerizing screen goddess.

Meanwhile, Mr. Schaefer kept busy in Hollywood, tutoring Judy Garland, Mitzi Gaynor and others. He worked again with Monroe on the 1954 film “There’s No Business Like Show Business,” arranging her sensuous number “Heat Wave.” (Mr. Schaefer occasionally appeared on screen in uncredited roles, including in the 1954 western “River of No Return,” in which he was a saloon pianist in a scene in which Monroe strums a guitar and sings a haunting tune, “One Silver Dollar.”)

In January 1954, Monroe married baseball star DiMaggio, but the marriage was a success only in the Hollywood publicity mills. Mr. Schaefer said Monroe confided to him and others that DiMaggio had beaten her.
He did physically abuse her, and that’s what enraged me so much that I was willing to go and confront him, because I truly loved her,” Mr. Schaefer said in a 2001 documentary, “The Many Loves of Marilyn Monroe.”
I was on my way to confront him,” he added, “but she said he would make dog meat out of me, so she stopped me from going.”

On Oct. 27, 1954, nine months after they were married, Monroe and DiMaggio divorced. The next week, on Nov. 5, she and Mr. Schaefer had a rendezvous at the West Hollywood apartment of one of Monroe’s friends. DiMaggio was dining that night with Sinatra when they got word of the liaison. In the documentary, Mr. Schaefer said he and Monroe “were very close to making love” when Monroe had a suspicion of danger. 
We went over to the window, and we saw this group standing across the street,” Mr. Schaefer recalled. “One of them was Joe DiMaggio, and another was Frank Sinatra. They all came en masse and broke this door in, demolished it. It sounded like an explosion.” But the door they smashed in belonged to the neighboring apartment. A 39-year-old secretary was asleep in bed and screamed at the intruders. “We scrambled to get out the back way,” Mr. Schaefer later said, “and we made it, luckily.”
The episode did not become common knowledge until the next year, when a Los Angeles gossip magazine disclosed some of the details of what became known as the “Wrong Door Raid.”

As Mr. Schaefer began to gain renown as a jazz pianist with several well-received albums, the effects of the scandal soon overtook his career. Warned that henchmen associated with DiMaggio and Sinatra were planning to break his hands, Mr. Schaefer fled Hollywood in the late 1950s and moved to New York. He never saw Monroe again.

Harold Herman Schaefer was born July 22, 1925, in Queens. He began to pick out tunes on the piano by ear when he was 4 and studied classical music for several years until he heard a record by jazz pianist Art Tatum, whose rapid-fire brilliance he sought to emulate.
After his Hollywood years, Mr. Schaefer settled in New York and became a record-company executive, responsible for signing and developing performers for the United Artists label. He also wrote and arranged music for Broadway productions, including “A Funny Thing Happened on the Way to the Forum” (1962).
All the while, he continued to teach singing. One of Mr. Schaefer’s prize pupils in New York was a teenage Barbra Streisand. He also worked with stage stars Chita Rivera, Rita Moreno and Julie Wilson.
Mr. Schaefer spoke privately about his association with Monroe, but he did not go public with his account until after DiMaggio’s death in 1999 in Hollywood, Fla. – 10 miles from Mr. Schaefer’s home.

hal_schaefer_albumAfter battling prostate cancer for years, Mr. Schaefer died Dec. 8 of congestive heart failure, a friend, Laura Parker, confirmed.
Survivors include a brother and a grandson. His first marriage, to Leah Cahan, ended in divorce. Their daughter, Katherine Charap, died in June. In 1974, Mr. Schaefer married Brenda Goodman. She died in 2000.
After her death, Mr. Schaefer had her life dates tattooed on the inside of his left forearm: June 1, 1937-April 7, 2000.
In 2001, Mr. Schaefer dedicated an album, “A Date to Remember,” to the two great loves of his life, Monroe and his late wife, Brenda. The women shared the same birthday.


> Site Officiel halschaefer.com 

Posté par ginieland à 19:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2012

A la TV - Marilyn en Corée

gif_tvmarilyn Samedi 15 décembre 2012 - 17h40 - Arte
Rediffusion: 17 décembre à 14h10
Documentaire
- Mystères d'archives
1954, Marilyn Monroe en Corée

Durée: 26 minutes
Année: 2007
Réalisation: Serge Viallet,
Julien Gaurichon, ALexandre Auque.
Genre: Histoire

Le 15 février 1954, Marilyn interrompt son voyage de noces au Japon avec le joueur de base-ball Joe DiMaggio pour aller chanter en Corée auprès des GI. Cette tournée dans les montagnes situées à la frontière entre la Corée du Sud et celle du Nord durera quatre jours. Que racontent les images tournées par les cameramen de l'armée américaine?

>> Déjà diffusé en août 2009

Posté par ginieland à 14:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2012

Des photos inédites révèlent que Marilyn rencontra des soldats turcs

Unpublished photo reveals Monroe's visit to Turkish soldiers
publié le 9 décembre 2011
en ligne sur hurriyetdailynews.com

1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_01Marilyn Monroe visited Turkish soldiers fighting in the Korean War, recently revealed photos show.

The legendary beauty icon is seen amongst the soldiers in a set of photos taken in the early 1950s during the Korean War, for which Turkey had sent troops.

Monroe is pictured amongst the army men, wearing a Turkish uniform and a dark pair of sunglasses.

The photos were revealed by a Turkish businessman, Muhammet Yüksel, who claims that the photos had never been published before.

1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_02Yüksel further said that the photos were taken during Monroe’s honeymoon trip to Japan when she married baseball superstar Joe DiMaggio. During the trip, she had included a series of visits to the army posts in Korea, aiming to boost soldiers’ morale.

Turkey sent troops to Korea at the request of the United Nations, out of which 721 soldiers were killed during the war.


Je suis plutôt sceptique sur les deux photographies communiquées: sur la première photo de groupe, où on aperçoit une jeune femme blonde portant des lunettes de soleil, j'ai du mal à reconnaître Marilyn (surtout que durant tout son séjour en Corée, Marilyn n'a jamais porté de lunettes de soleil, comme on peut le voir sur les quelques 600 photographies prises et que vous pouvez retrouver dans l'album photos "Marilyn en Corée"); sur la deuxième photographie, on aperçoit une jeune femme blonde vue de profil: là encore, je ne reconnais pas Marilyn. Alors est-ce vraiment elle ?

En poursuivant mes recherches sur le web, pour en savoir plus notamment sur la base militaire où était postée ces soldats turcs, j'ai trouvé deux autres photographies, pour le coup incontestable; il s'agit bien de Marilyn, mais est-ce vraiment des soldats turcs à ses côtés ?
Photo 1 noir et blanc sur ejpix.com
Photo 2 couleur sur militaryphotos.net  

 1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_03 1954_02_korea_visiting_turkish_soldiers_04 

Posté par ginieland à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2012

Marilyn Monroe renaît dans les pages de Playboy

logo_puretrendMarilyn Monroe renaît dans les pages de Playboy
Publié le 20/11/2012,
en ligne
sur puretrend.com

mm_puretrend_playboy_1Voilà maintenant 50 années que l'incroyable et mythique Marilyn Monroe nous a quittés. L'une des actrices les plus adulées de sa génération a marqué de son empreinte le tout Hollywood, qui lui rend d'ailleurs hommage (pour le meilleur ou pour le pire) chaque année. Cette fois-ci c'est le magazine Playboy, pour son numéro de décembre qui a décidé d'honorer l'icône en la plaçant en couverture.

Une couverture en noir et blanc, où l'on voit Marilyn, nue, qui tient une serviette blanche pour cacher ses parties les plus intimes. L'écriture "The nude Marilyn" en dorée annonce déjà la couleur de ce qui se trouve à l'intérieur.

Des clichés pris très peu de temps avant sa disparition, qui sont désormais mythiques puisqu'ils se sont arrachés à prix d'or.

Le célèbre Hugh Hefner n'a pas manqué de justifier : "Elle semblait avoir encore plus de contrôle quand elle était nue. Ce qui était un véritable sentiment de vulnérabilité chez les autres, était au contraire une force pour elle."

Le directeur de Playboy Jimmy Jellinek a ajouté "En 1952, Hugh Hefner voulait un numéro spécial, une couverture en 3D, avec les lunettes qui vont avec. Mais il ne pouvait pas se le permettre, du coup il a décidé de tenter sa chance avec une actrice peu connue, qui poserait nue. Cette actrice était Marilyn Monroe". Le reste de l'histoire, vous la connaissez sûrement, le magazine n'a pas eu besoin de faire un numéro en 3D pour être sold out immédiatement. Monsieur Jellinek a ensuite affirmé : "Elle a contribué à l'histoire de la photographie de nue. Elle a élevé ce genre en le classant parmi l'art".

Célèbre pour ses incroyables courbes et sa bouche en coeur, la plus grande croqueuse d'hommes du monde mérite bien cette couverture hommage qui nous permet de nous souvenir encore de ce mythe.

Marilyn Monroe après sa première couverture en 1952 a ensuite posé plusieurs fois pour l'incontournable magazine Playboy. Ses plus belles couvertures sont donc à découvrir en images (et sans modération):

mm_puretrend_playboy_2 mm_puretrend_playboy_3 mm_puretrend_playboy_4
mm_puretrend_playboy_5 mm_puretrend_playboy_6

Posté par ginieland à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2012

Chanel n°5 et Marilyn

Chanel n°5 et Marilyn
publié le 15 novembre 2012
communiqué de presse
video sur pr.chanel.com 

INSIDE CHANEL
Chapitre 2

chanel_mm 

Inside Chanel, le site rétrospectif dédié à l'histoire de la marque, vous propose aujourd'hui, après le film "Pour la première fois" vous emmenant au cœur de la "révolution" N°5, de découvrir un moment clé de la constitution de son mythe.
En effet, en cristallisant les forces inconscientes et les passions de son temps, bien plus qu'un classique, le N°5 est devenu un mythe. Car dès sa création, ce sont les femmes qui se sont emparées de ce rituel de la féminité qu'il incarne si universellement... Jusqu'à ce qu'une des plus belles femmes au monde - Marilyn Monroe - en tomba amoureuse, et qu'à son tour, le monde entier succomba à sa réplique désormais inoubliable sur l'art et la manière de porter le N°5.
C'est ainsi que naissent les mythes.
Découvrez en avant-première, à travers des images inédites, ce moment exceptionnel au cœur du mystère de la relation intime entre le N°5 et Marilyn Monroe.

Posté par ginieland à 13:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2012

Enchères record pour des photos de Marilyn

Enchères record pour des photos de Marilyn Monroe à Varsovie
publié le 9 octobre 2012
en ligne sur capital.fr
et sur blog.1001actus.com

Plus de 200 photos de Marilyn Monroe et d'autres stars du cinéma prises par le photographe américain Milton H. Greene ont été adjugées pour une somme record de 2,4 millions de zlotys (580.000 euros) lors d'une vente aux enchères, jeudi 8 novembre à Varsovie. 

 

 « C’est un record absolu » sur le marché polonais, a déclaré à l’AFP Michal Olszewski, le directeur des ventes de la maison de ventes aux enchères polonaise Desa Unicum.
« La photo la plus chère est partie pour 60.000 zlotys (14.634 euros) atteignant les niveaux de prix les plus élevés sur le marché mondial, ceux auxquels des clichés de Greene ont été vendus en Grande Bretagne ou aux Etats-Unis », a-t-il souligné.
Il s’agissait d’une photo en noir et blanc de Marilyn Monroe en tutu blanc assise, et pieds nus.
« Jamais, une vente de photos n’avait suscité un tel intérêt en Pologne », s’est réjoui M. Olszewski, soulignant qu’il s’agissait d’un « record pour le marché de la photographie » dans ce pays.
Au total, 237 photos sur 238 ont été vendues pour plus de 2,4 millions de zlotys.
« La photo qui n’a pas trouvé d’acquéreur lors des enchères vient d’être réservée », a précisé le directeur des ventes de Desa Unicum.
Les enchères, parfois acharnées, ont duré plus de cinq heures.
« Je m’attendais, pour les photos les plus chères, à des prix autour de 30.000 zlotys. Mais beaucoup se sont finalement vendues deux fois plus cher », a fait remarquer M. Olszewski.
Quelque 600 personnes sont venues participer à cette vente exceptionnelle. De nombreux clients du monde entier enchérissaient par téléphone et via internet.
« Nous avons eu des clients pratiquement du monde entier, surtout des Etats-Unis, d’Arabie Saoudite, d’Equateur ou encore de République tchèque voisine », a indiqué Maria Windorbska, marchande d’art chez Desa Unicum. Mais ce sont les clients polonais qui ont été prêts à payer le plus.
Ces photos font partie d’une collection de près de 4.000 clichés, arrivés en Pologne en juillet. Elles appartiennent au Trésor d’Etat polonais qui les avait obtenues en règlement d’une dette étrangère, suite à un gros scandale financier qui avait secoué le pays au début des années 1990.
« Elles avaient été stockées pendant près de vingt ans dans des cartons à New York. En mars, elles ont été tirées de l’oubli et transportées par la suite en Pologne », a expliqué Juliusz Windorbski président de Desa Unicum.
Le reste de la collection appartient à l’Etat. Il n’est pas exclu qu’une deuxième vente soit organisée prochainement.
Jusqu’à présent, les photos de Greene étaient proposées à la vente par unité ou par lots de quelques pièces, mais jamais en une telle quantité à la fois.
Avec près de 240 clichés de ce célèbre photographe proposées aux enchères, la vente de Varsovie a été la plus importante jamais organisée dans le monde.
Outre celles de Marilyn, les acquéreurs se sont arrachés des photos de Liza Minelli, Marlene Dietrich, Grace Kelly ou Audrey Hepburn.
Piotr Kolasinski, un homme d’affaires au chômage temporaire, a confié à l’AFP qu’il était venu pour acheter sept photos mais qu’il a dû se contenter de deux pour lesquelles il a déboursé 10.000 zlotys.
Et s’il n’a pu s’offrir une photo de Marilyn Monroe avec Marlon Brando, il a réussi à en emporter une de l’actrice malade recevant une injection. « Je vais l’offrir à ma belle-soeur, qui est une fan de Monroe. C’est la seule photo de Marilyn malade dans cette salle de vente, certainement très originale », a-t-il confié à l’AFP.


> pour voir les lots, rdv sur liveauctioneers.com  


> Le catalogue à télécharger en pdf
sur desa.pl 
catalogue_encheres_pologne 

Posté par ginieland à 17:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2012

La Collection M.A.C. Marilyn Monroe

logo_puretrend

La Collection M.A.C. Marilyn Monroe enfin disponible : tous les détails
publié le 4 octobre 2012
en ligne sur puretrend.com


 collection_marilyn_monroe_de_m_a_c_euros_637x0_1 

Pour célébrer les 50 ans de la disparition de Marilyn Monroe, de nombreux hommages lui ont été rendus, notamment au cinéma avec My Week with Marilyn et à Cannes où elle était l'affiche du festival . On le sait depuis quelques temps, l'icône est aussi la muse d'une collection chez M.A.C. qui sort aujourd'hui. Verdict.

Quand on pense à la beauté de Marilyn Monroe, on pense au sex appeal, à la douceur provocatrice, à des lèvres rouges, du rose au joues et un oeil de chat, sans compter le mythique N°5 de Chanel. Pour rendre hommage à la pin up la plus fascinante des 50's, M.A.C. a crée toute une collection à son image. Les poudres sont glamour et douces, les couleurs de rouges à lèvres et vernis vives et intenses.

collection_marilyn_monroe_de_m_a_c_euros_2 

Diamonds are a girl's best friend ? Qu'à cela ne tienne, les fards se parent de reflets métallisé scintillants et le gloss attire la lumière. Le look Hollywood passe également par un regard félin et rieur ourlé d'eye-liner et de mascara noir. On étoffe alors nos cils avec des faux-cils à implanter sur les coins externes pour que Betty Boop elle-même envie nos oeillades ravageuses.

En opposition avec les packagings léchés de la ligne Carine Roitfeld, Marilyn s'affiche sur les tubes et poudrier en noir et blanc. Sa signature rouge l'accompagne pour un style propre reconnaissable entre mille. Pou Pou Pidou.

Une chose est sûre, il ne nous faudra pas 7 ans de réflexion pour succomber à la ligne Marilyn Monroe de M.A.C. 

Posté par ginieland à 17:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

26 octobre 2012

L'appartement de Doheny Drive en vente

Un appartement où vécurent notamment Sinatra ou encore Marilyn est en vente
publié le 6 octobre 2012
en ligne sur westhollywood.patch.com

L'adresse: 882 North Doheny Drive, Los Angeles
(entre Sunset Boulevard et Santa Monica Boulevard)

Appartement triplex mis à prix pour 4.75 millions de Dollars

doheny_mm
Marilyn y habita en 1952 et 1953.

D'après le Huffington Post la pièce principale comprend un grand living room. La seconde pièce, au-dessus du garage, contient une cheminée, une kitchenette et une bibliothèque qui peut être transformée en chambre. Enfin, la troisième pièce comprend une chambre et une salle de bain. 

A l'origine, en 1952, l'immeuble comptait cinq appartements, qui furent transformées dans les années 1980s par le designer d'origine turque Kalef Alaton, qui le transforma en deux parties qui peuvent être laissées ensemble ou séparément. La maison principale contient un haut plafonnier avec des portes en verres, 5 cheminées, 2 chambres, avec une luxueuse salle de bain et un patio à l'extérieur. La maison secondaire comporte ue cheminée, une petite cuisine, une terrasse spacieuse. Le loyer mensuel s'élève à 7500 Dollars pour l'ensemble, ou 2500 Dollars pour l'appartement.

Photos de la résidence (en ligne sur Curbed Los Angeles):
doheny_1 doheny_3
doheny_1a doheny_2 
doheny_2a doheny_4 doheny_5
doheny_6 doheny_6a 
doheny_7 doheny_8 
doheny_8a doheny_8b
doheny_9 doheny_9a
doheny_8c doheny_9b doheny_9c doheny_13
doheny_9d doheny_9e doheny_9f
doheny_9g doheny_9h    
doheny_10 doheny_10a
doheny_11 doheny_12

Posté par ginieland à 13:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Les stars mortes les plus rentables par Forbes

Forbes publie le classement des stars mortes les plus rentables
publié le 25 octobre 2012
en ligne sur huffingtonpost.fr

ELIZABETH_TAYLOR_large570 

Ils étaient très proches et le restent même après leur mort. Elizabeth Taylor et Michael Jackson tiennent le haut du classement Forbes des célébrités mortes les plus rentables. L'actrice a gagné la somme astronomique de 210 millions de dollars l'année dernière. Son parfum, White Diamonds s'est en effet très bien vendu lui rapportant 75 millions de dollars en 2011. Le reste de ses gains provient de la vente de ses biens et de ses droits sur ses films. Après le film Cléopâtre, la star a intelligemment négocié 10% des droits de chacun de ses films.
Après avoir empoché l'argent de sa vente aux enchères, il y a fort à parier que la belle sera largement distancée par Michael Jackson lors du prochain classement. Le King de la pop (ou du moins ses héritiers) a bien trop de sources régulières de revenus. Sans compter les ventes de sa propre musique, Michael Jackson détenait une participation de 50% dans le catalogue de Sony ATV (avec des artistes comme les Beatles, Taylor Swift et Lady Gaga).

Pour réaliser ce classement, le célèbre magazine américain prend en compte les revenus entre octobre 2011 et octobre 2012. "Nous prenons en compte l'argent perçu, non la façon dont il est utilisé", explique Forbes. Par exemple, alors qu'une partie des revenus d'Elizabeth Taylor a été donné à sa Fondation contre le Sida, les journalistes ne l'ont pas soustrait au montant total.  

Découvrez le détail du classement Forbes
des célébrités mortes les plus rentables :

 1. Elizabeth Taylor: 210 millions de dollars
 2. Michael Jackson: 145 millions de dollars
 3. Elvis Presley: 55 millions de dollars
 4. Charles Schulz, le créateur de Snoopy: 37 millions de dollars
 5. Bob Marley: 17 millions de dollars
 6. John Lennon: 12 millions de dollars
 7. Marilyn Monroe: 10 millions de dollars
 8. Albert Einstein: 10 millions de dollars
 9. Theodor Geisel: 9 millions de dollars
10. Steve Mc Queen: 8 millions de dollars
11. Betty Page: 8 millions de dollars
12. Richard Rogers (compositeur): 6 millions de dollars
13. Georges Harrison: 5.5 millions de dollars 

mmslide_259300_1684762_freeOn découvre ainsi que Marilyn Monroe figure en 7ème position.
Le classement est majoritairement masculin, il n'y figure que trois femmes dont le succès eut lieu principalement dans les années 1950.
Marilyn est la deuxième femme de ce classement.
C'est la seule femme blonde.
Elle est ex-aequo avec Einstein.

Posté par ginieland à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,