08 août 2010

Découvrez les coiffures les plus mythiques !

Farrah Fawcett, Marilyn Monroe, Jennifer Aniston, Victoria Beckham... Découvrez les coiffures les plus mythiques !

Article publié le 23 juillet 2010,
en ligne sur purepeole.com

Les cheveux font partie intégrante de la beauté d'une femme : lorsque ces dames réussissent a apporter une touche d'innovation en offrant de l'allure à leur chevelure grâce à une coiffure époustouflante, cela ne peut qu'être salué... Et même plus, car certaines femmes ont réussi à entrer dans la postérité avec l'aide unique de leur magnifique crinière. C'est donc tout naturellement que nous vous dévoilons aujourd'hui notre top 10 des coiffures les plus mythiques du star-system.

Cinéma, musique, télé, de nombreuses stars ont su marquer les esprits et surtout les époques par le biais d'une simple coiffure avant-gardiste, qui à chaque fois révolutionnait la beauté.

coiffure_farrahL'une d'elles n'est autre que la splendide et regrettée Farrah Fawcett, surtout connue pour son fameux rôle dans l'inoubliable série Drôles de dames, dont le brushing impeccable, aux pointes joliment rebiquées, est juste cultissime. La célèbre blonde est littéralement devenue l'icône des seventies grâce à cette coiffure qui a fait le tour du monde : cheveux longs, dégradés et parfaitement brushés. D'ailleurs les femmes ne voulaient qu'une seule chose, avoir le brushing de Jill Munroe.

coiffure_audreyUne brunette est également devenue un véritable mythe grâce à ses talents d'actrice mais aussi grâce à sa jolie coiffure : Audrey Hepburn ! Ses cheveux ébène, parfaitement relevés et sublimés, d'une petite frange ont fait l'unanimité. Quand en 1961, dans le film Breakfast at Tiffany's, Audrey apparaît avec un chignon digne d'un tapis rouge, avec son éternelle frange, et un petit diadème sur la tête, c'est le coup de foudre pour des milliers de femmes, qui voient en elle la modernité et le luxe absolu. La muse d'Hubert de Givenchy est encore aujourd'hui un véritable modèle, tant pour son élégance naturelle que pour sa coiffure.

Dans les années 70 et notamment en France, la mode se veut au style bohême, au retour à la nature, le look hippie prend donc toute sa place pour enfin dire à dieu à la sophistication. Jane Birkin ou encore Françoise Hardy en sont de parfaits exemples, leur coiffure était très en vogue : les cheveux se voulaient très longs et lissés (même si ce n'était pas impeccable), avec une frange longue et épaisse. Personne n'a pu y échapper...

coiffure_jane coiffure_francoise

coiffure_jenniferMais les années 90 ont elles aussi eu le droit à leur coiffure tendance grâce à la belle Jennifer Aniston, l'ancienne star de la série Friends (qui vient de lancer son premier parfum). Quelle fille peut affirmer qu'elle n'est jamais allée chez son coiffeur pour réclamer le fameux "dégradé Rachel", qu'on s'est toutes empressées de copier, tant elle le portait bien. Et pour nous faire envie toujours plus, l'actrice ne s'est pas arrêtée là puisque, par la suite, elle s'est laissé pousser les cheveux pour afficher un sublime brushing lumineux doté d'une raie au milieu... Une mini-révolution, qui fait encore l'unanimité aujourd'hui... Il n'y a pas à dire, miss Aniston a véritablement inspiré toute une génération.

coiffure_jeanSi nous vous avons déjà parlé de la tendance crâne rasé qui sévit depuis 2009 sur la planète people, il faut surtout vous rappeler que la mode ne date pas d'hier. Et pour cause, c'est l'actrice américaine Jean Seberg, qui, dans les années soixante, a complètement bouleversé les diktats de la beauté. Avec elle, finies les longues permanentes, finies les heures perdues à entretenir sa chevelure. Les starlettes de l'époque, à l'instar de Jean, font sensation en sacrifiant leur chevelure au profit d'une coupe à la garçonne. Jean, Twiggy, Mia Farrow, le minimalisme a fait des émules, et continue encore de nos jours.

coiffure_cassieLa petite protégée de P. Diddy, Cassie, a d'ailleurs revisité le mythe Seberg en avril 2009 en dévoilant sur son Twitter les premiers clichés de sa nouvelle coiffure, le "50/50". En effet, Cassie a choisi de ne tondre qu'un seul côté de sa tête. Et ce compromis en a séduit plus d'une... Elle arbore donc une crinière à moitié longue, qu'elle n'est semble-t-il pas encore prête à quitter.

Le carré, une coiffure qui a su traverser les âges...

Mais s'il y a bien une coiffure que tout le monde connaît, et que tout le monde a déjà testée, c'est sans aucun doute le carré. Cette coupe se décline de différentes manières, de façon à s'adapter à toutes les tendances et tous les styles.

Et c'est bien entendu la divine Marilyn Monroe et son divin carré glamour, péroxydée et bouclée, qui représente le mieux cette superbe coiffure, qui est d'ailleurs indissociable de l'image de l'actrice. Chaque époque a eu le droit à sa star et à son carré. L'actrice française Mireille Darc reste fidèle à son carré frangé depuis les années 60.

coiffure_marilyn coiffure_mireille

coiffure_nicolePlus récemment, c'est la ravissante styliste Nicole Richie qui avait fait sensation en arborant un carré effilé, adouci par une mèche de côté sur le front. Une coiffure qui la mettait incroyablement en valeur que ce soit en journée ou en soirée ! C'est véritablement elle qui a remis au goût du jour cette coiffure, donnant ainsi des idées à une certaine Spice Girl ultra stylée.

coiffure_victoriaEt pour cause, Victoria Beckham, qui adore changer de tête, est ensuite venue mettre son grain de sel en étant l'une des premières à adopter le carré, mais en version ultra plongeante. En effet, sur Victoria le carré se caractérise par l'absence total de frange, avec une nuque très dégagée, pour accentuer au maximum l'effet bombé. Le résultat était au top.

Toutes ces belles coiffures nous ont ainsi marquées et suivent le fil de la mode en traversant les époques, à coups de come-backs réguliers, et ce pour notre plus grand plaisir.

Une 11e coiffure qui risque vivement de s'imposer :

coiffure_blakeNous ne pouvions parler de coiffure star sans citer la délicieuse actrice de Gossip Girl, Blake Lively ! Celle qui interprète le rôle de Serena Van Der Woodsen est une véritable fashionista qui a su se faire un nom notamment grâce à son style irréprochable (et même complimentée par la redoutable Anna Wintour) et à sa chevelure époustouflante. Après Jennifer Aniston, c'est désormais Blake qui voit sa coiffure être copiée de toutes parts : les cheveux jusqu'au milieu du dos, laisser sécher à l'air libre pour obtenir cette coiffure wavy totalement dans le vent, c'est le must du moment ! Alors peut-être que Blake, elle aussi, deviendra une de ces icônes à la coiffure mythique. On l'espère pour elle !
 

Posté par ginieland à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Marilyn Monroe reste LA référence hollywoodienne

Marilyn Monroe : 48 ans après sa mort, la star reste LA référence hollywoodienne... Retour en images !

Article publié le 4 août 2010,
en ligne sur purepeole.com

purepeole_mm01 purepeole_mm02 purepeole_mm03 purepeole_mm04

Elle incarne à elle seule le mythe hollywoodien, le glamour poussé à l'extrême, et la beauté affolante... Marilyn Monroe renaît en ces termes ! L'une des plus grandes stars de l'histoire du cinéma américain, véritable icône depuis les années 50, jusqu'à aujourd'hui, sera à l'honneur dès jeudi 5 août 2010, date du 48e anniversaire de sa mort.

purepeole_mm05 purepeole_mm06 purepeole_mm07 purepeole_mm08

La sulfureuse blonde au carré légendaire, surnommée à ses débuts la "Mmmmm girl", demeure un parangon de beauté, une femme dont l'aura est un modèle pour les générations suivantes, son style ayant marqué les esprits de par son côté à la fois sexy et élégant, usant de la provocation tout en restant parfaitement glam'. Marilyn a su mettre le monde à ses pieds, et surtout les hommes.

La star a fait tourner de nombreuses têtes et pas des moindres, l'ancien champion de base-ball Joe DiMaggio par exemple, l'écrivain Arthur Miller, et bien sûr l'ancien président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy, ainsi que son frère Robert Kennedy.

purepeole_mm09 purepeole_mm10 purepeole_mm11 purepeole_mm12

Les femmes aussi fondent face au charisme débordant de Marilyn, à qui elle rêvent toutes de ressembler ! Sa silhouette est le canon de beauté de l'époque, les courbes avantageuses, les cheveux platine, la bouche gourmande, et surtout un look irréprochable, que l'on décrirait aujourd'hui comme vintage : micro-short taille haute, body sexy, top moulant, robe légère, talons hauts et toilettes époustouflantes pour les grandes occasions, miss Monroe a tout de la femme parfaite. C'est sûrement la raison pour laquelle toutes les starlettes hollywoodiennes actuelles, à l'instar de Lindsay Lohan ou encore Paris Hilton entre autres, s'identifient à elle.

purepeole_mm13 purepeole_mm14 purepeole_mm15 purepeole_mm16

La marque Gérard Darel a même inclus à sa dernière collection une pièce mythique : le pull Marilyn, en laine torsadée. Un pull légendaire que portait par Marilyn Monroe en 1960 dans le film Le Millionaire, lorsqu'elle chantait le fameux "My heart belongs to daddy" face au grand Yves Montand.

Redécouvrez avec nous les plus belles tenues de l'inoubliable Marilyn Monroe disparue trop tôt, à l'âge de 36 ans.

purepeole_mm17 purepeole_mm18 purepeole_mm19 purepeole_mm20

Sachez également que dès le mois d'octobre prochain, des écrits intimes et inédits de la star seront publiés dans huit pays. Un livre exceptionnel qui, selon Le Figaro, contiendra des poêmes, des extraits de journaux, des lettres, et des photos personnelles, et qui nous dévoilera une facette inattendue de Marilyn : son goût pour les livres d'auteurs.
La sortie est prévue le 12 octobre aux éditions du Seuil dans la collection "Fiction & Cie".

Posté par ginieland à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 août 2010

Quels "Fragments" de Marilyn Monroe préférez-vous ?

Quels "Fragments" de Marilyn Monroe préférez-vous ?

Article publié le 05/08/10
par
Stéphanie Villeroy
en ligne sur francesoir.fr

Avant la sortie début octobre, de "Fragments", recueil d'extraits des carnets intimes, lettres et poèmes de Marylin Monroe, partagez avec France Soir.fr vos souvenirs d'une star hollywoodienne, pin-up et intellectuelle méconnue, à la recherche d'elle-même.

marilyn_monroe_fragments_livre_seuil_poemes_0
Marilyn Monroe à la soirée des
Golden Globes Awards

Des rires, des soupirs, des silences, des phrases perçantes et confuses... L'ex-mannequin devenue actrice a toujours suscité les interrogations. Que pensait-elle vraiment à travers ce regard dans le vide ou cet éclat de rire ?

Ce naturel déroutant a toujours alimenté le travail des documentaristes et biographes. Désireux de comprendre ce personnage hoolywoodien hors-norme des années 50, ils ont souvent utilisé certaines images pour illustrer la dualité de l'actrice. Notamment les vidéos et photos du tournage du film Misfits (Les Désaxés) de John Huston, écrit pour elle par son mari Arthur Miller (voir cette vidéo pour les images et celle-ci pour son témoignage), où elle apparait malade et fortement affaiblie.

Loin de son confident et célèbre psychiatre Ralph Greenson, elle représente donc à ce moment là, le paroxysme de l'énigme qu'elle a toujours été : une femme tiraillée entre un succès qu'elle n'a pas voulu (Certains l'aiment chaud, 1959) et une sévère recherche de meilleurs rôles. Une femme souhaitant aussi trouver un autre sens à sa vie pour échapper d'Hoolywood.

Considérations sur l'amour impossible

Chez elle, tout reste incertain. Même sa mort demeure l'objet de vives spéculations : surdosage de somnifères ou assassinat politique. Bernard Comment (coéditeur de l'ouvrage inédit avec le producteur de cinéma américain Stanley Buchthal) explique que malgré des centaines de récits « on pourrait dire qu'il s'agit pour la première fois d'un livre de Marilyn et du monde vu à travers ses yeux, avec quelque chose d'intellectuellement exigeant et la volonté de le comprendre, à travers ses écrits ».

La sortie mondiale du livre, publié en France au Seuil, dans l'exigeante collection «Fiction & Cie», est prévue pour le 12 octobre. Il couvre une période allant de 1943 à la veille de la mort de la star dans la nuit du 4 au 5 août 1962.

Considérations sur l'amour impossible, sur la vie et les façons d'avancer, de s'en sortir.... « Au-delà des clichés de la pin-up blonde, produit par les studios d'Hollywood, on découvre une Marilyn qui précisément cherche à fuir ces clichés », explique l'éditeur.

« Ce qui est bouleversant, c'est le regard qu'elle porte sur elle-même et sur le monde factice qui l'entoure, sur le travail d'actrice. C'est quelqu'un qui fait tout pour ne pas sombrer dans l'abîme, qui lutte avec ses mots », explique de son côté Caroline Gutmann, collaboratrice de M. Comment.

La majeure partie du livre concerne les années 50, « au moment où elle quitte Hollywood, où elle vient d'enchaîner les succès, pour New York et l'Actor's Studio ».

Au profit des écrivains dans le besoin

La littérature est très présente dans ses textes tout comme les auteurs qu'elle a lus. James Joyce - qu'elle avait découvert à ses débuts en interprétant des extraits du monologue de Molly - , Samuel Beckett ou Walt Whitman, fondateur de la poésie américaine moderne.

Marilyn Monroe disposait d'une importante bibliothèque regroupant tous les grands auteurs. Elle a été dispersée lors d'une grande vente aux enchères de la maison Christie's en 1999 au profit d'une association caritative pour les écrivains dans le besoin, selon M. Comment.

Rendue possible grâce à Anna Strasberg (responsable du fonds Marilyn Monroe Estate et veuve de Lee Strasberg, fondateur de l'Actor's Studio et héritier de l'icône du cinéma), cette publication de  documents inédits est composée également de photos. « Non pas de la Marilyn sexy connue de tous » mais de « celle qui entretenait un lien fort avec les écrivains et les livres », ajoute l'éditeur.

En attendant une éventuelle lecture de ses écrits, quels films et rôles de l'actrice retenez-vous tout particulièrement ?

Est-ce plutôt « Chérie », dans Arrêt d'Autobus (1956), où elle joue une chanteuse de cabaret qui tombe amoureuse d'un cow-boy ?

Ou encore Lorelei Lee dans Les hommes préfèrent les blondes (1953) ? Cette danseuse de revue touchante, blonde et naïve, intéressée essentiellement par les hommes riches et le mot « diamant », envieuse d'une amie brune à la répartie bien aiguisée tombant toujours amoureuse d'hommes honnêtes mais peu fortunés ?

Ou bien « Sugar » Kane Kowalczyk, soit Alouette en français, dans Certains l'aiment chaud (1959) ?

Posté par ginieland à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

TV - Hollywood Stories

gif_tvmarilynSamedi 7 août 2010
23h50 - paris première

Documentaire: 
Hollywood Stories

Durée: 1 heure 20 minutes
Résumé:
Remarquée tout d'abord par les photographes, celle qui devait devenir Marilyn Monroe gravit une à une les marches de la gloire. Ses coups d'éclat et ses mariages ont défrayé la chronique et fait rêver bien des fans : du simple marine aux frères Kennedy en passant par Yves Montand ou ses époux successifs, à commencer par le premier, Jim Dougherty.

parispremnuitetoiles

>> La soirée "Nuit des étoiles 100% stars" diffusera une succession de documentaires "Hollywood Stories":
23h50 Marilyn Monroe
01h10 Steve Mc Queen
02h30 Marlon Brando
03h50 Elvis Presley

>> Source: programme sur paris-premiere.fr 

Posté par ginieland à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 août 2010

Les Fragments de Marilyn

Vidéo de présentation du livre à paraître en octobre 2010:  Fragments

Posté par ginieland à 20:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


04 août 2010

Écrits inédits de Marilyn

Écrits inédits de Marilyn : premières indiscrétions

Article publié le 3 août 2010,
en ligne sur lefigaro.fr

mmecritsfigaro
«Il y a une certaine mélancolie dans le ton du livre, et ce qui est très beau dans certaines notes est la façon avec lesquelles s'associent les idées, même si elles sont disséminées sur la page», dévoile Bernard Comment .

Bernard Comment, l'éditeur des textes inédits de la star, dévoile en pointillé le contenu du livre à paraître en octobre.

Elle soupirait en trémulant: «Les diamants sont les meilleurs amis des femmes», brillants qu'elle adorait porter, autour du cou ou du poignet, aux oreilles. Aujourd'hui, il s'agit d'une autre pépite qui va être mise au jour: les écrits intimes et totalement inédits de Marilyn Monroe. Nous avions été les premiers à annoncer la nouvelle, en juin. Aujourd'hui, nous pouvons révéler les grandes lignes de ce livre exceptionnel. Poèmes, extraits de journaux, lettres, reproduits en fac-similé, photos personnelles (une trentaine au total) nous feront notamment découvrir une facette inattendue de la star: son goût pour les livres, et pas les plus faciles.

Elle évoque, bien sûr, le dramaturge Arthur Miller, qui fut l'un de ses trois maris. Mais elle écrit aussi sur Samuel Beckett et James Joyce, nous dit Bernard Comment, des éditions du Seuil, coresponsable de l'«editing» du livre avec le producteur de cinéma Stanley Buchthal: «On retrouve, dans ses textes très personnels, James Joyce, qu'elle avait découvert à vingt-six ans, en interprétant des extraits du mythique monologue de Molly. Elle admirait également Samuel Beckett, aux succès naissants, alors qu'elle fréquentait l'Actor's Studio, à son arrivée à New York. Plus surprenante encore, sa fascination pour le barde Walt Whitman, le fondateur de la poésie américaine moderne.»

L'ensemble, aux carats inestimables, allant de 1943 (elle a alors dix-sept ans) à la veille de sa mort, survenue dans la nuit du 4 au 5 août 1962, est, nous assure-t-on, d'une belle tenue d'écriture. Bernard Comment insiste: «Il y a une certaine mélancolie dans le ton du livre, et ce qui est très beau dans certaines notes est la façon avec lesquelles s'associent les idées, même si elles sont disséminées sur la page.»

La préface, dont voici un bref extrait inédit, a été confiée au romancier italien Antonio Tabucchi: «À l'intérieur de ce corps vivait l'âme d'une intellectuelle et poète dont personne n'avait le soupçon.»

Que ceux qui aiment les légendes hollywoodiennes soient rassurés: ils trouveront dans ce livre leur compte de glamour. L'éditeur nous dévoile que la «Misfit» y évoque la plupart de ses amants, parmi lesquels figurait un certain John Kennedy.

Certains l'aiment chaud, dit-on, d'autres, froid, comme le plat de la vengeance. Avec ces Fragments, Norma Jean Baker tient là sa revanche, posthume et littéraire, loin des caprices, turlupinades et autres fredaines de la star peroxydée de Hollywood.

Une version de luxe


Cette exhumation s'est faite grâce à Anna Strasberg, la veuve de Lee Strasberg (fondateur de l'Actor's Studio et héritier de Marilyn), qui est également responsable du Marilyn Monroe Estate. Elle a directement confié ces textes à Bernard Comment. La sortie mondiale du livre, publié en France au Seuil, dans l'exigeante collection «Fiction & Cie», est prévue pour le 12 octobre. Une version de luxe sera également mise en vente, à la même date. 
En attendant, un compte Facebook exclusivement consacré à l'ouvrage vient d'être ouvert il y a quelques jours à peine.



Un mythe littéraire

Juste un prénom, Marilyn. Mais quel prénom! Comme le sésame du succès d'édition. Les éditeurs savent bien que tout ce qui touche de près ou de loin à l'icône de Hollywood intéresse le grand public. Le filon est exploité depuis la mort de l'actrice, il y a tout juste quarante-huit ans. Biographies, enquêtes, romans, livres de photos, bandes dessinées se sont succédé sans relâche… il y en a eu pour tous les goûts. Mais ce que l'on retient, au bout du compte, des centaines d'ouvrages consacrés à Marilyn, ce sont les livres écrits par des romanciers. Ce sont eux, les artistes, qui sont parvenus à approcher au plus près la vérité de la blonde explosive à travers des fictions qui ne prétendaient pourtant pas tout révéler, pas plus qu'elles ne cherchaient à percer tous les mystères d'une vie.

Norman Mailer a choisi le genre de l'autobiographie apocryphe pour tenter, par deux fois, d'entrer dans la peau de Norma Jean Baker. En 1973, il signa Marilyn, une biographie et en 1980 il publia les Mémoires imaginaires de Marilyn.

L'écrivain français Michel Schneider a apporté, lui, dans Marilyn dernières séances, un éclairage original sur les deux dernières années de vie de la star dans un roman où il la met en scène avec son dernier psy. Dans son roman, l'auteur émet l'hypothèse que la psychanalyse aurait tué Marilyn. Par ailleurs, Michel Schneider affirme que l'actrice serait le véritable modèle de la Holly de Petit déjeuner chez Tiffany, de Truman Capote.

L'Américaine Joyce Carol Oates, enfin, a trouvé en Marilyn un personnage à la mesure de son immense talent. Dans l'un de ses plus beaux livres, Blonde, publié il y a dix ans, elle a revisité en quelque 1000 pages la vie et le mythe de Marilyn, quitte à prendre quelques libertés avec la vérité.

Posté par ginieland à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juillet 2010

Gérard Darel habille Robin Wright en Marilyn Monroe

Robin Wright porte le pull de Marilyn pour la publicité de Darel

Article publié le 20 juillet 2010,
en ligne sur toutlecinema

robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_1aRobin Wright Penn, égérie Gérard Darel pose devant l'objectif de Peter Lindbergh sur les plages de Deauville pour la campagne Automne-Hiver 2010-2011.
La pièce phare de la collection est le fameux pull torsadé porté par Marilyn Monroe dans Let's Make Love (Le Milliardaire) et acheté aux enchères de Christies par Gérard Darel en 1999.

pullmarilynCe vêtement mythique, comme tous ceux qu’arborait l’actrice culte, se déclinera sous plusieurs coloris dans la collection hiver 2011 du créateur. Robin Wright, qui vient d’achever un shooting à Deauville aux côtés du photographe Peter Lindbergh, sera l’étendard de cette pièce. Avant la mise en vente de ces pulls à torsades, Darel propose à qui le désire de s’inscrire sur son site internet avant le 20 août afin de gagner un week-end pour deux personnes à Deauville à l’occasion du festival du film américain. Classe !

>> photos de Robin Wright
robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_1 robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_2

>> Vidéo Making-Off

Posté par ginieland à 23:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Vanessa Paradis et les chaussures de Marilyn

Johnny Depp offre les chaussures de Marilyn Monroe à Vanessa Paradis

Article publié le 9 juillet 2010,
en ligne sur contactmusic

Johnny_Depp_Vanessa_Paradis_in_Marilyn_Monroes_shoesL'acteur chouchou d'Hollywood vient d'offrir à son dulcinée, la chanteuse française Vanessa Paradis, une paire de chaussures portée par la légendaire Marilyn Monroe.

Vanessa est en effet une grande admiratrice de l'actrice et elle était ravie lorsque Johnny lui a offert les chaussures dessinés par Ferragamo: "Il me gâte.(...) Marilyn est quelqu'un qui me touche vraiment profondément. J'admire vraiment l'actrice et la chanteuse qu'elle était. J'aime 'Lazy' et beaucoup de ses chansons. Elle avait une voix très suave," a par ailleurs déclaré Vanessa Paradis. La chanteuse a déclaré que les chaussures sont désormais les objets les plus précieux de sa garde robe et qu'elle ne compte pas les porter.

Posté par ginieland à 13:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2010

La Maison de Marilyn en vente

brentwood_marilyn_monroe

12305 5th Helena Drive
Brentwood, CA 90049

brentwood_005 brentwood_006
1278712522 brentwood_003 brentwood_010
1278712510 1278712636 brentwood_011
brentwood_012 brentwood_007 brentwood_008
 1278712560 brentwood_014
 brentwood_015 1278712621
1278712585 brentwood_017 brentwood_018

La seule et unique demeure de Marilyn Monroe, où elle y trouva la mort, est actuellement mise en vente, au prix de 3 595 000 dollars. Située au Fifth Helena Drive, dans le quartier chic de Brentwood à Los Angeles, 900049 Californie, la maison de type hacienda au style mexicain comporte quatre chambres, trois salles de bains, une salle à manger et un salon, une pièce bureau avec en extérieur un jardin abrité des regards par des arbres et un portail, ainsi qu'une terrasse et une piscine; la maison fut bâtit en 1929 sur un terrain de plus de 2000 mètres carrés et acheté par Marilyn en 1962 pour 75 000 dollars. Aucun des sites d'agences immobilières ne mentionnent le nom de Marilyn Monroe. D'après les photos communiquées par les agences, on se rend compte que l'intérieur de la maison a subit de nombreux travaux d'aménagement, ce qui l'éloigne de la décoration de type hispanique que Marilyn avait faîte en 1962; par contre, il semblerait que la piscine et la terrasse en extérieur soient d'origine.

>> sources web:
photos et annonce sur
davidoffer.com et sur sawbuck.com
d'autres photos sur 12305helena5.com

Posté par ginieland à 00:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juillet 2010

Interview With Marilyn Monroe Photographer Bill Carroll

Interview With Marilyn Monroe Photographer Bill Carroll
Article published on June, 27, 2010
by LaDale Anderson
online canyon-news.com

BEVERLY HILLS—A historic exhibition is opening at the Andrew Weiss Gallery in Beverly Hills on Friday, June 25.  Rare never before seen photos of Hollywood icon Marilyn Monroe will be on display for the first time to the public.  Pictures by photographers Bill Carroll, George Barris and Bert Stern will be on display at the exhibition known as "Becoming Marilyn," which shows an in depth collection of Marilyn Monroe photos from her first pictures taken in 1945 to the very last in 1962.  Canyon News recently had the pleasure of speaking to famed photographer Bill Carroll about his career and rare photos of Ms. Monroe.

Q: When you hear the word photography what is the first thing that comes to mind ?

A: “When I hear the word photography I think I need to (laughing) get the lead out of my butt and take more pictures.”

Q: At what age did you realize this is my passion and this is what I want to do ?

A: “I fell into photography by mistake.  I was washing dishes earning $1 a day when I saw this magazine [called] Camera-Craft in San Francisco.  I was looking through the magazine where I saw you can sell pictures for $2-$5 a piece.  So for Christmas I saved my money and bought a camera, took pictures and began selling them, it was a way for me to earn extra money.”

Q: What was it like working with icon Marilyn Monroe?

A: “I knew her when she was Norma Jeane.  I didn’t have to do too much I would just push the camera button.  The pictures that I took were her pictures, not my creation.”

Q: Are there any celebrities today you’d love to photograph?

A: “I do very little photography today.  I am continuing a long-time career in book publishing.”

Q: Is there anything you can tell us about Marilyn Monroe people would be surprised to hear about?

A: “I never saw Marilyn Monroe or pictures when she became an actress, I knew her as Norma Jeane.”

Q: When you’re getting ready to photograph a person what’s the first thing that pops into your mind?

A: “Get in that person’s head.  I tell them my objections, what I want to create and the use the picture will be to the public.  I must be on the same track as the participant or we won’t get good pictures.”

Q: What do you consider the most valuable piece of art?

A: “The message that it creates on the observer, whether it is an emotional or intellectual response.”

Q: What’s the secret to living a long and healthy life?

A: (Laughing) “It came with right genes. My mother lived to be 100.  I stay active and busy and these things work.”

Q: If you weren’t a photographer, what career path would you have chosen?

A: “I have had more careers than many can imagine.  I worked as a journalist; I worked at a bus company in management as well as book publishing.”

Q: Can you describe one photograph that you saw during your lifetime that stirred strong emotion in you?

A: “A picture of the Berlin Wall where people were standing and looking at it and hoping it would come down.”

Q: You took one of the very first portraits of Marilyn Monroe when she was Norma Jeane.  Did you know back then she would become this huge star?

A: “No idea at all.  I was trying to take pictures of a girl next door.  I had no idea of where she would go.  This was her first modeling job, I wasn’t sure if she could model or not.”

Q: Would you say the camera loved Marilyn Monroe?

A: “She was a natural in front of the camera. She was doing what she thought was right.  I just pressed the button. The pictures were her creations.”

Q: What advice would you give to aspiring photographers who would like to get into the business?

A: “I would tell them to look at photography backwards.  Start with the public.  What does the public want to see?”

Mr. Carroll is living a vibrant and healthy life at the age of 94.  Pictures by Bert Stern’s “Last Sitting,” Tom Kelley’s “Red Velvet” and Marilyn Monroe’s personal confidant and business partner Milton Greene will be on display at the gallery.
The “Becoming Marilyn” exhibition opens to the public on Friday, June 25, at 11 a.m.  The event will end on September 18.  The Andrew Weiss Art Gallery is located on 179 South Beverly Drive in Beverly Hills.  The gallery is open Tuesday through Saturday from 11 a.m. to 5 p.m.

Posté par ginieland à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :