04 août 2010

Écrits inédits de Marilyn

Écrits inédits de Marilyn : premières indiscrétions

Article publié le 3 août 2010,
en ligne sur lefigaro.fr

mmecritsfigaro
«Il y a une certaine mélancolie dans le ton du livre, et ce qui est très beau dans certaines notes est la façon avec lesquelles s'associent les idées, même si elles sont disséminées sur la page», dévoile Bernard Comment .

Bernard Comment, l'éditeur des textes inédits de la star, dévoile en pointillé le contenu du livre à paraître en octobre.

Elle soupirait en trémulant: «Les diamants sont les meilleurs amis des femmes», brillants qu'elle adorait porter, autour du cou ou du poignet, aux oreilles. Aujourd'hui, il s'agit d'une autre pépite qui va être mise au jour: les écrits intimes et totalement inédits de Marilyn Monroe. Nous avions été les premiers à annoncer la nouvelle, en juin. Aujourd'hui, nous pouvons révéler les grandes lignes de ce livre exceptionnel. Poèmes, extraits de journaux, lettres, reproduits en fac-similé, photos personnelles (une trentaine au total) nous feront notamment découvrir une facette inattendue de la star: son goût pour les livres, et pas les plus faciles.

Elle évoque, bien sûr, le dramaturge Arthur Miller, qui fut l'un de ses trois maris. Mais elle écrit aussi sur Samuel Beckett et James Joyce, nous dit Bernard Comment, des éditions du Seuil, coresponsable de l'«editing» du livre avec le producteur de cinéma Stanley Buchthal: «On retrouve, dans ses textes très personnels, James Joyce, qu'elle avait découvert à vingt-six ans, en interprétant des extraits du mythique monologue de Molly. Elle admirait également Samuel Beckett, aux succès naissants, alors qu'elle fréquentait l'Actor's Studio, à son arrivée à New York. Plus surprenante encore, sa fascination pour le barde Walt Whitman, le fondateur de la poésie américaine moderne.»

L'ensemble, aux carats inestimables, allant de 1943 (elle a alors dix-sept ans) à la veille de sa mort, survenue dans la nuit du 4 au 5 août 1962, est, nous assure-t-on, d'une belle tenue d'écriture. Bernard Comment insiste: «Il y a une certaine mélancolie dans le ton du livre, et ce qui est très beau dans certaines notes est la façon avec lesquelles s'associent les idées, même si elles sont disséminées sur la page.»

La préface, dont voici un bref extrait inédit, a été confiée au romancier italien Antonio Tabucchi: «À l'intérieur de ce corps vivait l'âme d'une intellectuelle et poète dont personne n'avait le soupçon.»

Que ceux qui aiment les légendes hollywoodiennes soient rassurés: ils trouveront dans ce livre leur compte de glamour. L'éditeur nous dévoile que la «Misfit» y évoque la plupart de ses amants, parmi lesquels figurait un certain John Kennedy.

Certains l'aiment chaud, dit-on, d'autres, froid, comme le plat de la vengeance. Avec ces Fragments, Norma Jean Baker tient là sa revanche, posthume et littéraire, loin des caprices, turlupinades et autres fredaines de la star peroxydée de Hollywood.

Une version de luxe


Cette exhumation s'est faite grâce à Anna Strasberg, la veuve de Lee Strasberg (fondateur de l'Actor's Studio et héritier de Marilyn), qui est également responsable du Marilyn Monroe Estate. Elle a directement confié ces textes à Bernard Comment. La sortie mondiale du livre, publié en France au Seuil, dans l'exigeante collection «Fiction & Cie», est prévue pour le 12 octobre. Une version de luxe sera également mise en vente, à la même date. 
En attendant, un compte Facebook exclusivement consacré à l'ouvrage vient d'être ouvert il y a quelques jours à peine.



Un mythe littéraire

Juste un prénom, Marilyn. Mais quel prénom! Comme le sésame du succès d'édition. Les éditeurs savent bien que tout ce qui touche de près ou de loin à l'icône de Hollywood intéresse le grand public. Le filon est exploité depuis la mort de l'actrice, il y a tout juste quarante-huit ans. Biographies, enquêtes, romans, livres de photos, bandes dessinées se sont succédé sans relâche… il y en a eu pour tous les goûts. Mais ce que l'on retient, au bout du compte, des centaines d'ouvrages consacrés à Marilyn, ce sont les livres écrits par des romanciers. Ce sont eux, les artistes, qui sont parvenus à approcher au plus près la vérité de la blonde explosive à travers des fictions qui ne prétendaient pourtant pas tout révéler, pas plus qu'elles ne cherchaient à percer tous les mystères d'une vie.

Norman Mailer a choisi le genre de l'autobiographie apocryphe pour tenter, par deux fois, d'entrer dans la peau de Norma Jean Baker. En 1973, il signa Marilyn, une biographie et en 1980 il publia les Mémoires imaginaires de Marilyn.

L'écrivain français Michel Schneider a apporté, lui, dans Marilyn dernières séances, un éclairage original sur les deux dernières années de vie de la star dans un roman où il la met en scène avec son dernier psy. Dans son roman, l'auteur émet l'hypothèse que la psychanalyse aurait tué Marilyn. Par ailleurs, Michel Schneider affirme que l'actrice serait le véritable modèle de la Holly de Petit déjeuner chez Tiffany, de Truman Capote.

L'Américaine Joyce Carol Oates, enfin, a trouvé en Marilyn un personnage à la mesure de son immense talent. Dans l'un de ses plus beaux livres, Blonde, publié il y a dix ans, elle a revisité en quelque 1000 pages la vie et le mythe de Marilyn, quitte à prendre quelques libertés avec la vérité.

Posté par ginieland à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


25 juillet 2010

Gérard Darel habille Robin Wright en Marilyn Monroe

Robin Wright porte le pull de Marilyn pour la publicité de Darel

Article publié le 20 juillet 2010,
en ligne sur toutlecinema

robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_1aRobin Wright Penn, égérie Gérard Darel pose devant l'objectif de Peter Lindbergh sur les plages de Deauville pour la campagne Automne-Hiver 2010-2011.
La pièce phare de la collection est le fameux pull torsadé porté par Marilyn Monroe dans Let's Make Love (Le Milliardaire) et acheté aux enchères de Christies par Gérard Darel en 1999.

pullmarilynCe vêtement mythique, comme tous ceux qu’arborait l’actrice culte, se déclinera sous plusieurs coloris dans la collection hiver 2011 du créateur. Robin Wright, qui vient d’achever un shooting à Deauville aux côtés du photographe Peter Lindbergh, sera l’étendard de cette pièce. Avant la mise en vente de ces pulls à torsades, Darel propose à qui le désire de s’inscrire sur son site internet avant le 20 août afin de gagner un week-end pour deux personnes à Deauville à l’occasion du festival du film américain. Classe !

>> photos de Robin Wright
robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_1 robin_wright_dans_la_nouvelle_campagne_2

>> Vidéo Making-Off

Posté par ginieland à 23:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Vanessa Paradis et les chaussures de Marilyn

Johnny Depp offre les chaussures de Marilyn Monroe à Vanessa Paradis

Article publié le 9 juillet 2010,
en ligne sur contactmusic

Johnny_Depp_Vanessa_Paradis_in_Marilyn_Monroes_shoesL'acteur chouchou d'Hollywood vient d'offrir à son dulcinée, la chanteuse française Vanessa Paradis, une paire de chaussures portée par la légendaire Marilyn Monroe.

Vanessa est en effet une grande admiratrice de l'actrice et elle était ravie lorsque Johnny lui a offert les chaussures dessinés par Ferragamo: "Il me gâte.(...) Marilyn est quelqu'un qui me touche vraiment profondément. J'admire vraiment l'actrice et la chanteuse qu'elle était. J'aime 'Lazy' et beaucoup de ses chansons. Elle avait une voix très suave," a par ailleurs déclaré Vanessa Paradis. La chanteuse a déclaré que les chaussures sont désormais les objets les plus précieux de sa garde robe et qu'elle ne compte pas les porter.

Posté par ginieland à 13:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2010

La Maison de Marilyn en vente

brentwood_marilyn_monroe

12305 5th Helena Drive
Brentwood, CA 90049

brentwood_005 brentwood_006
1278712522 brentwood_003 brentwood_010
1278712510 1278712636 brentwood_011
brentwood_012 brentwood_007 brentwood_008
 1278712560 brentwood_014
 brentwood_015 1278712621
1278712585 brentwood_017 brentwood_018

La seule et unique demeure de Marilyn Monroe, où elle y trouva la mort, est actuellement mise en vente, au prix de 3 595 000 dollars. Située au Fifth Helena Drive, dans le quartier chic de Brentwood à Los Angeles, 900049 Californie, la maison de type hacienda au style mexicain comporte quatre chambres, trois salles de bains, une salle à manger et un salon, une pièce bureau avec en extérieur un jardin abrité des regards par des arbres et un portail, ainsi qu'une terrasse et une piscine; la maison fut bâtit en 1929 sur un terrain de plus de 2000 mètres carrés et acheté par Marilyn en 1962 pour 75 000 dollars. Aucun des sites d'agences immobilières ne mentionnent le nom de Marilyn Monroe. D'après les photos communiquées par les agences, on se rend compte que l'intérieur de la maison a subit de nombreux travaux d'aménagement, ce qui l'éloigne de la décoration de type hispanique que Marilyn avait faîte en 1962; par contre, il semblerait que la piscine et la terrasse en extérieur soient d'origine.

>> sources web:
photos et annonce sur
davidoffer.com et sur sawbuck.com
d'autres photos sur 12305helena5.com

Posté par ginieland à 00:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juillet 2010

Interview With Marilyn Monroe Photographer Bill Carroll

Interview With Marilyn Monroe Photographer Bill Carroll
Article published on June, 27, 2010
by LaDale Anderson
online canyon-news.com

BEVERLY HILLS—A historic exhibition is opening at the Andrew Weiss Gallery in Beverly Hills on Friday, June 25.  Rare never before seen photos of Hollywood icon Marilyn Monroe will be on display for the first time to the public.  Pictures by photographers Bill Carroll, George Barris and Bert Stern will be on display at the exhibition known as "Becoming Marilyn," which shows an in depth collection of Marilyn Monroe photos from her first pictures taken in 1945 to the very last in 1962.  Canyon News recently had the pleasure of speaking to famed photographer Bill Carroll about his career and rare photos of Ms. Monroe.

Q: When you hear the word photography what is the first thing that comes to mind ?

A: “When I hear the word photography I think I need to (laughing) get the lead out of my butt and take more pictures.”

Q: At what age did you realize this is my passion and this is what I want to do ?

A: “I fell into photography by mistake.  I was washing dishes earning $1 a day when I saw this magazine [called] Camera-Craft in San Francisco.  I was looking through the magazine where I saw you can sell pictures for $2-$5 a piece.  So for Christmas I saved my money and bought a camera, took pictures and began selling them, it was a way for me to earn extra money.”

Q: What was it like working with icon Marilyn Monroe?

A: “I knew her when she was Norma Jeane.  I didn’t have to do too much I would just push the camera button.  The pictures that I took were her pictures, not my creation.”

Q: Are there any celebrities today you’d love to photograph?

A: “I do very little photography today.  I am continuing a long-time career in book publishing.”

Q: Is there anything you can tell us about Marilyn Monroe people would be surprised to hear about?

A: “I never saw Marilyn Monroe or pictures when she became an actress, I knew her as Norma Jeane.”

Q: When you’re getting ready to photograph a person what’s the first thing that pops into your mind?

A: “Get in that person’s head.  I tell them my objections, what I want to create and the use the picture will be to the public.  I must be on the same track as the participant or we won’t get good pictures.”

Q: What do you consider the most valuable piece of art?

A: “The message that it creates on the observer, whether it is an emotional or intellectual response.”

Q: What’s the secret to living a long and healthy life?

A: (Laughing) “It came with right genes. My mother lived to be 100.  I stay active and busy and these things work.”

Q: If you weren’t a photographer, what career path would you have chosen?

A: “I have had more careers than many can imagine.  I worked as a journalist; I worked at a bus company in management as well as book publishing.”

Q: Can you describe one photograph that you saw during your lifetime that stirred strong emotion in you?

A: “A picture of the Berlin Wall where people were standing and looking at it and hoping it would come down.”

Q: You took one of the very first portraits of Marilyn Monroe when she was Norma Jeane.  Did you know back then she would become this huge star?

A: “No idea at all.  I was trying to take pictures of a girl next door.  I had no idea of where she would go.  This was her first modeling job, I wasn’t sure if she could model or not.”

Q: Would you say the camera loved Marilyn Monroe?

A: “She was a natural in front of the camera. She was doing what she thought was right.  I just pressed the button. The pictures were her creations.”

Q: What advice would you give to aspiring photographers who would like to get into the business?

A: “I would tell them to look at photography backwards.  Start with the public.  What does the public want to see?”

Mr. Carroll is living a vibrant and healthy life at the age of 94.  Pictures by Bert Stern’s “Last Sitting,” Tom Kelley’s “Red Velvet” and Marilyn Monroe’s personal confidant and business partner Milton Greene will be on display at the gallery.
The “Becoming Marilyn” exhibition opens to the public on Friday, June 25, at 11 a.m.  The event will end on September 18.  The Andrew Weiss Art Gallery is located on 179 South Beverly Drive in Beverly Hills.  The gallery is open Tuesday through Saturday from 11 a.m. to 5 p.m.

Posté par ginieland à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


MM Photographer Bill Carroll Talks About Working with a Young Norma Jeane

Marilyn Monroe Photographer Bill Carroll Talks About Working with a Young Norma Jeane
Article published on June, 28, 2010
by Ivan Fernandez
online laweekly.com

Marilyn Monroe's legacy as the personification of the Hollywood lifestyle and glamour (along with its tragedies) is just one reason why the Andrew Weiss Gallery in Beverly Hills is running its current exhibit "Becoming Marilyn." The show features a collection of photos that span her 17-year career from the young and unknown girl-next-door named Norma Jeane to the blond bombshell remembered today.

billcarroll

Bill Carroll

Many famous photos line the walls of the gallery, as well as a number of never-before-seen shots of Monroe by Bert Stern, Tom Kelley, Milton Greene, David Conover. The latter is credited with launching her career.

Photographer Bill Carroll, Monroe's last living photographer of her pre-Marilyn years, shared his portraits of a nineteen-year-old Norma Jeane at the exhibit and made a personal appearance at the private reception on June 24.

rsz_marilynmonroe11 

"It was right after World War II," reminisced Carroll who took some of the first photos of the future icon. "I opened a laboratory, processing w hat was called Ansco color film. It was a film that the Americans had expropriated from the Germans where it was called Agfacolor. There were two laboratories processing that film. One in New York called Favelle and my laboratory in Los Angeles. Eventually, it grew into quite a good-sized business and I needed a cover card for the drug stores so they could see what I was doing."

He continued, "About that time, a man by the name of David Conover, an Army photographer based in the Santa Anita racetrack in an Army photo center commanded by Captain Ronald Reagan, finds this pretty little girl and spends a couple of weeks running around California with her and drops off a roll of film to process. Well I was looking for a girl for my counter card who was a girl next door. I didn't want a model. I wanted a good-looking Plain Jane, the kind of kid you'd like to live next to."

Carroll asked Conover for her phone number and scheduled a shoot.

"It was her first modeling job," he said. "In fact, she got paid 20 dollars!"

rsz_marilynmonroe3

After that day, Norma Jeane eventually signed on with a modeling agency and Carroll never saw her again nor did he ever know that she blossomed into Marilyn Monroe until 1985 while on a backpacking expedition through Yugoslavia.

"I was bitten by ticks and I came down with lyme disease," he said. "That's a bitch, I gotta tell ya. One day I woke up and my whole body collapsed. So I'm sitting in a doctor's office and I'm leafing through Time Magazine. There's a story about a photographer named David Conover. There's a picture in there, which I recognized as one of the pictures I had processed!"

rsz_marilynmonroe4

Carroll spent the next six months digging through boxes of negatives filled with photos dating back to his first gig in 1934 until he found his buried treasure: photos of a young Marilyn Monroe posing on Castle Rock (which no longer exists) in Santa Monica in her own outfits.

"I sincerely believe that my pictures present a different woman than the one they know. I had no idea who Monroe was until I read that Time magazine 40 years later. I had no idea I had photographed the same woman."

rsz_billcarrollandrewweisslilyyu
Bill Carroll, gallery owner Andrew Weiss, curator Lily Yu 

rsz_marilynmonroe12

rsz_marilynmonroe9

rsz_marilynmonroe7 

rsz_marilynmonroe5 

rsz_marilynmonroe8 

Posté par ginieland à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juillet 2010

La radio des poumons de Marilyn vendue

La radio des poumons de Marilyn Monroe vendue 45.000 dollars

Article publié le 29 juin 2010,
en ligne sur nouvelobs.com

Lors d'une vente aux enchères d'objets de stars d'Hollywood, un lot de trois radiographies de l'actrice a été adjugé à 36.800 euros.

radiopoumons


Une vente aux enchères
d'objets ayant obtenus à des people s'est déroulée à Las Vegas, dimanche 27 juin. Trois radiographies de Marilyn Monroe ont été vendues pour 45.000 dollars (environ 36.800 euros). La radio de poumons de l'actrice, prise le 11 octobre 1954 à l'hôpital Cedars-Senai, attirait toutes les convoitises puisque laissant deviner sa poitrine.

D'autres objets ont été vendus comme le fauteuil utilisé pour la dernière séance photo de Marilyn, adjugé 35.000 dollars (28.650 euros), le costume de Superman IV porté par Christopher Reeves, parti pour 32.500 dollars (26.600 euros), ou encore les boucles d'oreilles de Kate Winslet du film Titanic, vendues 25.000 dollars (20.500 euros).

Posté par ginieland à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2010

La robe rose de Gentlemen Prefer Blonds

Une robe de Marilyn Monroe
pour 312 000 
$

Article publié le 15 juin 2010,
en ligne sur parismatch.com

leshommespreferentblondes2La célèbre robe en satin rose que portait Marilyn Monroe dans le film ‘‘Les hommes préfèrent les blondes’’, sorti en 1953, a été vendue pour la modique somme de 312 000$. L’achat s’est fait lors d’une vente aux enchères en Angleterre le week-end dernier, révèle le magazine InStyle .
Ce prix bat celui du taffetas noir de la princesse Diana, vendu la semaine dernière lors d’une vente aux enchères en Angleterre également.
Peut-être Marilyn aurait-elle dû chanter ‘‘Dresses are the girls’ best friends’’ ?

Posté par ginieland à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2010

Parties de Sexe chez les Frères Kennedy ?

Parties de Sexe chez les Frères Kennedy ?

Article publié le 14/06/2010,
en ligne sur thesmokinggun.com

Alors que la majorité du dossier de FBI sur Ted Kennedy contient des documents relatifs aux menaces de mort contre le politicien, des mémos datés de 1965 notent qu'une femme de New York fit état d'"information considérable sur des parties de sexes" impliquant les frères Kennedy, Frank Sinatra, Marilyn Monroe, et Sammy Davis Jr. Le mémo, rédigé sous forme typographique, peut être lu ci-dessous. Bien que la source de l'information n'est pas décrite, 'il a été rapporté' que Jacqueline Hammond, l'ex femme riche de l'ambassadeur américain en Espagne, a eu connaissance de ces parties de jambes en l'air à l'hôtel Carlyle (où John F. Kennedy possédait un appartement).
Une copie du document fait apparaître dans le dossier du FBI le nom de Ted Kennedy's, mentionné dans le rapport. La page provient d'un rapport du bureau, mais l'auteur du document reste inconnu. D'autres notes inclues dans le dossier de Kennedy indiquent un complot bizzare d'extorsion contre des photos polaroids obscènes; ainsi qu'une requête discrète de la maison blanche de Nixon pour avoir des informations sur les voyages internationaux de Mary Jo Kopechne's; un possible meurtre par arbalète; et une prétendue machination de meurtre en 1980 découverte par un homme d'Arizona aux pouvoirs psychiques.

>> 7 pages du dossier FBI
fbifiles_p1 
fbifiles_p2 fbifiles_p3
fbifiles_p4 fbifiles_p5 fbifiles_p6 fbifiles_p7
 

>> sur le web:
lire l'article
du nytimes

Posté par ginieland à 13:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

DOCUMENT- Marilyn Monroe impliquée dans une affaire d'orgies

logo_galaDes soirées hot avec les frères Kennedy, Frank Sinatra et Sammy Davis Jr?

Article publié le 15/06/2010,
par Jean-Frédéric Tronche
en ligne sur gala.fr

newsgala

Un nouveau scandale sommeillait dans une pile de dossiers du FBI. Une note y fait état de rencontres plutôt chaudes entre la star peroxydée, les frères Kennedy, Frank Sinatra et Sammy Davis Jr. Une intox' pour déstabiliser le clan de JFK ou une nouvelle vérité qui dérange?

Près de 50 ans après sa mort, Marilyn Monroe est encore mêlée à une affaire de "sex file". Il y a quelques mois,
l'existence d'un film la mettant en scène fumant un joint ou lors de relations sexuelles était révélée. Aujourd'hui, la star, objet de tous les fantasmes, est citée dans un dossier du FBI pour une autre affaire de moeurs. Un feuillet figurant dans un rapport "déclassifié" récemment nous apprend, en marge de fichiers concernant des menaces de mort très précises sur le clan Kennedy, que Marilyn aurait participé à des séances échangistes. Ou du moins à des orgies.

Tout a commencé avec la publication d'un épais dossier couvrant la période 1962-1985, à la suite d'une demande invoquant la loi sur la liberté de l'information. Dans ce dossier, une note datée de 1965 (fac similé ci-dessous) indique qu'une femme de New York aurait eu "des informations considérables sur des parties fines" impliquant des personnalités américaines. Parmi elles, Robert, Ted et John Fitzgerald lui-même, Frank Sinatra, Sammy Davis Junior et une certaine... Marilyn Monroe!

galafacsimile 

Celle qui était, à l'époque, à l'origine de ces indiscrétions de plus ou moins bas étage, s'appelait Jacqueline Hammond. Une ex-femme, fortunée, d'un ancien ambassadeur américain en Espagne, aurait donc eu des informations sur des séances très hot, qui se tenaient à l'hôtel Carlyle, où John F. Kennedy possédait justement un appartement dans l'aile est.

De la dynamite au sein des
2 632 pages (à découvrir sur foia.fbi.gov ) d’un document relatif à la vie du frère de JFK (avec lequel Marilyn avait eu une liaison) le sénateur Ted Kennedy auquel J. Edgar Hoover s'intéressait de près... Une habitude chez l'homme qui a été le patron du "bureau" pendant près de 50 ans. Mais les "Feds" avaient pris soin de cacher ces éléments de biographie un peu particuliers où l'on apprenait également qu'un étrange complot avec tentative d'extorsion en échange de Polaroïds obscènes avait aussi été fomenté.

Il faut dire que c'est avec des motivations plus honorables que le FBI a collecté ces tuyaux. Il aurait en effet commencé son enquête sur la base de menaces contre le sénateur Ted Kennedy durant deux décennies après l'assassinat de ses frères John et Robert dans les années 1960. Des attentats ou des actions nuisibles auraient en effet été imaginés par des psychopathes, des opposants isolés ou encore le Ku Klux Klan...

Mais, selon l'analyse du cas Monroe, il se pourrait également que la mafia avait elle aussi intérêt à détruire l'image des Kennedy (et entraver la candidature de Ted pour les démocrates?), n'hésitant pas à faire appel au réseau amical et professionnel de Frank Sinatra. Ayant flairé la machination à l'époque, le FBI aurait préféré ne pas prendre au sérieux les allégations impliquant les Kennedy dans une affaire de ballets roses. N'empêche. Le "témoignage" de Jacqueline Hammond a bel et bien été consigné. Et conservé.

Posté par ginieland à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,