04 septembre 2011

"Alcatraz", "Smash" et "Person of Interest" achetées par TF1

Les séries "Alcatraz", "Smash" et "Person of Interest" achetées par TF1
article publié sur allocine.fr 
le 23/06/2011 par Pascal Muscarnera avec Pure Médias 

TF1 vient de faire l'acquisition de trois des séries les plus attendues de la saison prochaine. Au catalogue de la chaîne désormais : "Alcatraz", "Smash" et "Person of Interest"...

seriestv 

D’après nos confrères de Pure Médias, TF1 a fait l’acquisition de trois des séries américaines les plus attendues de la saison 2011-2012. Quelques beaux joyaux en perspective…

Dans l’enfer d’"Alcatraz"
Après Lost, TF1 s’est offert Alcatraz, la nouvelle série de J.J. Abrams, créateur de phénomènes tels que Lost et Alias. Son nouveau bébé nous embarquera dans l’enfer carcéral d' Alcatraz, où des prisonniers et gardiens réapparaissent mystérieusement après leur disparition plusieurs années auparavant. Une équipe d'agents du FBI mais aussi une flic, Rebecca Madsen, mettront alors tout en oeuvre pour les retrouver et comprendre les circonstances étranges de leur disparition. Annoncé pour la mi-saison sur la Fox, le show réunit entre autres au casting Sarah Jones, l’ex-disparu Jorge Garcia, Sam Neill, Parminder Nagra, Robert Forster et l’ancien Heroes Santiago Cabrera.

Dans les coulisses de Broadway
Face au succès de Glee sur la Fox, NBC lancera à la mi-saison sa propre comédie musicale produite par Steven Spielberg. Avec Debra Messing et Anjelica Huston au générique, Smash permettra de suivre la mise en place d’un spectacle musical à Broadway. Un show inspiré de la vie de Marilyn Monroe orchestré par des personnes d'horizon divers. L’occasion de découvrir les coulisses d'un événement de grande ampleur, un parcours du combattant qui n’est pas sans faire penser à Spider-man, actuellement à l’affiche à Broadway, dont la mise en place a été un vrai feuilleton médiatique compte tenu les multiples obstacles rencontrés.

Dans la ligne de mire
Et enfin et surtout, TF1 disposera de Person of Interest, une nouveauté que CBS présentera à la rentrée prochaine. Précédée d’un buzz positif, cette série est créée par Jonathan Nolan (Memento) et co-produite par J.J. Abrams (oui encore). Michael Emerson, découvert dans Lost, y incarnera un millionnaire reclu qui engage un agent de la CIA présumé mort, Jim Caviezel, pour intervenir avant que les gens ne commettent un crime d'une extrême violence. Une belle façon d'éradiquer le crime !


>> En savoir plus sur la série
Smash
 article et photos sur  allocine.fr 

smash

Titre original: Smash
Série américaine. Genre : Comédie musicale. Format : 42mn 
Série en production - 1 saison, 13 épisodes
Première diffusion aux U.S.A. le 06 février 2011

Créée par Theresa Rebeck en 2012
Réalisateur: Michael Mayer
Producteur exécutif: Steven Spielberg

smash1 smash2 smash3

Acteurs et Rôles:
Debra Messing: Julia
Christian Borle: Tom
Katharine McPhee: Karen
Jack Davenport: Derek Walsh
Megan Hilty: Ivy
Jaime Cepero: Ellis
Anjelica Huston: Eileen
Rza Jaffrey: Dev
Brian d'Arcy James: Frank

Synopsis: Des personnes d'horizon divers s'unissent pour créer un spectacle musical à Broadway basé sur la vie de Marilyn Monroe. L'occasion de découvrir la mise en place et les coulisses d'un événement d'une telle ampleur. Entre une productrice peu commode et les castings, le parcours du combattant commence...

>> extrait video

>> sur le web : Site officiel en français  serie-smash.com 

Posté par ginieland à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Monsieur Lacroix loves Desigual

Monsieur Lacroix loves Desigual
article publié sur carnet-mode.galerieslafayette.com 
le 5/07/2011

Le style original et soigné de Desigual se mêle à la qualité, aux coupes et à la personnalité unique du styliste français, la garantie de succès d’un projet qui sera élargi lors de la saison printemps-été 2012.

Pour le moment, plusieurs vêtements rempliront les rues de lumière et de couleurs, avec des imprimés originaux sur les manteaux, les pantalons et les chemises. La superposition des tissus sera une tendance habituelle, un jeu qui donnera du volume aux jupes et de la personnalité aux accessoires, alors que les robes souligneront les épaules et affineront la taille.

christian_lacroixDes réminiscences des années 1960, des patchworks, de la brillance, des esquisses et même le visage de Marilyn Monroe seront quelques-uns des imprimés à la mode cette saison, ainsi que des formes et des coupes avant-gardistes.

Le total look sera complété par des leggings à l’inspiration architecturale, des foulards, des gants et des boléros évoquant clairement l’Espagne, une touche personnelle du couturier, que Desigual mettra à l’honneur cet hiver.

Une invitation au rêve dans un monde débordant de mode et d’optimisme. "Monsieur Lacroix loves Desigual", Un souffle d’air frais pour la marque, des vêtements au style Lacroix dans l’univers Desigual. C’est l’union de sources de créativité, des têtes et des coeurs qui travaillent ensemble.

Monsieur Christian Lacroix a dit de Desigual : "J’ai été fasciné le jour où j’ai vu pour la première fois une femme habillée en Desigual à Paris, je l’ai suivie du regard, comme si je reconnaissais en elle un membre de ma tribu. C’était une explosion de couleurs et de patchwork sous le ciel élégant, discret et toujours "igual" de France. Cela a été un véritable coup de foudre, comme si un nouveau style apparaissait, multicolore, ardent, vitaminé, irradiant toutes les couleurs et les saveurs de la Méditerranée, pour se fondre dans ce magma global et incolore traversé de zombies et de clone".


Le tee-shirt Desigual by L
Black Pearls (109 Euros sur mode-by-tealuna.com )
teeshirtdesigualface1 teeshirtdesigualface2
Le tee-shirt rétro-chic Désigual by L orné du visage de Marilyn Monroe
Tee-shirt noir Desigual by L manches longues
Matière stretch et douce à porter
Col rond orné de surpiqûres
Visage de Marilyn Monroe sérigraphié sur le devant du tee-shirt
Bas de la tunique paré de motifs en maille dans les tons de rouge et marron
Épaules habillées de volants noirs
Maille rouge et noire, légèrement ajourée, présente au niveau des épaules et des poignées
Déclinaison de plusieurs motifs sur les manches avec effet de plis à intervalles réguliers
Dos du tee-shirt décoré d'empiècements aux formes arrondies avec rappel du visage de Marylin Monroe au centre
Modèle signé Christian Lacroix sous le label Desigual by L  

Le sac beige Desigual by L Cuatro
(849 Euros sur mode-by-tealuna.com )
sacdesigual1 sacdesigual2
Sac rétro-chic dessiné par un grand créateur pour Desigual
Sac à main Desigual rouge et beige
Visuels de Marylin Monroe façon Andy Wahrol devant et dos
Sac qui peut s'agrandir grâce aux soufflets zippés présents sur les côtés
Fond du sac et soufflets habillés de bouches rouges toujours dans un esprit Andy Wahrol
2 anses pour un porter main et une bandoulière pour un porter épaule
Sac entièrement doublé avec un tissu rouge à inscriptions multiples
3 poches intérieures dont une zippée et une pour téléphone portable
Une des anses est décorée de pompons bicolores
Modèle signé Christian Lacroix sous le label Desigual by L
Haut : 42cms x Larg : 33cm x P : 12cm
100% coton. Lanières et anses : simili-cuir

Posté par ginieland à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2011

Février 1954 Marilyn et Joe au Japon

Diverses photographies non datées de Marilyn Monroe et Joe Di Maggio au Japon, début février 1954.

> Visite à Kobé (Marilyn et des Geishas - Joe et Lefty O Doul)
le 11 ou le 12 février
 1954_02_japan_kobe_010_1 1954_japan_in_kobe_1 
juliens-mmauction2014-lot741  juliens-mmauction2014-lot741b  lot1164-H3257-L78859842 
1954_02_japan_kobe_020_1 1954_02_japan_kobe_030_1 juliens-mmauction2014-lot751 
1954_02_japan_kobe_040_1  1954_02_japan_kobe_041_1
1954_02_japan_kobe_043_1 
1954_02_japan_kobe_042_1 1954_02_japan_kobe_042_2 
1954_02_japan_kobe_050_1 

 > Marilyn et Joe sortent de l'ascenseur
 1954_02_japan_mm_with_joe_010_1 

> Marilyn et Joe à l'aéroport de Tokyo
  1954_02_japan_tokyo_airport_010_1_by_Don_Towles_1
1954_02_marilynaujapon
> Marilyn porte le collier de perles naturelles Mikimoto
que lui a fait offrir l'empereur Japonais
collier 

  > Marilyn et Joe
1954_02_japan_WHERE_01 1954_02_japan_WHERE_02 1954_02_japan_WHERE_03_1  

 > Marilyn et Joe dans un salon de l'aéroport d'Hitami
  1954_02_24_honolulu_escale_011_1 1954_itami_joe 
1954_02_24_honolulu_escale_020_1 
1954_itami_joe_2
1954_02_24_honolulu_escale_010_1 

Marilyn avec Donald S. Ford, éditeur de Stars and Stripes
1954_itami_airport_with_Donald_S 

> Marilyn accompagne Joe à un stade
1954_02_japan_whool_dress_1
mm_et_joe_stadium 

> Marilyn et Joe à un dîner
1954_02_japan_with_joe_1

> Marilyn et Joe à Tokyo, dans un restaurant hongrois de l'armée
photo prise par Miss Sunshine Mills

1954-japan-hungarian_restaurant-1  

> Marilyn et Jean O Doul
1954_mm_et_jeanodoul

> Marilyn porte un foulard
1954_02_japan_pause_1 1954_02_japan_pause_1b  

A Different View of Marilyn

A Different view of Marilyn
 
Biographie
Auteur: Al Carmen Guastafeste

book_korea_1Date de sortie: janvier 2004
Broché 380 pages
Langue: anglais

Éditeur: Trafford Publishing
ISBN-10: 1412016908
ISBN-13:
978-1412016902
Prix éditeur: 19,42 Euros
Ou le commander ? sur amazon 

Description: February 14, 2004 marks the 50th anniversary of our tour of Korea. For one week my musical abilities (uninterupted by military service) and her meteoric rising star power combined in front of more than one hundred thousand service persons. The stuff we shared, and how we got there, and moved onward, are the subjects of this memoir.

book_korea_2NB: Livre écrit par l'un des musiciens qui faisait parti de l'orchestre Anything Goes qui accompagna Marilyn lors de sa tournée en Corée du Sud. Il livre une biographie de sa vie, et un chapitre entier sur Marilyn.

 Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note (/10)

Posté par ginieland à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2011

10/07/1962 Black Dress with Pearls par Bert Stern

The Last Sitting
day 2
 

Le 10 juillet 1962, deuxième séance photos avec Bert Stern, dans le bungalow 96, l'une des plus grande suite du Bel Air Hotel de Los Angeles. Portraits de mode de Marilyn Monroe portant une robe noire évasée et un collier de perles blanches.

 **** Black Dress with Pearls ****
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_02 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_05 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_09
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_10 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_11 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_12
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_2_07 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_2_10

1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-01_1962614 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_3_01 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-02_1962612
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-03_1962610  1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_3_04 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-04_1962608
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_3_05
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-05_1962606 
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-06_1962604 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-07_1962602 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-08_1962600
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-09_1962598 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-10_1962596 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-11_1962594
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE-12_1962592  1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_3_09
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_01 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_02 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_03
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_05 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_06 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_07
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_08 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_09 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_10
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_11 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_11a
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_01 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_04 
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_05 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_07 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_08
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_10 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_11 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_12


>> Planches Contact
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_1_contact 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_2_contact
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_3_contact
1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE_1962621 1962-MONROE__MARILYN_-_BERT_STERN_LAST_SITTING_FOR_VOGUE_1962616-BlackDress
1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_4_contact 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_5_contact 1962_07_10_by_bert_sternblack_dress_with_pearls_6_contact

Posté par ginieland à 17:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Télé Star 5/03/1983

mag_tele_star_1983_03_05_coverLe magazine Télé Star n°335, de la semaine du 5 au 11 mars 1983, consacrait sa couverture à Marilyn Monroe et un article intérieur de six pages intitulé "Marilyn Monroe La déesse fragile". 

mag_tele_star_1983_03_05_p1 mag_tele_star_1983_03_05_p2
mag_tele_star_1983_03_05_p3 mag_tele_star_1983_03_05_p4
mag_tele_star_1983_03_05_p5 mag_tele_star_1983_03_05_p6

Posté par ginieland à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2011

Wallpaper Bert Stern (4)

 > du site fanpop.com 

wp_Marilyn_marilyn_monroe_217096_800_600 

Sur l'image, faites un click droit
"ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre".

Posté par ginieland à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13/02/1954 Visite près d'Hiroshima

Samedi 13 février 1954 
Saturday, February 13, 1954   

Le 13 février 1954, Marilyn Monroe et Joe DiMaggio se rendent près d'Hiroshima, au Japon, et visitent un mémorial de cette ville qui fut victime du premier bombardement atomique, neuf ans auparavant, le 6 août 1945.

1954_02_14_hiroshima_010_1 1954_02_14_hiroshima_011_1
1954_02_14_hiroshima_020_1 1954_02_14_hiroshima_020_1a 1954_02_14_hiroshima_020_2
1954_02_14_hiroshima_030_1 1954_02_14_hiroshima_031_1

Posté par ginieland à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les 14 et 15/02/1954 Ultime répétition à Osaka

Dimanche 14 février 1954
Sunday, February 14, 1954   

Avant de s'envoler pour la Corée où elle doit se produire sur scène, Marilyn Monroe répéte pendant une semaine avec les musiciens de l'orchestre Anything Goes, installé à Osaka, au Japon. Le chef d'orchestre, Don Obermeyer, se souvient:
"Il était facile de s'entendre avec elle. Elle était charmante. Avant les répétitions d'Osaka, elle n'avait jamais vu de micro de scène; à Hollywood, le micro se trouve sur une perche au-dessus de la tête des acteurs. La première fois, elle s'en est approchée plutôt craintivement, puis elle s'y est habituée. Elle faisait exactement tout ce qu'on lui disait. Elle était gentille et coopérative. Je crois qu'il n'y a absolument rien de méchant en elle."

> à la base militaire, avec Jean O'Doul
1954_02_15_osaka_base_militaire_010_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_011_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_011_1a
1954_02_15_osaka_base_militaire_032_1  lot956-202946_0  1954_02_15_osaka_base_militaire_032_1a 
1954_02_15_osaka_base_militaire_031_1  lot1163-H3257-L78860037 lot956-202947_0 
lot1163-H3257-L78860024 1954_japan_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_030_1a 
1954-korea-peutetre  1954-korea-100034387_o  1954-korea-v 

> répétition sur scène, à la base militaire
lot956-202948_0  1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_010_1 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_011_1 
lot1163-H3257-L78860031 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_012_1 1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_012_1a 1954_02_15_osaka_snapshots_1 

lot1163-H3257-L78860047 

Elle répéta longuement, ne cessant de demander à l'orchestre comment elle pouvait s'améliorer. Après les répétitions, ils s'envolèrent pour Busan, en Corée du Sud. Obermeyer se souvient: "Elle était à l'avant de l'avion, avec les colonels et les commandants... puis elle s'excusa, revint de notre côté et s'assit près de chacun des soldats. Elle leur demanda d'où ils venaient, où ils étaient allés à l'école, ce qu'ils voulaient faire dans la vie, comment étaient leur famille, où ils vivaient... Elle voulait tout savoir sur eux. Elle préférait être avec les 'boys' qu'avec les 'huiles'".


Lundi 15 février 1954 
Monday, February 15, 1954  

C'est accompagnée de l'orchestre Anything Goes, que Marilyn livre son premier concert à Osaka Army Hospital.

 > Premier concert - USO Show
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_011_1 
lot1164-H3257-L78859851  lot1164-H3257-L78859848 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_010_1 1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_020_1 

lot1164-H3257-L78859863 lot1164-H3257-L78859866 

> Joe Di Maggio dans la salle 
lot1164-H3257-L78859870  


>> sources:
Citations dans Les trésors de Marilyn Monroe, Jenna Glatzer

Posté par ginieland à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 août 2011

Du 16 au 19/02/1954 Tournée en Corée

Pourquoi cette tournée?
Il existe plusieurs versions sur les raisons qui auraient poussé Marilyn Monroe à partir se produire en Corée, pour chanter et rencontrer les soldats américains postés là-bas.
Marilyn avait parlé d'un marine, plusieurs semaines avant de s'envoler pour l'Asie. Elle aurait raconté à ses proches qu'un soldat, fraîchement revenu de Corée, était venu la voir chez elle pour lui dire combien le cinéma comptait pour les hommes en service là-bas. Marilyn aurait été touchée par le témoignage de ce soldat, qui s'était mis à pleurer devant elle.
1/ Selon Sydney Skolsky, Marilyn avait donc déjà formé le projet de cette visite bien avant de partir pour le Japon. Bien que Joe DiMaggio aurait désapprouvé, Marilyn n'avait pas tenu compte de son avis.
2/ Marilyn aurait ainsi affirmé à son agent Charles Feldman, son désir d'aller en Corée. Et pour Charles Feldman, cette tournée en Corée représentait un gros avantage. Marilyn venant d'être suspendue par la Fox pour avoir refusé de tourner un film, son agent pouvait d'une part, commencer les négociations avec Zanuck sans les contestations de Marilyn pendant son absence. Et d'autre part, l'idée de faire une tournée en Corée fut suggérée, pour remonter le moral des GI's postés là-bas, bien que la guerre était finie depuis plus de six mois. Ainsi, selon Feldman, cette tournée serait donc une formidable publicité pour l'image médiatique de Marilyn. Et la Fox aurait ainsi eu du mal à attaquer Marilyn dans la presse, au moment où elle se produisait sur scène, chantant et dansant pour les soldats.  
3/ D'après Marilyn, c'est un général présent lors du vol du couple entre Hawaï et Tokyo, qui lui suggéra cette idée. Et Joe DiMaggio n'aurait fait aucune objection.
4/ C'est pendant que le couple visitait le Japon, qu'un officier de l'armée américaine suggéra l'idée que, pour le moral des troupes, Marilyn aille divertir les soldats engagés en Corée. Comme Joe avait un agenda plutôt chargé et que Marilyn s'ennuyait ferme, elle y consentit en dépit des objections de son mari. 

1954_02_korea_dress_purple_inside_band_01_1Avant de s'envoler pour la Corée du Sud, elle répéta pendant une semaine avec les musiciens de l'orchestre Anything Goes, installé à Osaka, au Japon. L'orchestre du Anything Goes passa la semaine suivante à sillonner la Corée du Sud et donna 23 concerts. Marilyn chanta plusieurs chansons en live devant les troupes: Bye Bye Baby et Diamonds are a girls' best friend, exécutant une danse à la fin du numéro. Le titre Do it again fut transformé en Kiss me again, afin de ne pas trop provoquer l'hystérie des soldats, la chanson originale étant bien trop suggestive ! Car les boys lui vouaient une grande admiration, affichant ses posters sur les murs du campement de leur base. La presse militaire Stars and Stripes publiait d'ailleurs régulièrement des photos de Marilyn.

Une tournée de quatre jours
1954_02_18_korea_2nd_division_bulldozer_bowl_060_1Le froid et la pluie ne feront pas peur à Marilyn, qui portait une fine robe de cocktail à paillettes pour ses prestations scèniques. Elle racontera: "Le sommet de ma vie fut de chanter là-bas pour les soldats. J'étais sur une scène en plein air. Il faisait froid, mais je vous jure que je ne m'étais jamais sentie aussi bien."
Marilyn s'amusa donc énormément: "Pour la première fois de ma vie, j'ai le sentiment d'appartenir à une communauté, et que les gens qui me regardaient, m'aimaient et m'acceptaient... Pour la première fois, je me suis sentie une star de cinéma.
Elle s'enflammait et tourbillonnait devant le déchaînement qu'elle provoquait des foules de soldats qui venaient l'acclamer. Marilyn racontera à Amy Greene que son voyage en Corée l'avait guéri de sa terreur de la foule: "Jamais, auparavant, je ne m'étais sentie une star en moi-même. C'était terrible: partout où je baissais les yeux, je voyais un type qui me souriait."
Sur les quatre jours passés là-bas, plus de 13 000 hommes sont venus l'acclamer.
Joe DiMaggio, qui avait suivi les déplacements de sa jeune épouse dans les actualités à la télévision japonaise, n'était quand à lui, pas du tout enthousiasmé. Leurs conversations téléphoniques étaient d'ailleurs souvent tendues. Quelques semaines plus tard, après leur retour en Californie, en la présence de Sydney Skolsky, Marilyn évoquera, d'une manière très animée, ce séjour en Corée et s'adressera à Joe:
-"Joe, tu ne peux pas imaginer ce que c'est ! Tu as déjà vu 10 000 personnes se lever pour t'applaudir ?!"
-"Non, 75 000", répondit-il séchement en faisant référence à ses exploits sportifs au Yankee Stadium.
Skolsky raconte alors que Marilyn ne savait plus du tout où se mettre, tant elle avait honte !

>> Extrait video où Marilyn parle de la Corée


Mardi 16 février 1954

1954_02_16_1_itami_airport_depart_011_1Le 16 février, Marilyn Monroe et Jean O'Doul s'envolent pour la Corée du Sud, destination Séoul, la capitale. Sur le tarmac de l'aéroport japonais d'Itami, leurs époux respectifs -Joe DiMaggio et Lefty O'Doul- viennent leur dire au revoir.
Marilyn porte déjà une tenue kaki de l'armée, avec un blouson au col de fourrure, des rangers hautes aux pieds et un foulard blanc sur la tête pour protéger ses oreilles contre le froid.

1954_02_16_2_seoul_1_base_K16_arrive_013_1A son arrivée à la Seoul City Airbase, où est postée la base K16, Marilyn reçoit un acceuil triomphant: quelques journalistes, vidéastes et photographes sont présents, mais surtout, des centaines de soldats et officiers l'acclamèrent. Toujours vêtue d'une tenue de l'armée de couleur kaki, Marilyn a ôté le blouson, qu'elle porte à l'épaule et n'a plus de foulard sur la tête. Elle sourit sans cesse et se prête au jeu des salutations et des poses photos.

1954_02_16_3_seoul_base_K16_helico_020_1Après avoir discuté avec quelques soldats et répondu à des interviews, en posant devant les caméras présentes, elle visite rapidement la base. Puis elle est ensuite transférée par hélicopter qui l'emmène à travers le froid et les montagnes, où la First Marine Division est postée. Elle demande au pilote de voler au-dessus de la base, où l'attendent des milliers de soldats. Arrivée à la base, après sa descente d'hélicoper, elle discute avec des officiers et pose en photo avec eux.

1954_02_16_4_base_1st_marine_division_stage_012_by_dave_cicero_1Elle part ensuite se changer derrière le rideau de toile d'une loge de fortune installée dans une tente pour apparaître dans une robe scintillante et moulante à fine bretelles. Il s'agit de sa tenue de scène pour tous les concerts qu'elle donnera en Corée du Sud. Malgré le froid rude, ses chevilles, épaules et bras sont dénudés. Elle porte aussi de petites chaussures dorées à talons ouvertes, laissant ses doigts de pieds, aux ongles vernis rouge, à l'air. Plus de 3000 soldats, emmitouflés dans des parkas et chapeaux à fourrures pour certains, l'attendent depuis un moment et lorsqu'elle apparaît sur la scène, tous l'acclament. C'est un triomphe pour Marilyn qui adorait alors le pouvoir qu'elle avait sur les hommes et lorsqu'elle ressentait ce pouvoir, tout sentiment d'insécurité disparaissait. 

 >> Video 1 de Marilyn à Seoul et à la 1st Division

>> Video 2 de Marilyn à Seoul et à la 1st Division (News USA)

1954_02_16_5_on_7th_infantery_division_stage_020_1Elle se rend ensuite à la base de la 7th Infantery où elle donne un concert en début de soirée. Le concert a lieu cette fois-ci dans une grande tente contenant une partie scène sur estrade. Marilyn porte à son arrivée une veste scintillante assortie à sa robe, qu'elle ôte pour chanter. Le public est enthousiaste.
Témoignage de John T. Jones, un soldat de la 7th Infantery qui assista au concert: "Marilyn se donnait à fond pour les troupes. Pendant que les avions passaient au-dessus de nous pour voler vers le nord, elle chantait, dansait et plaisantait avec les soldats. Les gards adoraient ça et l'applaudirent longuement. Après le spectacle, certains montèrent sur la scène, et leur donna des autographes et des photos. Je connaissais Marilyn parce qu'elle passait à la radio le soir, sur le réseau des Forces armées. Nous adorions cette fille, et nous n'aimions pas quand la presse en disait du mal."

1954_02_16_5_after_perform_7th_infantery_division_1_1Ce soir là, à la base de la 7th Infantery, elle est l'invité d'honneur à un dîner tenu par 55 officiers. Marilyn porte une robe en laine rouge et noir (en fait, une robe qu'elle porte dans le film Les hommes préfèrent les blondes). Une conversation téléphonique entre Marilyn et son époux Joe DiMaggio, resté au Japon, fut interceptée par les transmetteurs et diffusée publiquement sur les haut-parleurs! Après avoir parlé d'une manière enjouée de ses prestations, Marilyn demande:
-"Joe, tu m'aimes encore ? Est-ce que je te manque ?
-Un long silence se fit entendre, puis Joe répondit tout de même "Oui". Mais, détestant le fait d'avoir été ridiculisé, il se montra ensuite très tendu.

A chaque étape de la tournée, Marilyn était invitée au mess des officiers pour bénéficier d'un traitement de VIP. La première fois qu'on essaya de l'y escorter, elle désigna l'orchestre Anything Goes qui l'accompagnait sur scène, et dit: "Je n'irai pas au mess des officiers sans mes gars. Là où je vais, ils viennent aussi."


  Mercredi 17 février 1954 

1954_02_16_5_on_7th_infantery_division_bonhams_auction_080Le lendemain matin, elle quitte la base de la 7th infantery. Marilyn et Jean O'Doul ont passé la nuit dans une tente VIP, où les soldats s'empresseront d'afficher un panneau "Marilyn slept here - 16 february 1954" devant la tente. Marilyn a alors changé de tenue: bien qu'elle porte toujours aux pieds rangers hautes et un pantalon kaki, elle a enfilé un pull noir sous un blouson de l'armée, au col de fourrure, qu'elle laisse pourtant ouvert. Elle quitte la base, escortée par des officiers.

1954_02_17_korea_3rd_infrantry_with_GIs_010_by_walt_durrell_1Elle se rend à la base de la 3rd Infantery Division où, dès son arrivée, elle est chaleureusement acceuillie par les soldats. Elle pose devant les photographes, amateurs comme professionnels, enlaçant ses bras autour des épaules des GIs, sourires aux lèvres, très heureux de rencontrer de près -et de toucher- cette star de cinéma d'Hollywood qu'ils adorent. Tous veulent une photo, puisqu'ils ont apporté leur appareil, enroulé autour de leur cou. Le froid commence à se faire ressentir pour Marilyn, car elle prend soin de fermer son blouson jusqu'au cou.

1954_02_17_korea_3rd_infrantry_stage_out_012_1Elle se produit ensuite sur scène, devant le régiment de la 3rd Infantery. La scène est haute et soigneusement décorée par des filets et cordages kaki devant l'estrade. En fond de scène, on y retrouve le logo rayé bleu et blanc avec le nom du régiment. Après son tour de chant, Marilyn laisse le public s'approcher, distribuant même des photographies dédicacées. Les soldats qui l'approchent de près, la dévisagent des pieds à la tête. Marilyn est heureuse de cet acceuil.

>> Video en couleur de Marilyn sur scène devant la 3rd Infantery

>> captures à la 3rd Infantery Division
1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe10 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe13 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe11
1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe9 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe12 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe8

1954_02_17_korea_grenadier_palace_stage_021_3Puis elle se rend à la base du 160th Infantery Regiment, surnommée Grenadier Palace et renommée "Monroe Valley" pour l'occasion. Il pleut abondamment pendant que Marilyn chante et danse sur scène, vêtue de sa petite robe à paillettes. Et bien que la scène soit bien abritée, Marilyn chante au bord de l'estrade, sur la partie non abritée par la pluie, sans glisser sur le sol composé de planches de bois. Et il en faut plus aussi pour décourager les soldats qui l'attendent depuis des heures. Malgré le froid et la pluie, Marilyn et son public prennent du plaisir.

1954_02_17_korea_grenadier_palace_tank_021_1Marilyn fait ensuite une visite de la base, hissée en haut d'un tank de l'armée.
Témoignage de Edward J. Barrus, un soldat qui se souvient avoir dû faire une longue route sur une piste poussiéreuse pour l'admirer: "Quand on est arrivé à destination, on a essayé de se faire beau, au cas où elle nous aurait demandé de monter sur scène avec elle... On était vraiment des rêveurs ! Il y avait d'autres filles qui chantaient et dansaient. Elles étaient bien, mais c'était Marilyn que nous étions venus voir. Elle apparut soudain, dans un tank. Je ne lui reproche pas: c'était ce qu'il y avait de plus sûr. Elle sortit du tank et nous la vîmes de dos. Tous les GIs criaient. On ne ne souciait pas qu'elle sache ou non chanter. Nous voulions juste être là pour la regarder. Elle était magnifique. J'ai pensé que j'avais eu raison de m'enrôler pour trois ans, même si j'étais au qurantième rang."

1954_02_17_stage_out_by_david_geary_02Elle se produit encore sur scène en extérieur, dans une autre base ce jour là, en prenant toujours le temps de faire un petit tour de visite de la base où elle se trouve, afin d'aller à la rencontre des officiers, colonnels et soldats sur place. Le transfert d'une base à l'autre s'effectue en hélicopter, où Marilyn arrive toujours vêtue d'un pantalon et d'un blouson de l'armée. Elle serre beaucoup de mains et signe multitudes d'autographes. Elle pose aussi toujours de bon coeur pour les innombrables soldats photographes d'un jour.

1954_02_17_korea_25th_division_honour_010_by_walt_durell_1Elle part ensuite terminer la journée à la base de la 25th Marine Division. Le régiment lui remet un prix spécial, sous forme de certificat, la déclarant "Membre d'honneur de la 25ème Division". Et le sergant Guy Morgan lui remet une large écharpe en satin avec le logo de leur régiment.
Puis Marilyn tape dans une batte de Baseball, le sport de son mari Joe DiMaggio, avec la complicité de joueurs sud-coréens, vêtus du fameux ensemble à rayures représentatifs de ce sport si populaire pour les américains.
En début de soirée, elle se produit sur scène avec son orchestre, qui a lieu à l'abri, dans une grande tente.


Jeudi 18 février 1954

1954_02_18_korea_45th_division_kaki_jeep_011_1Le troisième jour, Marilyn se rend à la base de la 45th Division. Après son arrivée, on l'emmène faire un tour de la base en jeep. Marilyn est accompagnée de trois officiers, emmitoufflés dans leur parka bien chaud et casquette de fourrure. Tandis que Marilyn, dans sa tenue ensemble kaki; elle ne porte, cette fois-ci, pas de blouson. A force de braver ce froid sans se couvrir pleinement, elle attrapera la fièvre et un début de pneumonie à son retour au Japon. Les soldats, nombreux à s'être déplacés, s'agglutinent autour de Marilyn, pour tenter de l'apercevoir, de lui parler, d'obtenir un autographe et de prendre une photographie.
Elle se produit ensuite sur scène. L'estrade est plutôt courte, peu haute et Marilyn est placée au bord, ce qui la rapproche davantage du public masculin.

1954_02_18_korea_2nd_division_army_jacket_022_1Après, Marilyn se rend à la base de la 2nd Division. Les officiers l'emmènent faire une visite de la base en jeep. Marilyn reste debout dans la jeep, pour saluer les nombreux soldats regroupés autour du véhicule. Elle est ensuite escortée pour une ballade à pied, sur le sol enneigé. Marilyn garde le sourire en toute circonstance et n'hésite pas à aller à la rencontre des soldats, plaisantant avec eux et posant avec entrain pour les photos.

1954_02_18_korea_2nd_division_NCOclub_by_walt_durrell_1Elle est ensuite invitée par les officiers du NCO Club de la 2nd Division pour prendre un goûter. Au menu: gros gâteau de crème avec l'inscription "Thank You Mrs Monroe", coupée par Marilyn, et café. Les soldats raconteront qu'elle avait un bon appétit. Marilyn n'a pas changé de tenue et porte toujours son pantalon kaki avec hautes rangers et pull noir. Jean O'Doul, qui l'accompagne dans ses déplacements, est d'ailleurs vêtue de la même façon; et Marilyn lui a même prêté l'écharpe que la 25ème Division lui a offerte la veille.
Puis elle se prête au jeu des poses photos avec l'équipe de soldats qui était de service ce jour là (The Service Quarters).

> L'invitation au repas de la 2nde Infantery envoyée à Marilyn
1954_invitation_lunch_2ndinfantery_418 

1954_02_18_korea_2nd_division_bulldozer_bowl_020_1Elle se produit ensuite sur la scène nommée Bulldozer Bowl par la 2nde Division. Bien que le ciel soit d'un bleu azur et que le soleil soit au rendez-vous, il fait toujours aussi froid. Mais Marilyn n'aura même pas la chair de poule, elle est bien trop ennivrée par la présence des milliers de soldats, qui lui apportent une certaine chaleur humaine. A la fin de son récital, elle prend toujours le temps de rester un moment sur scène, pour se faire photographier, et répond aux sollicitations des soldats qui l'interpellent. Puis on lui apporte sa veste scintillante qu'elle enfile immédiatament.

 >> Video en couleur de Marilyn sur la scène du Bulldozer Bowl

1954_02_18_korea_2nd_division_lunch_with_jeanOdoul_by_walt_durrell_1Puis elle visite la base, d'abord debout dans une jeep, puis à pied. Marilyn porte cette fois-ci sa robe en laine aux manches trois-quarts. Elle enfilera ensuite le blouson par-dessus. Le soir, elle est invitée au dîner organisé par la 2nde Division. Marilyn refusera de se faire servir, et comme dans un self-service, elle portera son plateau devant les plats des cuisiniers et attendra dans la file d'attente, avec les soldats, pour obtenir son assiette. Avec Jean O' Doul, elles iront ensuite au service cuisine pour se transformer en serveuse, portant pour l'occasion la petite toque blanche sur la tête, et servir les assiettes des soldats.

>> Video en couleur de Marilyn à la base de la 2nd Division


Vendredi 19 février 1954

1954_02_19_korea_chunchon_K47_airbase_army_jacket_010_1Le dernier jour, Marilyn arrive à la base K47 de Chu'Chon K47. Elle porte une courte écharpe rouge qu'elle a croisée autour de son cou. Elle fait un tour à pied et en jeep de la base, toujours accompagnée et escortée d'officiers. Elle se lève pour saluer les soldats, toujours aussi nombreux. Le froid se faisant ressentir, elle nouera autour de son cou la large écharpe offerte par la 25th Division.
Le midi, elle est invitée au repas du Club des officiers.

1954_02_19_korea_chunchon_K47_airbase_stage_041_1Puis elle se produit sur scène. L'estrade est, là encore, très proche du public.
Après le récital, elle reste assez longtemps sur la scène: les soldats se sont rapprochés de l'estrade et tous l'interpellent. Elle discute, pose en photos, répond aux questions. Elle va prendre le temps de plaisanter avec eux, discutant même de la couleur du vernis de ses doigts de pieds. 

Enfin, elle se rend à la base Daegu (aussi nommée Taegu ou encore K2), où elle donne sa dernière performance scénique devant près de 9 000 soldats de l'armée de l'air stationnés dans la base. C'est là qu'elle aurait livré son unique performance en chantant “Diamonds are A Girls Best Friend”.


Plusieurs photographes professionnels ont immortalisé ce séjour Sud-Coréen de Marilyn: Yale Joel, Bob Jennings, David Cicero, Walt Durrell; ainsi que des photographes de l'armée et des centaines de milliers de soldats amateurs. C'est pourquoi il existe des milliers de clichés de Marilyn pris en Corée, ainsi que de nombreuses séquences filmées.

>> Consultez l'album photos Marilyn en Corée

korea_lf  


>> Vidéo de Marilyn au Japon et en Corée

>> Vidéo de Marilyn en Corée

>> Vidéo de 03 minutes 15 sec de Marilyn Monroe en Corée en 1954
films amateurs - Clickez ici pour visionner: video_1954_korea_silent


> dans la presse
korea_mag_oggi_cover korea_mag_tail korea_mag_press korea_mag_pic_cover
presse-marilyn-monroe-1954
  


>> sources:
Les vies secrètes de Marilyn Monroe, Anthony Summers
Les trésors de Marilyn Monroe, Jenna Glatzer

Marilyn Monroe, Barbara Leaming
Photos de David Geary sur npg.si.edu
Joe Di Maggio Auction sur huntauctions

Posté par ginieland à 19:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,