11 novembre 2022

My Maril: Marilyn Monroe, Ronald Reagan, Hollywood, and Me

My Maril
Marilyn Monroe, Ronald Reagan, Hollywood, and Me
Auteurs: Terry Karger, Jay Margolis
Préface de Michael Regan

book-my_maril Prix : 35,95 €
Date de sortie : 01er novembre 2022
Relié 256 pages
Langue : anglais
Éditeur : Post Hill Press
ISBN 10 : 1637583265
ISBN 13 : 978-1637583265

Ou le trouver ? sur amazon
+ sur goodreads

Description : Terry Karger is a child of Hollywood: the granddaughter of Metro Pictures cofounder Maxwell Karger, and the daughter of Fred Karger, a vocal coach at Columbia Pictures. Terry’s story revolves around Fred and a trio of silver-screen legends: her stepmother Jane Wyman, Ronald Reagan, and, primarily, Marilyn Monroe.
Marilyn, recently evolved from Norma Jeane Mortenson, was an unknown starlet when, as a twenty-one-year-old, she first met six-year-old Terry—and began dating her dad—in the spring of 1948. The orphaned, emotionally fragile actress initially babysat Fred’s daughter while turning to his family for support. Although the Marilyn-Fred romance lasted just over a year, her close friendship with the Kargers, including Fred, continued for fourteen years until the end of Marilyn's life.
While Fred was Marilyn’s first true love, his mom, Nana, was the mother she never really had. “Maril,” as they fondly called her, was allowed to relax and be herself. It also enabled Marilyn to appease her own unfulfilled maternal instincts, acting as a cross between a sweet, playful big sister and generous, caring surrogate mom to Terry.
This memoir also reveals privately taken, previously unpublished photos of the iconic superstar with her adopted family and friends.

- Contents / Sommaire -
book-my_maril-content-1  

Authors
Terry-Karger_Author-Photo_BW-1Terry Karger graduated from the University of Southern California in 1963, one year after Marilyn Monroe’s death. She taught at Crescent Heights Elementary and would later teach at Westwood Elementary where her students had parents such as Micky Dolenz, Millie Perkins, Ronny Cox, and Richard Pryor.

New York Times bestselling author Jay Margolis graduated summa cum laude from the University of Southern California and became a Jesse Unruh Research Scholar for his paper on African American Reparations. On October 15, 2014, The National Press Club in Washington, D.C. accepted Margolis’s book The Murder of Marilyn Monroe: Case Closed for display at the 37th Annual Book Fair & Authors’ Night, in partnership with Politics & Prose. The Murder of Marilyn Monroe: Case Closed was translated into Italian, French, and Russian and became a New York Times bestseller. Jay Margolis appeared in the 2014 United Kingdom documentary, directed by Renny Bartlett, titled The Missing Evidence: The Death of Marilyn Monroe, a Blink Films production in association with the Smithsonian Channel.


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note

Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 19:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 octobre 2022

Marilyn Monroe. La femme derrière l'icône

Marilyn Monroe. La femme derrière l'icône 
Auteur: Ian Ayres

 book-marilyn_femme_derriere_icone-1 Prix : 32,90 €
Date de sortie : 30 septembre 2022
Relié 208 pages
Langue : français
Pays: France

Éditeur : Editions de La Martinière
ISBN 10 : 2732498181
ISBN 13 : 978-2732498188

Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur Editions de la Martinière + sur amazon

Description - Quatrième de couverture: Soixante ans après sa disparition, Marilyn Monroe, icône culturelle, demeure une énigme à bien des égards. Comment démêler le vrai du faux quand tant de choses ont déjà été dites, écrites et montrées ? Comment répondre à la multitude de questions encore non élucidées ?
Pour comprendre qui était la femme cachée derrière la star, Ian Ayres s’est attaché à retrouver de nombreux témoins, dont ceux ayant assisté à l’ascension et à la métamorphose de Norma Jeane en Marilyn Monroe.
Les confessions de ses proches (sa soeur d’adoption Nancy Bolender-Jeffrey ; Gladys Wilson et Bob Stott, ses amis du lycée ; William Carroll, le premier photographe à l’avoir rémunérée…) éclairent son incroyable parcours. Les récits précieux de personnalités aujourd’hui décédées (Jerry Lewis, Tony Curtis, le patron de presse Hugh Hefner ou le producteur Stanley Rubin) complètent cet ouvrage bouleversant, illustré de photographies intimes et pour certaines inédites.
Le livre est préfacé par l’actrice Elsa Zylberstein, grande admiratrice de Marilyn.

- extraits -
book-marilyn_femme_derriere_icone-p04-05 
book-marilyn_femme_derriere_icone-p06-07  book-marilyn_femme_derriere_icone-p08-09  book-marilyn_femme_derriere_icone-p10-11 
book-marilyn_femme_derriere_icone-p12-13   book-marilyn_femme_derriere_icone-p14-15  book-marilyn_femme_derriere_icone-p16-17 
book-marilyn_femme_derriere_icone-p28-29  book-marilyn_femme_derriere_icone-p132-133  

Infos + Ce livre accompagne la diffusion de la série documentaire en trois parties Marilyn Monroe, la célébrité à tout prix , écrite et réalisée par Ian Ayres.


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note

Do you have the book ?

Give your opinion, and a note (/10)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 octobre 2022

BD - Marilyn, dernières séances

Marilyn, dernières séances 
Auteur: Louison
D'après le livre de Michel Schneider

 BDMarilyndernieresseancesPrix : 26 €
Date de sortie : 05 octobre 2022
Relié 224 pages
Langue : français
Éditeur : Futuropolis
ISBN 10 : 2754834672
ISBN 13 : 978-2754834674

Ou le trouver ? sur amazon

Le site de l'éditeur Futuropolis

Présentation: Adaptation du livre de Michel Schneider "Marilyn, dernières séances" paru en 2008, ici en bande-dessinée par l'illustratrice Louison.

Description: De janvier 1960 jusqu'au 4 août 1962, Ralph Greenson fut le psychanalyste de Marilyn Monroe. Elle lui avait donné comme mission de l'aider à se lever, à jouer au cinéma, à aimer, à ne pas mourir. Ce récit retrace la relation tourmentée entre Marilyn et cet homme qui fut tour à tour un père, une mère, un ami mais qui ne put la sauver d'elle-même, de sa peur et de sa solitude. Il fut la dernière personne à l'avoir vue vivante et la première à l'avoir trouvée morte.Lorsque l'actrice s'adresse en 1960 à Greenson, celui-ci est un psychanalyste freudien réputé de la côte ouest, mais aussi un homme fasciné par le cinéma et Marilyn est certes la déesse du sexe mais aussi une femme souffrant d'inhibitions et d'angoisses qui a déjà eu recours aux soins de deux psychanalystes à New York. Lors de leur première rencontre, Greenson saisit la fragilité narcissique de Marilyn, manifestée notamment par une toxicomanie aux barbituriques, et avec prudence il lui refuse le divan et lui propose une psychothérapie en face à face.Mais très vite leur relation dérape et Greenson intervient de plus en plus massivement dans la réalité, abandonnant progressivement tout ce qui aurait dû constituer le cadre analytique de cette cure. Il l'introduit dans sa famille, s'occupe de ses contrats professionnels, lui fournit lui-même les barbituriques, etc. Des deux, qui avait l'emprise sur l'autre ? Qui détruisait l'autre ? Le mystère reste entier.Une brillante adaptation du roman de Michel Schneider, prix Interallié 2006. Louison centre son récit sur les séances entre Marilyn Monroe et son psychanalyste pour mieux nous dévoiler l'intimité d'une femme brisée derrière son statut de star.

- extraits -
BDMarilyndernieresseances-extrait1  BDMarilyndernieresseances-extrait2  BDMarilyndernieresseances-extrait3 


Des Critiques...
* Sur telerama :"D’une façon délicate et fluide, elle retrace la fin de la vie de Marilyn Monroe, donne à sentir son brillant intellectuel, son insécurité chronique, son désespoir profond. Et son besoin de se raccrocher à une figure bienveillante, même si le psychiatre ne parvient pas à la sortir de son addiction chimique."
* Sur planetebd.com :" l'ouvrage explore la relation entre la femme artiste et son dernier psychanalyste. On perçoit une femme perdue, qui se réfugie dans les médicaments pour fuir le monde, mais qui est surtout en manque d'amour. Derrière l'étoile hollywoodienne, se cachait un tout autre visage. Le psychanalyste va tenter de la sauver d'elle-même, de ses addictions. Mais finalement, il va lui aussi se retrouver pris dans une spirale infernale, prisonnier et dépendant de sa patiente. Les frontières entre ce qui relève de l'analyse et de la vie privée vont devenir de plus en plus floues, et il finira par devenir l'image du père qu'elle voulait avoir. La dessinatrice nous montre une Marilyn Monroe fragile, qui n'est plus assimilée à l'image hyper sexualisée qu'on lui attribue. Ici, on ne peut pas dire qu'elle soit « belle ». Elle jouera néanmoins sur le langage corporel, qui reste très sensuel. (...) Cette bande dessinée permet de poser un autre regard sur cette icône Hollywoodienne et de saisir ses failles."


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note

Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2022

Marilyn Monroe, les amours de sa vie

Marilyn Monroe, les amours de sa vie
Auteur: Michel Schneider

MarilynLesAmoursSchneider Prix : 24,90 €
Date de sortie : 11 octobre 2022
Broché 224 pages
Langue : français
Pays: France

Éditeur : NAMI
ISBN 10 : 2493816080
ISBN 13 : 978-2493816085

Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur Editions LeDuc + sur amazon

Description - Quatrième de couverture:  «Marilyn est mon miroir. Je l’écoute, la regarde vivre et mourir et je dis : "Moi, Marilyn."» Ce qui m’a fait découvrir Marilyn – devrais-je écrire: ma Marilyn – ce n’est ni son corps aux courbes douces et puissantes, ni son visage tout de tendresse et d’innocence, ce sont ses mots. Aussi, dans cet abécédaire personnel, portrait d’une image brisée, j’essaierai de donner non pas la vérité de Marilyn Monroe, mais seulement d’éclairer d’un faisceau neuf ses vérités telles qu’elle les exprima en mots et en maux, au cours de sa vie amoureuse et sexuelle. Dans notre temps sans pitié, elle nous parle d’amour. La leçon de Marilyn : non seulement on meurt de ne pas être aimé, mais on n’est pas vivant si l’on n’aime pas.

MarilynLesAmoursSchneider-2 

Infos: Le livre est parsemé de quelques photographies.
Psychanalyste et écrivain, Michel Schneider est l’auteur, notamment chez Grasset, de Morts imaginaires (2003, prix Médicis de l’essai) et de Marilyn, dernières séances (2006, prix Interallié). Il a consacré à l’actrice une émission de radio, « Les Grandes traversées / Moi, Marilyn » sur France Culture et un film documentaire avec Patrick Jeudy adapté de son livre Marilyn, dernières séances. Il est décédé le 21 juillet 2022 à l'âge de 78 ans.


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 19:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2022

Marilyn Monroe: Le Secret de l'Amérique

Album Marilyn Monroe
Le Secret de l'Amérique
Préface de: Francis Huster

book-mm-templar-presse-1 Prix : 100 €
Date de sortie : ? 2022
500 pages
Format
30 x 30 cm

Langue : français
Pays: France

Éditeur : Templar Presse
ISBN : ‎ ?
Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur Maison Templar

Description - de l'éditeur Templar: 
« Il y a toujours deux côtés dans une histoire »
Norman Jeane Baker, Marilyn Monroe disparaissent dans la nuit du 5 août 1962. Indissociables dans la mort, elles sont le fruit d’une enfance livrée aux familles d’accueil et aux orphelinats. Ignorant l’identité du père. Spectatrices impuissantes de la dégradation mentale de leur mère.
La première. Norman Jeane a louvoyé entre les villes exceptionnellement désertes de la Californie et les derniers fantômes de Francis Scott Fitzgerald. Car « la lumière verte de Jay Gatsby », celle de la Cité des Anges, ont été soufflées par le krach boursier de Wall-Street. Et si à New-York, la Croix Rouge distribue des soupes de légumes aux pauvres comme aux autres, à Los Angeles, les somptueuses villas se taisent pour eux.
Surgie de ce néant, l’âme charitable de Tante Anna qui conduit Norman Jeane à l’autel pour James Dougherty, un autre rescapé. Ces deux gosses ne s’aiment pas, ils ont juste besoin l’un de l’autre pour survivre. De toute manière, la sauvagerie des pilotes Japonais à Pearl Harbor leur garantit la fin rapide de ce mariage. L’Amérique est en guerre.
Au lendemain de la mort tragique de Franklin D. Roosevelt, l’improbable président des États-Unis, Harry Truman, confie à son secrétariat improvisé : « Malheureux ! Si vous cherchez un ami à Washington, je vous conseille vivement de vous procurer un chien ! » L’avertissement du petit homme du Missouri est tout autant valable pour Hollywood et ses mirages. Mais Norma Jeane est sur la couverture d’un magazine vulgaire et se retrouve à dîner au Jilly’s.
Le 14 janvier 1954. La seconde. Marilyn Monroe épouse la star des tribunes des stades de baseball. Joe DiMaggio promet de la protéger. Elle reçoit ses premières gifles.
Le divorce est un déchirement. Frank Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr, Peter Lawford la consolent. L’un d’eux lui présente le candidat démocrate aux élections présidentielles. Il est riche, intelligent, drôle, séduisant, ambitieux et marié. John Fitzgerald Kennedy hante dorénavant ses nuits.
La Baronne noire, l’agent Paula Strasberg, la maintient hors des flots tout en lui assurant une immense carrière. Les coupes de champagne, les mensonges, les médocs sont des alliés. Marilyn rit aux éclats. Fait l’amour avec beaucoup. Y compris les taximen qui la ramènent dans son dix pièces.
En 1956, le dramaturge Arthur Miller accepte aussi ses avances. Elle porte du Chanel, le fantasme de ces millions d’hommes Blancs, Noirs, gros, grands, maigres, petits, beaux, édentés, malins, racés, répugnants et le sien. Leurs baisers sont ceux d’un couple qui s’est procuré une dernière fantaisie, « Le monde est une huître, mais on n’ouvre pas une huître avec douceur ».
À Londres, feuilletant le carnet intime de son homme, Marilyn est face à leur supercherie. Des mots lâches. Plus encore que le comportement bestial de Joe DiMaggio. Elle pleure. Regrette, « Jamais je n’aurais dû l’épouser ». Six jours avant l’investiture présidentielle de John F. Kennedy, elle lui fait ses adieux. Ils ne se reverront plus. Il le décide ainsi.
Au printemps 1961, le corps, l’esprit qu’elle désire tant, affrontent Fidel Castro, Nikita Khrouchtchev, l’armée d’Hô Chi Ming, sa douleur physique, viscérale…Et la colère du ciel. Joseph Kennedy, le patriarche du clan, s’écroule sur l’un des fairways du Country Golf Club de Palm Beach. Il n’alignera plus deux mots sans baver et attendra la mort sur un fauteuil roulant.
Quant à son adversaire officiel, celle-ci fait une prestation remarquable sur CBS. Le jour de la Saint Valentin. La Visite de la Maison Blanche par Madame John Fitzgerald Kennedy. Les Américains sont impressionnés. Elle autant. Pour la première fois depuis sa création, Marilyn se sent jalouse.
Elle se réconforte auprès du jeune ministre de la Justice. Tout comme elle, Bobby ferait n’importe quoi pour son frère aîné. Il travaille dix-huit heures par jour, veut mettre en prison les chefs de la mafia. Marilyn connaît l’un d’entre eux : Sam Giancana, « Il est si effrayant. On dit qu’il a tué de ses mains deux cents personnes… » Dans leurs conversations, il nomme J. Edgar Hoover, le directeur ancestral du FBI. Ils se détestent cordialement. Elle sait de quoi est capable ce « sale type » :  Écoutes téléphoniques chez ses amis à Hollywood, provoquer l’exil de son héros Charlie Chaplin…
Loin de Washington, de la Maison Blanche, Marilyn s’enfuit jusqu’aux œuvres de William Shakespeare. Imagine par écrit cette nouvelle histoire impossible, « Je produirai le Festival de Cinéma Shakespeare-Marilyn Monroe !… Je n’aurais plus jamais à me soucier des scénarios. Le plus grand des scénaristes ayant jamais existé travaillera pour moi…Je commencerai à interpréter Juliette…Je ferai une Juliette de quatorze ans, une vierge innocente mais dont la féminité naissante est fantastiquement sexy ! » Du tombeau le plus couru d’Angleterre nulle voix surgit pour répondre à la confession du sex-symbol de tous les temps.
Finalement, le 19 mai 1962, au Madison Square Garden, elle s’exhibe, nue, à John Fitzgerald Kennedy. Ivre. Magnifique. Le 35e président des États-Unis la rejoint sur scène, « Je peux maintenant quitter la politique après un tel hommage ! » Dans la salle, un millier de démocrates hurlent. Excités. Dans ce vacarme assourdissant, elle chuchote trois mots. Il sourit. Chez Arthur Krim, elle les lui répète. Ses yeux bleu-vert lui répondent.
Un mois plus tard, sur le plateau de Something’s Got To Give, elle nage nue. Cette fois pour son public. Ceux qui assistent à ce moment sont incapables de choisir l’adjectif qui le décrit le mieux. Magique. Tragique. Épique.
Dans la chambre unique de son hacienda, les vers de son impossible amant la font frissonner : « Doute que les astres soient de flammes, doute que le soleil tourne, doute de la vérité même, mais jamais ne doute que je t’aime ».
Les voici toutes deux déterminées à vivre. Norman Jeane ! Marilyn Monroe ! Elles s’engagent à dénoncer et licencier les charlatans. À fermer la porte à ceux qui ne désirent que leurs formes généreuses. Le public, le cinéma, eux seuls obtiendront leurs faveurs.
Aux aurores du 5 août 1962, on les découvre sans vie. La police de Los Angeles, le FBI, les journalistes, le reste du monde recherchent la vérité : Qui a tué Marilyn Monroe ? Aucun n’ose : Qui a tué Norman Jeane ?
De Hyannis Port, John F. Kennedy savoure des œufs au bacon. Du transistor de la cuisine, il perçoit la voix émue du meilleur commentateur des journaux du matin. Le téléphone sonne. Il ne répond pas et laisse cet appel à George Thomas. Il se lève. Gagne les rivages. De la fenêtre de leur chambre, Jackie l’observe. Il semble lever une main vers le ciel azur. Pour se protéger les yeux de la lumière déjà aveuglante de Cape Cod. L’une des domestiques brise cet instant, « Madame Kennedy avez-vous entendu ? C’est terrible ! » Elle fait signe oui de la tête, allume la première cigarette de la journée.
Et à des centaines de milliers de kilomètres de l’Atlantique, du tombeau de l’ancien monastère saxon de Stratford -Upon- Avon, près de ceux d’Anne et de Susanna Hall, les vitraux et les pierres perçoivent une voix. Une brève réponse aux tourments des mortels : « C’est la règle commune tout ce qui vit doit mourir, emporté par la nature dans l’éternité »


Difficile d'avoir plus d'informations sur le contenu de ce livre (présenté exclusivement sur le site de l'édteur): s'agit-il d'une biographie ? d'un récit littéraire de sa vie ou d'une fiction ? Qu'en est-il des illustrations ? Qui en est / sont le (les) auteur(s) ? A surveiller dans les semaines et/ou mois à venir si il y aura plus de précisions.

templar 

Le livre semble être une sorte de "catalogue de l'exposition" (en est-il le reflet publiant les effets qui seront exposés ou non) qui doit se tenir en 2023 (du 01er avril au 02 juillet) à l'Espace Hotel de Lagoy de Saint-Rémy-de-Provence  (département 13 - voir le site de la Mairie de Saint Rémy de Provence); Exposition du même nom "Marilyn Monroe, le secret de l'Amérique" dans laquelle on pourra retrouver:
- Une reconstitution de sa chambre à coucher;
- Une série originale de 10 lithographies Marilyn signées Andy Warhol;
- 250 photographies commentées;
- Des soirées privées Marilyn Monroe.


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2022

Musée Marilyn

Musée Marilyn
Auteur: Anne Savelli

book-musee_marilyn-1 Prix : 20,90 €
Date de sortie : 24 août 2022
432 pages
Langue : français
Pays: France

Éditeur : Inculte
ISBN 10 : 2360841823
ISBN 13 : 978-2360841820

Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur Inculte.fr + sur amazon

Description - Quatrième de couverture:
Marilyn comme vous ne l’avez jamais vue ? Ou plutôt : Marilyn comme vous l’avez déjà vue, cent fois, mille fois, répétée et multipliée quasi à l’infini, exposée jusqu’à la saturation, présente-absente sur des milliers de photos. Depuis le cliché fondateur, pris par David Conover en 1944 ou 1945, montrant une ouvrière de 18 ans du nom de Norma Jeane Baker jusqu’aux sordides photos volées à la morgue en août 1962, Marilyn Monroe n’a cessé d’attirer l’œil des photographes. Pourtant, dans le livre d’Anne Savelli, nulle image. Le musée qu’elle a conçu, aussi imaginaire que réel, nous propose d’aller au-delà des apparences. De traverser le miroir. Derrière chaque photo, il y a un corps, une pose, un décor, une mise en scène, un état d’esprit, un moment particulier, qui tous disent quelque chose du secret Monroe, mais aussi une rencontre, une complicité, voire une intimité.

Musée Marilyn – fruit de sept ans de recherche et d’écriture – propose une approche totalement inédite de l’actrice américaine la plus iconique du XXᵉ siècle. S’appuyant sur une documentation vertigineuse, Anne Savelli a structuré son livre comme un musée – un musée vivant, sensible. Elle nous raconte un être de chair et de sang et non un fantasme de papier glacé. Au fil des rencontres avec ceux et celles qui l’ont « prise » en photo (André de Dienes, Eve Arnold, Milton H. Greene, Cecil Beaton, Richard Avedon…), une vérité humaine se fait jour avant de disparaître dans la nuit.

Sur le web: site officiel annesavelli.fr (rubrique "Musée Marilyn")


Je remercie Anne Savelli d'une part pour la mention du blog Divine dans ses remerciements, et d'autre part pour le livre dédicacé. 


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 18:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2022

When Marilyn met the Queen

When Marilyn met the Queen
Author: Michelle Morgan

2022-when_marilyn_met_the_queen-by_michelle_morgan  Prix éditeur : 25,30 Euros
Date de sortie : 17 février 2022
Relié 304 pages
Dimension
16.2 x 3.4 x 23.6 cm
Langue : anglais
Éditeur : Robinson
ISBN 10 : 1472145976
ISBN 13: 978-1472145970

Ou le trouver ? sur amazon

Description: In July 1956, Marilyn Monroe arrived in London, on honeymoon with her husband Arthur Miller, to make The Sleeping Prince (later released as The Prince and the Showgirl) with Laurence Olivier. 
When the couple arrived at London Airport, they were looking forward to a peaceful stay. Marilyn would work during the day at Pinewood Studios, while Arthur would write. Then, in the evening, the couple would be able to relax together in their private English country cottage. It didn't quite turn out that way.
The 'cottage' was actually a mansion, which belonged to Lord Drogheda, the managing director of the
Financial Times. Raised in tiny hotel rooms and apartments, Marilyn felt herself being watched. She was, by Lord Drogheda's servants, who were selling stories to the papers. 
When filming began, it was a disaster. Director Joshua Logan had written to Olivier, offering advice on how to handle Marilyn as an actress, but Olivier ignored him. Instead, he condescended to her in his introduction to the cast, pooh-poohed her views on acting, and dismissed her stage-fright as an inconvenience. Marilyn grew to hate Olivier with a passion; the feeling was mutual.
Marilyn found herself torn between settling into married life, being a curiosity for the frequently hostile British press, and her work on
The Prince and the Showgirl. She took solace in small acts of kindness from members of the public, and a new fascination with Queen Elizabeth.
Marilyn made a point of adopting some of the Queen's favourite brands, buying gloves from Cornelia James, perfume from Floris, and switching from Chanel No. 5 to Yardley's Lavender. Marilyn made a point of asking the film's PR manager to add a royal meeting to her schedule, but each day Olivier would delete the request.
Michelle Morgan describes Marilyn's trip to late-1950s' Britain in evocative detail, exploring the making of the film alongside the film star's troubled private life and her quest to meet the Queen.


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Mimosa: Memories of Marilyn & the Making of "The Misfits"

Mimosa:
Memories of Marilyn
& the Making of "The Misfits"
Author: Ralph L Roberts

2021-mimosa-memories_of_Marilyn_and_making_of_Misfits-by_Ralph_Roberts-cover Prix éditeur : 11,36 Euros
Date de sortie : 15 novembre 2021
Broché 176 pages
Dimension
15.24 x 1.02 x 22.86 cm
Langue : anglais
Éditeur : Roadhouse Books
ISBN 13: 979-8985164022
Ou le trouver ? sur amazon

Description: Ralph Roberts, actor, masseur, and former Pentagon liaison, could frequently be found in the kitchen of Lee Strasberg’s NYC apartment on Central Park West. One pleasant spring morning he by chance met Marilyn. Not the turned-on public persona of Marilyn Monroe he had crossed paths with in the past, but the honest, casual Marilyn who existed outside the public eye. Thus set in motion the beginnings of a deep friendship that forever changed Ralph, and unquestionably altered the course of his life. The next several years saw him in the Nevada desert with Montgomery Clift and Clark Gable, at the NYC apartment of Lester Markel, grilling at Frank Sinatra’s hilltop home, and on the phone with President Kennedy. Ralph saw Marilyn almost daily, and served as a sympathetic ear and a close friend. He was fiercely protective of his friend and her privacy. This book is a collection of Ralph’s recollections, and a rare and intimate view of Marilyn as the person she was when the cameras were off. Years after her untimely passing, fed up with the many falsehoods printed about his friend, and with the encouragement of Lee Strasberg and May Reis, Ralph set out his honest account of Marilyn Monroe’s last years.

This book is Ralph’s chronicle of his time with Marilyn Monroe from 1959 until her untimely death in 1962. Ralph recounts his behind the scenes experiences with Marilyn and her many circles of friends, giving you an inside look at the deeply layered and very busy Marilyn as she prepared for the next phase of her life – a phase that tragically never came. Ralph gives insight into her thinking through good times and bad. He presents an optimistic and talented woman who not only did great things but was poised to do so much more. Ralph attempts to provide clues as to why events happened as they did, not just for the reader but as a means of coping with the untimely loss of his dear friend Marilyn.


- quatrième de couverture -

2021-mimosa-memories_of_Marilyn_and_making_of_Misfits-by_Ralph_Roberts-cover_back  

- extraits -
2021-mimosa-memories_of_Marilyn_and_making_of_Misfits-ext-p12a  2021-mimosa-memories_of_Marilyn_and_making_of_Misfits-ext-p13a  2021-mimosa-memories_of_Marilyn_and_making_of_Misfits-ext-p14   


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 avril 2022

Marilyn, ombre et lumière

Marilyn, ombre et lumière
Auteur: Norman Rosten

2022-Marilyn_Ombre_et_lumiere-by_norman_rosten-cover Prix : 16 Euros
Date de sortie : avril 2022
126 pages
Langue : français
Pays: France

Éditeur : Seghers
ISBN 10 : 2232145581
ISBN 13 : 978-2232145582

Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur lisez.com + sur amazon

Ré-édition du livre Marilyn Monroe, un autre regard. Et Marilyn Monroe par elle-même (France, 1984) édition initiale épuisée; versions originales en anglais: Marilyn, An Untold Story (USA, 1973) + Marilyn: A Very Personal Story (GB, 1974)

Description: Août 1962-aôut 2022 : les 60 ans de la disparition de Marilyn Monroe
« Le livre de Rosten offre le portrait le plus tendre qui existe sur Marilyn. Un récit aussi beau qu’intime » Norman Mailer
Parmi la pléthore d’ouvrages consacrés à Marilyn Monroe, le témoignage de Norman Rosten, paru en 74 aux Etats-Unis, est certainement le plus authentique. Poète, romancier, dramaturge et scénariste, Norman Rosten a été (avec sa femme Hedda) l'un des proches de Marilyn durant les sept dernières années de vie. Il l’avait rencontrée un jour de pluie par l’intermédiaire du photographe Sam Shaw (l’un des plus importants de la carrière de Marilyn, auteur de la photo de couverture). Shaw, en balade avec la comédienne à Brooklyn, s’était réfugié chez ses amis les Rosten pour échapper aux trombes d’eau. En comprenant à tort qu’elle s’appelait « Marion », les Rosten avaient d’abord pris la jeune fille aux cheveux trempés pour une starlette, petite amie de Shaw. Avant de comprendre que c’était la tête d’affiche de Sept ans de réflexion, récent triomphe au box-office. Ça ne les avait pas empêchés d’être d’emblée séduits par son charme. Toute leur relation sera ainsi placée sous le signe du naturel et de la spontanéité. Par la suite Rosten a d’autant plus fréquenté Marilyn qu’il était très ami avec son troisième mari Arthur Miller. Avec Arthur puis sans, Marilyn et les Rosten passeront quantités de dîners, week-ends, vacances ensemble, de Upper Manhattan à Brooklyn et aux plages de Long Island (où Norman la sauvera quasiment de la noyade un jour qu’elle voulait échapper à une horde de fans). Entre Norman et Marilyn, le lien était d’autant plus fort que la jeune femme, éprise de poésie, lui passait ses textes pour les soumettre à son jugement : « trouves-tu qu’il y ait de la poésie là-dedans ? ». Ils resteront proches jusqu’aux tout derniers instants de la vie de Marilyn. Tressé d’anecdotes drôles ou émouvantes, ce court témoignage, l’œuvre d’un écrivain, raconte Marilyn avec respect, et affection, et dresse un portrait qui s'impose par sa sincérité, par sa délicatesse, la justesse de son regard. Un diamant brut pour qui veut saisir qui était vraiment Marilyn.


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 mars 2022

Le ravissement de Marilyn Monroe

Le ravissement de Marilyn Monroe
Auteur: Olivier Steiner
Illustrations: Anne Gourouben

book-leravissementdeMM  Date de sortie: 10 décembre 2021
Broché 120 pages
Langue: français

Éditeur: Metropolis
Prix éditeur: 20 Euros
ISBN-10: 2883402086
ISBN-13: 978-2883402089
Ou le commander ? sur le site de l'éditeur editions metropolis + sur amazon

Présentation de l'éditeur: Le Ravissement de Marilyn Monroe est le  fruit de la rencontre de la peintre et plasticienne Anne Gorouben et de l’écrivain Olivier Steiner. Olivier Steiner gravite aux abords du trou noir de la mort de Marilyn, cherchant et creusant les heures et les jours autour de la date fatidique du 5 août 1962. Anne Gorouben décèle la présence de Marilyn, ses ombres, sa lumière, ses contours.
Le texte regarde les dessins ; les dessins écoutent les mots, les détails, les heures. Les années passent, les époques, les modes – le siècle a changé et Marilyn fascine toujours autant. Pourquoi ? Comment ? Ne nous semble-t-elle pas même, étrangement, de plus en plus présente ?
Son visage, son corps, son regard, son sourire, foudroyants d’intensité, stupéfiants d’actualité. Peut-être une clef du mystère de la beauté éternelle ?
Trente-six dessins comme trente-six portraits. Marilyn Monroe, morte à trente-six ans.
« J’ai recherché des extraits de ses films et de ses entretiens et j’ai enregistré une quantité de captures d’écran pour me constituer ma propre  « bibliothèque Marilyn». Il était exclu que je « vole » certains des innombrables portraits d’elle parus dans la presse ou les livres ; avec mes captures d’écran, j’ai essayé de saisir autre chose que la « pose » qu’elle maîtrisait si bien face au photographe. J’ai cherché à voir ce que Norma Jeane allait puiser au fond d’elle-même pour se transformer en Marilyn. » Anne Gorouben

Résumé: Une femme est retrouvée morte. C’est Marilyn Monroe. La scène peu à peu est envahie : policiers, médecins, photographes, journalistes, voisins attroupés dans l’impasse, prêts à forcer le passage. Et puis, ce sont des flashes : un ami, un parent, un photographe qui se souvient d’un sourire, d’un mot, d’une danse. Une pose. Un immense éclat de rire. Et le lecteur est avec eux. Parfois même, dans la peau de Marilyn. Et puis, le trajet de ce corps sans vie qu’on cache tant bien que mal, dont on ne sait pas quoi faire, qu’il faut emmener à la morgue- Et ce photographe enfin qui parvient à s’introduire, qui « mitraille la dépouille »- Et puis encore, l’autopsie. Les premières annonces officielles, le choix des photos, de l’emplacement des articles, les coups médiatiques qui se préparent. Ceux qui se sentent coupables. La cérémonie- À la limite de la fiction et du reportage, le texte est cru, parfois noir, mais plein de pudeur, et toujours tendre, étincelant.


- Dessins de Anne Gourouben -

book-leravissementdeMM-gourouben-1  book-leravissementdeMM-gourouben-2  book-leravissementdeMM-gourouben-3 
book-leravissementdeMM-gourouben-4  book-leravissementdeMM-gourouben-5  book-leravissementdeMM-gourouben-6 
book-leravissementdeMM-gourouben-7  book-leravissementdeMM-gourouben-8  book-leravissementdeMM-gourouben-9   

Sur le web
article "trente-six fois Marilyn" sur le blog de Fabien Ribery
articles du livre sur le site DiaCritik


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,