21 avril 2018

TV - Robert Michum, le mauvais garçon d'Hollywood

gif_tvmarilyn

 Dimanche 22 avril 2018 - 22h50 - Arte
Disponible en Vidéo à la demande
du 22/04/2018 au 28/04/2018

Documentaire:  Robert Michum,
le mauvais garçon d'Hollywood

robertmitchum

Réalisation: Stéphane Benhamou
Pays: France
Année: 2017
Durée: 55 min

Par son naturel, le "bad boy" Robert Mitchum a conquis le public et les plus grands cinéastes, d'Otto Preminger à Vincente Minnelli en passant par Howard Hawks. Sans occulter ses frasques, ce séduisant portrait dévoile la sensibilité que l'acteur dissimulait sous sa désinvolture.
Né en 1917 dans le Connecticut, Robert Mitchum subit de plein fouet la Grande Dépression. À 11 ans, il quitte un foyer qui n'a plus de quoi le nourrir. Après quelque temps passé chez ses grands-parents et une arrestation pour vagabondage, il rejoint la cohorte des hobos, ces errants en quête de jobs ou de combines. Cette jeunesse à la dure lui forgera le caractère et les muscles. Elle lui donnera aussi le désir d'un ancrage familial. En 1940, il épouse Dorothy, et leur union résistera à toutes ses infidélités.

"Jane Russell mâle"
Dès ses débuts, Robert Mitchum joue avec un naturel remarquable, à contre-courant de la vogue Actors Studio. Sa carrure, son flegme, son ironie en font un sex-symbol, le "Jane Russell mâle". Mais le jour où la police le coince en train de fumer de l'herbe, il se croit fini. Le patron de la RKO, Howard Hugues, dégaine alors une campagne de communication montrant Mitchum purgeant humblement sa peine. L'amour du public, acquis à la cause de ce mauvais garçon, fait le reste. L'acteur enchaîne les tournages avec les plus grands cinéastes, de Minnelli à Preminger (à qui il mettra une claque !). Sertie d'extraits de films, de témoignages et d'archives personnelles, cette plaisante biographie ne ruine pas la mauvaise (et savoureuse) réputation de l'acteur. Elle rappelle ses frasques, ses multiples liaisons (avec Ava Gardner et Shirley MacLaine, entre autres), sa rétivité aux mondanités, et ressuscite le franc-parler réjouissant qui le vit déclarer devant la commission aux activités antiaméricaines, en plein maccarthysme, qu'il répugnait à converser "avec des gens avec lesquels il n'irait pas boire des coups". Mais ce portrait dévoile aussi l'émotivité cachée derrière la façade de dur à cuire. Le touchant témoignage de son fils, Christopher Mitchum, révèle le père sensible et aimant que fut l'acteur. On apprend aussi que, malgré ses dénégations, Mitchum prenait son métier à cœur. L'échec des chefs-d'œuvre La nuit du chasseur et La fille de Ryan, réévalués longtemps après, minèrent ce faux cynique, qui prétendait faire du cinéma "pour le fric".

Posté par ginieland à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 avril 2018

TV - The Misfits

gif_tvmarilyn

 Lundi 16 avril 2018 - 21h00 - France 5

Film:  Les Désaxés

Les-desaxes  

Réalisation: John Huston
Année: 1961
Acteurs: Clark Gable, Marilyn Monroe, Montgomery Clift, Eli Wallach, Thelma Ritter...

Une femme divorcée partage son existence entre un ancien aviateur et un cow-boy taciturne qui l'entraînent dans une chasse aux chevaux sauvages.

Venue à Reno en compagnie d'Isabelle, son témoin, pour régler son divorce, la jeune, belle mais malheureuse Roslyn fait la connaissance de Guido, un ancien aviateur, et de Gay, un cow-boy indépendant. Ensemble, ils vont fêter le divorce de Roslyn. Une idylle naît bientôt entre la jeune femme et Gay. Le couple s'installe pour quelque temps dans la maison inachevée de Guido. Chasseurs de chevaux sauvages à leurs heures perdues, Guido et Gay décident d'organiser une capture. En chemin, ils rencontrent Perce, ancien champion de rodéo, qui décide de les accompagner. La nuit qui précède la chasse donne l'occasion à chacun de dévoiler son vrai visage...

Posté par ginieland à 23:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2018

TV - Jayne Mansfield, la tragédie d'une blonde

gif_tvmarilyn

 Dimanche 25 mars 2018 - 22h50 - Arte
Disponible en Vidéo à la demande
du 18/03/2018 au 31/03/2018

Documentaire:  Jayne Mansfield, 
la tragédie d'une blonde

Jayne_Mansfield 

Réalisation: Patrick Jeudy
Année: 2013
Durée: 53 min

 L'itinéraire de Jayne Mansfield, une des plus célèbres pin-up américaines des années 1950, devenue une actrice jouissant d'une incroyable popularité, longtemps considérée comme la rivale de Marilyn Monroe, avant de disparaître des écrans et de connaître une descente aux enfers. Un documentaire empreint de nostalgie et truffé d'images d'archives.

Les mauvaises langues la qualifiaient de "doublure d'une imitation de Marilyn Monroe". D'autres ne voyaient en elle qu'une "pin-up pour routiers". Jayne Mansfield est pourtant bien plus : une actrice unique jouissant d'une incroyable popularité et, avec le recul, un symbole du Hollywood des années 1950. Née dans une famille bourgeoise en 1933, Jayne Mansfield n'avait qu'un but dans la vie : devenir star. Tout juste majeure, la brune plantureuse quitte son Texas pour Los Angeles, se teint les cheveux et change de look. Mais Hollywood toise de haut sa blondeur platine et ses formes avantageuses. Elle part alors à New York pour s'essayer au théâtre où le succès l'attend. Au cinéma, Mansfield est enfin reconnue pour son rôle dans La blonde explosive, qui récolte un Golden Globe en 1958. La presse se l'arrache autant qu'elle la moque. Il faut dire qu'avec ses grosses lunettes de soleil, son petit chien, son goût immodéré pour l'argent et ses caprices récurrents, Mansfield déploie toute la panoplie de la starlette décérébrée. Qu'importe si elle assure lire Montaigne en français ou interpréter Rachmaninov !

L'actrice n'a que faire de ces persiflages car le public l'adule, au point d'en faire une rivale de Marilyn Monroe. Sa chute n'en est que plus brutale. Alors qu'elle n'a pas 30 ans, elle disparaît des écrans et se retrouve ruinée. C'est le temps des scandales. Elle se drogue, tourne dans des films érotiques (elle est d'ailleurs la première actrice d'une telle notoriété à apparaître nue à l'écran), collectionne les amants douteux et s'empâte. Sa descente aux enfers s'achève lors d'une nuit d'été en 1967, sur une route à proximité de La Nouvelle-Orléans, où elle meurt à 34 ans dans un accident.

Électrisante
À travers de nombreuses images d'archives, notamment de la tournée européenne triomphale de l'actrice en 1957, ce documentaire captivant permet de (re)découvrir le vieil Hollywood des années 1950, royaume des pin-up. Des vidéos stupéfiantes témoignent de l'électricité provoquée par "la blonde explosive", reflet déjà vacillant d’une époque aujourd'hui disparue.

Posté par ginieland à 19:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2018

TV - Chérie, je me sens rajeunir

gif_tvmarilyn

 Mercredi 21 février 2018 - 13h35 - Arte

Film:  Chérie, je me sens rajeunir

cheriejemesensrajeunir 

Réalisation: Howard Hawks
Année: 1952
Acteurs: Cary Grant, Ginger Rogers, Charles Coburn, Marilyn Monroe...

Cary Grant joue les savants fous en compagnie de Ginger Rogers et Marilyn Monroe dans un classique de la comédie américaine. Une véritable potion magique concoctée par Howard Hawks !

Le professeur Barnaby Fulton travaille à l’élaboration d’une formule pour rajeunir. Sa femme, Edwina, accepte avec tendresse ses éternels oublis et sa distraction. Dans le laboratoire de Barnaby, un singe renverse une préparation dans la fontaine à eau. Après avoir avalé un verre d’eau, le professeur rajeunit miraculeusement. Mais cette cure de jouvence engendre quelques problèmes dans son couple…

Remarions-nous
Dans cette comédie du remariage, un couple gagné par la routine va être sauvé par un véritable coup de jeune, dans tous les sens du terme. Le film abonde en clins d’œil et sous-entendus sexuels qui font, aujourd’hui encore, tout le sel du genre et le délice des spectateurs. La plastique impressionnante de Marilyn Monroe, secrétaire sans orthographe mais non sans qualités, ajoute du piment à l’affaire. Pour se retrouver, le couple vedette va devoir rajeunir, sans effets spéciaux ni maquillage, mais avec l’abattage irrésistible de deux monstres sacrés de l’écran, Cary Grant et Ginger Rogers.

Posté par ginieland à 20:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2018

TV - Cycle Marilyn Monroe sur OCS

gif_tvmarilyn

 du 05 au 26 janvier 2018 - sur OCS Geants
diffusion d'un film chaque vendredi à 20h40
et d'autres jours du mois de janvier

Films:  Cycle Marilyn Monroe

OCS-cycle_MM 

Au programme
- Diffusion de 7 films -
Le Milliardaire (vendredi 05/01- 20h40)
La Rivière Sans Retour (mercredi 10/01 - 20h40)
Comment épouser un millionnaire (vendredi 12/01 - 20h40)
Sept ans de réflexion (dimanche 14/01 - 20h40)
Arrêt d'Autobus (vendredi 19/01 - 20h40)
Les hommes préfèrent les Blondes (samedi 20/01 - 17h40)
Niagara (vendredi 26/01 - 20h40)

- Rediffusions -
La Rivière Sans Retour (16/01 -15h30)
Sept ans de réflexion (17/01 - 07h45)
Le Milliardaire - Bonus (17/01 - 09h25)
Le Milliardaire (17/01 - 09h30)
La Rivière Sans Retour (19/01 - 09h55)
Arrêt d'Autobus - Bonus (19/01 - 20h35)
Comment épouser un millionnaire (19/01 - 22h40)
Le Milliardaire - Bonus (20/01 - 14h00)
Le Milliardaire (20/01 - 14h05)
Comment épouser un millionnaire - Bonus 20/01 - 16h00)
Comment épouser un millionnaire (20/01 - 16h05)
Arrêt d'Autobus - Bonus (21/01 - 08h15)
Arrêt d'Autobus (21/01 - 08h20)
Sept ans de réflexion (21/01 - 09h55)
Comment épouser un millionnaire - Bonus (23/01 - 13h55)
Comment épouser un millionnaire (23/01 - 14h05)
Le Milliardaire - Bonus (23/01 - 15h40)
Le Milliardaire - Bonus (23/01 - 15h45)
Sept ans de réflexion (24/01 - 13h55)
Arrêt d'Autobus - Bonus (24/01 - 17h35)
Arrêt d'Autobus (24/01 - 17h40)
La Rivière Sans Retour (24/01 - 22h00)
Comment épouser un millionnaire - Bonus (26/01 - 11h05)
Comment épouser un millionnaire (26/01 - 11h10)
Niagara - Bonus (26/01 - 20h35)
Sept ans de réflexion (26/01 - 22h25)
Arrêt d'Autobus - Bonus (27/01 - 14h10)
Arrêt d'Autobus (27/01 - 14h15)
La Rivière Sans Retour (27/01 - 15h50)
Sept ans de réflexion (27/01 - 17h20)
Niagara - Bonus (28/01 - 08h15)
Niagara (28/01 - 08h20)
Arrêt d'Autobus - Bonus (28/01 - 22h50)
Arrêt d'Autobus (28/01 - 22h55)
Niagara - Bonus (29/01 - 23h10)
Niagara (29/01 - 23h15)
La Rivière Sans Retour (30/01 - 14h15)
Comment épouser un millionnaire - Bonus (30/01 - 19h00)
Comment épouser un millionnaire (30/01 - 19h05)
Arrêt d'Autobus - Bonus (31/01 - 11h30)
Arrêt d'Autobus (31/01 - 11h35)

Posté par ginieland à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


14 janvier 2018

TV - Cette semaine là

gif_tvmarilyn

 Dimanche 14 janvier 2018 - 15h15 - France 3
à revoir en replay pendant 7 jours

Magasine:  Cette semaine là

Présentation: Wendy Bouchard

un sujet est consacré au mariage de Marilyn Monroe et Joe DiMaggio
(date du 14 janvier 1954)

Posté par ginieland à 15:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2017

TV - Eve

gif_tvmarilyn

 Lundi 18 décembre 2017 - 20h50 - Arte

Film:  Eve

1950-eve 

Réalisation: Joseph L. Mankiewicz
Année: 1950
Acteurs: Bette Davis, Anne Baxter, George Sanders, Celeste Holm...

L'irrésistible ascension d'une jeune comédienne ambitieuse au détriment d'une star sur le déclin... Un conte cruel ciselé par Joseph L. Mankiewicz, avec l'étincelante Bette Davis et une des premières apparitions de Marilyn Monroe.

Ève Harrington, une comédienne débutante, reçoit un prix prestigieux couronnant la meilleure actrice de théâtre de l'année. Comment est-elle arrivée au sommet si rapidement ? Flash-back : un an plus tôt, Ève, admiratrice éperdue de la star Margo Channing, la guette chaque soir à la sortie des artistes. Un jour, la jeune femme est invitée à rencontrer son idole dans sa loge. Elle sait aussitôt se rendre indispensable et se fait engager comme secrétaire particulière. Petit à petit, son champ d'action s'élargit jusqu'à influer sur la vie entière de Margo Channing. Quelle toile tisse-t-elle et dans quel but ?

Star à tout prix
Comment les portes du paradis s'ouvrent-elles ? Comment aller jusqu'au bout de son ambition quitte à trahir ceux à qui vous devez tout ? Plus que le portrait d'une jeune arriviste prête à toutes les intrigues, "Ève" dépeint brillamment les pratiques en cours dans le milieu codifié du théâtre. C'est donc à une impitoyable étude de mœurs que se livre Joseph L. Mankiewicz, en observateur cinglant des rapports humains ("Soudain l'été dernier", "La comtesse aux pieds nus")." "Perte des valeurs, égoïsme, manipulation, le cinéaste américain inocule le trouble en inversant les attentes : la star expérimentée (et bientôt déchue) et a priori capricieuse (étincelante Bette Davis) devient la proie du tendron, et se révèle attachante et plus séduisante que jamais. Serti de dialogues effilés comme des poignards, un réquisitoire raffiné, avec, en prime, une des premières apparitions conséquentes de Marilyn Monroe.

Posté par ginieland à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 septembre 2017

TV - Lauren Bacall, ombre et lumière

gif_tvmarilyn

 Dimanche 24 septembre 2017 - 22h30 - Arte
à revoir en replay pendant 7 jours

Documentaire:  Lauren Bacall,
ombre et lumière

laurenbacall 

Durée : 53 min
Année et origine : 2015, France
Réalisation: Pierre-Henry Salfati

Son histoire d’amour mythique avec Humphrey Bogart a imprimé à jamais la pellicule de chefs-d’œuvre du film noir. À son image, un classieux portrait intime de Lauren Bacall, surnommée "The Look".
Son regard, magnétique, qui lui vaudra son surnom, "The Look", sa classe et son timbre de voix éraillé l’ont propulsé, dès son premier film, "Le port de l’angoisse", dans la mythologie hollywoodienne. Lauren Bacall, née Joan Betty Perske, a 19 ans, et la passion naissante entre la débutante et son partenaire adulé, Humphrey Bogart, 44 ans, irradie l’écran. La petite fille du Bronx, élevée par sa mère après l’abandon paternel, courait jusque-là les cachets à Broadway entre deux séances de mannequinat, quand Nancy Hawks, l’épouse du cinéaste, la repère à la une de "Harper’s Bazaar". Avec son sens de l’autodérision, celle qui se décrit comme "une grande perche plate avec de grands pieds" s’étonne de cette gloire précoce. Mais plus encore que son talent, c’est son histoire d’amour fou avec "Bogie" qui fonde sa légende, la condamnant du même coup au rôle d’épouse de l’icône. Le couple le plus glamour de l’histoire du cinéma tourne trois joyaux noirs encore, "Le grand sommeil", "Les passagers du vent" et "Key Largo". Après la mort de Bogart, douze ans plus tard, Lauren Bacall change de registre, basculant dans la comédie, avant d’être délaissée par les studios. Mais son triomphe tardif sur les planches de Broadway sonnera comme une revanche.
Betty
"J'ai passé une grande partie de ma vie à essayer de trouver ma propre identité. Et ça n'a pas été facile." Au travers d’extraits cultes de sa filmographie, d’archives et d’entretiens délicieux, entre insolence et humilité, ce film part en quête de Betty derrière Bacall. Laquelle, timide et vulnérable, ne se reconnaissait pas dans cette image de femme fatale aux nerfs d’acier composée par les studios. Celle qui disait avoir vécu sa vie à l’envers – star à 19 ans, presque oubliée à 32 – regrettait aussi de ne pas avoir davantage affiché ses origines juives. Le portrait intime d’une "lady" new-yorkaise disparue en 2014, qui avait prédit avec un humour lucide : "Ma nécrologie sera pleine de Bogart."

Posté par ginieland à 00:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 septembre 2017

TV - Billy Wilder ou le grand art de distraire

gif_tvmarilyn

Dimanche 10 septembre 2017 - 22h55 - Arte
à revoir en replay pendant 7 jours

Documentaire:  Billy Wilder
ou le grand art de distraire

billy_wilder 

Durée : 91 min
Année et origine : 2016, Allemagne
Réalisation: André Schäfer, Jascha Hannover

Le Viennois d'Hollywood a écrit et tourné les comédies les plus enlevées de sa génération, de "La garçonnière" à "Certains l'aiment chaud", et défié l'Amérique puritaine. Ce documentaire ressuscite le mythe Wilder en mêlant à de savoureux extraits de ses grands classiques des interviews de ses proches et de ses collaborateurs.
Né dans une petite ville de l'empire austro-hongrois, dans l'actuelle Pologne, en 1906, Samuel Wilder passe son enfance à Vienne, dans une famille juive aisée. Très vite, il délaisse la carrière d'avocat ou de médecin à laquelle le destine son père pour partir à Berlin où, de 1927 à 1933, il travaille comme journaliste et auteur de feuilletons, puis pour le cinéma. Fuyant le nazisme, il débarque en Amérique sans parler anglais. Il commence par faire traduire ses scénarios, et parvient à vendre un premier film à la Paramount.
La touche Wilder
Une fois arrivé à Hollywood, Billy Wilder se confronte à tous les genres. Du film noir ("Assurance sur la mort, Boulevard du crépuscule") à la comédie scandaleuse ("La garçonnière, Certains l'aiment chaud"), plus sage ("Sabrina"), ou satirique ("Un, deux, trois", "Stalag 17"), son éclectisme et son brio ont imposé la "Wilder touch" au fil d'une cinquantaine de films. L'enfant de Vienne (dont il a, témoignent ici ses amis et acteurs, conservé l'humour particulier) s'est surtout illustré par sa destruction jubilatoire du discours puritain de l'Amérique des années 1950. Chez Wilder, on aime à trois, on se travestit, on trompe et on est trompé. Disparu en 2002, ce maître cinéaste, qui avait placardé dans son bureau la question "Qu'aurait fait Lubitsch ?", a influencé les frères Coen et Wes Anderson. Ce documentaire ressuscite le mythe Wilder en mêlant à de savoureux extraits de ses grands classiques des interviews de ses proches et de ses collaborateurs.

Posté par ginieland à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 août 2017

TV - Au fil des enchères

gif_tvmarilyn

Dimanche 27 août 2017 - 19h15 - Arte
à revoir en replay pendant 7 jours

Magazine:  Au fil des enchères

docu-au_fil_des_encheres 

Durée : 27 min
Année et origine : 2016, France
Réalisation: Stéphane Carrel

Le destin de pièces exceptionnelles proposées dans des salles des ventes, qui racontent à elles seules toute une époque. Dans ce volet, nous découvrons la robe de couleur chair portée par Marilyn le 19 mai 1962 au Madison Square Garden, à New York, lorsqu’elle a chanté "Happy Birthday" au président Kennedy.

Ambiance glamour et champagne : pour sa vente consacrée à l’icône éternelle (la plus importante de ces dix dernières années), Julien’s Auction, maison d’enchères californienne spécialisée dans les effets de stars, n’a pas lésiné sur les moyens. La pièce phare est une robe de couleur chair portée par Marilyn le 19 mai 1962 au Madison Square Garden, à New York, lorsqu’elle a chanté "Happy Birthday" au président Kennedy. Prix de vente estimé : entre 2 millions et 3 millions de dollars !

Enregistrer

Posté par ginieland à 14:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,