28 juin 2013

Décès de Elliott Reid

nytlogo152x23Elliott Reid, le détective dans "Gentlemen Prefer Blondes", est mort, à l'âge de 93 ans.
publié le 25 juin 2013 - par Anita Gates
en ligne sur nytimes.com

elliott_reid_1L'acteur américain Elliott Reid, qui interprétait le fiancé de Jane Russell dans "Les hommes préfèrent les blondes", est décédé à Studio City, Los Angeles, le 21 juin 2013, à l'âge de 93 ans.

Edgeworth Blair Reid était né le 16 janvier 1920, à New York. Il était un imitateur accompli: il fit notamment une imitation de John F. Kennedy qui aurait "bouleversé" le président Kennedy quand il l'a vu en personne.

Elliott Reid avait débuté sa carrière à la radio. Travaillant adolescent pour le "March of the Time", il rencontra Orson Welles, qui l'invita à rejoindre sa nouvelle société, Mercure Theater. Il a fait ses débuts à Broadway, comme le poète Cinna, dans la production de Mercury de "Jules César" en 1937 et fit ses débuts au cinéma en 1940 dans "The ramparts we watch," un docu-fiction patriotique.
Dans "Gentlemen Prefer Blondes", il a joué Ernie Malone, un détective privé engagé pour enquêter sur Lorelei Lee, interprété par Marilyn Monroe. Il finit par tomber amoureux de sa meilleure amie, jouée par Jane Russell.

elliott_reid_2  

Dans d'autres films, il joua le rival de Fred MacMurray dans la comédie de Disney "The Absent-Minded Professor" (en 1961) et un procureur d'une petite ville dans "Inherit the Wind" (en 1960).
Son dernier long métrage était la comédie "Young Einstein", en 1988, dans laquelle il joue un garde dans un hôpital psychiatrique.

Il travailla
aussi souvent pour la télévision, apparaissant dans des séries comme "Alfred Hitchcock presente" dans les années 1950, la satirique "That Was the Week That Wasdans les années 60, puis "All in the Family" dans les années 70 et "Designing Women" dans les années 80.
Il a également tenté sa chance dans les coulisses, avec l'écriture des épisodes de "Lou Grant", "The Love Boat", "After MASH" et "Love, Sidney" dans les années 1980.

Posté par ginieland à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2011

Portrait Studio pour Gentlemen scène 7

 Les hommes préfèrent les blondes
Photos Publicitaires  

Portraits publicitaires de Marilyn Monroe par Frank Powolny

1953_gpb_studio 
1953_GPB_Adv_Studio_010_010_byFrankPowolny_1a_01 gpb_sc07_st_Marilyn_bw_1 1953_GPB_Adv_Studio_011_020_byFrankPowolny_1
1953_GPB_Adv_Studio_011_030_byFrankPowolny_1
1953_GPB_Adv_Studio_020_010_byFrankPowolny_2 gpb_sc07_st_Marilyn_bw_2  
1953_GPB_Adv_Studio_020_020_byFrankPowolny_2 
1953_GPB_Adv_Studio_011_030_byFrankPowolny_1c_10 gpb_sc07_st_Marilyn_col_1 1953_GPB_Adv_Studio_020_010_byFrankPowolny_2c_1  

>> Le 8 juillet 1953, elle reçoit le prix de
"The Best Friend a Diamond ever had"
decerné par la Jewelry Academy
. >(sur le blog, lire l'article )
1953_GPB_Adv_Studio_JewelryAcademyAward_020_010 1953_GPB_Adv_Studio_JewelryAcademyAward_020_020 1953_07_08_award_2
1953_GPB_Adv_Studio_JewelryAcademyAward_010_010
1953_GPB_Adv_Studio_JewelryAcademyAward_030_010 

> couvertures de magazines
ph_collier_MAG_MOVIE_TIME_COVER_COLLIER_1 ph_collier_MAG_SISSI_COVER010 ph_pow_mag_dreams_2008_printemps_num_0043
mag_picturegoer_1954_jan gpb_sc07_st_mag_GQ_japan


Portraits publicitaires de Jane Russell
film_gpb_sc7_jane_1 film_gpb_sc7_jane_3 film_gpb_sc7_jane_2


Portraits publicitaires de Elliott Reid
elliott_reid 

02 février 2008

1963 - Move Over Darling

Le remake de Something's Got to Give

En 1940, Leo McCarey devait tourner "My Favorite Wife" ("Mon épouse favorite" en français) avec Cary Grant, Irene Dunne et Gail Patrick. Malade, le réalisateur dut laisser la direction à Garson Kanin. Sur le même scénario, plus de vingt ans plus tard, George Cukor commence en 1962 le tournage de "Something got to give" avec Marilyn Monroe, Dean Martin et Cyd Charisse. Le tournage est interrompu en raison de l'état psychologique de Marilyn, qui, en accord avec la Fox, devait reprendre le tournage avec un autre réalisateur et le scénario remanié. Marilyn meurt le 5 août 1962, la Fox prévoit de refaire tourner les scènes de Marilyn avec Lee Remick, mais Dean Martin s'y oppose et le film est abandonné. Le projet aboutira finalement l'année suivante, en 1963, avec Doris Day, James Garner et Polly Bergen sous la direction de Michael Gordon. C'est "Move Over, Darling" ("Pousse-toi chérie" en français). L'histoire de ce scénario se révèle aussi mouvementée que celle de la lune de miel qu'il raconte !

MOVE OVER , DARLING !
Pousse-toi Chérie !

Move_Over_Darling_aff_Ad1

Fiche technique
Réalisateur: Michael Gordon
Producteurs: Martin Melcher, Aaron Rosenberg
Production: 20th Century Fox
Scénaristes: Bella Spewack, Sam Spewack, Leo McCarey, Hal Kanter et Jack Sher
Année: 1963
Genre: Comédie
Pays: Etats-Unis
Durée: 1h43min
Format: couleur

Move_Over_Darling_aff_Ad2 Move_Over_Darling_aff_video_1 Move_Over_Darling_aff_video_2

Distribution (créditée)
Doris Day: Ellen Wagstaff Arden
James Garner: Nicholas Arden
Polly Bergen: Bianca Steele
Thelma Ritter: Grace Arden
Fred Clark: Mr. Codd (hotel manager)
Don Knotts: Shoe clerk
Elliott Reid: Dr. Herman Schlick
Edgar Buchanan: Judge Bryson
John Astin: Clyde Prokey
Pat Harrington Jr.: District Attorney
Eddie Quillan: Bellboy
Max Showalter: Hotel desk clerk
Alvy Moore: Room service waiter
Pami Lee: Jenny Arden
Leslie Farrell: Didi Arden

Move_Over_Darling_photo1 Move_Over_Darling_photo6 Move_Over_Darling_photo2

Synopsis
Nick Arden, veuf depuis cinq ans, se remarie. A peine vient-il de partir en lune de miel que sa mère reçoit la visite inattendue de sa première femme, Ellen. Celle-ci avait été considérée comme morte après la disparition de l'avion dans lequel elle voyageait. En réalité, elle a passé les cinq dernières années coincée sur une île en plein Pacifique. Quand elle apprend que son mari est en voyage de noces, elle fonce rejoindre le couple.

Move_Over_Darling_photo3 Move_Over_Darling_photo4 Move_Over_Darling_photo5 hollywood_studio_mag_1

Bande Annonce


>> Sur le web:
- tout sur le film sur imdb (en anglais)
- le film sur le wikipedia anglais
-  fiche film sur allocine (en français)
- infos film sur le site dorisday (en anglais)
- des photos sur premiere.fr (en français)


! Mon Avis !
Pousse-toi Chérie est la copie conforme des scènes tournées de Something's Got To Give. Le générique de début (un dessin-animé) est identique; de même que les scènes tournées par Marilyn Monroe, dont le rôle est repris par Doris Day. N'ayant malheureusement pas vu le début du film, je ne sais pas si il y a la fameuse scène de la piscine avec Doris Day ?! Cependant, concernant le jeu des acteurs, Marilyn est plus éblouissante et surtout, propose un jeu beaucoup plus basé sur l'émotion que Doris Day (notamment si on compare les scènes avec les enfants.) Néanmoins, Doris nous offre un personnage très drôle, en faisant pas mal de mimiques, parfois même dans l'exagération, ce
qui était propre au jeu d'acteur dans les comédies hollywoodiennes des années 1950. Une petite différence à noter concerne les deux enfants: dans Something's got to give, ce sont un garçon et une fille; tandis que dans Pousse toi Chéri, ce sont deux filles. A noter aussi, un nouveau personnage: la mère de Nicolas Arden, incarné par Thelma Ritter, qui joua d'ailleurs avec Marilyn dans The Misfits. Dans l'ensemble je dirai qu'il s'agit d'une petite comédie à l'américaine, qui se regarde facilement, bien qu'il y ait quelques faiblesses dans le scénario (la scène du tribunal à la fin est d'un grand gignolesque !), mais certaines scènes demeurent très drôles (du style du vaudeville théâtrale, notamment la scène à l'hôtel avec les allers et retours de Nicolas dans les deux suites côtes à côtes; ainsi que la rencontre entre le mari et le vendeur engagé par Ellen). Ayant évidemment vu le montage de Something's got to give, je préfère la version avec Marilyn même si elle demeure incomplète; car comparer les deux versions est aussi un bon moyen de se rendre compte que Marilyn offre une interprétation beaucoup plus humaine de son personnage et moins grandguignolesque... en bref, Marilyn était une sacré actrice, toujours juste que ce soit dans des situations comiques (comme la scène de la rencontre entre Wally Cox et Dean Martin) que dramatiques (quand elle retrouve ses enfants) et qui illuminait l'écran en toutes circonstances.

Posté par ginieland à 19:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,