06 août 2022

Le Figaro 06/08/2022

2022-08-06-le_figaro-france Le Figaro
n°806

pays: France

quotidien du 06 août 2022
prix: 3,20 €

- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 6ème et dernière partie.

Article intérieur de 1 page: "Marilyn, éternelle icône". 

- article -

2022-08-06-le_figaro-france-p21  


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: une éternelle icône
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (5/6) -  Soixante ans après sa mort, la star reste une référence pour la mode. Les objets à son effigie sont légion et ses photos s’arrachent. Mais le cinéma n’a pas surexploité son histoire.

lefigaro6 
Marilyn Monroe en 1953.
www.bridgemanimages.com/ Bridgeman Images

Il y a soixante ans disparaissait l’héroïne de Certains l’aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier à l’icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l’image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.

On ne voulait pas voir ça. Quatre-vingt-seize ans. C’est l’âge qu’aurait eu Marilyn Monroe si un dieu malin n’en avait pas décidé autrement. Elle s’est envolée avec sa beauté presque intacte, ses souhaits inachevés, ses espoirs en lambeaux, ses souvenirs d’enfance insondables. C’est mieux comme ça. Le septième art préfère les morts. Imagine-t-on James Dean chauve et bedonnant, un déambulateur ayant succédé à la Porsche 550 Spyder? La légende se gagne dans un bruit de tôle froissée sur la route de Salinas ou dans l’odeur moite d’une chambre californienne aux draps chiffonnés.

On ne disparaît pas aussi vite des radars quand on a été scruté sous tous les angles. Les tabloïds s’en mêlent. Les théories les plus farfelues…

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 06/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 août 2022

Le Figaro 05/08/2022

 2022-08-05-le_figaro-franceLe Figaro
n°805

pays: France

quotidien du 05 août 2022
prix: 3,20 €

- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 5ème partie.

Article intérieur de 1 page: "Marilyn, la mort lui va si mal". 

- article -
2022-08-05-le_figaro-france-p21 


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: Il y a 60 ans disparaissait Marilyn Monroe
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (5/6) - Dans la nuit du 4 au 5 août 1962, la star est retrouvée inanimée, à 36 ans. «Suicide probable» dû à un mélange de gin et de barbituriques. Mais la thèse de l’assassinat circule.

lefigaro-5 
Marilyn Monroe sur le tournage de Something’s Got to Give, son dernier film, resté inachevé.
Archives du 7eme Art/Photo12 via AFP

Il y a 60 ans disparaissait l’héroïne de Certains l’aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier, à l’icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l’image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.

C’est un danger public. Face à elle, les maris perdent la tête. Cela trouble la paix des ménages, sape le moral de la nation. Ses frasques avec les Kennedy menacent la sécurité de l’État. Il paraît qu’elle tient un journal. La dose de médicaments qu’elle ingurgite est gargantuesque. Elle devient un problème. Déjà, une maîtresse qui insiste un peu trop, c’est gênant. Une star mondiale qui ne comprend pas qu’elle doit rester dans le placard, c’est carrément la plaie. Le FBI s’en mêle. Hoover la met sur écoutes. La guerre froide bat son plein.

Marilyn dévorait les classiques - admirer la photo où elle est plongée dans Ulysse. Elle ne lit plus rien, sauf peut-être Harold Robbins. Elle coule. Dans un état second, elle gribouille…

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 05/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 août 2022

Le Figaro 04/08/2022

 2022-08-04-le_figaro-franceLe Figaro
n°804

pays: France

quotidien du 04 août 2022
prix: 3,20 €

- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 4ème partie.

Article intérieur de 1 page: "Marilyn, un personnage de romans". 

- article -
2022-08-04-le_figaro-france-p18 


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: tant d’hommes préfèrent Marilyn
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (4/6) - Joyce Carol Oates, Norman Mailer, Truman Capote ou Michel Schneider ont mis en scène l’actrice dans leurs livres.

lefigaro-4 
Marilyn Monroe danse avec le romancier Truman Capote, en 1955, à New York. Bettmann

Il y a 60 ans disparaissait l’héroïne de Certains l’aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier, à l’icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l’image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.

Le cinéma ne lui a pas laissé le choix. Si elle avait pu, elle aurait été Nora, Macha, Grouchenka. Marilyn serait montée sur les planches et elle aurait interprété Maison de poupée, Les Trois Sœurs, Les Frères Karamazov sous la direction de Lee Strasberg. Mais non, on ne lui en donna pas le temps. Alors elle fut coureuse de dot, fille du dessus, chanteuse de beuglant. Il n’y a pas de honte à ça. Elle fut donc Rose Loomis, Sugar Kane, Lorelei Lee. Wilder, Huston, Hathaway remplacèrent Ibsen, Dostoïevski, Tchekov. Pourtant, elle aimait tellement les écrivains. On se moquait d’elle à cause de ça. Elle lisait les Pensées de Pascal et L’Interprétation des rêves de Freud, cornait les pages, soulignait des phrases entières.

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 04/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2022

Le Figaro 03/08/2022

2022-08-03-le_figaro-france Le Figaro
n°803

pays: France

quotidien du 03 août 2022
prix: 3,20 €

- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 3ème partie.

Article intérieur de 1 page: "Tant d'hommes préfèrent Marilyn". 

- article -
2022-08-03-le_figaro-france-p18a 


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: tant d’hommes préfèrent Marilyn
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (3/6) - - Joe DiMaggio, Arthur Miller, John Kennedy, Sinatra… Côté cœur, la star s’est mariée trois fois, a beaucoup flirté et vécu de nombreux coups de foudre.

lefigaro-3 
Marilyn Monroe avec Jim Dougherty, Joe DiMaggio, Yves Montand et John Kennedy.
Shaw Family Archives/Getty Images ; Alamy Stock Photo via Reuters Connect ; ap

Il y a 60 ans disparaissait l’héroïne de Certains l’aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier à l’icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l’image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.

Les hommes préfèrent les blondes? Il faut le dire vite. Anita Loos, l’auteur du roman, ajoutait: «Mais ils épousent des brunes.» Ça n’est pas tout à fait exact. Jane Russell se maria trois fois, comme Marilyn. Alors? Elle voulait des enfants, beaucoup d’enfants. À la place, elle multiplia les avortements et les fausses couches. Elle rêvait d’un foyer stable. Aucune de ses unions ne dura. Passons sur le brave Jim Dougherty, son voisin qu’elle épousa à 16 ans pour cesser d’être ballotée de foyer en foyer.

Les hommes préfèrent les blondes? Il faut le dire vite. Anita Loos, l’auteur du roman, ajoutait: «Mais ils épousent des brunes.» Ça n’est pas tout à fait exact. Jane Russell se maria trois fois, comme Marilyn. Alors? Elle voulait des enfants, beaucoup d’enfants. À la place, elle multiplia les avortements et les fausses couches. Elle rêvait d’un foyer stable. Aucune de ses unions ne dura. Passons sur le brave Jim Dougherty, son voisin qu’elle épousa à 16 ans pour cesser d’être ballotée de foyer en foyer.

Joe DiMaggio tient neuf mois, à peine le temps d’une saison de baseball. Le sportif à la retraite l’avait remarquée à la une d’un magazine. Elle ne s’intéresse pas aux home runs. Il se moque du cinéma et se méfie de tous…

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 03/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2022

Le Figaro 02/08/2022

2022-08-02-le_figaro-franceLe Figaro
n°802

pays: France

quotidien du 02 août 2022
prix: 3,20 €
- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 2ème partie.

Marilyn Monroe en couverture: "Les visages de Marilyn. Au cinéma, on ne voit qu'elle"

2022-08-02-le_figaro-france-1 

Article intérieur de 1 page: "Au cinéma, on ne voit qu'elle".

- article -
2022-08-02-le_figaro-france-p18a 


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: au cinéma, on ne voyait qu'elle
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (2/6) - Si l'actrice n'était pas parfaite, elle était unique. Sa sensualité envahissait l'écran, laissant le public béat.

lefigaro2 
Son mari Arthur Miller a écrit le scénario de The Misfits, qu'elle tourne avec Montgomery Clift et Clark Gable.
Alamy Stock Photo via Reuters Connect

Il y a 60 ans disparaissait l'héroïne de Certains l'aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier à l'icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l'image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.

L'évidence saute aux yeux. La caméra n'en a que pour elle. À l'image, Marilyn Monroe tient du miracle. La lumière est son élément naturel. C'est un soleil tombé du ciel. L'événement se produit presque contre son gré. Le public fond devant cette blonde suceuse de pouce. À l'écran, elle pétille, tout en affichant une certaine léthargie, une mollesse attirante, un côté somnambule. C'est une tornade de détresse et de sensualité, un prototype dont il n'existera pas d'autre modèle sur le marché.

Dans Quand la ville dort, elle n'est pas au premier plan, mais on se souvient de cette pépée qui n'hésite pas à faire un faux témoignage pour sauver son vieil amant acoquiné avec la pègre. Dans Eve, elle débarque à une soirée au bras de George Sanders, critique de théâtre à la dent acérée.  L'apprentie comédienne jette sur l'assemblée un regard désolé (« Ils ressemblent tous à des lapins malheureux »), ce qui ne l'empêche pas de se précipiter sur le producteur : Claudia Caswell réussira à décrocher une audition qui sera calamiteuse. On ne la reverra plus.

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 02/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 août 2022

Le Figaro 01/08/2022

2022-08-01-le_figaro-franceLe Figaro
n°801

pays: France

quotidien du 01er août 2022
prix: 3,20 €
- Portrait de Marilyn Monroe en série de 6 épisodes; soit à suivre du 01er au 06 août 2022 dans le journal.
Dans cette édition, 1ère partie.

Marilyn Monroe en couverture: "Soixante ans après sa mort, Marilyn reste éternelle"
Article intérieur de 1 page: "Marilyn, la starlette avant la star".

2022-08-01-le_figaro-france1   

- article -
2022-08-01-le_figaro-p18a 


Marilyn Monroe racontée par Éric Neuhoff: Norma Jeane, la starlette avant la star
> Par Eric Neuhoff ; en ligne sur lefigaro.fr
 

LES VISAGES DE MARILYN (1/6) - Transbahutée dans des familles d'accueil au cours de sa jeunesse, elle se marie à 16 ans, divorce, puis part à Hollywood. Elle veut devenir artiste.

lefigaro 

Il y a soixante ans disparaissait l'héroïne de Certains l'aiment chaud. De Norma Jeane, la pin-up pour calendrier, à l'icône peinte par Andy Warhol, en passant par la star de Hollywood, ses multiples facettes ont forgé pour toujours l'image de Marilyn Monroe. Travelling arrière.
C'est une petite fille qui allait toute seule au cinéma le samedi après-midi. Sa mère la déposait devant la salle. Interdiction de parler aux inconnus et prière de rester jusqu'à la fin de la séance. Norma Jeane Baker s'asseyait au premier rang. Les lumières s'éteignaient et elle se noyait dans un oubli en noir et blanc. Le Grauman's Chinese Theater était son royaume du week-end. Ses vedettes préférées étaient Clark Gale qui, paraît-il, ressemblait à son père qui l'avait abandonnée et Jean Harlow, la blonde peroxydée qui chamboulait le coeur des hommes.

La suite de l'article est réservé aux abonnés et/ou dans le Figaro du 01/08/2022


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,