Photos liées au tag 'frank sinatra'

Voir toutes les photos
01 janvier 2022

31/12/1948, Beverly Hills - Nouvel An chez Sam Spiegel

Le vendredi 31 décembre 1948, le producteur Sam Spiegel organise une fête grandiose (750 invités), tel il en avait l'habitude, dans sa maison de Beverly Hills. Pour cette fête de la Saint Sylvestre, le tout Hollywood est invité et photographié par Peter Stackpole, pour la publication d'un article dans le magazine américain Life.
Marilyn Monroe, encore considérée comme une jeune starlette (le dernier film qu'elle ait tourné, Les reines du Music-Hall, venait de sortir sur les écrans en octobre 1948) fait partie des invités.
Elle a emprunté aux studios la robe qu'elle portera dans le film La pêche au trésor (et qu'elle portera à d'autres reprises pour des séances photos ou sur scène au théâtre); bien que la robe a un effet lamé, son style reste naturel: peu de maquillage et aucun bijoux.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-1-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-1-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-1a 

On Friday, December 31, 1948, producer Sam Spiegel throws an awesome party (750 guests), just like he used to do, in his Beverly Hills home. For this New Year's Eve party, all of Hollywood who's who is invited and photographed by Peter Stackpole, for the publication of an article in the American magazine Life.
Marilyn Monroe, still considered as a young starlet (her last film shot, Ladies of the Chorus, has just been released on screens in October 1948) is one of the guests.
She borrowed from the studios the dress that she will wear in the film Love Happy (and that she will wear on other occasions for photoshoots or on stage in the theater); although the dress has a lame effect, its style remains natural: little make-up and no jewelry.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-6 


Marilyn est accompagnée de son grand amour Fred Karger, son professeur de diction et de chant, et à qui elle venait d'offrir pour Noël une montre gravée au dos de la date (25/12/48) qu'elle payera à crédit 500 Dollars pendant deux ans.

 1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-4-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-4-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-5-1 

Marilyn is accompanied by her great love Fred Karger, her diction and singing teacher, to whom she has just offered for Christmas a watch engraved on the back of the date (12/25/48) that she will pay on credit 500 Dollars for two years.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-5-1a 


Les photographies montrant Marilyn sont restées inédites jusqu'à leur publication en ligne par le service des archives du magazine Life en janvier 2020 (près de 200 photos de cette soirée prises par Stackpole dévoilées). Et parmi les nombreux convives, se trouve aussi Johnny Hyde, qui deviendra l'imprésario de Marilyn dès l'année 1949; nombre de fans avancent le fait que Hyde aurait ainsi rencontré Marilyn à cette soirée, mais rien n'est sûr. Sans doute se sont-ils croisés, mais personne ne peut affirmer qu'ils ont conversé ensemble. Le photographe Bruno Bernard racontera avoir été le témoin de leur rencontre, lors d'une séance photo avec Marilyn en 1949 au Racquet Club de Palm Springs.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-2-1 

The photographs showing Marilyn remained unpublished until their online publication by the archives service of Life magazine in January 2020 (nearly 200 photos of this evening taken by Stackpole unveiled). And among the many guests, is also Johnny Hyde, who will become Marilyn's impresario in 1949; a number of fans advance the fact that Hyde would have thus met Marilyn at this evening, but nothing is certain. No doubt they cross paths, but no one can say that they converse together. Photographer Bruno Bernard will tell of having witnessed their meeting, during a photo shoot with Marilyn in 1949 at the Racquet Club in Palm Springs.


A cette soirée, Marilyn côtoie certaines personnalités qu'elle retrouvera plus tard dans sa carrière: les journalistes commères d'Hollywood Hedda Hopper et Louella O Parsons, le créateur costumier Jean-Louis, les acteurs Danny Kaye, Edward G Robinson, James Mason, Lucille Ball et Judy Garland (que Marilyn recroisera à des soirées), l'acteur George Sanders (à qui elle donnera la réplique dans Eve), les réalisateurs qui la dirigeront: John Huston, Otto Preminger, Henry Hathaway et Jean Negulesco; mais aussi Frank Sinatra (qui deviendra un de ses amis) et Ava Gardner (avec qui Marilyn écumait les soirées Hollywoodiennes).

At this evening, Marilyn rubs shoulders with certain personalities that she will meet again later in her career: the gossipy Hollywood journalists Hedda Hopper and Louella O Parsons, the costume designer Jean-Louis, the actors Danny Kaye, Edward G Robinson, James Mason, Lucille Ball and Judy Garland (whom Marilyn will meet again at parties), the actor George Sanders (who will be his partner in All About Eve), the directors who will direct her: John Huston, Otto Preminger, Henry Hathaway and Jean Negulesco; but also Frank Sinatra (who will become one of her friends) and Ava Gardner (with whom Marilyn skimmed the Hollywood evenings).

- Hedda Hopper (à droite) -
- Danny Kaye & Louella Parsons -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-hedda_hopper-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-2 

- Danny Kaye -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louella_parsons-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-3 

- Edward G Robinson / James Mason (& Glenn Ford & George Sanders) -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-edward_g_robinson-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-james_mason-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-james_mason-2 

- Jean-Louis & Nina Foch -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-8 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-6  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-7 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-1  

- Judy Garland & Vincente Minnelli -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-3 

- John Huston -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-sam_spiegel-1 

- Jean Negulesco (en second plan) & Louella Parsons -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jean_negulesco-1  

- Frank Sinatra & Nancy Sinatra -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-3 

- Ava Gardner  / Lucille Ball -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-ava_gardner-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-ava_gardner-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-lucille_ball-1  


Les autres célébrités présentes:
The other celebrities present:

Alfred Hitchcock & Alma -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-alma-1 

- Hitchkock & Otto Preminger -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-otto-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-otto-2  

- Charlie Chaplin & Oona Chaplin -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-6  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-4  

- Louis Jourdan & Frederique Berthe -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-frederique_berthe-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-3 

- Shirley Temple -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-1-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-2-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-3-2 

- Barbara Bel Geddes  / Claire James -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Bel_Geddes-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Bel_Geddes-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-claire_james-1 

- Charles Mendl , Mrs Reginald Gardiner & Zsa Zsa Gabor -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Charles_Mendl-Mrs_Reginald_Gardiner-Zsa_Zsa_Gabor 

- Angela Landsbury & Peter Shaw -
- Barbara Freking & Count Ledebur -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-angela_landsbury-peter_shaw-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Freking-Count_Ledebur-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Freking-Count_Ledebur-2 

  Clara Blore & Jean Ames / Raymond Massey / Van Heflin -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Clara_Blore-Jean_Ames-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-raymond_massey-joke-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-van_heflin-1 

- Eileen Howe -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-eileen_howe-1 

- Sam Spiegel & Lynn Spiegel -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-4 


  - autres photos de la soirée - 

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-1-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_spiegel-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-3-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-3-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-5 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-3a  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-3b 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-6-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-6-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-7-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-8-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-8-2 


- Dans la presse -

LIFE, 17/01/1949 - USA

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p3  
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-cover 


Sur le web

Archives de Life photographies Peter Stackopole Google Arts & Culture
Discussion et photos de cette soirée sur la page Twitter Deny Fear 
Article "Marilyn on New Year's Eve" du Blog ES UPDATES 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

29 juillet 2018

TV - Frank Sinatra, all or Nothing at all

gif_tvmarilyn

Dimanche 29 juillet 2018 - 14h30 - Arte
A revoir en replay sur arte.tv

Documentaire:  Frank Sinatra
all or nothing at all

sinatra-docu 

Réalisation: Alex Gibney
Pays: Allemagne
Année: 2016
Documentaire en 2 parties
Durée partie 1: 113 min
Durée partie 2: 121 min

De sa jeunesse miséreuse dans le New Jersey à son ascension au rang de star internationale, le portrait fleuve et intime de Frank Sinatra. Des extraits rares du concert de ses "premiers adieux", en 1971, constituent le fil rouge du film. L'occasion de réécouter ses plus grands succès : "My way", "Fly me to the moon", "That's life", "New York, New York"...

Partie 1
Enfant unique, Frank Sinatra naît en 1915 à Hoboken, une ville extrêmement pauvre du New Jersey. Élevé par des parents italiens qui crurent farouchement au rêve américain, il doit lutter pour manger à sa faim. Tout jeune, il se met à jouer du piano et à chanter dans le bar familial. Un déclic. Sinatra n'a désormais qu'un objectif : devenir le nouveau Bing Crosby. Porté par une ambition démesurée, le crooner rend folles les jeunes femmes, amasse des sommes considérables, se marie et devient père pour la première fois. Mais cela ne lui suffit pas. Il s'engage dans la lutte contre la pauvreté et l'intolérance puis se lance dans une carrière d'acteur. Les années 1940 sont pourtant loin d'être idylliques pour celui que l'on surnomme "The Voice" : il est détesté par une partie des Américains, qui lui reproche son absence sur le front. On l'accuse d'être lié à la mafia et ses incartades conjugales nuisent à son image. La MGM le congédie et il finit par perdre sa voix au début des années 1950. Au fond du gouffre, Sinatra quitte sa femme pour Ava Gardner et obtient (grâce à la mafia ?) le rôle qui changera sa vie : celui d'Angelo Maggio dans Tant qu'il y aura des hommes.

Partie 2
Le phénix Sinatra renaît. Plus adulte, il troque ses cheveux bouclés et son nœud papillon contre un chapeau en feutre et une cravate large. Très proche de la scène noire américaine, il est le premier artiste blanc de son envergure à dénoncer autant la ségrégation. Si son aura est immense, "The Voice" est dévasté par sa rupture avec Ava Gardner et assiste hébété à l'explosion du rock, qu'il méprise. Il réunit quelques-unes des stars du moment au sein d'une troupe qui flatte son ego, le Rat Pack. Plus grande star de l'histoire du show-business, l'artiste se rapproche de la mafia en même temps qu'il devient un intime de Kennedy. Égal des puissants, il est dépassé par la révolution culturelle des années 1960 et décide de prendre sa retraite en 1971… pour changer d'avis trois ans plus tard. Sinatra enchaîne alors les concerts grandioses dans le monde entier.

L'homme, le chanteur, l'acteur
Riche en archives, vidéos personnelles inédites et témoignages, ce documentaire mêle la musique aux grands moments de la vie de Sinatra, sans cacher les faces sombres de l'artiste, notamment son tempérament colérique et son comportement vis-à-vis des femmes. Des extraits rares du concert de ses "premiers adieux", en 1971, constituent le fil rouge du film. L'occasion de (ré)écouter ses plus grands succès : "My Way", "Fly me to the Moon", "That's Life", "New York, New York", et bien d'autres encore.


Mon Avis...  10/10
L'un des meilleurs documentaires que j'ai vu consacré à un artiste. Composé uniquement d'archives (visuelles et sonores - avec des extraits d'interviews de Sinatra, de ses épouses (Nancy et Mia Farrow, ainsi que des extraits de la bio d'Ava Gardner), ses enfants, ses proches... mais aussi des coupures de presse) ce film ne relate que des faits (mis en exergue avec le contexte social, économique et politique de l'Amérique de l'époque). Un formidable documentaire qui nous apprend tout de la vie de Sinatra de sa naissance à sa mort (durée: près de 4 heures).
Marilyn est montrée à travers 2 photographies d'elle en compagnie de Sinatra pour illustrer d'une part, les nombreuses liaisons du crooner, puis dans un second temps, ses liens avec Kennedy.

Posté par ginieland à 13:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2015

Marilyn Monroe rejected Frank Sinatra's marriage proposal

Marilyn Monroe rejected Frank Sinatra's marriage proposal a year before her death, new book claims
Article published on 18 oct 2015
online Mirror

A new biography of the singer claims the Hollywood beauty turned him down because she was secretly back with estranged husband Joe DiMaggio.

mirror-Frank-Sinatra-and-Marilyn-Monroe 
Marriage proposal: Frank Sinatra and Marilyn Monroe
look at a photo from fellow actor Peter Lawford's new polaroid camera

Marilyn Monroe turned down an offer of marriage from Frank Sinatra , a new biography of the singer claims.
Sinatra thought he alone could stop Monroe’s downward spiral that would lead to her death from a drugs overdose, aged 36, in 1962.
But he was rebuffed because the Hollywood icon was secretly back with her former husband, baseball player Joe DiMaggio .
In his book The Chairman, James Kaplan says Sinatra once took Monroe to his Cal-Neva resort in Lake Tahoe and looked after her when she was ill.

mirror-Frank-Sinatra-with-Marilyn-Monroe 
Wining and dining: Sinatra with Marilyn at a Hollywood function

 Sinatra supposedly believed he could save Monroe from the vultures he saw as leading her towards her doom.
By that time Sinatra had divorced second wife Ava Gardner but had not yet married his third wife Mia Farrow - while Monroe had divorced her third and final husband Arthur Miller.

Jilly Rizzo, Sinatra’s closest aide, told the author: “Yeah, Frank wanted to marry the broad.
"He asked her and she said no.”

The pair had met before 1961, but Kaplan claims that was the year Sinatra’s interest in her peaked.
DiMaggio and Sinatra became rivals and the enmity was so deep that the singer was turned away from Monroe’s funeral, even though he tried to force his way in with bodyguards.
Milt Ebbins, a talent manager, added: '"There was no doubt that Frank was in love with Marilyn."
What Sinatra didn't know at the time was that Monroe had agreed to give DiMaggio another chance, and was also seeing other lovers.

Enregistrer

Posté par ginieland à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 février 2015

Scandales. Rumeurs sulfureuses du vieil Hollywood

Scandales. Les rumeurs les plus sulfureuses du vieil Hollywood
en ligne sur  msn.com

Il y a toujours régné un parfum de scandale dans la Mecque du cinéma, de sa naissance à son âge d'or, l'installant en Babylone des temps modernes. Voici quelques-unes de ces rumeurs les plus tenaces..

N°6/ Les parties fines de Marilyn Monroe et Frank Sinatra

scandalesmm On croyait avoir tout lu sur le fantasme planétaire platine, mais en 2010, Marilyn était citée dans un dossier du FBI pour une affaire de mœurs. Un feuillet figurant dans un rapport « dé-classifié » récemment apprenait, en marge de fichiers concernant des menaces de mort sur le clan Kennedy, que l'actrice avait participé à des séances échangistes et à des orgies. Cette note datée de 1965 était publiée dans un épais dossier couvrant la période 1962–1985. La new-yorkaise Jacqueline Hammond, ex-femme d'un ancien ambassadeur américain en Espagne, aurait eu « des informations considérables sur des parties fines » qui se tenaient à l'hôtel Carlyle, dans lequel John F. Kennedy possédait une chambre. Ces séances hot impliquaient des personnalités comme Robert, Ted et John Fitzgerald, Frank Sinatra, Sammy Davis Junior en plus de la blonde peroxydée. Ayant subodoré une machination à l'époque, le FBI aurait préféré ne pas prendre au sérieux les allégations concernant la vie intime des Kennedy. Mais le témoignage de Madame Hammond était très crédible et a tout de même été pris en compte.


 N°8/ La bisexualité de Joan Crawford

scandales-joanDans les années 20, avant d'être une immense star, elle dansait dénudée dans des vidéos destinées aux peep-shows. Plus tard, la superbe Joan Crawford a été l'une des plus grandes mangeuses d'hommes d'Hollywood, attirant dans ses draps Douglas Fairbanks Junior, Clark Gable, James Stewart, Spencer Tracy, John Garfield, Glenn Ford, Frank Sinatra et Nicholas Ray. Mais elle aimait aussi beaucoup les femmes, ce qu'elle dut cacher pour préserver sa popularité à une époque où la Cité du cinéma n'était pas des plus tolérantes avec ses étoiles. Sa rivale, Bette Davis, a déclaré : « Elle a couché avec toutes les stars de la MGM, des deux sexes. » Joan aurait également eu une aventure avec Greta Garbo, Marlene Dietrich, Barbara Stanwyck et Marilyn Monroe, qui n'aurait pas vraiment aimé leur nuit passée ensemble. Des enregistrements provenant de sessions de psychanalyse de l'actrice de Niagara ayant fait surface il y a dix ans relatent l'expérience en détails. Suite à cela, Crawford serait devenue très distante envers elle. C'est ce que clame aussi Tony Jerris, dans son livre Marilyn Monroe : My Little Secret, paru en 2012 et qui parle aussi d'autre flirts lesbiens de Marilyn.

Posté par ginieland à 20:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 avril 2014

1961 chez Sinatra

Marilyn Monroe en 1961 dans les jardins de la maison de Frank Sinatra, avec May Britt, la femme de Sammy Davis Jr, ici enceinte de leur fille Tracey Davis, qui va naître en juillet 1961. 
Marilyn Monroe in 1961 in the garden of the Frank Sinatra's home, with May Britt, wife of Sammy Davis Jr, here pregnant of their daughter Tracey Davis, who will be born in July 1961.

1961-sinatras_home-mm_with_may_britt_sammy-davis-jr_wife

Photographie publiée dans le livre "Sammy Davis Jr.: A Personal Journey with My Father" de Tracey Davis, Nina Bunche Pierce.
Extrait: Maman et Marilyn Monroe en tant qu'invités chez Frank Sinatra. Maman était alors enceinte de moi.
"Maman était devenue la sensation du jour au lendemain sur les affiches de film ou les couvertures des magazines à gogo après avoir remporté le rôle dans "L'Ange Bleu". Le remake du film de 1930 qui avait fait de Marlène Dietrich une star. Le rôle avait été initialement prévu pour une star telle que Marilyn Monroe. Maman disait qu'il n'y avait jamais eu tension entre elle et Marilyn. Elle disait "Quelques années après, nous avons été invitées chez Sinatra. Aucune de nous deux n'aimions les fêtes. Marilyn, comme moi, était timide. J'étais enceinte de toi à l'époque, et Marilyn et moi avons été photographiées ensemble. C'est devenue plus tard une photographie célèbre".

Photograph published in the book "Sammy Davis Jr.: A Personal Journey with My Father" by Tracey Davis, Nina Bunche Pierce
extract:
Mom and Marilyn Monroe as houseguests of Frank Sinatra; mom was pregnant with me at the time.
"Mom became an overnight sensation on film posters and magazine covers galore after she won the part in The Blue Angel. The film was a remake of the 1930 classic of the same that had made Marlene Dietrich a star. The part had previously been slated for no less a star than Marilyn Monroe. Mom said there was never any tension between her and Marilyn. She said, 'Years later we were houseguests at Sinatra's place. Marilyn, like me, was shy. Neither of us were the life of the party. I was pregnant with you at the time, and Marilyn and I had our picture taken together. Later it became quite a famous shot.'"


> source forum EverlastingStar 
Thanks to Joan Newman from the forum.


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.
 

Posté par ginieland à 13:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 mars 2014

Docu - Khrouchtchev à la conquête de l'Amérique

Khrouchtchev
à la conquête de l'Amérique

  docu_kroutchev-cap_title2 

Année: 2013
Réalisation:
Tim B. Toidze
Pays: France
Durée: 59 min

docu_kroutchev-cap_title1   docu_kroutchev-cap_title3

En 1959, le premier secrétaire du parti communiste d’URSS Nikita Khrouchtchev effectue un voyage de dix jours aux États-Unis à l’invitation du président Eisenhower. Entre dégustations de hot-dogs et péripéties hollywoodiennes, la guerre froide en mode ludique !
Résumé: Septembre 1959. Un Tupolev 114 avec à son bord le premier secrétaire du parti communiste d’URSS atterrit à Washington. Une première pour un dirigeant soviétique. Accueilli par le président Eisenhower, Nikita Khrouchtchev – surnommé "Mister K" par la presse américaine – va traverser les États-Unis d’est en ouest pendant deux semaines. Accompagné de sa famille et entouré d'officiels, il visite Washington, New York, Los Angeles, San Francisco, Pittsburgh… À Camp David, les deux chefs d’État entament des négociations pour tenter de mettre fin à la course aux armements…
"Mister K"- Dès le début du voyage, les médias suivent chaque pas, reprennent chaque mot, commentent chaque meeting du leader soviétique sur le sol américain. Si, avant son arrivée, le bouillonnant "Mister K" inspirait plus de peur que d’amusement, ce périple de dix jours mené tambour battant va lui permettre de retourner en sa faveur la presse et le grand-public américains. Ce n’est pas faute, pourtant, de s’être mis en colère – pour avoir été empêché, par exemple, de visiter Disneyland pour des raisons de sécurité – ni d’avoir eu des escarmouches, notamment, avec le maire de Los Angeles ! Mais il a aussi raconté des blagues, et donné sa montre à un ouvrier d’une usine de l'Iowa… Bref, ce one-man show a amplement fourni les rédactions en hot news et les journalistes américains l'ont adoré ! Ce film montre comment cette "conquête de l’Amérique" aurait pu être un tournant dans l'histoire de la guerre froide…
>> Diffusé en France sur arte le mardi 4 mars 2014
>>
à revoir en replay jusque lundi 10/03/14

Après avoir passé deux jours à New York, Nikita Khrouchtchev se rend à Hollywood, où la Fox a organisé un grand banquet avec de nombreuses stars, dont Marilyn Monroe, qui va d'ailleurs être interviewée après le discours de Mister K.
Retranscription du passage de K à Hollywood:

docu_kroutchev-cap01-22min  docu_kroutchev-cap02  docu_kroutchev-cap03 
docu_kroutchev-cap04  docu_kroutchev-cap05  docu_kroutchev-cap06 

(à 22min) Bien qu'avant que Khrouchtchev n'arrive dans l'usine à rêve (à Hollywood), tout le gratin d'Hollywood s'est retrouvé au Café de Paris où se tient le déjeuner avec le dirigeant communiste. Même Marilyn Monroe, pourtant connue pour son retard légendaire, arrive en avance.

docu_kroutchev-cap07  docu_kroutchev-cap08  docu_kroutchev-cap09 
docu_kroutchev-cap10  docu_kroutchev-cap11  docu_kroutchev-cap12 

Après un rapide repas, le président de la Fox, Spyros Skouras, prend la parole. Son discours commence de manière inattendue (il boit un verre et serre la main à Kroutchev, sous les rires de l'assemblée): "Monsieur le secrétaire, ceci ne faisait pas partie de mon discours. Mais, votre pays est la plus grande entreprise capitaliste, le plus grand monopole du monde entier ! Un bon monopole ! Très bon ! En toute modestie, je vous demande de me regarder. Mes deux frères et moi avons grandi dans un minuscule village grec. Nous venons d'une famille très pauvre. En 1910, nous sommes venus vivre ici. Je suis devenu commis serveur. Grâce au système américain d'égalité des chances, j'ai aujourd'hui le bonheur d'être le président de la 20th Century Fox."
Au tour de Khrouchtchev de livrer son discours: "Vous me faîtes une excellente impression et je tiens à vous exprimer tout mon respect. Mais cela ne m'épate tant que cela. Vous voulez savoir qui je suis ? J'ai commencé à travailler dès que j'ai su marcher. Avant mes 15 ans, j'avais déjà eu une longue liste de métiers. J'ai gardé les veaux, moutons et vaches des capitalistes. Puis j'ai travaillé à l'usine et à la mine. Et regardez-moi ! Aujourd'hui je suis le premier ministre de l'U.R.S.S ! L'Amérique est un beau pays. Les Américains sont formidables. Je suis l'invité de votre Président et de votre merveilleux pays. Mes camarades et moi sommes enchantés de notre séjour. Avant mon arrivée ici, on m'avait donné le programme de ce que j'allais voir. Mais avant mon discours, on m'a dit: 'Non, vous ne pourrez pas visiter cette ville là'. -Comment s'appelle-t-elle ? -Disneyland. J'ai demandé pourquoi et on m'a répondu 'C'est impossible'. Ecoutez bien ! Ecoutez bien ce qu'on m'a dit: 'C'est impossible parce que nous, les autorités américaines, ne pouvons pas y garantir votre sécurité.' Pourquoi ? Y a-t-il une épidémie de peste ou de choléra ? Est-ce que je risque de tomber malade ? Des gangsters ont-ils envahi Disneyland ? Veulent-ils me tuer ? J'avais très envie de voir cet endroit mais je ne peux pas. Voici la situation dans laquelle moi, votre invité, je me trouve. Cela me dépasse. Moi qui croyais que ce pays était bien organisé ! Je ne pensais pas que ma sécurité impliquerait d'être enfermé dans une voiture blindée, sous un soleil de plomb, pendant des heures, jusqu'à ce que je sois complétement desséché ! Je croyais pouvoir me balader librement, parmi les citoyens de cette démocratie, mais non, c'est impossible. C'est grand dommage. Je suis très déçu et très mécontent. Merci de votre attention."
Beaucoup dans l'assistance peinent à y croire: viennent-ils d'assister à une colère du dirigeant de la seconde puissance mondiale parce que sa visite à Disneyland a été annulée ? La réponse est Oui!

docu_kroutchev-cap13  docu_kroutchev-cap14  docu_kroutchev-cap15 
docu_kroutchev-cap16  docu_kroutchev-cap17  docu_kroutchev-cap18 
docu_kroutchev-cap19  docu_kroutchev-cap20  docu_kroutchev-cap21 
docu_kroutchev-cap22  docu_kroutchev-cap23  docu_kroutchev-cap24 

Marilyn Monroe est interviewée:
"-Qu'avez-vous pensé du spectacle aujourd'hui ?
-C'était très intéressant.
-Qu'avez-vous trouvé intéressant ?
-Presque tout.
-Et les improvisations ?
-Intéressantes, très intéressantes.
-Vous vous attendiez à ça ? A quoi vous attendiez-vous ?
-A du rosbif ! (crie quelqu'un de loin)
-A que ce soit intéressant."

docu_kroutchev-cap25  docu_kroutchev-cap26  docu_kroutchev-cap27 
docu_kroutchev-cap28  docu_kroutchev-cap29  docu_kroutchev-cap30 
docu_kroutchev-cap31  docu_kroutchev-cap32  docu_kroutchev-cap33 
docu_kroutchev-cap34  docu_kroutchev-cap35  docu_kroutchev-cap36 

D'une super production à une autre, sur le plateau 8, la comédie musicale de Cole Porter "Can-Can" est en cours de tournage (avec Shirley MacLaine, Frank Sinatra et Louis Jourdan). Commentaire de Khrouchtchev: "Notre visite à coincider au tournage d'une scène où des jeunes femmes en costumes s'apprêtaient à danser le french cancan. Pendant la danse, elles ont relevé leurs jupons et montré leur derrière, enfin, pas tout à fait, elles ont tout de mêm gardé leurs culottes. Mais quand même ! D'après ce que j'ai vu, c'était un film très Olé Olé. Nous, les soviétiques, nous n'avons pas l'habitude de voir ça. C'était un film pour adultes."
Parmi les invités, d'autres se posent la même question: Mais pourquoi donc avoir choisi ce film précis pour mettre Hollywood en avant ? Une fois la scène de french cancan terinée, K n'a l'air ni choqué, ni offensé. Commentaires de K: "A ce moment là, les photographes ont commencé à me mitrailler, entouré de toutes ces jeunes femmes. J'en entendais un, dire à l'une d'elle qui se trouvait juste à côté de toi: Soulève ton jupon, plus haut, plus haut, plus haut ! Apparemment, il voulait prendre une photo coquine de moi. C'était un geste délibérément anti-soviétique. Je pense qu'il voulait me discréditer en prenant une photo pareille. Je l'imagine dire: 'Regardez,
Khrouchtchev est allé à Hollywood et a posé avec des jeunes filles légèrement vêtues'."

 docu_kroutchev-cap37  docu_kroutchev-cap38  docu_kroutchev-cap39 

(générique de fin): quelques images de Marilyn en couleur.

Enregistrer

26 octobre 2012

VIDEO - Marilyn Monroe Something's got to give

video hommage pour Marilyn -
sur la chanson Something's got to give interprétée par Frank Sinatra
sur des séquences de Something's Got to Give


Posté par ginieland à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2012

Timbres République du Burundi 2012

stamp-burundi-2012 
stamp-burundi-2012b 
stamp-burundi-2012-c 

Posté par ginieland à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juillet 2012

8/12/1954 Anniversaire Sammy Davis

Le 8 décembre 1954, Sammy Davis Jr. fête ses 29 ans et organise une fête d'anniversaire chez lui, sur Evanview Drive, à Los Angeles. Parmi les invités: Cindy Bitterman, Judy Garland, Frank Sinatra, Bob Neal, Jeff Chandler ainsi que Tony Curtis, Marilyn Monroe et Milton Greene
Après la fête, Sinatra, Bob Neal et Judy Garland se rendent au Crescendo Club pour voir Mel Torme.
On December 8, 1954, Sammy Davis Jr., turned twenty-nine years old. He celebrated in his on home, on Evanview Drive. There is a lot of guests: Cindy Bitterman, Judy Garland, Frank Sinatra, Bob Neal and his girlfriend; also Tony Curtis, Marilyn Monroe and Milton Greene. After the Sammy's Birthday party, Sinatra, Bob Neal and his girlfriend and Judy Garland went to the Crescendo club after the party to hear Mel Torme. Sinatra ended up punching the club's publicity director.
1954_12_08_sammy_birthday_3 1954_12_08_sammy_birthday_sinatra_and_cindy_bitterman 
1954_12_08_sammy_birthday_with_jeff_chandler_1_1 1954_12_08_sammy_birthday_with_jeff_chandler_1 1954_12_08_sammy_birthday_with_jeff_chandler_1_2
1954_12_08_sammy_birthday_tony_1 1954_12_08_sammy_birthday_2 
2017-06-26-Hollywood_auction_89-PROFILES-lot886a 
1954_12_08_sammy_birthday_1_2 2017-06-26-Hollywood_auction_89-PROFILES-lot885c 1954_12_08_sammy_birthday_1_1 

> Marilyn avec Milton Greene
 1954_12_08_sammy_birthday_1_5 1954_12_08_sammy_birthday_1_4 
> Marilyn avec Sammy Davis Jr
1954_12_08_sammy_birthday_1_3 
> Marilyn avec Joe Bynes et DJ Fred Robbins
2017-06-26-Hollywood_auction_89-PROFILES-lot885a 
> Marilyn avec DJ Fred Robbins
1954_12_08_sammy_birthday_1_6 
1954-12-08-LA-sammy_davis_jr_birthday-mm_with_Fred_Robbins-1a 

© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

10 février 2012

12/06/1955, New York - Interview NBC avec Dave Garroway

Le dimanche 12 juin 1955, Marilyn Monroe donne une interview à la radio de NBC, en répondant aux questions du journaliste Dave Garroway dans la première émission de NBC Monitor de 20h00 à 20h30.
Marilyn exprime son admiration pour la ville de Brooklyn, son "lieu préféré au monde", "la meilleure vue, les gens, les rues, l'atmosphère"; et quand le journaliste lui demande quelle sont ses personnes préférées à New York, elle répond en premier "Ella Fitzgerald, la plus grande chanteuse", puis Frank Sinatra pour son "style" et aussi Sammy Davis Jr.
La chanson "Heat Wave" est diffusée et dans le reste de l'entretien, Marilyn exprime son désir de s'accomplir en tant qu'actrice, ses débuts à la Fox où durant un an, elle n'a tourné que dans "Scudda Hoo Scudda Hay"; qu'elle est reconnaissante pour son succès mais que parfois elle souhaite être elle-même à l'extérieur et elle porte une perruque pour se fondre dans la masse.
Quand Garroway lui demande quel serait l'objet qu'elle sauverait s'il y aurait le feu chez elle, elle répond des "livres".

On Sunday June 12, 1955, Marilyn Monroe gives an interview on NBC radio, answering questions from reporter Dave Garroway on the first NBC Monitor show from 8:00 p.m to 8:30 p.m.
Marilyn expresses her admiration for the city of Brooklyn, her "favorite place in the world", "the best view, the people, the streets, the atmosphere" and whe  the journalist asks to her what is her favorite people in New York, she answers first "Ella Fitzgerald, the greatest singer", and Frank Sinatra for his "style" and also Sammy Davis Jr.
The song "Heat Wave" is played and in the rest of the interview, Marilyn expresses her desire to accomplish herself as an actress, her debut at Fox where for a year, she only shot in "Scudda Hoo Scudda Hay"; that she is grateful for her success but sometimes she wishes to be herself outside and she wears a wig to be like anyboy.
When Garroway asks her what material thing she would save if there was a fire in her house, she replies some "books".

1955-06-12-NY-NBC-Dave_Garroway-1   

- L'émission de 30 min en écoute sur Sounds of NBC Monitor  -
(de 15min 30sec à 26min 50sec)


- interview de 10 min -


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.