01 janvier 2022

31/12/1948, Beverly Hills - Nouvel An chez Sam Spiegel

Le vendredi 31 décembre 1948, le producteur Sam Spiegel organise une fête grandiose (750 invités), tel il en avait l'habitude, dans sa maison de Beverly Hills. Pour cette fête de la Saint Sylvestre, le tout Hollywood est invité et photographié par Peter Stackpole, pour la publication d'un article dans le magazine américain Life.
Marilyn Monroe, encore considérée comme une jeune starlette (le dernier film qu'elle ait tourné, Les reines du Music-Hall, venait de sortir sur les écrans en octobre 1948) fait partie des invités.
Elle a emprunté aux studios la robe qu'elle portera dans le film La pêche au trésor (et qu'elle portera à d'autres reprises pour des séances photos ou sur scène au théâtre); bien que la robe a un effet lamé, son style reste naturel: peu de maquillage et aucun bijoux.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-1-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-1-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-1a 

On Friday, December 31, 1948, producer Sam Spiegel throws an awesome party (750 guests), just like he used to do, in his Beverly Hills home. For this New Year's Eve party, all of Hollywood who's who is invited and photographed by Peter Stackpole, for the publication of an article in the American magazine Life.
Marilyn Monroe, still considered as a young starlet (her last film shot, Ladies of the Chorus, has just been released on screens in October 1948) is one of the guests.
She borrowed from the studios the dress that she will wear in the film Love Happy (and that she will wear on other occasions for photoshoots or on stage in the theater); although the dress has a lame effect, its style remains natural: little make-up and no jewelry.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-6 


Marilyn est accompagnée de son grand amour Fred Karger, son professeur de diction et de chant, et à qui elle venait d'offrir pour Noël une montre gravée au dos de la date (25/12/48) qu'elle payera à crédit 500 Dollars pendant deux ans.

 1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-4-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-4-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-5-1 

Marilyn is accompanied by her great love Fred Karger, her diction and singing teacher, to whom she has just offered for Christmas a watch engraved on the back of the date (12/25/48) that she will pay on credit 500 Dollars for two years.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mm_by_peter_stackpole-mm-5-1a 


Les photographies montrant Marilyn sont restées inédites jusqu'à leur publication en ligne par le service des archives du magazine Life en janvier 2020 (près de 200 photos de cette soirée prises par Stackpole dévoilées). Et parmi les nombreux convives, se trouve aussi Johnny Hyde, qui deviendra l'imprésario de Marilyn dès l'année 1949; nombre de fans avancent le fait que Hyde aurait ainsi rencontré Marilyn à cette soirée, mais rien n'est sûr. Sans doute se sont-ils croisés, mais personne ne peut affirmer qu'ils ont conversé ensemble. Le photographe Bruno Bernard racontera avoir été le témoin de leur rencontre, lors d'une séance photo avec Marilyn en 1949 au Racquet Club de Palm Springs.

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-1-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-johnny_hyde-2-1 

The photographs showing Marilyn remained unpublished until their online publication by the archives service of Life magazine in January 2020 (nearly 200 photos of this evening taken by Stackpole unveiled). And among the many guests, is also Johnny Hyde, who will become Marilyn's impresario in 1949; a number of fans advance the fact that Hyde would have thus met Marilyn at this evening, but nothing is certain. No doubt they cross paths, but no one can say that they converse together. Photographer Bruno Bernard will tell of having witnessed their meeting, during a photo shoot with Marilyn in 1949 at the Racquet Club in Palm Springs.


A cette soirée, Marilyn côtoie certaines personnalités qu'elle retrouvera plus tard dans sa carrière: les journalistes commères d'Hollywood Hedda Hopper et Louella O Parsons, le créateur costumier Jean-Louis, les acteurs Danny Kaye, Edward G Robinson, James Mason, Lucille Ball et Judy Garland (que Marilyn recroisera à des soirées), l'acteur George Sanders (à qui elle donnera la réplique dans Eve), les réalisateurs qui la dirigeront: John Huston, Otto Preminger, Henry Hathaway et Jean Negulesco; mais aussi Frank Sinatra (qui deviendra un de ses amis) et Ava Gardner (avec qui Marilyn écumait les soirées Hollywoodiennes).

At this evening, Marilyn rubs shoulders with certain personalities that she will meet again later in her career: the gossipy Hollywood journalists Hedda Hopper and Louella O Parsons, the costume designer Jean-Louis, the actors Danny Kaye, Edward G Robinson, James Mason, Lucille Ball and Judy Garland (whom Marilyn will meet again at parties), the actor George Sanders (who will be his partner in All About Eve), the directors who will direct her: John Huston, Otto Preminger, Henry Hathaway and Jean Negulesco; but also Frank Sinatra (who will become one of her friends) and Ava Gardner (with whom Marilyn skimmed the Hollywood evenings).

- Hedda Hopper (à droite) -
- Danny Kaye & Louella Parsons -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-hedda_hopper-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-2 

- Danny Kaye -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louella_parsons-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-danny_kaye-3 

- Edward G Robinson / James Mason (& Glenn Ford & George Sanders) -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-edward_g_robinson-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-james_mason-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-james_mason-2 

- Jean-Louis & Nina Foch -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-8 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-6  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-nina_foch-7 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jeanlouis-1  

- Judy Garland & Vincente Minnelli -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-judy_garland-vincente_minnelli-3 

- John Huston -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-john_huston-sam_spiegel-1 

- Jean Negulesco (en second plan) & Louella Parsons -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-jean_negulesco-1  

- Frank Sinatra & Nancy Sinatra -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-frank_sinatra-nancy_sinatra-3 

- Ava Gardner  / Lucille Ball -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-ava_gardner-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-ava_gardner-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-lucille_ball-1  


Les autres célébrités présentes:
The other celebrities present:

Alfred Hitchcock & Alma -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-alma-1 

- Hitchkock & Otto Preminger -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-otto-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-alfred_hitchcock-otto-2  

- Charlie Chaplin & Oona Chaplin -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-6  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-oona-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-charlie_chaplin-4  

- Louis Jourdan & Frederique Berthe -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-frederique_berthe-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-louis_jourdan-3 

- Shirley Temple -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-1-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-2-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-shirley_temple-3-2 

- Barbara Bel Geddes  / Claire James -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Bel_Geddes-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Bel_Geddes-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-claire_james-1 

- Charles Mendl , Mrs Reginald Gardiner & Zsa Zsa Gabor -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Charles_Mendl-Mrs_Reginald_Gardiner-Zsa_Zsa_Gabor 

- Angela Landsbury & Peter Shaw -
- Barbara Freking & Count Ledebur -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-angela_landsbury-peter_shaw-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Freking-Count_Ledebur-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Barbara_Freking-Count_Ledebur-2 

  Clara Blore & Jean Ames / Raymond Massey / Van Heflin -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-Clara_Blore-Jean_Ames-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-raymond_massey-joke-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-van_heflin-1 

- Eileen Howe -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-eileen_howe-1 

- Sam Spiegel & Lynn Spiegel -
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_lynn_spiegel-4 


  - autres photos de la soirée - 

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-1-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-sam_spiegel-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-3 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-2-5  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-3-1 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-3-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-3  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-4  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-4-5 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-3a  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-3b 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-5-2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-6-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-6-2 
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-7-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-8-1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-by_peter_stackpole-8-2 


- Dans la presse -

LIFE, 17/01/1949 - USA

1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p1  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p2  1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-p3  
1948-12-31-Sam_Spiegel-New_Years_Party-mag-1949-01-17-LIFE-cover 


Sur le web

Archives de Life photographies Peter Stackopole Google Arts & Culture
Discussion et photos de cette soirée sur la page Twitter Deny Fear 
Article "Marilyn on New Year's Eve" du Blog ES UPDATES 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

25 février 2018

1953 - Marilyn Monroe chante "How Wrong Can I Be"

 How Wrong Can I Be

Composition: Fred Karger, Alex Gottlieb
Piano: Fred Karger
Trompette: Manny Klein
Chant: Marilyn Monroe
Date: fin 1948 / début 1949


Paroles

How wrong can I be,
If my heart says to me
Love like ours never dies.

How wrong can I be,
When it's sure plain to see
That a heart never lies.


> ecoutez / listen

How Wrong Can I Be


Traduction

Comment pourrais-je me tromper,
Si mon coeur me dit
Que l'amour comme le nôtre ne meurt jamais.

Comment pourrais-je me tromper,
Quand il est évident de voir
Que le coeur ne ment jamais.


Bonus Infos

mm_et_fred_karger_1 
Marilyn Monroe & Fred Karger

  • La chanson, une ballade plaintive, aurait été enregistrée à la fin de l'année 1948, voir au début de l'année 1949. Enregistrée sur un disque d'acétate de 12 pouces, elle n'a jamais été publiée.
    Accompagnée d'un piano et d'une trompette sourde, Marilyn interprète le titre dans un style flamboyant, séduisant et sensuel, avec une inflexion jazzy occasionnelle.
    La chanson a été écrite par Fred Karger et Alex Gottlieb.
    Elle raconte une histoire de chagrin et de regret, du point de vue d'une femme qui a mis fin à une histoire d'amour par jalousie malavisée.

    The song, a plaintive ballad, would be recorded in late 1948 or early 1949. Recorded on a 12-inch acetate disk, it was never released.
    Accompanied by a piano and muted trumpet, Marilyn sings the song in a torchy, seductive and sultry style with an occasional jazzy inflection.

    The song was written by Mr. Karger and Alex Gottlieb
    It tells a story of sorrow and regret, from the point of view of a woman who has ended a love affair out of misguided jealousy.
  • La chanson a été découverte au public lors de la vente aux enchères organisée par Sotheby's (le 13 septembre 1995 à Londres), et nous n'en connaissons qu'un extrait (de 25 secondes). Le vendeur anonyme, dont le père était dans l'industrie de la musique, triait une pile d'enregistrements de son père en 1992 et en a remarqué un qui comportait une étiquette manuscrite: "Fred Karger au piano, Manny Klein à la trompette, Marilyn Monroe." Estimée à 15 000 $, l'enregistrement n'avait pas trouvé d'acheteur.
    The song was discovered to the public during the sale auctions organised by Sotheby's (on September, 13, 1995, in London) and we only know one extract (25 secondes). The anonymous seller, whose father was in the music business, was sorting through a stack of his father's recordings in 1992 and noticed one with a hand-written label that read "Fred Karger at the piano, Manny Klein on the trumpet, vocal by Marilyn Monroe." Estimated at $15,000, the recording didn't found buyer.

  • L'extrait de la chanson figure dans le film de Guillomo Del Toro "La forme de l'eau" (2017), qui raconte l'histoire d'Elisa, agent d'entretien dans un laboratoire de Baltimore en 1962 où est retenu prisonnier un homme amphibien. 
    The song's extract is in the Guillomo Del Toro's movie "The Shape of Water" (2017), which tells the story of Elisa, a janitor in a laboratory in Baltimore in 1962 where is held an amphibian man as prisoner.

© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 17:11 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 avril 2011

H comme Hyde

Johnny Hyde
(1895 - 1950)

imprésario américain

 mm_et_hyde_Johnny_Hyde

Il est né en 1895 en Russie, sous le nom de Johnny Haidabura, d'un père acrobate. Emigré et installé aux Etats-Unis en 1906, il change son nom en Johnny Hyde et va devenir l'un des agents des plus influents d'Hollywood dans les années 1940s. Parmi ses clients, ont figuré Rita Hayworth, Betty Hutton, Bob Hope, Esther Williams, Mae West, Mickey Rooney, Lana Turner. A la fin des années 1940s, il était vice-président de la William Morris Agency, l'agence la plus réputée d'Hollywood. Père de quatre garçons, il était marié depuis de nombreuses années à Mozelle Cravens Hyde.

johnny_1Il est considéré comme le véritable bienfaiteur de Marilyn Monroe et a beaucoup contribué au lancement de sa carrière. Ils se rencontrèrent fin 1948 ou début 1949. Johnny Hyde était alors âgé de 53 ans et Marilyn en avait 22. Malgré qu'il soit marié depuis 20 ans, et père de famille, il tombe littérallement fou amoureux de Marilyn et va tout quitter pour elle, se consacrant exclusivement au lancement de sa carrière. Il racheta le contrat qui la liait à Harry Lipton et devint très proche de Marilyn: son ami, son confident, son mentor, son professeur, son pygmalion. Il s'installa avec Marilyn dans une luxueuse maison de North Palm Drive à Beverly Hills qui comportait quatre boxes revêtus de cuir blanc comme dans un bar, et une piste de danse. Marilyn appelait cette demeure "mon petit Romanoff"; et Hyde l'emmenait à bon nombre de soirées hollywoodiennes. Mais Marilyn continuait à loger de temps en temps chez Natasha Lytess.

maison_de_johnny_hyde maison_de_johnny_hyde3 maison_de_johnny_hyde2
Marilyn dans la maison de Hyde à North Palm Drive

Dans une interview à Moviland en 1951, Marilyn racontera: "J'ai été terriblement chanceuse en rencontrant un homme qui devint non seulement mon agent, mais mon plus cher ami. Lorsque la première fois, j'ai fait part de mon désir de devenir actrice à Johnny Hyde, il n'a pas souri. Il écouta attentivement et dit 'bien sûr tu peux devenir une actrice!'. Il fut la première personne qui prit mes ambitions au sérieux et rien que pour ça, ma gratitude est infinie. Bon nombre d'hommes que j'ai connu pensaient que tout ce qui me préoccupait était les vêtements et les fêtes. La vérité, c'est que j'ai n'ai jamais vraiment été une adepte des fêtes parce que j'étais trop timide au milieu d'un groupe, j'ouvrais à peine la bouche. 'Dis ce que tu penses' me disait Johnny. 'Tu es un individu à part entière, comme n'importe qui d'autre. Tu as le droit d'avoir ton opinion. Si tu ne sais pas quelquechose, dis-le donc!'"

"Ce fut Johnny aussi qui commenca à me faire lire. (...) Johnny me donna non seulement confiance en moi, mais il me montra comment occuper mon temps libre. J'avais l'habitude de traîner quand je n'avais pas de travail. Peut être j'aurais pu dormir un peu plus. Peut être je pourrais prendre un long petit déjeuner. Ou j'aurais pu téléphoner longuement pour tuer le temps. Johnny me donna le conseil d'utiliser chacun de mes moments disponibles pour m'améliorer. 'Réfléchis bien à chaque situation. Etudies!' disait-il. Soudainement, ça ne semblait plus être un effort de se lever et de plonger la tête dans le travail. Je trouvais que j'étais moins incomprise quand je prenais la parole et m'expliquais, plutôt que de fuir une communion de pensées. 'Il n'y a rien d'effrayant!' répétait Johnny. Il m'enseigna aussi la ponctualité. J'étais inconsciente de la temporalité. Les circonstances sont toujours apparues habituellement à me faire mettre en retard, maintenant, j'arrange les choses avant et c'est sympa d'être digne de confiance et connue pour être une personne qui tient parole."

johnny_2Johnny Hyde s'occupa à plein temps de Marilyn: il lui acheta une nouvelle garde-robe, lui paya de minimes opérations de chirurgie esthétique (au nez et au menton), et prit en charge ses frais de coiffure.
Début 1949, Marilyn Monroe décroche un petit rôle dans
Love Happy et part l'été de la même année à New York pour en assurer la promotion.
Beaucoup des collègues de Hyde ne croyaient pas du tout au potentiel d'actrice de Marilyn, bien qu'il la jugeait sexy et mignonne. Mais comme Hyde était estimé dans le milieu du cinéma, on accordait des castings à Marilyn. C'est ainsi qu'elle décroche un rôle dans le western musical
: A Ticket to Tomahawk , tourné dans le Colorado pendant l'automne 1949.
Souffrant du coeur, Hyde savait qu'il ne serait pas toujours là pour protéger Marilyn. Il l'appelait "baby" et la demanda plusieurs fois en mariage. Même Joseph Schenck, le co-fondateur de la Fox et ami de Hyde, tenta de persuader Marilyn d'accepter les propositions de mariage de Hyde: "Qu'est-ce que tu as à perdre?" demanda Schenck à Marilyn, lui avançant l'argument que si malheur arriverait à Hyde, elle serait à l'abri du besoin. "Moi-même", lui répondit-elle. Comme elle l'avoua à des amis, elle aimait tendrement Johnny Hyde, mais sans passion. La foi et la reconnaissance qu'il avait en elle étaient un immense cadeau mais elle ne pouvait épouser un homme marié, dont elle n'était pas amoureuse. Car elle aimait toujours à cette époque un autre homme, Fred Karger. Un week-end, elle laissa même Johnny Hyde seul à Palm Springs pour rejoindre Fred Karger à Los Angeles, à qui elle lui aurait dit: "Johnny est adorable. Je l'aime vraiment. Mais ce n'est pas le même amour qu'il a pour moi."
Après les demandes en mariage répétées de Hyde, elle lui aurait répondu: "Non Johnny, je ne suis pas amoureuse de vous... Ce ne serait pas loyal."

johnny_3Les nuits où Hyde devait travailler tard, il demandait à son ami producteur A.C. Lyles de "veiller sur son bébé". Lyles l'emmenait au restaurant ou en boîte de nuit.
En 1950, Johnny Hyde parvient à décrocher pour Marilyn une audition pour le film de John Huston
: The Asphalt Jungle . Marilyn travailla avec sa professeur de théâtre, Natasha Lytess, pour s'y préparer. Huston est ravi et il déclarera: "Elle n'a pas eu le rôle grâce à Johnny Hyde, mais parce qu'elle était sacrément bonne." Le film remporte un grand succés et fut salué par la critique.
Puis elle tourne dans d'autres films mineurs (
Right Cross , Hometown Story et The Fireball ), avant que Johnny ne harcèle le scénariste et metteur en scène Jospeh L. Mankiewicz, pour que ce dernier offre un rôle à Marilyn dans All about Eve . Les critiques remarquent Marilyn et tous la trouvent formidable à l'écran.
Le patron de la Fox, Darryl Zanuck convoqua Marilyn pour passer un bout d'essai. Il lui proposa un contrat de six mois, que Johnny Hyde négocia en son nom et qu'elle signa le 10 décembre 1950.

johnny_hyde  Mais un mois auparavant, en novembre 1950, Johnny Hyde avait été hospitalisé pour ses problèmes cardiaques au Cedars of Lebanon hospital de Los Angeles. Pendant ce temps, Marilyn retourna vivre chez Natasha Lytess qui raconte que Marilyn repoussait toujours ses visites à Johnny Hyde l'hôpital, qui était condamné, après de multiples crises cardiaques. Une nuit au début du mois de décembre 1950, Hyde téléphona: "Natasha, où est Marilyn ? J'attends... Je n'ai jamais vu de ma vie une telle cruauté, un tel égoïsme." Il décède d'une crise cardiaque le 18 décembre 1950, après une longue veillée à laquelle Marilyn était présente. On raconte que ses derniers mots prononcés étaient pour Marilyn. Son ex-femme, ses fils et son frère en voulaient beaucoup à Marilyn qui étaient celle qui avait brisé leur famille et accéléré sa fin. Ils interdirent l'accès de la maison à Marilyn, et lui reprirent vêtements et bijoux. Ils voulurent aussi l'empêcher d'assister aux funérailles mais elle s'y présenta tout de même. Marilyn était déprimée, et on raconte qu'elle devint hystérique et se jeta sur le cerceuil en criant son nom.
Plusieurs jours après la cérémonie, au Noël 1950, elle se rendit chez Natasha Lytess en laissant un mot griffoné sur l'oreiller: "Je laisse ma voiture et mon étole en fourrure à Natasha", et sur un autre billet sur la porte de la chambre: "Ne laissez pas Barbara entrer." Barbara était la fille de Natasha. Natasha comprit de suite que quelque chose de grave s'était passé: elle se précipita dans la chambre et découvrit Marilyn sans connaissance. Elle avait avalé un tube entier de pillules. Natasha retira de sa bouche une pleine poignée d'une matière verdâtre et visqueuse, qu'elle n'avait pas eu le temps d'avaler. La dépression de Marilyn va durer encore plusieurs mois, s'effondrant en larmes sur le plateau de tournage de As young as you feel (c'est grâce à Johnny qu'elle y avait obtenu un rôle) et c'est toujours avec une infinie tendresse qu'elle évoquera Johnny Hyde dans ses interviews, le pleurant encore plus de dix ans après quand elle parlait de lui.

Commentaires :

Johnny Hyde: "You're going to be a great movie star" - "Tu vas devenir une grande star de cinéma"

Marilyn Monroe: "Johnny Hyde avait plus du double de mon âge; un homme doux, gentil et brillant et depuis, je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme lui. Il avait beaucoup de charme et était chaleureux. C'est Johnny Hyde qui me conseilla de lire de bons livres et d'apprécier la bonne musique."


 >> Voir les photos de Marilyn et Johnny Hyde


>> sources:
Livre Les Trésors de Marilyn Monroe de Jenna Glatzer
Livre Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers
Site  
immortalmarilyn.com 

Posté par ginieland à 19:54 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,