09 juillet 2011

Jackie Kennedy

*femme du Président John F. Kennedy, déclara, à la mort de Marilyn Monroe:

C'est une étoile qui continuera longtemps à briller au-dessus de nous.

jackie_kennedy

Posté par ginieland à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Docu TV - Il n'y a pas de Kennedy heureux

 Il n'y a pas de Kennedy heureux

ilnyapasdekennedyheureux_title1 ilnyapasdekennedyheureux_title2
ilnyapasdekennedyheureux_title3 ilnyapasdekennedyheureux_title4 ilnyapasdekennedyheureux_title5

Année: 2010
Réalisation: Patrick Jeudy
Texte de: Gérard Miller
Production: Program 33 -
avec la participation de France Télévisions et de Planète
Pays: France
Durée: 95 min

Documentaire sur la déstinée tragique de la famille Kennedy.
Résumé: Que retient un enfant de sa famille ? Comment en vit-il les épreuves, les aspirations et les devoirs ? Surtout lorsque cette famille s’appelle Kennedy, un clan qui a fasciné l’Amérique et le monde entier.
Caroline, Robert, Christopher, Mary, John-John ou David avaient entre 7 et 11 ans lorsque le Président Kennedy fut assassiné, entre 13 et 17 ans à la mort de Bobby Kennedy. Au fil des années, ils ont goûté le parfum teinté d’ivresse des gosses de riches, ils ont deviné les infidélités de leurs aînés, le mystère des femmes du Président, les menaces qui ont pesé sur leur famille...
Entre enfances dorées et destins brisés, images officielles et archives familiales, "Il n’y a pas de Kennedy heureux" navigue parmi les personnalités complexes du clan Kennedy pour dresser le portrait sans concession mais empreint de nostalgie des acteurs de la famille.
Une histoire intime et personnelle racontée à hauteur d’enfant avec ses naïvetés, ses doutes et ses interrogations. Une histoire dévoilant de l’intérieur la vie de l’une des plus puissantes familles du XXe siècle.
 

ilnyapasdekennedyheureux_cap01 ilnyapasdekennedyheureux_cap02 ilnyapasdekennedyheureux_cap03
ilnyapasdekennedyheureux_cap04 ilnyapasdekennedyheureux_cap05 ilnyapasdekennedyheureux_cap06
ilnyapasdekennedyheureux_cap07 ilnyapasdekennedyheureux_cap08 ilnyapasdekennedyheureux_cap09
 ilnyapasdekennedyheureux_cap10 ilnyapasdekennedyheureux_cap11 ilnyapasdekennedyheureux_cap12
ilnyapasdekennedyheureux_cap13 ilnyapasdekennedyheureux_cap14 ilnyapasdekennedyheureux_cap15
ilnyapasdekennedyheureux_cap16 ilnyapasdekennedyheureux_cap17 ilnyapasdekennedyheureux_cap18
ilnyapasdekennedyheureux_cap19 ilnyapasdekennedyheureux_cap20 ilnyapasdekennedyheureux_cap21
ilnyapasdekennedyheureux_cap22 ilnyapasdekennedyheureux_cap23 ilnyapasdekennedyheureux_cap24
ilnyapasdekennedyheureux_cap25 ilnyapasdekennedyheureux_cap26 ilnyapasdekennedyheureux_cap27
ilnyapasdekennedyheureux_cap28 ilnyapasdekennedyheureux_cap29 ilnyapasdekennedyheureux_cap30
ilnyapasdekennedyheureux_cap31 ilnyapasdekennedyheureux_cap32 ilnyapasdekennedyheureux_cap33
ilnyapasdekennedyheureux_cap34 ilnyapasdekennedyheureux_cap35 ilnyapasdekennedyheureux_cap36

Passages évoquant Marilyn:
-(à 32 minutes): Ils admiraient Jackie. Pour eux, c'était une déesse. Inévitablement, ils feraient moins bien qu'elle. Jamais une petite Kennedy ne serait aussi belle et jamais aucun petit Kennedy épouserait une femme aussi fascinante. (...) C'est pour cela, que les enfants ne voulurent rien savoir quand arrivèrent à leurs oreilles l'échos des frasques sexuelles du Président. A l'école, des copains bien intentionnés leur parlèrent de ses conquêtes féminines. Leur cousin, Lawford, qui vivait à Hollywood, leur avait dit que lui aussi, avait serré Marilyn dans ses bras lors d'une surprise party. Mais Jackie restait intouchable. Ils ne pouvaient imaginer qu'il puisse la tromper et pas davantage qu'elle puisse, elle, aller voir ailleurs. Même lorsqu'elle commenca à s'éloigner du Président, l'année précédent sa mort.

ilnyapasdekennedyheureux_cap37 ilnyapasdekennedyheureux_cap38 ilnyapasdekennedyheureux_cap39
ilnyapasdekennedyheureux_cap40 ilnyapasdekennedyheureux_cap41 ilnyapasdekennedyheureux_cap42
ilnyapasdekennedyheureux_cap43 ilnyapasdekennedyheureux_cap44 ilnyapasdekennedyheureux_cap45
ilnyapasdekennedyheureux_cap46 ilnyapasdekennedyheureux_cap47 ilnyapasdekennedyheureux_cap48
ilnyapasdekennedyheureux_cap49 ilnyapasdekennedyheureux_cap50 ilnyapasdekennedyheureux_cap51
ilnyapasdekennedyheureux_cap52 ilnyapasdekennedyheureux_cap53 ilnyapasdekennedyheureux_cap54

-(à 1h04): Jamais personne n'osa aborder ce sujet dont ils parlaient entre eux. Car quand on a 7, 10 ou 13 ans, comment dire à un père, à un oncle, à une légende vivante, qu'on commence à douter de lui ? Christopher Lawford, dont le père était acteur à Hollywwod, aimait raconter à ses cousins et cousines, les histoires qui couraient à Los Angeles. Et le patron du FBI, J. Hedgar Hoover, qui détestait les frères Kennedy, et les espionnait sans vergogne, n'était pas le dernier à distiller des informations sur leurs frasques sexuelles. Les enfants, blessés de tous côtés, faisait le gros dos, et Hoover y allait de plus belle.

ilnyapasdekennedyheureux_cap55 ilnyapasdekennedyheureux_cap56 ilnyapasdekennedyheureux_cap57
ilnyapasdekennedyheureux_cap58 ilnyapasdekennedyheureux_cap59 ilnyapasdekennedyheureux_cap60

Enregistrer

28 mars 2011

10/07/1962 Marilyn Black Wig par Bert Stern

The Last Sitting
day 2
 

Le 10 juillet 1962, deuxième séance photos avec Bert Stern, dans le bungalow 96, l'une des plus grande suite du Bel Air Hotel de Los Angeles. 
Portraits de mode de Marilyn Monroe affublée d'une perruque noire, cette séance est aussi surnommée "The Jackie Kennedy Sitting".

 **** Black Wig Sitting ****
>> Couleurs
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_010_2 ph_stern_jackie_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_020_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_020_2
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_100_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_100_2 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_100_3
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_030_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_030_2 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_031_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_032_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_040_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_041_1
1962_07_brune_img209 1962_07_brune_2012_taschen__17_
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_070_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_071_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_200_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_210_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_220_1

>> Planches Contact couleur
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_contact_2 
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_contact_3a
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_col_contact_3 1962_07_0624 
ph_stern_jackie_contact_1 ph_stern_jackie_contact_2   

>> Noir et Blanc
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb1_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb1_020_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb1_020_3
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb2_020_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb2_032_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb2_040_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb2_042_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_042_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_011_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_020_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_022_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_031_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_031_2
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_032_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_040_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_041_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_012_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_021_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_030_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_031_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_012_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_020_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_021_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_022_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_030_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_032_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_042_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_011_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_013_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_014_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_020_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_021_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_021_2 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_022_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_030_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_031_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_032_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_033_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_010_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_012_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_020_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_021_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_022_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_030_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_031_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_032_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_011_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_012_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_020_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_021_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_030_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_030_2
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_031_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_032_1

>> Planches Contact Noir et Blanc
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb1_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb2_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb3_contact_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb4_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb5_contact_1
1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb6_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb7_contact_1 1962_07_10_by_bert_stern_black_wig_wb8_contact_1

Posté par ginieland à 19:32 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 août 2010

Are You a Jackie or a Marilyn?

Are You a Jackie or a Marilyn?:
Timeless Lessons on Love,
Power, and Style
livre avec illustrations
Auteur: Pamela Keogh
illustrations de Meg Hess

livrejackiemarilynDate de sortie: octobre 2010
Broché 272 pages
Langue: anglais

Éditeur: Gotham
ISBN-10: 159240569X
ISBN-13: 978-1592405695
Prix éditeur: 22,50 Dollars
Ou le commander ? sur amazon.com  

Description:  Un guide irresistible du style moderne et retro, célébrant les deux icônes féminines.
Sur la forme, Jacqueline Kennedy Onassis et Marilyn Monroe ne sembleraient ne pas être si différente, et avaient beaucoup plus que JFK en commun. Etes-vous une Jackie ou une Marilyn ? Les lecteurs font un quiz pour déterminer de quel côté ils se classent Jackie / Marilyn et puis là, ils sont redirigés vers des conseils sur la beauté et le style, le sexe et le mariage, le pouvoir et la carrière, la décoration et le divertissement, et plus encore. Découvrez qui se cache à l'intérieur de vous: est-ce Jackie ou Marilyn qui se révèle dans n'importe quel situation, d'une fête ou d'un dîner, jusqu'à l'amour. Avec des comparaisons entre Jackie et Marilyn sur leur vie amoureuse, leurs musiques et livres préférés, leurs régimes, et même leur maquillage. Contient des illustrations en couleur. 

A Propos de l'auteur:
Pamela Keogh est l'auteur de biographies illustrées:Audrey Style, Jackie Style et Elvis Presley...  Elle vit à New York City.
Meg Hess a illustré bon nombre de magazines de mode dans le monde, mais aussi des campagnes de pub pour Chanel et Bloomingdale's, et pour des livres.

Posté par ginieland à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mai 2010

Photographe: Slim Aarons

Marilyn par Aarons

Slim Aarons photographia Marilyn Monroe en 1952, en séance studio où Marilyn porte des déshabillés. 
Slim Aarons photographed Marilyn Monroe in 1952, in studio session where Marilyn wears lingerie.


logo-aarons-1952-redlingerie1

 .1952: Lettres de fans - Portraits en lingerie rouge dans son studio au Beverly Carlton Hotel, au milieu des lettres de fans.
.1952: Fans Mails - Portraits in red negligee in her Beverly Carlton Hotel studio, in the middle of her fans letters.
(>
blog 1952, Beverly Carlton Hotel - Lettres de fans par Aarons )


.1952: Séance en Lingerie - Portraits en studio de Marilyn en déshabillé noir.
.1952: Sitting in Lingerie - Studio portraits of Marilyn in a neglected black lingerie.
(>
blog 1952 - Séance en studio par Slim Aarons


logo-dave_preston-1952-blacklingerie1

 .1952: Lingerie Noire - Marilyn en longue nuisette transparente noire (une tenue non retenue pour le film "Niagara").
- /!/ pas de crédit photographique pour cette séance: selon les sources: Bruno Bernard, Slim Aarons, Dave Preston.
.1952: Black Lingerie - Marilyn wearing a long black transparente nightie, (outfit not chosen for the movie "Niagara")
/!/ No photographic credit for this session: according to various sources: names of Bruno Bernard, Slim Aarons, Dave Preston. 

(>
blog 1952 - Marilyn en lingerie noire )


> Voir les posts de Marilyn par Slim Aarons


 Slim Aarons
(1916 - 2006)
photographe américain

ph_slimaarons_1 ph_slimaarons_2

Slim Aarons, né George Allen Aarons est un photographe américain connu pour ses photographies de la jet set et de la haute société dans les années 1950, 60 et 70.
Né le 29 octobre 1916 à Manhattan, Slim Aarons s’enrôle dans l’armée américaine (Eighth Army Division) à l'âge de 18 ans et travaille comme photographe à l’académie militaire de West Point avant de devenir reporter de guerre lors de la Seconde Guerre mondiale où il est décoré de la Purple Heart. Aarons disait que les combats lui avaient enseigné que la seule plage qui valait la peine qu’on y débarque était celle qui était «ornée de ravissantes jeunes femmes dénudées, bronzant sous un soleil tranquille.»

aarons_kingsofhollywoodAprès la guerre, Aarons rejoint la Californie et commence à photographier des célébrités idéalisées, dans des endroits magnifiques, à la manière de natures mortes. C’est là qu’il prend la photographie la plus admirée, "Kings of Hollywood", une photo du nouvel an 1957 représentant Clark Gable, Van Heflin, Gary Cooper et Jimmy Stewart se détendant dans un bar en tenue de ville.
Aarons n’a jamais eu recours aux artifices pour ses photographies: pas de styliste ou maquilleur, mais simplement la lumière naturelle.
Son travail représente le Hollywood glamour et doré: des femmes jolies et gracieuses, des hommes élégants, dans des décors luxueux tels que les immenses villas hollywoodiennes avec piscines, terrasses et jardins, des voitures décapotables, sous un ciel bleu azur, et des palmiers... Les photographies d’Aarons apparaissent dans Life, Town & Country, Holiday, Travel and Leisure. Parmi ses sujets célèbres photographiés, citons Jackie Kennedy, John Fitzgerald Kennedy, Howard Hughes, Esther Williams, Truman Capote, Dolores Del Rio, Diana Dors, Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Marilyn Monroe, Melina Mercouri, Joan Collins, Capucine, George Hamilton, Man Ray, John Huston, Louis Jourdan, Peter Sellers, Britt Ekland, Ursula Andress, Marianne Faithfull, Mick Jagger etc...

aarons_jackie aarons_jfk aarons_howardhughes
Jackie Kennedy ; John Fitzgerald Kennedy ; Howard Hughes
aarons_estherwilliams aarons_trumancapote aarons_doloresdelrio
Esther Willimas ; Truman Capote ; Dolores Del Rio
aarons_diana_dors aarons_joan_collins aarons_melina_mercouri
Diana Dors ; Joan Collins ; Melina Mercouri

Aarons a bâti sa carrière sur ce qu’il appelle «photographier des gens attirants faisant des choses attirantes dans des endroits attirants». Au cours d'un entretien donné à The Independent en 2002, il déclare: «Je connaissais tout le monde, ils m’invitaient à leur fêtes car ils savaient que je ne leur ferais pas de mal. J’étais l’un d’entre eux». Le film d’Alfred Hitchcock, Fenêtre sur cour, dont le personnage principal est un photographe interprété par Jimmy Stewart, se déroule dans un appartement, inspiré de celui d'Aarons.
Slim Aarons meurt le
30 mai 2006 à Montrose, New York, à l'âge de 89 ans.


> sources web:
Biographie sur wikipedia français

Photos sur photographersgallery

Photos sur
staleywise
Photos sur gettyimages
 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

12 février 2008

Photographe Cecil Beaton

Marilyn par Cecil Beaton    

Cecil Beaton a photographié Marilyn lors d'une unique séance, le 22 février 1956 à l'hôtel Ambassador de New York. En ressortiront des images d'une Marilyn émouvante et sensuelle: en petite robe noire, en fourreau blanc, avec un oiseau empaillé sur la main ou une fleur dans la bouche. La photo préférée de Marilyn est celle où elle serre un oeillet contre elle, allongée sur un lit.
Beaton est accompagné de son assistant, Ed Pfizenmaier, et de Hans Knopf, qui photographient les coulisses de la séance.

Cecil Beaton has photographed Marilyn at a unique sitting on 22 February 1956 at the Ambassador Hotel in New York. The images of a moving and sensual Marilyn will come out: in a little black dress, in a white fur, with a stuffed bird on her hand or a flower in her mouth. Marilyn's favorite photo is the one where she squeezes a carnation against her, lying on a bed.
Beaton is accompanied by his assistant, Ed Pfizenmaier, and Hans Knopf, who take photos on backstage.


logo-cecil_beaton-1956-02-22-bed

 .Séance Lit - allongée dans un lit, un oeillet à la main.
.Bed Sitting - lying in a bed, with a carnation in her hand.
(> blog photos 22/02/1956 Bed Sitting par Cecil Beaton )


logo-cecil_beaton-1956-02-22-flower

 .Séance Fleurs - assise contre un mur, jouant avec un oeillet et une marguerite.
.Flowers Sitting - sat against a wall, playing with a carnation and a daisy.
(> blog séance photos 22/02/1956 Flower Sitting - Beaton & Pfizenmaier )


logo-cecil_beaton-1956-02-22-bird

 .Séance de l'Oiseau - avec l'oiseau et foulard et marguerite dans les cheveux.
.Bird Sitting - bird and daisy and scarf in hair.
(>
blog photos 22/02/1956 Bird Sitting - Beaton & Pfizenmaier )


logo-cecil_beaton-1956-02-22-blackdress

 .Séance Robe Noire - assise contre le mur, les rideaux, sur des coussins et dans un canapé.
.Black Dress Sitting - sat against the wall, curtains, cushions and a sofa.
(>
blog photos 22/02/1956 Black Dress Sitting par Cecil Beaton )


logo-cecil_beaton-1956-02-22-blackjacket

 .Séance Veste Noire - debout contre le mur et les rideaux.
.Black Jacket Sitting - standing against the wall and the curtains.
(> blog photos 22/02/1956 Black Jacket Sitting par Cecil Beaton )


logo-cecil_beaton-1956-02-22-whitefur

 .Séance Fourrure Blanche - assise dans une chaise en rotin.
.White Fur Sitting - sitting in a rattan chair.
(> blog photos 22/02/1956 White fur Sitting - Beaton & Knopf )


Cecil Beaton dira d'elle que "Miss Marilyn Monroe me fait penser au bouquet final d'un feu d'artifice."
Cecil Beaton will say about her that "Miss Marilyn Monroe reminds me of the final bouquet of a fireworks display."

Beaton_M BeatonMM BeatonMMM  


> blog posts tag Cecil Beaton


Cecil Beaton
(1904 - 1980)
photographe anglais

cecil_beaton_portrait_beaton_010 

De son vrai nom Sir Cecil Walter Hardy Beaton (14 janvier 1904 - 18 janvier 1980, Londres) était un photographe de mode et de portrait britannique. Il fut également scénographe et concepteur de costumes pour le cinéma et le théâtre.
Né à Hampstead, en Angleterre, dans une famille de la Haute Société, Beaton était fasciné par les magazines de mondanités et plus spécialement, les images qui y étaient publiées. Il fréquenta les écoles Heath Mount School et St Cyprian's School, à Eastbourne, où ses talents artistiques furent rapidement reconnus. Pour ses 11 ans, sa gouvernante lui offrit un appareil Kodak 3A Camera, un modèle populaire, et lui apprit à s'en servir basiquement. Il commenca ainsi à photographier ses premiers sujets qui étaient sa mère et ses soeurs. Il étudia ensuite -sans grand interêt- l'histoire, l'art et l'architecte au St John's College à Cambridge, tout en continuant en parallèle la photographie, et grâce à ses contacts universitaires, parvint à faire le portrait de la Duchesse d'Amalfi, qui sera publié dans le célèbre magazine Vogue. Beaton quitta Cambridge en 1925 sans avoir obtenu le moindre diplôme, puis il se fit connaître par une première exposition à Londres en 1926 qui est bien accueillie et lui permet de signer un contrat avec la version britannique du magazine Vogue en 1931 pour lequel il collaborera jusqu'au milieu des années 1950. Il travailla également avec la revue de mode Harper's Bazaar et comme photographe pour Vanity Fair.
Pendant la seconde guerre mondiale, Cecil Beaton fut posté au Ministère de l'Information où sa tâche consistait à enregistrer des images du front britannique. Après la guerre, Beaton travailla pour le théâtre de Broadway, créant les plateaux , costumes et lumières comme pour la pièce de 1946 Lady Windermere's Fan, dans laquelle il joua aussi un rôle en tant que comédien. Mais son travail de scénographe et costumier fut principalement remarqué pour les films My Fair Lady (autant pour la pièce en 1956 que pour le film en 1964) et Gigi (1958), les deux films ayant permit à Beaton d'obtenir le prix prestigieux de l'Oscar du meilleure Costume. Il remporta aussi quatre Tony Awards pour les pièces de Broadway: The Grass Harp (1952), The Chalk Garden (1955), Saratoga (1959), Tenderloin (1960), et Coco (1969).

cecil_beaton_portrait_beaton_1  

En 1974, il fit une grave attaque, qui le laissa parciellement paralysé, et dont il souffrira de la frustration de ne pouvoir se servir de son bras droit. Très diminué à la fin de sa vie, il meurt en pleine nuit dans sa maison de Wiltshire.

 jackie_kennedy_et_cecil_beaton_1962_mars_london_1
Jackie Kennedy et Cecil Beaton,
mars 1962 , Londres.

VIE PRIVEE
En 2003, les héritiers de Cecil Beaton autorisent la parution de son journal intime dans lequel on apprend que le photographe avait une vie homosexuelle particulièrement agitée (il fréquentait les intellectuels gays de son époque : Truman Capote, Jean Cocteau…) et vivait une passion amoureuse, non réciproque, avec Mick Jagger (rencontré en mars 1967). Pendant plus d’une décennie, les deux hommes restent très liés. Dans les dernières pages, Cecil Beaton évoque le chanteur en ces termes : « Masculin et féminin, beau et laid, il restera à jamais pour moi l'image de la passion interdite ».
De son homosexualité, il dit: "Mes amitiés avec les hommes sont plus merveilleuses qu'avec les femmes. Je n'ai jamais été amoureux d'une femme et je ne pense pas que je le serai jamais de la même façon qu'avec un homme. Je suis vraiment un terrible, terrible homosexualiste et j'essaie tellement de ne pas l'être." (cité par Hugo Vickers, Cecil Beaton, Londres, Weidenfeld et Nicolson, 1985.).
Le grand amour de sa vie fut le collectionneur d'art Peter Watson; il eut aussi une relation avec l'acteur Gary Cooper, qui resta l'un de ses meilleures amis pendant quelques années.
Mais Cecil Beaton fut aussi lié aux femmes, il vécut une relation amoureuse avec l'actrice Greta Garbo, une idylle passionnée et incohérente. Beaton préférait les hommes et Garbo aimait les femmes.
Toute sa vie, Cecil Beaton apparaît comme un homme énigmatique, difficilement cernable, fréquentant de nombreux cercles intellectuels: les Existentialistes autour de Jean-Paul Sartre, les artistes comme Pablo Picasso, le couple Serge Gainsbourg / Jane Birkin

cecil_beaton_coco_chanel_010_1 cecil_beaton_queen_elizabeth_010_1 cecil_beaton_greta_garbo_1946_pic_1
Coco Chanel, la Reine Elizabeth, Greta Garbo,
cecil_beaton_marlene_dietrich_1935_pic_1 cecil_beaton_audrey_hepburn_my_fair_lady_010_1 cecil_beaton_mick_jagger_1967_pic_1
Marlene Dietrich, Audrey Hepburn, Mick Jagger,
cecil_beaton_with_carole_lombard_1931_pic_1 cecil_beaton_twiggy_1967_pic_1 cecil_beaton_greta_garbo_010_1
Carole Lombard et Cecil, Twiggy, Greta Garbo

SUJETS CELEBRES PHOTOGRAPHIES
Cecil Beaton fut le photographe officiel de la Cour d'Angleterre et photographia ainsi la Reine Elizabeth, la Reine mère, la Princesse Margaret, le Prince Charles, le Duke et la Duchesse de Windsor.
Parmi les artistes, il immortalisa Audrey Hepburn, Greta Garbo, Ingrid Bergman, Vivien Leigh, Gary Cooper, Marlene Dietrich, Marlon Brando, Johnny Weissmuller, Grace Kelly, Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor, Franf Sinatra, Sammy Davis Jr., Dean Martin, Maria Callas, les Rolling Stones, Mick Jagger, Twiggy, Andy Warhol et le Velvet; ainsi que Pablo Picasso, Lucien Freud, Edith Sitwell, Coco Chanel, Elsa Schiaparelli...


>> sources web :
Bio sur wikipedia français et english wikipedia
Petite Bio et photos sur National Portrait Gallery
Bio et photos sur bbc.co.uk 
Bio en français sur
fluctuat.net
Article de presse à lire sur l'humanité
photos Cecil Beaton lui même sur viewimages 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.