Photos liées au tag 'joe dimaggio'

Voir toutes les photos
01 décembre 2022

14/12/2022, DALSHIRE "December Platinum Memorabilia Collection": Lots

2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-01   Enchères "December Platinum Memorabilia Collection"
14 décembre 2022
- 3 lots avec Marilyn Monroe -

> 14/12/2022, DALSHIRE "December Platinum Memorabilia Collection": Vente


Lot 001: MARILYN MONROE & JOE DiMAGGIO SIGNED OAL BALL
Marilyn Monroe (black ink) and Joe DiMaggio (blue ink) signed official American League Joe Cronin Baseball. Though briefly married, the Hollywood icon and Yankees superstar forged a bond that he held onto tightly, even after her tragic death. Their short-lived union and lengthier relationship captured the hearts and attention of a nation. When they met, Monroe was becoming the siren of Hollywood movies, and “Yankee Clipper” DiMaggio had already been labeled the greatest baseball player of all time. Though the marriage would last only nine months, their brief passionate romance and enduring bond continue to fascinate us even today.  This item has been authenticated by Autograph Certification Experts and comes with their Letter of Authenticity.
Estimate: $35,000 - $45,000 / Sold: $ -

2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot01a 
2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot01b  2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot01c  2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot01d 


Lot 054: MARILYN MONROE & JOE DiMAGGIO SIGNED POSTCARD
Marilyn Monroe (June 1, 1926 – August 4, 1962) and Joe DiMaggio (November 25, 1914 – March 8, 1999). Marilyn Monroe and Joe DiMagggio blue ink signed on the front of a 2 cent post card.   Though briefly married, the Hollywood icon and Yankees superstar forged a bond that he held onto tightly, even after her tragic death. Their short-lived union and lengthier relationship captured the hearts and attention of a nation. When they met, Monroe was becoming the siren of Hollywood movies, and “Yankee Clipper” DiMaggio had already been labeled the greatest baseball player of all time. Though the marriage would last only nine months, their brief passionate romance and enduring bond continue to fascinate us even today. Custom matted and framed. This item has been Forensically authenticated by Guaranteed Forensic Authenticators and comes with their Letter of Authenticity.  Guaranteed Forensic Authenticators Guarantees their Opinion.  A complete report of the forensic evaluation is available to any owner of the item current and future.
Estimate: $7,500 - $8,500 / Sold: $ -

2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot54a 
2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot54b  2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot54c  2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot54d 


Lot 094: Marilyn Monroe Signed Check Cut
Marliyn Monroe Blue Ink Signed 1.25 X 3.5 Marilyn Monroe Productions, Inc. Check Cut.  Marilyn Monroe (June 1, 1926 – August 4, 1962).  The world learned of the formation of Marilyn Monroe Productions on January 7, 1955, when a public statement was read out to eighty journalists and friends at the East Sixty-forth Street home of her lawyer, Frank Delaney. Marilyn was appointed company president, with Greene named vice president; 51 percent belonged to Marilyn, the remaining 49 percent to Greene. In going it alone, Marilyn was single-handedly taking on the all-powerful studio system. The immediate reaction at Twentieth Century-Fox was outrage. She was sued by the studio. It took a full year of negotiations before the fledgling company was in a position to announce that it had struck a revised non-exclusive deal with Fox. The huge success of “The Seven Year Itch” the previous summer considerably strengthened Marilyn Monroe Productions’ hand, and Marilyn beat Fox into submission. Her new deal brought a check for past earnings, a new salary of $100,000 for four movies over a seven year period, and approval over all major aspects of her productions. Her victory created one of the first breaches in the Hollywood studio system. After 1957, Marilyn Monroe Productions made no more movies, though it continued to exist for tax purposes to handle Marilyn’s earnings. Professionally custom matted and framed. Comes with a Letter of Authentication from Autograph Certification Experts.
Estimate: $2,500 - $2,900 / Sold: $ -

2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot94a 
2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot94b  2022-12-14-DALSHIRE-December_Platinum_memorabilia-lot94c 


All photos are copyright and protected by their respective owners. 

Posté par ginieland à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2022

Dédicace pour Joe DiMaggio

Dédicace d'une photographie de Marilyn Monroe pour Joe DiMaggio
Marilyn Monroe dedication of a photography for Joe DiMaggio

 " I love you Joe,
Marilyn
"

Dedicace_pour_JoeDiMaggio-1 

photographie de Frank Powolny


(source: en vente Heritage Auctions "Historical Platinum Session Signature® Auction #6267" le 01/12/2022)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand. 

Posté par ginieland à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2022

Le mystère Monroe : 11 vérités troublantes sur Marilyn - sur Elle

ELLE_logo

 Le mystère Monroe : 11 vérités troublantes sur Marilyn
27 septembre 2022 - sur elle.fr

Objet de fantasmes dans tous les sens du terme, la divine Norma Jeane est l’ultime héroïne. Son faux biopic « Blonde » le prouve, mais sa vie réelle aussi.
Trente-six ans de détresse, de glamour… et de mystère. « Blonde », la « biofiction » que Netflix consacrera à Marilyn Monroe le 28 septembre, prendra des libertés avec la réalité historique. Comme le best-seller de Joyce Carol Oates dont elle est adaptée. Alors pour contrebalancer la fiction, voici quelques vérités sur la plus envoûtante des créatures hollywoodiennes.

2022-10-27-ELLE-a 1 - ELLE PARLAIT DE MARILYN À LA TROISIÈME PERSONNE 
C’est d’ailleurs la scène qu’a choisie « Blonde » pour son premier teaser, et c’est attesté dans plusieurs témoignages de proches : la star était profondément dissociée entre son identité de Norma Jeane, orpheline démunie et complexée, et son masque social de Marilyn, qu’elle appelait « she » (« elle »). Une construction mentale et physique que l’actrice convoquait uniquement sur les tournages ou lors de ses apparitions publiques. Ce qui expliquait, en partie, ses retards légendaires sur les plateaux. Dans le secret de sa loge, il fallait le temps de voir surgir Marilyn, son glamour et sa fantaisie, derrière la timidité et la vulnérabilité de Norma Jeane.

2 - ELLE BÉGAYAIT 
Célèbre pour retourner ses scènes jusqu’à l’obsession, ce qui a rendu fou furieux son partenaire de « Certains l’aiment chaud » Tony Curtis, Marilyn avait la hantise d’y voir resurgir son bégaiement, hérité d’une enfance chaotique, ballotée entre familles d’accueil, orphelinat et mère schizophrène. Pour s’assurer de délivrer ses répliques correctement, elle a contrôlé sa voix au point d’adopter ce timbre « exhalé », parfois proche du murmure, devenu sa signature vocale, à la fois au cinéma et en tant que chanteuse de jazz.

3 - ELLE A CHANGÉ DE RIRE 
Travailler ses intonations en fonction des rôles, c’est commun pour un acteur. Mais Norma Jeane, elle, s’est montrée jusqu’au-boutiste. Dotant son alter ego Marilyn d’un rire plus grave, voilé, sexy que le gloussement de « souris étonnée » (selon la formule de Joyce Carol Oates dans « Blonde ») lui échappant encore à ses débuts. Un rire maîtrisé que la comédienne déployait volontiers en société et en interviews.

4 - ELLE A MODIFIÉ SON ÉCRITURE 
Une information relayée par la demi-sœur de Marilyn, Bernice Miracle, et par les nombreux documents manuscrits laissés derrière elle par la star. À l’écriture étroite de Norma Jeane, inclinée vers la gauche, succédera une graphie beaucoup plus ample, large, inclinée vers la droite, lorsque la vedette verra sa popularité exploser et devra signer des autographes. À la fin de sa vie, l’écriture sera elle aussi le miroir de sa dépression, en se recroquevillant sur le papier.

5 - ELLE A PORTÉ HUIT NOMS DIFFÉRENTS 
Il y a les noms de son adolescence, au gré des unions de sa mère Gladys, monteuse à Hollywood, et des caprices de l’état civil. Née en 1926 d’un père inconnu, Norma Jeane Mortenson deviendra Norma Jeane Baker pendant sa scolarité puis perdra le « e » de Jeane à 16 ans.
Il y a ensuite ses noms de femme mariée : Norma Jean Dougherty (1942) de son premier époux l’ouvrier Jim Dougherty, Marilyn DiMaggio (1954) de son second époux le joueur de baseball Joe DiMaggio, et Marilyn Miller (1956) de son troisième époux le dramaturge Arthur Miller.
Et enfin il y a les noms du vedettariat et du dédoublement. Marilyn Monroe bien sûr, forgé en 1946 à partir du nom de jeune fille de sa mère et d’un prénom soufflé par un cadre de la 20th Century Fox (et qu’elle détestait). Mais aussi « Mona Monroe » qu’elle utilisera pour poser nue (voir ci-dessous). Et Zelda Zonk, le pseudonyme de la femme traquée, réfugiée à New York en 1954 dans l’espoir de devenir une actrice respectée. 
Huit noms comme autant de points d’interrogation face à celui qui a toujours manqué, celui de son père biologique, longtemps fantasmé, longtemps secret. Charles Stanley Gifford était marié et contremaître dans le studio où travaillait Gladys, la mère de Marilyn. Leur filiation ne sera attestée qu’au printemps 2022 grâce à des scientifiques français, qui ont récupéré l’ADN de l’idole sur une mèche de cheveux peroxydée pour le comparer à deux descendantes de Gifford. Marilyn Monroe aurait aussi pu s’appeler Norma Jeane Gifford.

6 - ELLE ÉTAIT PAYÉE AU LANCE-PIERRE  
Cinquante dollars. C’est la somme qu’a touchée « Mona Monroe » pour poser nue dans le calendrier « Miss Golden Dreams 1949 ». Lâchée par son premier studio, la pin-up de 23 ans est alors aux abois, et finit par accepter la proposition du photographe Tom Kelley, pour pouvoir remplir son frigo. Un shooting sur un drap de velours rouge réutilisé régulièrement dans la presse depuis (dont le tout premier numéro de « Playboy » en 1953 ou un « Nouvel Observateur » de 1991) et qui rapportera des millions de dollars à ses différents acquéreurs.
Cette spoliation systématique marquera longtemps la carrière de la pseudo blonde frivole, prise de haut par ses producteurs pendant que des actrices « cérébrales » revalorisent plus vite leurs cachets. Marilyn, elle, est salariée 1500 dollars par semaine à la 20th Century Fox en 1953, époque où elle conquiert déjà le box office, grâce à « Niagara » ou « Les hommes préfèrent les blondes ». C’est moins que Jane Russell sur « Les hommes… » et moins que le chef maquilleur de « Niagara » ! L’icône devra attendre ses six derniers films (soit 20% de sa filmographie) pour imposer ses conditions financières et artistiques à la Fox, avant l'échec commercial des « Misfits » qui la fragilisera de nouveau.  

7 - ELLE N’A PAS ÉTÉ REPÉRÉE COMME PLAYMATE MAIS EN TRAVAILLANT À L’USINE
Engagé dans la marine marchande, Jim Dougherty aurait préféré que sa jeune épouse aux longs cheveux châtain et bouclés reste au foyer à l’attendre. Mais ce n’était pas le genre de la maison. Et en 1944 la douce Norma, tirée de l’orphelinat grâce à ce premier mariage, veut participer à l’effort de guerre et entrevoit aussi la liberté d’un poste à l’usine. Échappant à ses beaux-parents, elle y plie des parachutes à la chaîne lorsqu’un photographe l’immortalise pour un reportage sur le travail des femmes. Sa carrière de modèle photo est lancée. Suivront des jobs d’hôtesse, de mannequin plus ou moins (dé)vêtu, puis ses débuts d’actrice, où elle devient la proie des prédateurs régnant sur les studios. 

8 - SA DÉMARCHE EST ENTRÉE DANS LE GUINNESS DES RECORDS
Jupe crayon noire, veste rouge et talons aiguille, Monroe qui s’éloigne sur le bitume de « Niagara » en 1953. Trente-cinq mètres de progression chaloupée, filmée de dos, en plan fixe et en silence. La plus longue « scène de marche » de l’histoire du cinéma, entrée dans le Guinness des Records. L’allure qui vaut à Marilyn un énième surnom, celui de la « fille à la démarche horizontale ». Ce balancement caractéristique était-il morphologique, dû à une malformation de la hanche ou provoqué, grâce à un talon droit qu’elle faisait raboter sur ses chaussures ? Les légendes se contredisent, des légendes de plus.

9 - LA GRILLE DE MÉTRO DANS « SEPT ANS DE RÉFLEXION » A PRÉCIPITÉ SON DIVORCE
Marilyn est alors mariée depuis quelques mois à l’ombrageux Joe DiMaggio. Habitué à être traité comme un héros national, l’ex-joueur de baseball se trouve éclipsé par la notoriété de sa femme. Et digère encore moins son statut de sex symbol. Sa jalousie culminera sur le tournage de « Sept ans de réflexion » en 1954, lorsque Marilyn s’avance au-dessus d’une grille d’aération du métro new-yorkais, et laisse sa robe se soulever jusqu’à ses hanches. La scène devra être retournée en studio et édulcorée au montage, mais ces premières prises filmées en pleine rue devant une foule hystérique seront immortalisées par la presse. Témoin de la séquence et ivre de rage, DiMaggio brutalise Marilyn, qui le quittera dans la foulée.  

10 - ELLE ÉCRIVAIT DE LA POÉSIE ET LISAIT DOSTOÏEVSKI  
Plus de 400 ouvrages ont été retrouvés chez Monroe à sa mort. Admiratrice de Colette, Proust ou Flaubert, l’actrice lisait également Dostoïevski, Joyce, Darwin ou Hemingway. Et a écrit toute sa vie de brèves et mélancoliques poésies. Des documents à retrouver, reproduits en fac-similé, dans le recueil « Fragments : poèmes, écrits intimes, lettres » paru en 2010, aux éditions du Seuil.

11 - ELLE SOUFFRAIT D’ENDOMÉTRIOSE
Et c’est aussi ce qui a nourri la grande détresse de Norma Jeane – Marilyn tout au long de son existence. Le gouffre d’un bébé attendu en vain. Une vie de souffrance, de fausses couches, et d’urgences chirurgicales qui l’ont précipitée vers la dépendance aux antidouleurs et aux somnifères. Exils chimiques ayant fini par avoir raison d’elle en 1962 lors d’une ultime overdose. La thèse du suicide n’a jamais été prouvée. Celle d’un assassinat, commandité en raison de ses liens avec les frères Kennedy, non plus.


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by Vogue.

Posté par ginieland à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 septembre 2022

Timbres République Togolaise, 2022

"La commémoration des 60 ans de la disparition de
MARILYN MONROE "

Togo-2022-stamp-1-1 
Togo-2022-stamp-1-2 
Togo-2022-stamp-1-3 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Timbres République du Tchad, 2022

"60è anniversaire de sa mort MARILYN MONROE"

tchad-2022-stamp-1-1

tchad-2022-stamp-1-2 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mai 2022

1950s - Cleo Moore, la "Marilyn de la Columbia"

 Cleo Moore
(1929 - 1973)

actrice américaine
La "Marilyn" des studios de la Columbia

american actress
The "Marilyn" of the Columbia's studios

Cleo_Moore-portrait-classic-color-1 
photographie de Charles Coburn


Cleo Moore naît le 31 octobre 1929 à Galvez, dans l'Etat de la Louisiane aux Etats-Unis, sous le nom de Cleouna Moore. A l'époque de sa notoriété, personne ne savait son âge: la presse pensait qu'elle était née en 1924 ou 1928 (sa date de naissance sera fiabilisée lors son décès, telle qu'elle apparaîtra sur sa pierre tombale). Elle grandit près de la ville de Gonzales. Son père, Murphy Moore, est entrepreneur en bâtiment et elle a deux soeurs: (Mari Lea et Voni ) et un frère (Johnnie). Ses parents sont très impliqués dans la politique démocrate qui, en Louisiane, était une passion dévorante pour de nombreuses familles dans les années 1920. Elle fait ses études dans les écoles publiques de Gonzales, joue dans des pièces de théâtre au lycée, puis suit un cours de secrétariat au Pope's Commercial College de Baton Rouge. 

Cleo Moore was born on October 31, 1929 in Galvez, Louisiana, United States, under the name of Cleouna Moore. At the time of her notoriety, no one knew her age: the press thought she was born in 1924 or 1928 (her date of birth will be confirmed upon her death, as it will appear on her tombstone). She grew up in nearby Gonzales. Her father, Murphy Moore, is a building contractor and she has two sisters (Mari and Voni) and a brother (and Johnnie). Her parents are very involved in Democratic politics which, in Louisiana, was an all consuming passion with a lot of families in the 1920s. She is educated at Gonzales Public Schools, participates in school plays in high school, and takes a secretarial course at Pope's Commercial College in Baton Rouge.


En 1945, âgée de 15 ans, elle épouse Palmer Reid Long qui en a 23, [le fils cadet de Huey Long qui était l'ancien gouverneur de la Louisiane et sénateur des Etats-Unis quand il est assassiné en 1935], mais le mariage ne dure que six semaines et fait couler beaucoup d'encre dans la presse: la famille Long, puissante par son pouvoir politique, récupère le jeune Palmer et font annuler le mariage.
En 1945, elle déménage avec sa famille en Californie, son père souhaitant se lancer dans les affaires de l'immobilier et elle est déterminée à faire du cinéma. Elle est nommée "Miss Van Nuys" en 1947 et 1948, du nom d'un quartier de Los Angeles et parvient ainsi à se faire remarquer par des producteurs de cinéma. Elle est élue "Miss Art Plastique" et pose dans une tenue entièrement en plastique pour illustrer la variété des arts plastiques qui sont exposés au California Hobby Show, qui se tient le 27 mai 1949 au Shrine Convention Hall.

Cleo_Moore-1954-LA-01 

In 1945, aged 15, she marries Palmer Reid Long who is 23, [the youngest son of Huey Long who was the former governor of Louisiana and United States senator when he was assassinated in 1935], but the marriage lasts only six weeks and causes a lot of ink to flow in the press: the Long family, powerful by their political power, takes back the young Palmer and have the marriage annulled.
In 1945, she mooves with her family to California, her father wishing to go into real estate business and she is determined to make movies. She is named "Miss Van Nuys" in 1947 and 1948, from the name of a Los Angeles district, and thus manages to get noticed by film producers. She is elected "Miss Plastic Art" and posed in an all-plastic outfit to illustrate the variety of plastic arts that are exhibited at the California Hobby Show, which is held on May 27, 1949 at the Shrine Convention Hall.


 Cleo_Moore-portrait-polo-2Elle se fait repérer par un dénicheur de talents de la RKO, pendant qu'elle assiste à un combat de boxe au Hollywood Legion Stadium: il la persuade de venir passer un casting et elle est retenue. C'est ainsi qu'en 1948, à l'âge de 19 ans, elle fait ses débuts au cinéma en tenant un petit rôle non crédité dans le film Embraceable You de la Warner Bros. La même année, elle tient le premier rôle féminin dans le film Congo Bill, de la Columbia. Ne parvenant pas à décrocher de contrat stable avec un studio, elle tourne ainsi pour plusieurs d'entre eux dans des comédies dramatiques, des films noirs et des westerns tout en menant en parallèle une carrière de mannequin:
- pour la Warner: de petites apparitions dans la série des films "So You..." en 1948 et 1949 (So You're Having In-Law Trouble, So You Want To Be an Actor, et So You Want To Throw a Party), des rôles non crédités dans Le Roi du Tabac en 1950 (avec en tête d 'affiche Gary Cooper et Lauren Bacall) et Gentleman Cambrioleur en 1950 ;
- pour la Columbia: une apparition dans 711 Ocean Drive (en 1950) ;
- pour la RKO: des petits rôles dans Dynamite Pass , Rio Grande Patrol , Hunt The Man et Jeux Clandestins (avec Victor Mature) en 1950; elle parvient à se faire remarquer dans La Maison dans l'Ombre, un film de Nicholas Ray, où elle interprète une femme de gangster condamnée; puis tient un rôle secondaire dans The Pace That Thrills en 1952.

Cleo_Moore-portrait-classic-1-columbia-1 She is spotted by an RKO talent scout while attending a boxing fight at the Hollywood Legion Stadium: he persuades her to take a screen test and she is chosen. Therefore, in 1948, at the age of 19, she makes her film debut in a small uncredited role in the Warner Bros film Embraceable You. The same year, she plays the leading female role in the Columbia film Congo Bill. Unable to land a stable contract with a studio, she works for several of them in dramatic comedies, film noir and westerns, while pursuing a modeling career in parallel::
- for Warner: small appearances in the series of films "So You..." in 1948 and 1949 (So You're Having In-Law Trouble, So You Want To Be an Actor, and So You Want To Throw a Party), uncredited roles in Bright Leaf in 1950 (starring Gary Cooper and Lauren Bacall) and The Great Jewel Robber in 1950;
- for the Columbia: an appearance in 711 Ocean Drive (in 1950);
- for RKO: small roles in Dynamite Pass, Rio Grande Patrol, Hunt The Man and Gambling House (with Victor Mature) in 1950; she manages to get noticed in On Dangerous Grand, a film by Nicholas Ray, where she plays a convicted gangster's wife; then held a secondary role in The Pace That Thrills in 1952.


 Cleo_Moore-portrait-classic-4-1  En 1952, elle a 23 ans quand elle signe un contrat avec les studios de la Columbia: ils ont l'intention de lancer la carrière de Cleo Moore pour en faire leur star de cinéma, à l'image de Marilyn Monroe qui appartient aux studios de la 20th Century-Fox. Ainsi, pour rivaliser avec Marilyn, Cleo Moore décolore ses cheveux en blond platine. Columbia l'a surnomme alors "Le prochain phénomène" et "La Blonde Rita Hayworth".
La Columbia lui offre la tête d'affiche du film noir Strange Fascination, de Hugo Hass, réalisateur, scénariste et acteur avec qui elle retravaillera, notamment dans son film tourné juste après, et qui reste son plus grand succès: One Girl's Confession en 1953 puis dans Thy Neighbor's Wife en 1953 et Bait (avec John Agar) en 1954.
La Columbia a même le projet d'adapter la vie de Jean Harlow en film, en pensant à Cleo Moore pour interpréter Harlow, mais le projet n'aboutit pas.
Outre son succès de pin-up et sa petite notoriété, Cleo Moore adore écumer les soirées hollywoodiennes et côté coeur, on lui prête plusieurs aventures: avec Al Mathes (de 1950 à 1953), avec le pétrolier texan John Owens (en 1953), avec l'acteur et réalisateur argentin Fernando Lamas (en 1954), avec l'acteur Lance Fuller (in 1954), avec l'acteur Tony Travis (en 1954/1955), avec un cadre d'Universal Charles Simonelli (ex de Piper Laurie, qui lui offre un énorme diamant -en 1955), avec les acteurs David Landfield (en 1955), Gary Crosby (en 1955), Robert Francis (en 1955), avec Sammy Davis Jr. (en décembre 1955), avec l'acteur et chanteur argentin Dick Haymes (ex-mari de Rita Hayworth- en 1956), avec l'acteur Brad Dexter (ex-mari de Peggy Lee -en 1956), avec le golfeur et acteur Joe Kirkwood Jr. (en 1956), avec l'acteur David Street, le comique Dick Martin (en 1956), avec le diplomate dominicain Porfirio Rubirosa (et playboy invétéré dont le tableau de chasses compte toutes les célébrités et starlettes d'Hollywood comme Veronica Lake, Rita Hayworth, Ava Gardner, Zsa Zsa Gabor, Danielle Darrieux dont il a été l'époux et même le nom de Marilyn Monroe est évoqué parmi les rumeurs !), une amourette en 1956 avec Joe DiMaggio (l'ex de Marilyn), avec l'acteur Joey Foreman (en 1957), avec le producteur Gary Morton (en 1957), avec un avocat Anthony T. Carsola (en 1959), et Juan Rodriguez (fils du Président mexicain) qui la console en 1959 quand elle se retrouve immobilisée plusieurs mois après avoir été percutée par un chauffard.
Quand elle est aperçue au bras d'un amant le jour pour finir la soirée avec un autre, elle dit dans la presse: "Eh bien, une fille doit manger" !

Cleo_Moore_lovers 
Cleo & Robert Francis / Tony Travis / Joe Kirkwood Jr.

 Cleo_Moore-portrait-classic-3-1  In 1952, she is 23 when she signs a contract with Columbia studios: they intend to launch Cleo Moore's career to make her their movie star, like Marilyn Monroe who belongs to the 20th Century Fox studios. So, to compete with Marilyn, Cleo Moore bleaches her hair platinum blonde. Columbia names her ""The Next Big Thing" and "The Blond Rita Hayworth".
Columbia offers her the headliner of the noir film Strange Fascination, by Hugo Hass, director, screenwriter and actor with whom she will work again, notably in her film shot just after, and which remains her greatest success: One Girl's Confession in 1953 then in Thy Neighbor's Wife in 1953 and Bait (with John Agar) in 1954.
Columbia even has the project to adapt the life of Jean Harlow in film, by thinking of Cleo Moore to interpret Harlow, but the project does not come to pass.
In addition to her success as a pin-up girl and her little celebrity, Cleo Moore loves to go to Hollywood parties  and on the heart side, she is credited with several adventures: with Al Mathes (from 1950 to 1953), with Texas oilman John Owens (in 1953), with Argentinian actor and director Fernando Lamas (in 1954), with actor Lance Fuller (in 1954), with actor Tony Travis (in 1954/1955), with Universal executive Charles Simonelli (ex of Piper Laurie, who offers her a huge diamond -in 1955), with actors David Landfield (in 1955), Gary Crosby (in 1955), Robert Francis (in 1955), with with Sammy Davis Jr. (in December 1955), with Argentinian actor and singer Dick Haymes (ex husband of Rita Hayworth -in 1956), with actor Brad Dexter (ex husband of Peggy Lee -in 1956), with golfer and actor Joe Kirkwood Jr. (in 1956), with actor David Street, the comic Dick Martin (in 1956), with Dominican diplomat Porfirio Rubirosa (and inveterate playboy whose hunting list includes all the celebrities and starlets of Hollywood like Veronica Lake, Rita Hayworth, Ava Gardner, Zsa Zsa Gabor, Danielle Darrieux of whom he was the husband and even the name of Marilyn Monroe is mentioned among the rumors!), a love affaire in 1956 with Joe DiMaggio (ex of Marilyn), with actor Joey Foreman (in 1957), with producer Gary Morton (in 1957), with a lawyer Anthony T. Carsola (in 1959), and Juan Rodriguez (son of the Mexican President) who consoles her in 1959 when she finds herself immobilized several months after being hit by a driver.
When she is seen on the arm of a lover during the day to end the evening with another, she says in the press: "Well, a girl has to eat"!


 Cleo_Moore-1954-02-14-kiss  Rapidement, la Columbia ne semble plus vouloir d'elle depuis que le studio a signé un contrat avec Kim Novak dont ils souhaitent lancer la carrière. Les films dans lesquelles Cleo Moore joue, rencontrent pourtant un succès honorable au box-office, et sa célébrité provient aussi de la presse où elle pose en pin-up pour les photographes, ou encore le scandale provoqué par sa participation à une émission de télévision diffusée le 14 février 1954 de Chicago, quand elle donne le baiser le plus long filmé (5 minutes et 17 secondes) au présentateur Jack Eigen qui sera viré pour cause de "vulgarité, grossiéreté et mauvais goût" sous la pression des téléspectatrices; elle étudie aussi la danse classique au studio de Nico Charisse en 1954, s'intéresse à l'art et peint à ses heures perdues (des autoportraits) et elle souhaite même un temps se lancer en politique en voulant se présenter au poste de gouverneur de la Louisiane qu'elle annonce le 04 mars 1955 sur NBC.
En 1954, Cleo Moore tourne dans un épisode d'une série télé (The Ford Television Theatre) et obtient un rôle dans un film de la Fox, The Other Woman, encore avec Hugo Haas qui tient toujours la triple casquette de scénariste, réalisateur et acteur.
Retour à la Columbia avec le film Femmes en prison (en 1955) dans le milieu carcéral de prison pour femmes avec Ida Lupino et Jan Sterlin: elle participe l'été 1955 à une tournée promo du film dans 60 villes américaines et crée des émeutes auprès des adolescents qui veulent l'embrasser et arrachent son chemisier; et elle tourne pour la Columbia Over-Exposed où elle joue le rôle de l'ascension d'une petite danseuse de cabaret qui devient une star à New York face à Richard Crenna (en 1956); puis elle tourne pour Universal, un rôle de prostituée suicidaire dans le thriller La potence est pour demain (de Hugo Haas, avec John Agar) pour lequel elle fait une tournée promotionnel dans 66 villes des Etats-Unis.
Elle fait à nouveau une apparition à la télévision dans un épisode de la série Strange Stories (en 1956), puis en 1957, elle tourne ce qui restera son dernier film pour la United Artists dans Hit and Run, encore avec Hugo Haas et avec sa soeur Mari Lea.

Cleo dans la presse
Cleo_Moore-mag-1956-01-modern_man  Cleo_Moore-mag-presse  
Cleo_Moore-mag-1956-04-05-australian_post  Cleo_Moore-mag-1956-04-US_camera  Cleo_Moore-mag-1957-03-bold-usa 
Cleo_Moore-mag-picturgoer-1954-11-27-cover  Cleo_Moore-mag-tempo-1 

 Cleo_Moore-1955-private-paint-1aQuickly, Columbia no longer seems to want her since the studio signs a contract with Kim Novak whose they want to launch the career. The films in which Cleo Moore plays yet meet with honorable success, and her fame came also from the press where she poses as a pin-up girl for the photographers, or even the scandal caused by her participation in a TV show broadcast on live in February, 14, 1954 from Chicago, when she gives the longest kiss filmed (5 minutes and 17 seconds) to TV animator Jack Eigen who will be fired for "vulgarity, coarseness, and bad taste" under pressure from female viewers; she studies ballet at Nico Charisse's studio in 1954; she is interested in art and paints in her spare time (self-portraits) and she even wishes a time to get into politics for a while by running for the post of governor of Louisiana that she announces on March, 04, 1955 on NBC.
In 1954, Cleo Moore appeared in an episode of a TV series (The Ford Television Theatre) and obtains a role in a Fox film, The Other Woman, again with Hugo Haas, who still held the triple role of screenwriter, director and actor.
Return to Columbia with the film Women in Prison (in 1955) in the environment of prison for women with Ida Lupino and Jan Sterling: she participates in the summer 1955 to a promotional tour of the film in 60 US cities and creates riots among teenagers who want to kiss her and tear off her blouse; and she plays for Columbia in Over-Exposed the role of the rise of a little cabaret dancer who becomes a star in New York opposite Richard Crenna (in 1956); then she makes for Universal, a role of suicidal prostitute in the thriller Hold Back Tomorrow (by Hugo Haas, with John Agar) for which she makes a promotional tour in 66 cities in the United States.
She makes another appearance on television in an episode of the series Strange Stories (in 1956), then in 1957, she makes what would remain her last film for United Artists in Hit and Run, again with Hugo Haas and with her sister Mari Lea.


 Cleo_Moore_love-1961-herb_heftlerAprès sa retraite au cinéma, elle reste dans les affaires de l'immobilier. Déjà en 1956, la presse l'avait qualifiée de magnat de l'immobilier. "En plus de sa propre succession de 100 000 dollars, elle dirige une société d'investissement qui détient des biens évalués à 250 000 dollars et se lance dans un centre sportif d'un million de dollars dans la vallée de San Fernando."
Elle est une redoutable femme d'affaires riche et en 1961, elle épouse le promoteur immobilier multimillionnaire Herbert Heftler; avec qui elle a une fille unique, Debra. Ils vivent dans un domaine de Coldwater Canyon à Beverly Hills et c'est là, dans la nuit du 25 octobre 1973, qu'elle décède d'un arrêt cardiaque pendant son sommeil, à l'âge de 43 ans. Elle repose au cimetière d'Inglewood Park en Californie.

After retiring from the cinema, she remains in the real estate business. Already in 1956, the press called her a real-estate tycoon. "In addition to her own $100,000 estate, she heads an investment corporation which holds property valued at $250,000 and currently is embarking on a million-dollar sports center in the San Fernando Valley." 
She is a fearsome rich businesswoman
, and in 1961 she marries multi-millionaire real estate developer Herbert Heftler; with whom she has her unique daughter, Debra. They live on an estate in Coldwater Canyon in Beverly Hills and it is there, on the night of October 25, 1973, that she dies of heart attack in her sleep, at the age of 43. She is buried in Inglewood Park Cemetery in California.


Cleo_Moore-1953-one_girls_confessionCe sont des décennies après, dans les années 1980s et le revival des films de la gloire du Hollywood vintage, que Cleo Moore devient une actrice culte dans le milieu des cinéphiles acharnés et des collectionneurs d'affiches de films, à travers les rôles de bad-girl qu'elle a tenu.
Dans les années 1990, elle est surnommée par les historiens du cinéma comme "La Reine des mauvaises filles des films de série B" en raison de sa popularité croissante auprès des amateurs du genre film noir. Sony Pictures sort même trois de ses films [Over-Exposed, One Girl's Confession et Women's Prison] dans un coffret de DVD intitulé "Bad Girls of Film Noir Volume II".

It is decades later, in the 1980s and the revival of films of Hollywood vintage fame, that Cleo Moore becomes a cult actress among avid moviegoers and movie poster collectors, through the roles of bad girl she held.
In the 1990s, she is named by film historians as the "Queen of the B-Movie Bad Girls" due to her growing popularity with fans of the film noir genre. Sony Pictures is even releasing three of her films [Over-Exposed, One Girl's Confession, and Women's Prison] in a DVD set titled "Bad Girls of Film Noir Volume II."


>> Cleo vs Marilyn <<

Cleo_Moore_as_MM-fur-mmcleo 

Un premier mariage à l'adolescence pour toutes les deux: Cleo Moore a 15 ans, Marilyn Monroe a 16 ans;
Un amour en commun: Joe DiMaggio, marié neuf mois avec Marilyn (en 1954), il est vu en compagnie de Cleo Moore au "Bal de l'année" du 22 mars 1956 à l'hôtel Waldorf Astoria de New York entraînant ainsi la rumeur d'une romance entre eux dans la presse (rumeur non démentie à l'époque par DiMaggio).

A first marriage as a teenager for both: Cleo Moore is 15, Marilyn Monroe is 16;
A lover in common: Joe DiMaggio, married nine months with Marilyn (in 1954), he is seen in the company of Cleo Moore at the "Ball of the Year" on March 22, 1956 at the Waldorf Astoria hotel in New York, thus leading to the rumor of a romance between them in the press (rumor not denied at the time by DiMaggio).

1955-MM_JOE   Cleo_Moore-1956-03-22-NY-waldorf_astoria-2 
Joe & Marilyn (1955) / Cleo & Joe (1956)
Cleo_Moore-1956-03-22-NY-waldorf_astoria-1 
(de gauche à droite) / (from left to right):
Elsa Maxwell, Cleo Moore, Joe DiMaggio,
Linda Darnell,Shirley Jones

Les titres de "Miss" et Prix pour Cleo Moore: "Miss Van Nuys" en 1947 et 1948, "Miss Plastic Art" en 1949, "Miss Billboard" de Las Vegas en 1955, remporte le prix du public national COMPO comme l'une des "Stars du futur" en 1955.
Une sélection des titres et prix remportés par Marilyn: "Miss Press Club" en 1947, "Reine de l'Artichaut" en 1948, "Miss Moralité des Marines" en 1950, "Miss Cheesecake" en 1951, "Miss d'aide de centre médical" en 1951, "Miss Torpille" en 1952, "Miss Nas San Diego" en 1952... (pour le reste, voir l'article Récompenses / Awards )

The titles of "Miss" and Awards for Cleo Moore: "Miss Van Nuys" in 1947 and 1948, "Miss Plastic Art" in 1949, "Miss Billboard" of Las Vegas in 1955, won the COMPO national audience award as the one of the "Stars of the Future" in 1955.
A selection of titles and awards won by Marilyn: "Miss Press Club" in 1947, "Queen of the Artichoke" in 1948, "Miss Morality of the Marines" in 1950, "Miss Cheesecake" in 1951, "Miss medical center" in 1951, "Miss Torpille" in 1952, "Miss Nas San Diego" in 1952...
 (for the rest, see article Récompenses / Awards )

Cleo_Moore-1947-11-28-St_Louis_Post-Dispatch-1   Cleo_Moore-1948-12-13-The_Van_Nuys_News-1 
Cleo Moore: "Miss Van Nuys" 1947 / 1948

Cleo_Moore-1955-miss_billboard-1 
Cleo Moore - "Miss Billboard", Las Vegas, 1955

Toutes deux ont été des figures de pin-up.
Both were pin-up figures.

 - Comparaison: style "Pin-Up" -
Cleo_Moore_as_MM-pose-pinup-Juillet  Cleo_Moore_as_MM-pose-Pin_Up-foin 
Cleo_Moore_as_MM-pose-pinup-penchee 
Cleo_Moore_as_MM-pose-pin_up-marine-1  Cleo_Moore_as_MM-pose-pinup-allongee 
 Cleo_Moore_as_MM-pose-pinup-poitrine1 

 - Comparaison: style & look -
Cleo_Moore_as_MM-vet-chemise-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-dentelle-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-lingerie-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-maillot_blanc-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-maillot_noir-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-maillot_raye 
Cleo_Moore_as_MM-vet-maillot_raye-2  Cleo_Moore_as_MM-vet-pull_blanc-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-robe_norell-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-robe_chapman-1  Cleo_Moore_as_MM-vet-robe_dentelle-1  Cleo_Moore_as_MM-vet-robe_htm-1 
Cleo_Moore_as_MM-vet-sweater-1 

L'Université d'UCLA (Université de Californie) à Los Angeles:
Marilyn Monroe y suit des cours du soir de littérature et d'histoire de l'art en 1951 et 1952;
Cleo Moore suit elle aussi des cours du soir en droit et psychologie en octobre 1958.

The University of UCLA (University of California) at Los Angeles:
Marilyn Monroe takes there evening classes in literature and art history in 1951 and 1952;
Cleo Moore also takes there evening classes in law and psychology in October 1958.

 - Comparaison: poses, accessoires, activités -
Cleo_Moore_as_MM-activite-arrosage-1 
Cleo_Moore_as_MM-activite-golf-MM_Fonda-Cleo_Brad_Jackson 
Cleo_Moore_as_MM-activite-base_ball-1 
Cleo_Moore_as_MM-pose-accessoire-bouee-1 
Cleo_Moore_as_MM-pose-accessoire-matelas-1 
Cleo_Moore_as_MM-activite-piscine-1 
Cleo_Moore_as_MM-pose-accessoire-matelas-2 
Cleo_Moore_as_MM-pose-bras-cleo_john_agar-film_bait2 
Cleo_Moore_as_MM-pose-makeup 

*  *  *  *  *

Deux "Marilyn Girls":

- Cleo Moore & Jayne Mansfield, 1956, Oscars -
1956-03-21-NY-cleo_moore_jayne_mansfield-4 


> Sources: 
 biographie sur wikipedia in english / sur Glamour Girls / en français sur notre cinema
 page de fan Cleo Moore B Movie Queen
filmographie et bio sur imdb
/ sa tombe sur Find a grave
photographie sur FamousFix / sur Listal

Cleo_Moore-cap 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

27 novembre 2021

été 1952, Beverly Hills Hotel - Dédicace pour un fan

Pendant l'été 1952, un jeune ado de 11 ans passe ses vacances en famille au Beverly Hills Hotel. Attablés à prendre un brunch en famille, ils remarquent l'arrivée de Joe DiMaggio accompagnée d'une jolie blonde. Le jeune ado va demander un autographe à DiMaggio, qui signe sur un ticket de concert, puis demande :"Veux-tu celui de Miss Monroe ?" et l'ado de répondre oui. Marilyn n'avait pas encore accédé à la popularité et n'était qu'une actrice de films secondaires. Elle vivait à cette époque au Beverly Hills Hotel.

1952-beverly_hills_hotel-autograph-1-1  1952-beverly_hills_hotel-autograph-1-2 

In the summer of 1952, an 11-year-old teenager spends his family vacation at the Beverly Hills Hotel. Sitting down to have a family brunch, they notice the arrival of Joe DiMaggio accompanied by a pretty blonde. The young teenager goes to ask DiMaggio for an autograph, who signs on a concert ticket, then asks: "And would you like Miss Monroe's ?" and the teenager to answer yes. Marilyn had not yet achieved popularity and was only an actress of B-movies. She was living at the time at the Beverly Hills Hotel.

1952-beverly_hills_hotel-autograph-1-2a  

 "Warmest Regards,
Marilyn Monroe
"

1952-beverly_hills_hotel-autograph-1-2b 


(source: vente greyflannelauctions.com en décembre 2021)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.  

Posté par ginieland à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2021

Timbres République de Djibouti, 2021

"95è anniversaire de Marilyn Monroe"

Djibouti-2021-stamp-1a 
Djibouti-2021-stamp-1b 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juillet 2021

Timbres République Centrafricaine, 2021

"95e anniversaire de Marilyn Monroe"

centrafrique-2021-stamp-1b 
centrafrique-2021-stamp-1a 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juillet 2020

Dédicace pour Maggie

Dédicace d'une photographie de Marilyn Monroe
Marilyn Monroe dedication of a photography

" To Maggie,
Joe is one of the
greatest performers
of our time.
I think
he is the most
attractive male
I have ever met,
Marilyn Monroe
"

autographe-to_maggie 

 (photographie de Marilyn avec l'équipe de BaseBall de ChicagoWhite Sox en mars 1951 )
- provenance: enchères du collectionneur Barry Halper en 1999 -
(source: site  icollector.com )


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.   

Posté par ginieland à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,