11 mai 2010

décembre 1961 Marilyn à une fête privée

Décembre 1961: Marilyn Monroe est invitée chez Len Steckler,
un ancien commercial de la mode et photographe.
parmi les invités, se trouve le poète Carl Sandburg.

Photographies de Len Steckler
 

1961_12_PrivateParty_00500_010_1 mm_inedites3 1961_12_PrivateParty_00510_020_1
1961_12_PrivateParty_00520_010_1
1961_12_PrivateParty_00520_020_1 1961_12_PrivateParty_00520_020_2

mm_inedites6 mm_inedites7a mm_inedites7b
mm_inedites4
1961_12_PrivateParty_00530_010_1 1961_12_PrivateParty_00530_011_1
1961_12_PrivateParty_00530_020_1 1961_12_PrivateParty_00530_030_1

> avec le sculpteur Chaim Gross
1961-With_Marilyn_Monroe_and_Chiam_Gross_by_arnold_newman 

> planche contact
1961 

Len Steckler se souvient:
Sandburg l'avait prévenu de l'arrivée imminente d'un «visiteur», qui arriva avec trois heures de retard. «Des heures plus tard, j'allais ouvrir la porte et je me trouvais face à Marilyn Monroe, plus ravissante encore qu'à l'écran. Elle me dit : “Désolée d'être en retard. J'étais chez le coiffeur, essayant d'être comme Carl.” Ils étaient effectivement presque blancs, comme les siens. Comme on le sait, Marilyn aimait les hommes d'un certain âge et les intellectuels (...) On a passé tous les trois le reste de l'après-midi à faire connaissance en partageant conversation et cocktails et ils ont entamé une amitié pendant que je les observais discrètement, une pellicule noir et blanc dans mon Nikon, avec pour seul éclairage la lumière naturelle venant de la fenêtre.»

source article blog: Marilyn, les clichés oubliés

Posté par ginieland à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2010

Marilyn, les clichés oubliés

Des photos inédites prises à neuf mois de sa mort ressurgissent.

Article publié le 05 février 2010,
sur lefigaro.fr
les photos en vente sur thevisiteseries.com
voir les photos sur gala.fr 

mm_inedites1

Depuis quarante-cinq ans, une ­Marilyn inconnue, gaie et naturelle, dormait en fine robe blanche et épaisses lunettes de soleil dans un tiroir new-yorkais. Un après-midi d'hiver inespéré, immortalisée devant un objectif ami, puis oubliée, comme l'a confessé avec nostalgie Len Steckler, 80 ans, ancien commercial de la mode et photographe.

mm_inedites2 mm_inedites3
mm_inedites4 
mm_inedites5 mm_inedites6 mm_inedites7a mm_inedites7b

Quatre photographies et deux triptyques représentent Marilyn détendue aux ­côtés de Carl Sandburg, 83 ans, poète et lauréat du prix Pulitzer, sont mises en vente, chaque cliché est estimé entre 2 000 et 4 000 dollars. Témoins d'un mythe encore éclatant, à neuf mois seulement de sa mort mystérieuse, survenue le 5 août 1962, alors qu'elle avait 36 ans, ces photos furent prises en décembre 1961 dans l'appartement de Steckler.

Sandburg l'avait prévenu de l'arrivée imminente d'un «visiteur», qui arriva avec trois heures de retard. «Des heures plus tard, j'allais ouvrir la porte et je me trouvais face à Marilyn Monroe, plus ravissante encore qu'à l'écran. Elle me dit : “Désolée d'être en retard. J'étais chez le coiffeur, essayant d'être comme Carl.” Ils étaient effectivement presque blancs, comme les siens. Comme on le sait, Marilyn aimait les hommes d'un certain âge et les intellectuels (...) Ils ont passé tous les trois le re ste de l'après-midi à faire connaissance en partageant conversation et cocktails et ont entamé une amitié pendant que Streckler observait discrètement, une pellicule noir et blanc dans son Nikon, avec pour seul éclairage la lumière naturelle venant de la fenêtre.»

Attention:  ces clichés ne sont ABSOLUMENT PAS inédits, ces photos sont connues et circulent sur le web depuis plusieurs années ...!
encore un "buzz" pour se faire du pognon (les photos étant vendues des milliers de dollars en tirage limité)! Scandaleux !

Posté par ginieland à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,