14 octobre 2022

BD - Marilyn, dernières séances

Marilyn, dernières séances 
Auteur: Louison
D'après le livre de Michel Schneider

 BDMarilyndernieresseancesPrix : 26 €
Date de sortie : 05 octobre 2022
Relié 224 pages
Langue : français
Éditeur : Futuropolis
ISBN 10 : 2754834672
ISBN 13 : 978-2754834674

Ou le trouver ? sur amazon

Le site de l'éditeur Futuropolis

Présentation: Adaptation du livre de Michel Schneider "Marilyn, dernières séances" paru en 2008, ici en bande-dessinée par l'illustratrice Louison.

Description: De janvier 1960 jusqu'au 4 août 1962, Ralph Greenson fut le psychanalyste de Marilyn Monroe. Elle lui avait donné comme mission de l'aider à se lever, à jouer au cinéma, à aimer, à ne pas mourir. Ce récit retrace la relation tourmentée entre Marilyn et cet homme qui fut tour à tour un père, une mère, un ami mais qui ne put la sauver d'elle-même, de sa peur et de sa solitude. Il fut la dernière personne à l'avoir vue vivante et la première à l'avoir trouvée morte.Lorsque l'actrice s'adresse en 1960 à Greenson, celui-ci est un psychanalyste freudien réputé de la côte ouest, mais aussi un homme fasciné par le cinéma et Marilyn est certes la déesse du sexe mais aussi une femme souffrant d'inhibitions et d'angoisses qui a déjà eu recours aux soins de deux psychanalystes à New York. Lors de leur première rencontre, Greenson saisit la fragilité narcissique de Marilyn, manifestée notamment par une toxicomanie aux barbituriques, et avec prudence il lui refuse le divan et lui propose une psychothérapie en face à face.Mais très vite leur relation dérape et Greenson intervient de plus en plus massivement dans la réalité, abandonnant progressivement tout ce qui aurait dû constituer le cadre analytique de cette cure. Il l'introduit dans sa famille, s'occupe de ses contrats professionnels, lui fournit lui-même les barbituriques, etc. Des deux, qui avait l'emprise sur l'autre ? Qui détruisait l'autre ? Le mystère reste entier.Une brillante adaptation du roman de Michel Schneider, prix Interallié 2006. Louison centre son récit sur les séances entre Marilyn Monroe et son psychanalyste pour mieux nous dévoiler l'intimité d'une femme brisée derrière son statut de star.

- extraits -
BDMarilyndernieresseances-extrait1  BDMarilyndernieresseances-extrait2  BDMarilyndernieresseances-extrait3 


Des Critiques...
* Sur telerama :"D’une façon délicate et fluide, elle retrace la fin de la vie de Marilyn Monroe, donne à sentir son brillant intellectuel, son insécurité chronique, son désespoir profond. Et son besoin de se raccrocher à une figure bienveillante, même si le psychiatre ne parvient pas à la sortir de son addiction chimique."
* Sur planetebd.com :" l'ouvrage explore la relation entre la femme artiste et son dernier psychanalyste. On perçoit une femme perdue, qui se réfugie dans les médicaments pour fuir le monde, mais qui est surtout en manque d'amour. Derrière l'étoile hollywoodienne, se cachait un tout autre visage. Le psychanalyste va tenter de la sauver d'elle-même, de ses addictions. Mais finalement, il va lui aussi se retrouver pris dans une spirale infernale, prisonnier et dépendant de sa patiente. Les frontières entre ce qui relève de l'analyse et de la vie privée vont devenir de plus en plus floues, et il finira par devenir l'image du père qu'elle voulait avoir. La dessinatrice nous montre une Marilyn Monroe fragile, qui n'est plus assimilée à l'image hyper sexualisée qu'on lui attribue. Ici, on ne peut pas dire qu'elle soit « belle ». Elle jouera néanmoins sur le langage corporel, qui reste très sensuel. (...) Cette bande dessinée permet de poser un autre regard sur cette icône Hollywoodienne et de saisir ses failles."


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note

Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.

Posté par ginieland à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2022

Marilyn Monroe, les amours de sa vie

Marilyn Monroe, les amours de sa vie
Auteur: Michel Schneider

MarilynLesAmoursSchneider Prix : 24,90 €
Date de sortie : 11 octobre 2022
Broché 224 pages
Langue : français
Pays: France

Éditeur : NAMI
ISBN 10 : 2493816080
ISBN 13 : 978-2493816085

Ou le trouver ? sur le site de l'éditeur Editions LeDuc + sur amazon

Description - Quatrième de couverture:  «Marilyn est mon miroir. Je l’écoute, la regarde vivre et mourir et je dis : "Moi, Marilyn."» Ce qui m’a fait découvrir Marilyn – devrais-je écrire: ma Marilyn – ce n’est ni son corps aux courbes douces et puissantes, ni son visage tout de tendresse et d’innocence, ce sont ses mots. Aussi, dans cet abécédaire personnel, portrait d’une image brisée, j’essaierai de donner non pas la vérité de Marilyn Monroe, mais seulement d’éclairer d’un faisceau neuf ses vérités telles qu’elle les exprima en mots et en maux, au cours de sa vie amoureuse et sexuelle. Dans notre temps sans pitié, elle nous parle d’amour. La leçon de Marilyn : non seulement on meurt de ne pas être aimé, mais on n’est pas vivant si l’on n’aime pas.

MarilynLesAmoursSchneider-2 

Infos: Le livre est parsemé de quelques photographies.
Psychanalyste et écrivain, Michel Schneider est l’auteur, notamment chez Grasset, de Morts imaginaires (2003, prix Médicis de l’essai) et de Marilyn, dernières séances (2006, prix Interallié). Il a consacré à l’actrice une émission de radio, « Les Grandes traversées / Moi, Marilyn » sur France Culture et un film documentaire avec Patrick Jeudy adapté de son livre Marilyn, dernières séances. Il est décédé le 21 juillet 2022 à l'âge de 78 ans.


Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
Do you have the book ?
Give your opinion, and a note (/10)

Posté par ginieland à 19:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2012

Madame Figaro 10/05/2012

madamefigaro_M5598SLe magazine Madame Figaro Pocket, n°63, paru le 10 mai 2012 consacre sa couverture à Milla Jovovich qui pose en Marilyn Monroe, ainsi que des articles dédiés à Marilyn: une nouvelle de Michel Schneider, l'actu en librairie et un photoshoot de Milla. 

mag_mdme_img774 
mag_mdme_img775 mag_mdme_img776 mag_mdme_img777
mag_mdme_img778 mag_mdme_img779 
mag_mdme_img780 mag_mdme_img781 mag_mdme_img782 mag_mdme_img783 mag_mdme_img784 mag_mdme_img785 mag_mdme_img786 mag_mdme_img787 mag_mdme_img788 mag_mdme_img789 mag_mdme_img790 mag_mdme_img791 mag_mdme_img792 mag_mdme_img793 mag_mdme_img794 mag_mdme_img795 mag_mdme_img796 mag_mdme_img797 mag_mdme_img798 mag_mdme_img799

04 novembre 2011

Docu TV - Un Jour Un Destin Marilyn Les Derniers Tourments

Un Jour Un Destin
Marilyn Les Derniers Tourments

unjourundestin_mm_cap_001 unjourundestin_mm_cap_002

Année: 2011
Raconté et présenté par Laurent Delahousse
Réalisation: Dominique Fargues
Production Magneto Presse
Pays: France
Durée: 79 min
Diffusé en France le 28 octobre 2011

Près de cinquante après sa disparition, Marilyn Monroe reste aujourd’hui encore une icône absolue, l’image d’une blonde superficielle et sensuelle fixée à jamais dans l’imaginaire collectif. Mais derrière la légende se cache en fait une réalité plus complexe, celle de Norma Jeane Baker, une jeune femme abandonnée de tous qui passera sans cesse de l’euphorie à des abîmes de désespoir.
Intervenants: Douglas Kirkland (photographe), Michel Schneider (écrivain et psychanaliste), Bernard Comment (éditeur), Lena Pepitone (sa gouvernante à New York), Adrien Gombeaud (journaliste), John Gilmore (acteur et écrivain), Lois Banner (historienne), Anne Plantagenet (écrivain), John Strasberg (fils de Lee Strasberg), F.X. Feeney (écrivain et réalisateur), Philippe Labro (journaliste et écrivain), Georges Barris (photographe), Elliott Erwitt (photographe), Lawrence Schiller (photographe), Christelle Montagner (admiratrice de Marilyn), Vincent Meylan (journaliste), Murray Garrett (photographe), Bill Ray (photographe), André Kaspi (historien).

 >> Captures
unjourundestin_mm_cap01 unjourundestin_mm_cap02 unjourundestin_mm_cap03
unjourundestin_mm_cap04 unjourundestin_mm_cap05 unjourundestin_mm_cap06
unjourundestin_mm_cap07 unjourundestin_mm_cap08 unjourundestin_mm_cap09
unjourundestin_mm_cap10 unjourundestin_mm_cap11 unjourundestin_mm_cap12
unjourundestin_mm_cap13 unjourundestin_mm_cap14 unjourundestin_mm_cap15
unjourundestin_mm_cap16 unjourundestin_mm_cap17 unjourundestin_mm_cap18
unjourundestin_mm_cap19 unjourundestin_mm_cap20 unjourundestin_mm_cap21
unjourundestin_mm_cap22 unjourundestin_mm_cap23 unjourundestin_mm_cap24
unjourundestin_mm_cap25 unjourundestin_mm_cap26 unjourundestin_mm_cap27
unjourundestin_mm_cap28 unjourundestin_mm_cap29 unjourundestin_mm_cap30
unjourundestin_mm_cap31 unjourundestin_mm_cap32 unjourundestin_mm_cap33
unjourundestin_mm_cap34 unjourundestin_mm_cap35 unjourundestin_mm_cap36
unjourundestin_mm_cap37 unjourundestin_mm_cap38 unjourundestin_mm_cap39
unjourundestin_mm_cap40 unjourundestin_mm_cap41 unjourundestin_mm_cap42
unjourundestin_mm_cap43 unjourundestin_mm_cap44 unjourundestin_mm_cap45
unjourundestin_mm_cap46 unjourundestin_mm_cap47 unjourundestin_mm_cap48
unjourundestin_mm_cap49 unjourundestin_mm_cap50 unjourundestin_mm_cap51
unjourundestin_mm_cap52 unjourundestin_mm_cap53 unjourundestin_mm_cap54
unjourundestin_mm_cap55 unjourundestin_mm_cap57 unjourundestin_mm_cap58
unjourundestin_mm_cap59 unjourundestin_mm_cap60 unjourundestin_mm_cap61
unjourundestin_mm_cap62 unjourundestin_mm_cap63 unjourundestin_mm_cap64
unjourundestin_mm_cap65 unjourundestin_mm_cap66 unjourundestin_mm_cap67
unjourundestin_mm_cap68 unjourundestin_mm_cap69 unjourundestin_mm_cap70
unjourundestin_mm_cap71 unjourundestin_mm_cap72 unjourundestin_mm_cap73
unjourundestin_mm_cap74 unjourundestin_mm_cap75 unjourundestin_mm_cap76
unjourundestin_mm_cap77 unjourundestin_mm_cap78  unjourundestin_mm_cap79
unjourundestin_mm_cap80 unjourundestin_mm_cap81 unjourundestin_mm_cap82
unjourundestin_mm_cap83 unjourundestin_mm_cap84 unjourundestin_mm_cap85
unjourundestin_mm_cap86 unjourundestin_mm_cap87 unjourundestin_mm_cap88

Mon Avis: Ce documentaire se concentre sur les "tourments" de Marilyn, c'est à dire à la face cachée de Marilyn, ses angoisses, ses dépressions, ses dépendances aux médicaments, ses relations avec les Strasberg et Greenson et ne montre que les dernières années de la vie de Marilyn (dès 1954) sans évoquer sa carrière. Le docu représente Marilyn dans un aspect un peu trop négatif, une personnalité sombre et désepérée.

> Vidéo

Enregistrer