21 février 2014

5/08/1962 de Brentwood à la Morgue et Autopsie

Journée du dimanche 5 août 1962, au lendemain du décès de Marilyn Monroe.
Day of Sunday, August, 5, 1962, the day after the death of Marilyn Monroe.


 > à 4h25: Le Dr Hyman Engelberg (docteur généraliste de Marilyn) téléphone à la police (the West Los Angeles Police Station) pour dire que "Marilyn Monroe est morte. Elle s'est suicidée. Je suis chez elle."
at 4.25 am: Dr. Hyman Engelberg (Marilyn's doctor) calls the police (the West Los Angeles Police Station) to say "Marilyn Monroe died. She committed suicide. I'm at her home."


> à 4h30: les employés de l'agence de publicité d'Arthur Jacobs sont prévenus de la mort de Marilyn et décident de se retrouver à sa maison au Fifth Helena Drive. Michael Selsman se souvient: "C'était la panique, bien sûr. Les événements étaient déjà hors de contrôle, et là, elle était morte, la presse n'était pas contrainte de cacher ce qu'ils savaient, sauf, bien sûr, pour les choses sur Kennedy, qui sont apparues plus tard. Je repoussais les médias en disant que nous ne savions pas quelle était la cause de la mort, parce que nous ne le savions pas."
at 4.30 am: the employees of the advertising agency of Arthur Jacobs are notified of the death of Marilyn and decided to go to her home at Fifith Helena Drive. Michael Selsman remembers: "It was panic of course. Events were already out of control, and now she was dead the press didn't fell constrained to hide what they knew -except, of course, for the Kennedy stuff, which came later. I fended off the media by saying we didn't know what the cause of death was, because we didn't."


> à 4h40: Le sergent Jack Clemmons est le premier policier à arriver au domicile de Marilyn; il découvre Eunice Murray (la gouvernante) en train de faire le ménage, nettoyant la maison et mettant une lessive dans la machine à laver, avec d'autres linges propres pliés à côté, et les Dr Greenson et Engelberg dans la chambre avec le corps de Marilyn gisant dans son lit à plat ventre sous les draps: "Son corps avait été bougé. Marilyn était allongée sur le ventre dans ce que j'appelle la 'position du soldat'. Son visage était appuyé contre un oreiller, ses bras étaient sur les côtés, le bras droit légèrement plié, et ses jambes étaient parfaitement alignées, comme si elle prenait la pose pour des photos. J'avais l'impression d'arriver sur une scène de crime. J'étais déjà intervenu sur des scènes de suicides par barbituriques, et avant de mourir, les victimes font des convulsions, vomissent et leurs corps sont en distorsions. (...) Les boîtes de pillules posés sur la tablette avaient été clairement disposées en bon ordre et le corps délibérément repositionné. Tout semblait trop rangé."
at 4.40 am: Sergeant Jack Clemmons was the first police officer to arrive at the Marilyn' home, he discovers Eunice Murray (the housekeeper) doing housework, cleaning the house and putting a laundry in the washing machine, with other clean cloths folded side, and Dr. Greenson and Engelberg in the bedroom with Marilyn's body lying in bed face down under the sheets, "Her body seemed to have been moved. Marilyn was lying face down in what I call the soldier's position. Her face was in a pillow, her arms were by her side, her right arm was slightly bent, and her legs were stretched out perfectly straight, as if she were posing for pictures. It was the most obviously staged death scene I have ever seen. I had already seen scenes of suicides by barbiturates, and before dying, victims suffer convulsions and vomiting in a somewhat contorted position.. (...) The pill bottles on her bedside table had been arranged in neat order and the body deliberately positioned. It all looked too tidy".

> Chambre de Marilyn
1962-08-05-brentwood-bedroom-dead-1  1962-08-05-brentwood-bedroom-death_mm  1962-08-05-brentwood-bedroom-dead-2 
photographies de Dan Tompkins >>
1962-08-05-brentwood-bedroom-1-1  1962-08-05-brentwood-bedroom-1-2  1962-08-05-brentwood-bedroom-1-4 
1962-08-05-brentwood-bedroom-1-1a  1962-08-05-brentwood-bedroom-1-4a 
1962-08-05-brentwood-bedroom-1-5 
1962-08-05-brentwood-bedroom-2  1962-08-05-brentwood-bedroom-2a 

> Les boîtes de pillules sur la table de nuit
1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-1a  1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-1b 
1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-2a  1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-2c 
- photographies de Barry Feinstein >>
1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-3  1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-by_barry_feinstein-1 
1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-by_barry_feinstein-1a 
1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-by_barry_feinstein-2  1962-08-05-brentwood-bedroom-bottles-by_barry_feinstein-3 

> Le fil du téléphone passant sour la porte de la chambre
1962-08-05-brentwood-phone 


Arrivée de l'inspecteur Robert E. Byron, qui recueille les déclarations du Dr Greenson, du Dr Engelberg et de Eunice Murray. Il consigne dans son rapport officiel: "L'opinion de l'officier de police est que Mrs Murray était aussi vague et évasive que possible dans ses réponses aux questions concernant les activités de Miss Monroe avant sa mort."
Arrival of Inspector Robert E. Byron, whoh collects reports of Dr. Greenson, Dr. Engelberg and Eunice Murray. He writes in his official report: "The opinion of the police officer is that Mrs. Murray was vague and evasive as possible in her answers to questions about the activities of Miss Monroe before her death."


> Vers 5 h, le journaliste Joe Ramirez (qui travaillait pour la petite agence "City News") reçoit un appel lui annoncant le décès de Marilyn; mais l'information arrive trop tard pour paraître dans les journaux du jour.
> William "Bill" Woodfield (photographe) et Joe Hyams (correspondant au "New York Herald Tribune") se rendent ensemble chez Marilyn sitôt qu'ils apprennent la nouvelle.
Tout comme James Bacon (chroniqueur d'"Associated Press") qui racontera: "Je recourus à une vieille ruse; je me suis présenté devant un flic en prétendant que le bureau du coroner m'avait dépêché sur place. Je suis entré dans la maison mais ne suis pas resté longtemps, juste le temps pour la voir gisant sur son lit. Je remarquai que ses ongles étaient négligés."
Around 5 am, the journalist Joe Ramirez (who worked for the small agency "City News") receives a call announcing the death of Marilyn, but the information comes too late to appear in daily newspapers.
> William "Bill" Woodfield (photographer) and Joe Hyams (corresponding to the "New York Herald Tribune") go together at Marilyns soon as they hear the news.
Just as James Bacon (columnist of "Associated Press") that will tells: "I resorted to an old trick, I introduced myself to a cop claiming that the coroner's office had sent me there. I went into the home but did not stay long, just long enough to see lying her on bed. I noticed that his nails were overlooked."

Au Fifth Helena Drive, chez Marilyn, une foule de personnes se constitue peu à peu, s'agglutinant aux abords de la maison: des journalistes reporters de la télévision, de la radio, de la presse, des paparazzis, des camions et voitures obstruent la rue.
De nombreuses photographies sont prises autour de la maison: devant le patio, la chambre à travers la fenêtre, mais aussi le jardin, où l'on y voit deux animaux en peluche dans l'herbe devant la piscine; Marilyn avait reçu la veille (le 4 août), par colis, un tigre en peluche, dont on ne connait pas le destinataire.
At Fifth Helena Drive, at Marilyn's home, a crowd of people is gradually agglutinating near the house: journalists, reporters from television, radio, press, paparazzi, trucks and cars clog the street.
Many photographs are taken around the house: front patio, the bedroom through the window, but also the garden, where we see two stuffed animals in the grass in front of the pool; Marilyn had received the day before (August 4) per package, a stuffed tiger, which we don't know the recipient.

> Devant le portail de la maison de Marilyn
1962-08-05-brentwood-out-police-1  1962-08-05-brentwood-out-police_officers_newsmen-1  1962-08-05-brentwood-out-over_gate-1 

> Devant la maison
 1962-08-05-brentwood-out-newsmen-1 
- photographies de Lawrence Schiller >>
1962-08-05-brentwood-out-newsmen-2

> Dans le jardin, la piscine
1962-08-05-brentwood-outside-garden-1  1962-08-05-brentwood-outside-garden-2 
1962-08-05-brentwood-outside-garden-5  1962-08-05-brentwood-outside-garden-4  1962-08-05-brentwood-outside-garden-7 
- photographie de Dan Tompkins >>
1962-08-05-brentwood-outside-garden-6 1962-08-05-brentwood-outside-garden-3 1962-by_dan_tompkins-7baacecefce7fd6  
- photographie de Barry Feinstein >>
1962-08-05-brentwood-outside-garden-by_barry_feinstein 

 > La fenêtre de la chambre de Marilyn
dont le carreau a été cassé par le Dr. Engelberg
1962-08-05-brentwood-bedroom_window-1-1  1962-08-05-brentwood-bedroom_window-2-1  1962-08-05-brentwood-bedroom_window-2-1a 
1962-08-05-brentwood-bedroom_window-2-2  1962-08-05-brentwood-bedroom_window-3 
- photographies de Gene Anthony >>
1962-08-05-brentwood-bedroom_window-by_gene_anthony-1 
1962-08-05-brentwood-bedroom_window-by_gene_anthony-2  1962-08-05-brentwood-bedroom_window-by_gene_anthony-3 

> captures 
1962-08-05_cap-14  1962-08-05_cap-15  1962-08-05_cap-01 
1962-08-05_cap-02  1962-08-05_cap-03  1962-08-05_cap-17 


> Vers 5h10: Jack Clemmons est remplacé par un officier de police d'un grade supérieur (le chef de la police William Parker) pour mener l'enquête et ainsi, soumettre au silence Clemmons qui avait relevé plusieurs faits incohérents (Murray lui avait informé qu'elle avait découvert le corps à minuit, alors qu'elle affirmera par la suite avoir découvert le corps à 3h; d'après Clemmons, le décès devait remontait à environ 8 heures). Clemmons va ensuite appeler son collègue Jim Dougherty, le premier mari de Marilyn, pour l'informer du décès de celle-ci. 
Around 5.10 am: Jack Clemmons is replaced by a police officer of higher rank (the Chief policer William Parker) to investigate and thus submit to silence Clemmons who had identified several inconsistent facts (Murray had informed him she had discovered the body at midnight, while she will affirm after to have discovered the body at 3 am; for Clemmons, the death had occurred some 8 hours before). Clemmons will then call his colleague Jim Dougherty, the first husband of Marilyn, informing him of the Marilyn's death.

Arrivée de l'officier Don Marshall qui fouille la maison à la recherche d'un message attestant le suicide. Il interroge les plus proches voisins de Marilyn, Mr et Mrs Abe Landeau, qui déclarèrent n'avoir rien entendu de suspect pendant la nuit.
Arrival of the officer Don Marshall who search in the house a message stating suicide. He asks the nearest neighbors of Marilyn, Mr. and Mrs. Abe Landeau, who declared to have heard nothing suspicious during the night.


> L'envoyé du coroner, Guy Hockett constate que le décès "remonte à plusieurs heures. Elle était raide et il fallut près de 5 minutes pour la redresser. (...) Elle gisait, assez droite, dans une position semi-foetale. Ses cheveux, desséchés, étaient en très mauvais état à cause de tous ces traitements. Elle n'était pas très belle à voir, au point qu'on avait du mal à croire que c'était bien elle. On aurait dit une pauvre femme ordinaire qui venait de mourir. Pas de maquillage, les cheveux négligés sans mise en plis, un corps fatigué. Nous eûmes tous la même impression, à des degrés divers."
The representative of the coroner Guy Hocknett notes that the death "goes back several hours. She was stiff and it tooks about 5 minutes to recover her. (...) She lays quite right in a semi-fetal position. Her hair, dried, were in very poor condition because of all these treatments. She was not very nice to see, to the point that it was hard to believe it was really her. She seemed as a poor ordinary woman who had just died. No makeup, hair styling neglected, a tired body. We had all the same impression, to varying degrees."


> Vers 5h30: Patricia Newcomb arrive à la maison de Marilyn (elle racontera avoir été prévenue par téléphone à 4 h par Milton Rudin, l'avocat de Marilyn), provoquant une scène, en hurlant aux photographes: "Allez-y, mitraillez, vautours ! ... Espèces de buveurs de sang ! Vampires ! Ne pouvez-vous même pas la laisser mourir en paix ?"; Eunice Murray raconte que lorsque Pat Newcomb est arrivée, "il y avait tant de gens que personne ne l'a remarquée." Pat Newcomb se souvient que "il y avait plus de cinq personnes dans la maison" quand elle y est entrée; elle dit aussi ne pas avoir vu le corps de Marilyn. Elle restera quasiment tout le temps au téléphone, traitant des appels téléphoniques des médias du monde entier; elle racontera: "J'ai parlé à plus de 600 journalistes ce dimanche là. C'était mon travail de faire ce que je pouvais pour Marilyn."
Pat Newcomb était "hystérique" comme le dira Eunice Murray: "Même après que la police décida de fermer la maison, elle refusait toujours de partir. Il a fallu qu'on la fasse sortir."
Around 5.30 am: Patricia Newcomb arrives at Marilyn's home (she will tell to have been prevented by phone at 4 am by Milton Rudin, the Marilyn's lawyer), screaming to photographers: "Go ahead, shoot pictures, vultures ! ... Bloodthirsty Vampires ! Can't you even let her die in peace ?" Eunice Murray says that when Pat Newcomb arrived, "there were so many people that nobody noticed her." Pat Newcomb remembers that "there was more than five people in the house" when she comes in, she also says to don't have seen the Marilyn's body. She will stays almost the time on the phone, dealing with telephone calls from media around the world; she will tell later: "I spoke to over 600 journalists that Sunday. It was my job to do what I could for Marilyn."
Pat Newcomb was "hysterical" as Eunice Murray will tell: "Even after the police decided to close the house, she still refused to go. We had to make exit her. "


> Quand Allan Whitey Snyder, le maquilleur de Marilyn qui, dès qu'il apprend la triste nouvelle, se précipite chez Marilyn, il se fait renvoyer par un policier qui lui refuse l'accès à la maison. Il racontera "qu'il fallait que je voie de mes yeux ce qui était vraiment arrivé." Quand il remonte dans sa voiture et entend à la radio que "Marilyn est morte d'une overdose de barbituriques qu'elle s'est administrée", Snyder ne parvient pas à croire au suicide.
When Allan Whitey Snyder, Marilyn's makeup artist, who, when he learns the sad news, rushed to Marilyn's home, he gets fired by a policeman who refuses him the access to the house. He will tell "that I had set my eyes what really happened." When he goes back to his car and heard on the radio that "Marilyn died of an overdose of barbiturates that she administered herself" Snyder can not believe in suicide.

> Joe DiMaggio, qui est à San Francisco, apprend la nouvelle très tôt le matin. Il se rend immédiatement à Los Angeles, contacte son fils Joe Jr. qui se trouve au camp Pendleton, et se réfugie avec deux de ses amis dans la suite 1035 du Miramar Hotel. Il refuse de faire la moindre déclaration à la presse et reste enfermé dans sa chambre d'hôtel. Son ami Harry Hall racontera que Joe pleurait sans consulter les nombreux télégrammes reçus: "Il considérait Bobby Kennedy comme responsable de sa mort."
Personne ne réclame le corps de Marilyn et le coroner ne peut délivrer le corps qu'avec l'autorisation d'un membre de la famille: sa mère en est incapable, et sa demie-soeur Berniece, contactée par télégramme, donne sa permission à Joe DiMaggio de s'occuper des funérailles.
Joe DiMaggio, who is in San Francisco, heards the news early in the morning. He immediately goes to Los Angeles, contacts his son Joe Jr. who is at Camp Pendleton, and stays with two of his friends in the suite 1035 of the Miramar Hotel. He refuses to make any statement to the press and remains locked in his hotel room. His friend Harry Hall tells that Joe was crying without consulting the many telegrams he received: "He considered Bobby Kennedy as responsible for her death."
Nobody claims the body of Marilyn and the coroner may not issue a body with the authority of a member of the family: her mother is unable to act, and her half-sister Berniece, contacted by telegram, gives permission to Joe DiMaggio to arrange the funeral.

> Peter Lawford est chez lui à L.A. Il est en état de choc, hagard, en larmes, terrassé, répétant sans cesse qu'il était la dernière personne à avoir parlé à Marilyn (au téléphone). Sa mère, Lady May, surnommée "Lady L." le contacte par téléphone quand elle apprend la nouvelle, et elle reproche à son fils de ne pas être allé chez Marilyn, quand cette dernière appela Peter. Puis quand Rupert Allan téléphone à Lawford, il a au bout du fil un homme hors de lui, furieux, aux propos incompréhensibles, entrecoupés de sanglots.
Peter Lawford is at his home L.A. He is in shock, distraught, in tears, overwhelmed, constantly repeating that he was the last person to have spoken to Marilyn (on the phone). His mother, Lady May, named "Lady L." calls him when she heards the news, and she blames her son to don't have gone to Marilyn's home, when she called Peter. Then, when Rupert Allan phone Lawford, he has on the phone a man out of him, furious, with incomprehensible words, interspersed with sobs.

> Dans la propriété des Kennedy sur la côte Est où la famille est réunie autour de la piscine, la nouvelle de la mort de Marilyn passe à la radio: ce fut le silence total. Pat Kennedy Lawford s'effondre en larmes.
In the property of the Kennedys on the East Coast where the family gathered around the pool, the news of the death of Marilyn is broadcoast on the radio: it was a full silence. Pat Kennedy Lawford collapses in tears.

> A peine à 6 km de chez Marilyn, Jayne Mansfield apprend la nouvelle chez elle dans sa maison du Pink Palace; elle devient hystérique et pleure beaucoup, serrant son assistant Ray Strait: "Je suis peut être la prochaine sur la liste." (Jayne était aussi la maîtresse des frères Kennedy).
At Just 6 km from Marilyn's home, Jayne Mansfield heards the news at her Pink Palace home; she becomes hysterical and crying a lot, shaking his assistant Ray Strait: "I may be next on the list." (Jayne was also the mistress of the Kennedy brothers).


> à 7h30: Les hommes du coroner, accompagnés de Guy Hockett (propriétaire du Westwood Memorial Park Cemetery), emportent le corps de Marilyn, dissimulé sous une couverture bleue ordinaire, sur un chariot, et le chargent à bord d'un vieux break, qu'ils conduisent au dépôt mortuaire de Westwood Village, où sa dépouille reste quelques heures dans un réduit encombré de brosses et de bocaux où le photographe Bud Gray du "Herald Examiner" fait un cliché de sa dépouille enveloppée. 
At 7.30 am: Coroner's men, accompanied by Guy Hockett (owner of Westwood Memorial Park Cemetery) outweigh Marilyn's body, hidden under an ordinary blue blanket on a cart, and charge her on an old break that they drive to the mortuary Westwood Village, where she remains few hours in a small room crowded by brushes and jars.

> Départ du corps de Marilyn de sa maison 
1962-08-05-brentwood-out-mm_body-1

> Arrivée du corps de Marilyn à Westwood Village 
1962-08-05-westwood-body_arrival-1  1962-08-05-westwood-body_arrival-2  1962-08-05-westwood-body_arrival-3 

- photographies de Lawrence Schiller >>
1962-08-05-westwood-body_arrival-4 
1962-08-05-westwood-body_arrival-by_schiller-1 

 - photographie de Bud Gray >>
1962-08-05-mortuary-by_bud_gray 

> Au cimetière de Westwood, tombe de Grace Goddard
1962-08-05-westwood-journalists-2  1962-08-05-westwood-journalists-1  1962-08-05-westwood-journalists-3 

> captures
1962-08-05_cap-09  1962-08-05_cap-10  1962-08-05_cap-13 


 > Marilyn est ensuite transportée dans la case 33 de la County Morgue, au palais de justice de Los Angeles. Son numéro de dossier du coroner est le 81128.
Un photographe parvient à s'introduire dans la morgue: Leigh Wiener, qui enverra ses photographies au magazine Life, parvient à prendre de nombreux clichés en échange de bouteilles de whisky offertes aux employés: un employé ouvre la porte en acier inoxydable et tire l'étagère coulissante où repose la dépouille de Marilyn. Wiener la mitraille, couverte et découverte (il aurait pris 6 clichés de Marilyn morte).
Marilyn is then transported in box 33 of the County Morgue of Los Angeles. Her coroner file number is 81128.
Two photographers manage to get into the mortuary: Bud Gray of "Herald Examiner" takes a snapshot of his body wrapped; and Leigh Wiener, who will send his photographs to "Life" magazine, manages to take many pictures in exchange for whiskey bottles offered to employees: an employee opens the stainless steel door and pulls the sliding shelf where the body of Marilyn remains. Wiener shoots pictures of Marilyn with covered and uncovered (he would take 6 shots of Marilyn dead).

> Départ du corps de Marilyn de Westwood Village
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-1-1  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-4 
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-1-2  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-3  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-2 
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-2a  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-2-press1  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-2-press2 
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-4-2  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-5a  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-5
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-6-1  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-6-2  1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-7 
1962-08-05-westwood-body_removed_to_mortuary-8

> County Morgue de L.A., le casier 33
1962-08-05-mortuary-01-1 
1962-08-05-mortuary-01-2 
1962-08-05-mortuary-01-3  1962-08-05-mortuary-01-4 
1962-08-05-mortuary-01-5   1962-08-05-mortuary-02-2   1962-08-05-mortuary-02-1  
1962-08-05-mortuary-LA_county_morgue-1 

- photographies de Leigh Wiener >>
1962-08-05-mortuary-by_leigh_weiner-2-1  1962-08-05-mortuary-by_leigh_weiner-2-2  1962-08-05-mortuary-by_leigh_weiner-2-3 
1962-08-05-mortuary-by_leigh_weiner-1   

> captures
1962-08-05_cap-11  1962-08-05_cap-12


> à 10h30: Début de l'autopsie, dans une salle sans fenêtres des sous-sols du palais de justice de L.A., sur la table 1, équipée d'un système d'arrivée d'eau et d'évacuation, et d'une balance. Le médecin légiste est Thomas Noguchi, assisté de Eddy Day, en présence de John Miner, observateur du District Attorney.
At 10.30 am: Beginning of the autopsy, in a windowless room of the County Morgue of L.A., on the table 1, equipped with a water inlet and exhausted system, and a balance. The medical examiner is Thomas Noguchi, assisted by Eddy Day, in the presence of John Miner, observer of District Attorney.
(> Lire le rapport d'autopsie < read the autopsy report)

> Avant l'autopsie: Photo post-mortem 1 
(Avertissement: image choquante de Marilyn morte)

La photographie post-mortem du dossier de police montre Marilyn avec un visage flasque, enflé, les cheveux plats et raides mais précisons que les muscles de son visage ont été sectionnés pendant l'ablation du cerveau et qu'après l'autopsie, sa dépouille a été lavée à grandes eaux. 
The post-mortem photograph of the police report shows Marilyn with a flange face, swollen, flat and straight hair but let's specify that the muscles of her face were severed during removal of the brain and after the autopsy, her body was washed with plenty of water.

> Après l'autopsie: Photo post-mortem 2
(Avertissement: image choquante de Marilyn morte)

> Retour du corps à Westwood Village après l'autopsie
1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-7-1

- photographies de Bud Gray >>
1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-1-1  1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-2-1  1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-3-1 
1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-4-1  1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-4-2  1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-5-1 

- Guy Hockett conduit la voiture >>
1962-08-05-westwood-body_back_after_autopsy-guy_hockett 

> captures
1962-08-05_cap-04  1962-08-05_cap-05 


> Vers 11h: premier rapport de police établi (complété ensuite le lendemain).
Around 11 am: the first police report is established (then completed the next day).
(> Lire le rapport de police < read the police report)


> à 11h, Ralph Greenson et Milton Rudin font monter Pat Newcomb dans la voiture d'Eunice Murray; les reporters se précipitent devant la voiture dans la petite impasse et un journaliste de NBC News demande à Pat comment elle se sent, ce à quoi, elle lui répond, en larmes: "Si votre meilleur ami venait de se tuer, qu'éprouveriez-vous ? que feriez-vous ?".
A ce moment là, la maison était remplie de monde: les policiers, Arthur Jacobs, trois gardes du service de sécurité de la Fox envoyés par Peter Levathes, le technicien du General Telephone (qui coupera les lignes le jour même), les journalistes James Bacon et James A. Hudson de United Press International, mais aussi quatre hommes en noir (dont certains pensent qu'il pourrait s'agir d'agents du FBI ou de la CIA). 
At 11 am, Ralph Greenson and Milton Rudin drive up Pat Newcomb in Eunice Murray's car; reporters rushed to the car and an NBC News reporter asks to Pat how she feels, and she replied in tears: "If your best friend just came to kill, how would you feel ? What would you do ?".
At that time, the house was full of people: policemen, Arthur Jacobs, three guards of the security service of the Fox sent by Peter Levathes, the General Telephone technician (who cut the lines the same day), journalists as James Bacon and James A. Hudson of United Press International, but also four men in black (some people think it might be men from FBI or CIA).

> On emmène Maf, le chien de Marilyn
1962-08-05-brentwood-maf-1-2  1962-08-05-brentwood-maf-1-1 
1962-08-05-brentwood-maf-2  1962-08-05-brentwood-maf-3  
- photographie de Dan Tompkins >>
1962-by_dan_tompkins-bcb3a205997e61d 

- Milton Rudin (à gauche) >>
1962-08-05-brentwood-maf_milton_rudin 

> Eunice Murray et son gendre Norman Jefferies
- photographies de Dan Tompkins
1962-08-05-brentwood-eunice_murray-1  1962-08-05-brentwood-eunice_murray_norma_jeffries-3-2  1962-08-05-brentwood-eunice_murray_norma_jeffries-2 
1962-08-05-brentwood-eunice_murray_norma_jeffries-1  1962-08-05-brentwood-eunice_murray_norma_jeffries-3-1  1962-08-05-brentwood-eunice_murray_norma_jeffries-3-1a 

> Départ de Patricia Newcomb
- photographies de Dan Tompkins
1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-1  1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-2  1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-4 
1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-3 
- Pat avec Norman Jefferies
1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-5 
- Un journaliste interpelle Pat
1962-08-05-brentwood-pat_newcomb-6 

> captures
1962-08-05_cap-18  1962-08-05_cap-19  1962-08-05_cap-20 
1962-08-05_cap-21  1962-08-05_cap-22  1962-08-05_cap-23


> peu avant 12h00: Hazel Washington (femme de chambre de Marilyn) et son mari Rocky (policier de Los Angeles) arrivent à la maison pour récupérer des tables et chaises prêtées à Marilyn en février, car la maison serait ensuite fermée. Mrs Washington va remarquer un des hommes en noir brûler des documents dans la cheminée: des blocs-notes de Marilyn, des papiers de la Fox, des pages d'agenda, des bandes de magnétophones. Les serrures de classeur avait été forcées et les tiroirs vidés.
Avant de partir, Mrs Washington remarque que les gardes du studio de la Fox avaient investi toute la maison et de voir Frank Neill et trois autres attachés à la publicité de s'emparer de tous les documents relatifs à la Fox (notamment le nouveau contrat de négociation et de réintégration de Marilyn à la Fox avec la reprise du tournage de Something's got to give ont disparu).
Les hommes en noir ont même vérifié le contenu de la voiture de Hazel et Rocky avant leur départ.
Cependant, ces allégations affirmant que des papiers ont été détruits ont été formellement démenties par les officiers de police présents sur les lieux toute la journée. Néanmoins, il est indiscutable que des personnes sont parvenues à emporter des documents, tel que le confirme l'auteur Donald Spoto qui consultera des papiers acquis lors de la succession d'Inez Melson.
shortly before 12.00 am: Hazel Washington (Marilyn's maid) and husband Rocky (Los Angeles' policeman) arrive at Marilyn's home to retrieve tables and chairs lent to Marilyn in February, as the house would then be closed. Mrs. Washington notices one of the men in black burn papers in the fireplace: Marilyn's notebooks, Twentieth Century Fox 'papers, calendar pages, strips of tapes. The locks of workbooks had been forced and the drawers were emptied.
Before leaving, Mrs. Washington notes that guards from Fox Studios had invested the house and she sees Frank Neill and three others guy from publicity department to take all documents relating to the Fox (including the new contract with negotiation and reintegration of Marilyn to the Fox Studios with the resumption of filming 'Something's got to Give' which have disappeared ) .
Men in black have even checked the content of the car of Hazel and Rocky before they leave.
However, these allegations stating that the papers were destroyed, have been formally denied by the police officers who were present all the day. Nevertheless, it is indisputable that some people were able to take documents, as confirmed by the author Donald Spoto who will consult papers acquired in succession of Inez Melson.


> La police met la maison de Fifth Helena Drive sous scellés.
Police put the house of Fifth Helena Drive sealed.

> La police pose les scellés sur la porte
1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-1  1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-1d 
1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-1b  1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-1c 
1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-2  1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-3  1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-4
- photographie de Dan Tompkins >>
1962-by_dan_tompkins-b417e84956d8a27  1962-08-05-brentwood-out-police_seal_after_body_removed-1d 

> captures
1962-08-05_cap-06  1962-08-05_cap-07  1962-08-05_cap-08 


Des gens se réunissent devant le Grauman's Chinese Theatre de Los Angeles et déposent des fleurs devant la plaque où Marilyn Monroe avait laissé ses empreintes (le 26 juin 1953).
People meet in front of the Grauman's Chinese Theatre in Los Angeles and lay flowers in front of the foot and hans prints left by Marilyn Monroe (in June, 26, 1953).

1962-08-05-graumans_chinese_theatre-crowd 

- photographie de Gene Anthony >>
1962-08-05-graumans_chinese_theatre-by_gene_anthony


L'information de la mort de Marilyn Monroe défile sur les panneaux lumineux du New York Times sur Times Square à Manhattan, New York.
The news of the Marilyn Monroe's death scrolls on the light panels on the New York Times building in Times Square in Manhattan, New York City.

1962-08-05-ny-times_square-ny_times_building-1  1962-08-05-ny-times_square-ny_times_building-2 


VIDEOS

> News USA

> Divers extraits

> Eunice Murray, Norman Jefferies, Pat Newcomb et Maf


> Original du certificat de décès
1962-08-05-certificate_of_death-1  1962-08-05-certificate_of_death-1a 


Les réactions des proches de Marilyn recueillies par les journalistes:

  • James Dougherty: "Je suis atterré". Quand son collègue Jack Clemmons lui apprend la nouvelle, Dougherty se tourne vers sa femme et lui dit: "Fais une prière pour Norma Jeane. Elle est morte."
  • Arthur Miller, à Paris avec sa nouvelle femme Inge Morath, refuse de s'exprimer publiquement, sans doute étant trop bouleversé. A l'un de ses proches, il aurait dit: "Il fallait bien que ça arrive. Je ne savais ni quand, ni comment, mais c'était inévitable."
  • Isadore Miller (père d'Arthur): "Elle était comme ma propre fille. Elle était une fille gentille et bonne. Je suis tellement désolé, je n'étais pas là pour être avec elle. Elle a du se sentir vraiment seule et effrayée."
  • Billy Wilder, interviewé à sa descente d'avion par des journalistes qui ne le tiennent pas au courant, ne dit que des banalités sur Marilyn. Il apprendra la nouvelle dans le taxi qui l'amenait à l'hôtel.
  • Joshua Logan: "Marilyn était l'une des personnes les plus sous-estimées de la terre !"
  • Paula Strasberg: "Marilyn était une actrice comme il n'en existe aucune autre."
  • Milton et Amy Greene sont à Paris et apprennent la nouvelle par téléphone à leur hôtel. Ils sont bouleversés (avant leur départ, après un mauvais pressentiment, Amy avait incité Milton à contacter Marilyn, qui semblait heureuse et leur avait assurer que tout allait bien).
  • Frank Sinatra se dit "profondément affligé (...) Elle va beaucoup me manquer." George Jacobs, son domestique, racontera que "Il demeura dans une sorte d'état de choc pendant des semaines après la mort de Marilyn, profondément angoissé."
  • Kay Gable (veuve de Clark Gable) apprend la nouvelle au flash d'information à 7 heures: "Je suis allée à la messe, j'ai prié pour elle."
  • La famille Greenson se dit "accablée de chagrin". Le Dr. Greenson rencontre DiMaggio et les deux hommes se serrent dans les bras, se consolant l'un et l'autre.
  • Peter Lawford: "Pat et moi l'aimions profondément. C'est probablement l'un des êtres humains les plus merveilleux et les plus chaleureux que j'ai connus. Tout ce que je pourrais dire d'autre serait superflu."
  • L'Osservatore Romano du Vatican: "Elle a été la victime d'une mentalité et d'un mode de vie dont on l'a forcée à être le symbole. Sa mort transcende les limites d'une tragédie personnelle pour atteindre un retentissement universel." 

sources:
Marilyn Monroe, encyclopédie d'Adam Victor
Les vies secrètes de Marilyn Monroe
, d'Anthony Summers

Marilyn Monroe, biographie de Barbara Leaming
Marilyn Monroe, Private and Undisclosed, de Michelle Morgan
Marilyn, Histoire d'un assassinat, de Brown et Barham


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand. 

Enregistrer

20 février 2014

P comme Police

Rapport de police

Le rapport de police sur la mort de Marilyn Monroe a été établi le 5 août 1962 et liste les faits relatifs à la dernière journée et les dernières heures de vie de Marilyn Monroe. 

Le sergent Jack Clemmons, le premier agent de police à arriver sur les lieux, fut immédiatement remplacé (environ 30 minutes après son arrivée) par un supérieur, le chef de la police William H. Parker. Jack Clemmons va, des années durant, soutenir la thèse du complot de l'assassinat car il avait relevé des anomalies: concernant Eunice Murray, elle était en train de faire le ménage; elle va aussi lui affirmer qu'elle avait découvert le corps de Marilyn à minuit, alors qu'elle dira ensuite aux autres enquêteurs avoir découvert le corps à 3h; d'après Clemmons, le décès devait remontait à environ 8 heures; il constate aussi que le corps n'est pas dans une position naturelle.
Certains pensent que William H.Parker fut désigné pour mener l'enquête afin de dissimuler certains éléments et ainsi, corroborer la thèse du suicide: il aurait confisqué les enregistrements des conversations téléphoniques de Marilyn effectuées la nuit précédent le drame (sans doute pour protéger Robert Kennedy), gardé secrète une déposition faite à la police par Robert Kennedy, mais il aurait aussi fait disparaître le dossier de l'enquête sur la mort de Marilyn.
Certains biographes ont aussi souligné la manière dont l'enquête de la police de Los Angeles sur le décès de Marilyn fut menée: le domicile de Marilyn ne fut pas isolé notamment des journalistes et d'autres personnes (des studios de la Fox, de l'entourage de Marilyn) ont ainsi pu aller et venir dans la maison le 5 août; peu d'investigations ont été menées et donc, peu de témoignages recueillis aussi bien de l'entourage proche de la star, que du voisinage. 


Composition de l'équipe de police ayant participé à l'enquête:
William H. Parker: chef de la police
James Hamilton: officier de renseignements en charge du dossier
Thad Brown: inspecteur
R.E. Byron: procès verbal
Jack Clemmons: premier officier de police sur les lieux


Rapport de police sur la mort de Marilyn Monroe. (le 5/08/1962)

"Le décès a été prononcé le 05/08/1962 à 3h45.
Possible mort accidentelle s'étant produite entre le 04/08 et le 05/08/1962 à 3h35, à son domicile sis 12305 5th Helena Drive, Brentwood, Rptg.Dist.814.
Rapport n° 62-509-463.
Le 4 août 1962, Marilyn Monroe se retira dans sa chambre vers 20h; Mrs Eunice Murray, habitant 933 Ocean Avenue, Santa Monica, Californie, 395-7752, CR 61890, remarqua une lumière dans la chambre de Miss Monroe. Mrs Murray ne put réveiller Miss Monroe quand elle alla à sa porte, et lorsqu'elle essaya de nouveau d'ouvrir la porte à 3h30, après avoir remarqué que la lumière était toujours allumée, elle la trouva fermée à clé. Ensuite, Mrs Murray alla observer Miss Monroe de la fenêtre de sa chambre et la vit à plat ventre sur le lit; elle n'avait pas l'air normal. Mrs Murray appela alors le psychiatre de Miss Monroe, le Dr Ralph Greenson, 436 North Roxbury Drive, Beverly Hills, Californie, CR 14050. En entrant, après avoir brisé la fenêtre de sa chambre, il y trouva Miss Monroe, peut-être morte.
Il téléphona ensuite au Dr Hyman Engelberg, 9730 Wilshire Boulevard, Beverly Hills également, CR 54366, qui se déplaça et déclara que Miss Monroe était morte à 3h35.
Le Dr Greenson avait vu Miss Monroe le 4 août 1962 à 17h15, à la demande de cette dernière, qui n'arrivait pas à dormir. Cela faisait  un an environ qu'il la traitait. Quand le Dr Greenson la trouva morte, elle était nue, à plat ventre, le combiné du téléphone dans une main. On appela la police, et quand elle arriva, elle trouva Miss Monroe dans la position décrite ci-dessus, à l'exception du téléphone, que le Dr Greenson avait enlevé. On trouva sur sa table de nuit 15 flacons de médicaments, dont certains sur ordonnance. Un flacon de gélules dosées à 0.0975 gr de Nembutal, prescription n° 20853 du Dr Engelberg. Quant à ce flacon en particulier, le Dr Engelberg déclara qu'il en avait prescrit un nouveau environ deux jours auparavant, et il précisa  même que le pharmacien avait dû y mettre 50 capsules environ en le remplissant.

Description de la défunte : femme de race blanche, 36 ans, taille 1m63, poids 57,5 Kg, cheveux blonds, yeux bleus, de constitution moyenne à mince.
Profession : actrice.
Cause probable du décès : overdose de nembutal.
Corps découvert le 05/08/1962 à 3h25.
Emmené à la morgue du comté, et, de là, à la morgue de Westwood.
Procès verbal dressé par le brigadier R.E.Byron, 2730, W.L.A. Division de la police judiciaire.
Parent le plus proche : Gladys Baker (mère).
Bureau du coroner prévenu.
Le corps a été enlevé des locaux de la morgue de Westwood Village.
(05/08/1962 11h00, W.L.A. hf - J.R.Brukles 5829).

> Le rapport original du 5/08/1962
police_report-5aout62


Complément d'enquête (le 6/08/1962)

"Après avoir réinterrogé le Dr Ralph Greenson (témoin n°1) et le Dr Hyman Engelberg (témoin n°2), tous deux s'accordent sur la chronologie des faits suivants.


Le 05/08/1962, à 3h30, le Dr Greenson reçut un appel téléphonique de Mrs Murray (personne ayant donné l'alerte), déclarant qu'elle ne pouvait pas pénétrer dans la chambre de Miss Monroe et que la lumière était allumée. Il lui dit de donner de grands coups à la porte, de regarder par la fenêtre et de le rappeler.

A 3h35, Mrs Murray le rappela et déclara que Miss Monroe était couchée sur son lit, le téléphone dans une main et qu'elle avait un air étrange. Le Dr Greenson, qui entre-temps s'était habillé, se mit en route pour le domicile de la défunte, à un kilomètre et demi de là environ. Il demanda aussi à Mrs Murray d'appeler le Dr Hyman Engelberg.

Le Dr Greenson arriva au domicile de la défunte vers 3h40. Il cassa la vitre de la fenêtre pour entrer et lui ôta le téléphone de la main.

La rigidité cadavérique s'était installée. A 3h50, le Dr Engelberg arriva et prononça la mort de Miss Monroe. Les deux médecins parlèrent un moment. Tous deux pensent qu'il était environ 4h00 lorsque le Dr Engelberg appela la police.

Après contrôle auprès de l'inspection générale des services et du bureau de West Los Angeles, l'appel a été passé à 4h25. Les appels passés avec le téléphone GR 61890 de Miss Monroe ont été examinés; il n'y a eut aucune communication longue distance pendant les heures de l'événement. Le numéro de téléphone 472-4830 est en cours de vérification.

R.E.Byron 2730, 06/08/1962."

> Le rapport original du 6/08/1962
1962-08-06-death_report_police-2


Les comptes-rendus du 10 août 1962 établissent les interrogatoires de Milton Rudin, Eunice Murray, Joe DiMaggio et Joe DiMaggio Jr, pour évaluer l'heure des appels téléphoniques reçus chez Marilyn; cependant, Peter Lawford, ayant quitté Los Angeles, n'a pu être interrogé.

> Comptes-rendus du 10/08/1962
police_report-10aout62_a  police_report-10aout62_b 


source:
Marilyn Monroe, encyclopédie d'Adam Victor

© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

17 février 2014

A comme Autopsie

Rapport d'autopsie

L'autopsie du corps de Marilyn Monroe est effectuée le 5 août 1962 à 10h30 par le médecin légiste Thomas Noguchi, assisté de Eddy Day à la County Morgue de Los Angeles, en présence de John Miner, observateur du District Attorney.


Composition de l'équipe de police judiciaire:
Theodore J. Curphey: Coroner Médecin Légiste du comté de Los-Angeles
Thomas Noguchi: Adjoint du coroner médecin légiste
Eddy Day: Assistant de Noguchi
Dr Robert Litman et Dr Norman Farberow: Unité de prévention du suicide
Lionel Grandison: Assistant du coroner
Numéro d'immatriculation à la morgue: 81128
Crypte n°33


Rapport

Examen externe: Le corps non embaumé est celui d'une femme de 36 ans de type caucasien, normalement développée, bien nourrie, pesant 53 kg et mesurant 1,66 m. Les cheveux sont blonds décolorés. Les yeux sont bleus. Le visage, le cou, la poitrine, la partie supérieure des bras et le côté droit de l'abdomen sont atteints de lividité cadavérique. La face postérieure des bras et des jambes est atteinte d'une discrète lividité cadavérique qui disparaît à la pression. On constate une légère ecchymose sur la fosse lombaire et la fesse gauche. Les seins ne présentent pas de lésion significative. Le quart supérieur droit de l'abdomen présente une cicatrice horizontale de 7 cm de long. On remarque une cicatrice chirurgicale suspubienne de 12cm de long. Les conjonctives sont manifestement congestives; mais on ne constate ni ecchymose ni pétéchies. Le nez n'a pas été fracturé. Les conduits auditifs externes sont normaux. Le cuir chevelu, le front, les joues, les lèvres et le menton ne présentent aucun signe de traumatisme. L'examen des mains et des ongles ne révèle aucune anomalie. Les membres inférieurs ne présentent aucun signe manifeste de traumatisme.

Examen interne: Une incision en Y est effectuée pour accéder aux parties internes du thorax et de l'abdomen. Les cavités pleurale et abdominale ne contiennent aucun excédent de liquide ou de sang. Le médiastin ne présente ni déplacement, ni modification. Le diaphragme est normal. La partie inférieure du foie se trouve à la limite des côtes. Les organes sont en situation normale les uns par rapport aux autres.
Appareil cardio-vasculaire: Le coeur pèse 300 g. La cavité péricardiale ne contient pas d'excédent de fluide ou de sang. L'épicarde et le péricarde sont lisses et brillants. La paroi ventriculaire gauche mesure 1,1 cm et la droite 0,2 cm. Les muscles papillaires ne sont pas hypertrophiés. Les cordages tendineux ne sont ni hypertrophiés ni atrophiés. Les valvules possèdent le nombres habituel de valves, qui sont minces et souples. La valvule tricuspide mesure 10 cm; la valvule pulmonaire, 6,5 cm; la valvule mitrale, 9,5 cm; la valve aortique, 7 cm de circonférence. Il n'y a pas d'anomalie septale. Le foramen oval est fermé.
Les artères coronaires naissent normalement et ont une distribution normale. Plusieurs coupes de la branche descendante de l'artère coronaire gauche à un intervalle de 5 mm révèlent une lumière normale. La branche circonflexe et l'artère coroner droite révèlent également d'une lumière normale. L'artère pulmonaire ne présente pas de thrombose. L'aorte a une paroi lisse, jaune et brillante.
Appareil respiratoire: Le poumon droit pèse 465 g, et le poumon gauche, 420 g. Les deux poumons présentent de légères traces d'oedème. Lasurface est rouge sombre et marbrée. La face postérieure des poumons porte d'importantes traces de congestion. La trachée artère ne contient ni corps étranger, ni sang.  Des coupes des poumons révèlent une congestion, et un liquide oedémateux exsude de la surface incisée. Les poumons ne présentent ni calcification, ni suppuration. La muqueuse du larynx est gris clair.
Foie et système biliaire: Le foie pèse 1890 g. La surface est brun foncé et lisse. On constate des adhérences sur l'épiploon et la paroi abdominale, à la partie inférieure du foie, dues à l'ablation de la vésicule biliaire. On ne trouve ni calculs ni corps obstruants. Plusieurs coupes du foie présentent une accentuation du motif lobulaire, mais on ne constate ni hémorragie, ni tumeur.
Appareil lympho-vasculaire: La rate pèse 190 g. Sa surface est rouge foncé et lisse. La coupe présente une surface rouge foncé homogène et ferme. Les corpuscules de Malpighi ne sont pas clairement identifiables. Il n'y a aucune évidence d'adéno-lymphite. La moelle osseuse est rouge foncé.
Système endocrinien: Les glandes surrénales présentent une structure habituelle: une zone corticale et une zone médullaire. La glande thyroïde et les parathyroïdes sont de taille, couleur et consistance normales.
Appareil urinaire: Les deux reins pèsent 350 g. Leur capsule s'enlève facilement. La dissection met au jour une légère congestion du parenchyme. La surface du péritoine est lisse. Le pelvis et les uretères ne sont ni dilatés, ni sténosés. La vessie contient environ 150 cc d'un liquide jaune paille limpide. La muqueuse n'est pas altérée.
Appareil génital: L'appareil génital externe ne présente pas d'anomalies. L'implantation des poils pubiens est celle du femme. L'utérus est de taille normale. Les coupes de l'utérus font apparaître une épaisseur normale de la paroi utérine, sans présence de nodules d'allure tumorale. L'endomètre est gris-jaune et mesure jusqu'à 0,2 cm d'épaisseur. Il ne présente ni polype, ni tumeur. Le col de l'utérus est dégagé, on ne détecte pas la présence d'oeufs de Naboth. Les trompes sont intactes. L'ovaire droit présente un récent corps jaune hémorragique. L'ovaire gauche présente des corps jaunes et blancs. Un frottis est effectué.
Appareil digestif: L'oesophage présente une muqueuse longitudinale. L'estomac est pratiquement complètement vide. Il contient un liquide visqueux de couleur brunâtre. Son volume est estimé à envirion 20 cc. On ne retrouve aucun résidu médicamenteux. Une analyse du contenu gastrique examiné au miscroscope polarisant ne révèle pas de cristaux réfrigérants. La muqueuse présente une certaine congestion et suffusion pétéchiale sous muqueuse diffuse. Le duodénum ne présente pas d'ulcère. Le contenu du duodénum est examiné au miscoscope polarisant et ne révèle pas de cristaux réfrigérants. L'intestin grêle ne présente pas d'anomalies notoires. L'appendice est absent. Le côlon présente une congestion importante et une coloration violacée. Le pancréas a une configuration lobulaire. Les différentes coupes témoignent de la présence d'un conduit.
Système musculaire: Les clavicules, les côtes, les vertèbres et le bassin ne présentent aucune fracture. La palpation des os des membres ne révèle aucune fracture.
Tête et système nerveux central: Le cerveau pèse 1440 g. Après ablation du cuir chevelu, on ne constate ni contusions, ni hémorragie. Les muscles temporaux sont intacts. L'ablation de la dure-mère révèle un liquide cérébro-spinal clair. Les vaisseaux superficiels sont légèrement congestifs. Les circonvolutions du cerveau ne sont pas aplaties. Les contours du cerveau ne sont pas déformés. On ne trouve pas de traces de sang dans les espaces épiduraux, sous-duraux et sous-arachnoïdes. Les coupes du cerveau révèlent des ventricules symétriques et ganglions de base. L'examen du cervelet et du tronc cérébral ne montre pas d'anomalies notoires. L'ablation de la dure-mère à la base du crâne et de la calote crânienne ne révèle aucune fracture.
Prélèvements: Du sang non embaumé est prélevé en vue d'une analyse de la quantité d'alcool et de barbituriques qu'il contient. Les contenues du foie, des reins et de l'estomac, ainsi que l'urine et le contenu de l'estomac subiront une analyse toxicologique ultérieure. On effectue un frottis vaginal.


> Documents originaux
1962-08-05-autopsy_report-1  1962-08-05-autopsy_report-2  1962-08-05-autopsy_report-3 
1962-08-05-autopsy_report-4  1962-08-05-autopsy_report-5 1962-08-05-autopsy_report-6 
1962-08-05-autopsy_report-doc1  1962-08-05-autopsy_report-doc2 
1962-08-05-autopsy_croquis-1  1962-08-05-autopsy_croquis-2 


La photographie post-mortem du dossier de police montre un visage flasque, enflé, les cheveux plats et raides mais précisons que les muscles de son visage ont été sectionnés pendant l'ablation du cerveau et qu'après l'autopsie, sa dépouille a été lavée à grandes eaux.


(Avertissement: images choquantes de Marilyn morte)
> Avant l'autopsie:
Photo post-mortem 1 
> Après l'autopsie:
Photo post-mortem 2


L'autopsie ne révéla aucun signe de violence sur le corps de Marilyn Monroe. Les tests sanguins décelèrent 8 mg d'hydrate de chloral et 4,5 mg de Nembutal. L'examen du foie décela une concentration de 13 mg de Nembutal.
Le Dr Litman, qui travaillait à la police judiciaire, déclara au biographe Donal Spoto: "Nous voulions en finir, parvenir à une décision, clore le dossier, délivrer un certificat de décès et aller de l'avant. Mais, bien sûr, nos espoirs se révélèrent vains et personne n'alla jamais de l'avant."

> Rapport d'Analyses Toxicologiques du 6/08/1962 et du 13/08/1962

1962-08-06-rapport_analyse_toxico-1  1962-08-13-rapport_analyse_toxico-1


> Rapport du Coroner du 7/08/1962 (Cronk et Noguchi)
1962-08-07-rapport_coroner-1  1962-08-07-rapport_coroner-2 

> Certificat de décès
1962-08-death_certificate-1


sources:
Marilyn Monroe, encyclopédie d'Adam Victor

© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 février 2014

Marilyn: The Last Months

Marilyn: The Last Months
Authors: Eunice Murray, Rose Shade 

book-murrayPublication Date: 1975
Nombre de pages 157 pages
Language English
Editeur: Pyramid Books
Prix éditeur: d'occasion dans les 70 Euros
ASIN: B004NFR0EW
Ou le commander ? sur amazon.com

Description: Livre écrit par Eunice Murray, la gouvernante de Marilyn, qui fut présente le soir de sa mort.

book-murray2


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note
 

Posté par ginieland à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2014

Confidences 10/09/1982

confidences-n1814-1982-09-10 Le magazine Confidences n°1814, du 10 septembre 1982, consacrait un article intérieur de 2 pages à Marilyn Monroe intitulé "La mort de Marilyn Monroe: Les Kennedy en accusation".

confidences-1982-article1a  confidences-1982-article1b 


> L'article sera repris dans le tabloid américain "Globe"
du 13 novembre 1982

mag-globe_mag-1982-11-13-cover 
mag-globe_mag-1982-11-13-p1  mag-globe_mag-1982-11-13-p2 
mag-globe_mag-1982-11-13-p3  mag-globe_mag-1982-11-13-p4 

Posté par ginieland à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Télé Star 19/10/1985

tele_star-1985-10-14-coverLe magazine Télé Star n°?, de la semaine du 19 au 25 octobre 1985, consacrait un article intérieur de 2 pages à Marilyn Monroe intitulé "La mort de Marilyn Monroe, ce n'était pas un meurtre".  

> sommaire
tele_star-1985-10-14-sommaire  

> article
img130  img131 

09 février 2014

7/08/1962 Préparation des funérailles

Le mardi 7 août 1962, la police de Los Angeles et celle de New York font l'inventaire des fourrures et des bijoux de Marilyn Monroe. Ils sont stockés temporairement aux postes de police pour être conservés en sécurité.
On Tuesday, August 7, 1962, Los Angeles Police and New York Police made an inventory of Marilyn Monroe's furs and jewelry . They are temporarily stored at police stations to be kept safe. 

> Los Angeles
1962-08-07-police-furs-1

> New York
1962-08-07-police-furs-2  1962-08-07-police-furs-2-press


Au Grauman's Chinese Theatre de Los Angeles, des petites filles mettent leurs mains dans les empreintes laissées par Marilyn (le 26 juin 1953).
At Grauman's Chinese Theatre in Los Angeles, little girls put their hands in the handprints left by Marilyn (in June, 26, 1953).

1962-08-07-graumans 


Joe Jr., le fils de Joe DiMaggio, arrive à Santa Monica avec son costume pour assister le lendemain aux funérailles de Marilyn.
Joe Jr., the son of Joe DiMaggio, arrived in Santa Monica with his costume to attend the day after the funeral of Marilyn.

1962-08-07-santa_monica-joe_jr_arrive-1  1962-08-07-santa_monica-joe_jr_arrive-2 


Dans la journée, Eunice Murray (la gouvernante de Marilyn), Inez Melson (la conseillère financière de Marilyn) et Berniece Miracle (demie-soeur de Marilyn) se retrouvent à la maison de Marilyn, au Fifth Helena Drive dans le quartier de Brentwood de Los Angeles, pour choisir la tenue que Marilyn portera pour ses funérailles. Quand Berniece demande où se trouvent les robes bleues de Marilyn, Eunice Murray lui explique que Marilyn ne portait plus de bleu depuis longtemps. Eunice choisit une robe vert pâle de Pucci suspendue dans la penderie, qui était la robe préférée de Marilyn.
In the afternoon, Eunice Murray (Marilyn's housekeeper), Inez Melson (financial advisor of Marilyn) and Berniece Miracle (half-sister of Marilyn) are meeting in Marilyn's house at Fifth Helena Drive at Brentwood, in Los Angeles to choose the outfit that will wear Marilyn for her funeral. When Berniece asks where are the Marilyn's blue dresses, Eunice Murray explains that Marilyn was not wearing color blue since a long time. Eunice chooses a Pucci pale green dress hanging in the closet, which was the favorite dress of Marilyn.

> Eunice Murray au 5 Helena Drive
-photographies de Gene Anthony-
1962-08-eunice  1962-08-07-brentwood-eunice_murray-1 
1962-08-07-brentwood-eunice_murray-4 1962-08-07-brentwood-eunice_murray-5 
1962-08-07-brentwood-eunice_murray-2 
1962-08-07-brentwood-eunice_murray-3  1962-08-07-brentwood-eunice_murray-6  1962-08-07-brentwood-eunice_murray-7

 > Eunice Murray accueille Berniece Miracle et Inez Melson
1962-08-07-brentwood-berniece_melson_murray-1   

> Berniece Miracle ressort avec les affaires vérifiées par la police
1962-08-07-brentwood-berniece-1 
1962-08-07-brentwood-berniece-2 

> Berniece Miracle avec Inez Melson
 
1962-08-07-brentwood-berniece_melson-2  1962-08-07-brentwood-berniece_melson-3 

Après qu'elles soient sorties de la maison, la police pose à nouveau les scellés sur la porte.
After they have gone out the house, the police once again raises the seals on the main door.

1962-08-07-brentwood-berniece_melson-1  1962-08-07-brentwood_police_seal-1  1962-08-07-police_seal

La robe verte de chez Pucci choisie pour l'inhumation de Marilyn était la robe qu'elle avait portée le 22 février 1962 à la conférence de presse au Hilton de Mexico:
The green dress from Pucci which has been chosen for the burial of Marilyn was the dress that she wore in February, 22, 1962 at the press conference at the Hilton in Mexico City:

Mexico__colorized   1962_mexico_dress   1962_45  


Puis Berniece se rend au cimetière Westwood Village Mortuary, où elle s'entretient avec le révérend Floyd Darling.
Berniece then goes to the Westwood Village Mortuary Cemetery , where she speaks with the Rev. Floyd Darling. 

1962-08-07-westwood-beriece_reverend_floyd_darling-2 
1962-08-07-westwood-berniece_reverend_floyd_darling-1  

Joe DiMaggio reste 4 à 5 heures seul dans la pièce avec le corps de Marilyn.
Joe DiMaggio stays 4 to 5 hours alone in the room with the body of Marilyn.


On prépare la chapelle du cimetière de Westwood où aura lieu la cérémonie des funérailles.
The chapel of the Westwood cimetery where the ceremony will be held is prepared.

1962-08-07-westwood_Memorial_Chapel-1


L'emplacement où reposera Marilyn Monroe est décidé: elle sera inhumée dans la crypte au marbre rose du "corridor of Memories" n°24 du cimetière de Wetswood Village Memorial Park.
The place where Marilyn Monroe will be rested is decided: she will be intered in a pink marble crypt at Corridor of Memories, #24, at the Wetswood Village Memorial Park Cimetery.

1962-08-07-westwood_memorial_park-1  1962-08-07-westwood_memorial_park-1a  1962-08-07-westwood-crypt-2 
1962-08-07-westwood-crypt-1


Le cercueil dans lequel elle reposera a été fabriqué par la société de cercueil Belmont à Shadyside, dans l'Ohio. C'est un cercueil que l'on a appelé la "Cadillac des cercueils" - en argent antique de gros calibre, de fermeture hermétique, en bronze doublé à l'intérieur d'un tossi de satin de couleur champagne-soie.
The casket in which she will rest was
manufactured by the Belmont casket company in Shadyside, Ohio. It's a casket known at that time as the "Cadillac of caskets" – a hermetically sealing antique-silver-finished 48-ounce (heavy gauge) solid bronze "masterpiece" casket lined with champagne-colored satin-silk.

1962-08-07-westwood-cercueil-2  1962-08-07-westwood-cercueil-1 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.  

31 janvier 2014

18/08/1962 Conférence de presse conclusion mort de MM

Le samedi 18 août 1962, Theodore J. Curphey, coroner médecin légiste du comté de Los Angeles, en compagnie des Docteurs Robert Litman et Norman Farberow, qui composent l'unité de prévention du suicide, tiennent une conférence de presse à Los Angeles pour communiquer leur conclusion quand au décès de Marilyn Monroe. Le Dr Curphey rend son rapport de conclusion où il annonce devant les journalistes: "Ma conclusion est que la mort de Marilyn Monroe a été provoquée par l'autoadministration de drogues sédatives et qu'il s'agit probablement d'un suicide". 
Le rapport toxicologique final révèle que le barbiturique, précédemment rapporté comme dose létale, a été positivement identifié comme étant du Nembutal, une large quantité d'hydrate de chloral.
La conclusion officielle des recherches du médecin toxicologue R.J. Abernethy sur les origines de sa mort fut: "Empoisonnement par babituriques - overdose par ingestion".

On Saturday, August 18, 1962, Theodore J. Curphey, coroner medical examiner of Los Angeles County, with the Unit for Suicide Prevention Drs Robert Litman and Norman Farberow, held a press conference in Los Angeles to communicate their conclusion of the death of Marilyn Monroe. Dr. Curphey makes its concluding report on which he announces to reporters: "My conclusion is that the death of Marilyn Monroe was caused by self-administration of sedative drugs and that it is probably a suicide."
The final toxicology report reveals that the barbiturate, as previously reported lethal dose was positively identified as Nembutal, a large amount of chloral hydrate.
The official conclusion of the research physician toxicologist RJ Abernethy on the origins of her death was "poisoning babituriques - overdose ingestion."

> de gauche à droite / from left to right:
Robert Litman, Theodore Curphey et Norman Farberow 
1962-08-17-press_conf-robert_litman_theodore_curphey_norman_farberow  1962-08-17-press_conf-dr_theodore_curphey_1 


> captures
1962-08-18-press_conf-cap01  1962-08-18-press_conf-cap02  1962-08-18-press_conf-cap03 

> video de la Conférence
 


> source:
Marilyn Monroe, Encyclopédie d'Adam Victor

Posté par ginieland à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2014

The Empty Glass : A Novel

The Empty Glass : A Novel 
Author: J.I. Baker

 book-empty_glassPublication Date: 2013
Number of pages 336 pages
Language English
Publisher: Plume
Dimensions:
2,5 x 13,3 x 19,8 cm
Price: 12,34 Euros
ISBN-10: 0142196789
ISBN-13: 978-0142196786
Ou le commander ? sur amazon.fr
Sur le web site officiel emptyglassnovel.com 

Description: In the early-morning hours of August 5, 1962, Los Angeles County deputy coroner Ben Fitzgerald arrives at the home of the world’s most famous movie star, now lying dead in her bedroom. There he discovers The Book of Secrets—Marilyn Monroe’s diary—revealing a doomed love affair with a man she refers to only as “The General.” In the following days, Ben unravels a cover-up that implicates the Kennedys, the Mafia, and the CIA. Soon the sinister and surreal accounts recorded in The Book bleed into Ben’s own life, and he finds himself trapped—like Monroe—in a deepening paranoid conspiracy. A knockout combination of fact and legend, The Empty Glass is a riveting debut thriller. 


Vous avez le livre ? Do you have the book ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note (/10) 

Posté par ginieland à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 décembre 2013

Studio Juillet - Août 2002

mag-studio-2002-07-cover Le magazine français Studio n°180, de juillet - août 2002, consacrait sa couverture à Marilyn Monroe et un dossier spécial de 26 pages, avec un article "Marilyn Monroe, la star des stars" sur les 18 derniers mois de sa vie, suivi d'un portfolio de photographies.

> edito
mag-studio-2002-07-edito  

> sommaire
mag-studio-2002-07-sommaire  

> article 
mag-studio-2002-07-p01  mag-studio-2002-07-p02 
mag-studio-2002-07-p03  mag-studio-2002-07-p04 
mag-studio-2002-07-p05  mag-studio-2002-07-p06 
mag-studio-2002-07-p07 mag-studio-2002-07-p08 
mag-studio-2002-07-p09 mag-studio-2002-07-p10
mag-studio-2002-07-p11  mag-studio-2002-07-p12 
mag-studio-2002-07-p13  mag-studio-2002-07-p14 
mag-studio-2002-07-p15  mag-studio-2002-07-p16
mag-studio-2002-07-p17 mag-studio-2002-07-p18
mag-studio-2002-07-p19 mag-studio-2002-07-p20
mag-studio-2002-07-p21  mag-studio-2002-07-p22 
mag-studio-2002-07-p23  mag-studio-2002-07-p24 
mag-studio-2002-07-p25  mag-studio-2002-07-p26

Posté par ginieland à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,