18 octobre 2012

Julien's Auction 11/2012 - Vêtements

lot n°553: MARILYN MONROE DRESS
 A Marilyn Monroe owned off-white chiffon floor-length dress, v-neck with crossed bodice, sleeveless with thin straps, accented in rhinestone trim. Zipper at left side. Labels read "Franklin Simon's/ Fifth Avenue New York" and "New York Creation/ N.Y. Dress Institute." No size present.
PROVENANCE Partial Lot 97, "Entertainment Memorabilia Including Property From the Estates of Ella Fitzgerald and Dorothy Lamour," Sotheby's, Beverly Hills, Sale number 6975, May 21, 1997
Estimate: $5 000 - $7 000 
lot553  
lot553a lot553b


 lot n°569: MARILYN MONROE PURPLE SKIRT
 MARILYN MONROE  A purple wool wraparound skirt worn by Marilyn Monroe while in Banff, Canada, shooting River of No Return (20th Century Fox, 1954) in 1953. John Vachon from Look magazine shot a series of photographs of Marilyn Monroe in this skirt, which can be seen in the book Marilyn: August 1953, The Lost LOOK Photos (New York: Dover, 2010), as did Whitey Snyder. In these photographs, Monroe is pictured recuperating from a foot injury received while filming.
PROVENANCE Partial Lot 36, "Property From the Estate of Marilyn Monroe," Julien's Auctions, Los Angeles, June 4, 2005
Estimate: $4 000 - $6 000
lot569 lot569a
lot569b lot569c


lot n°581: MARILYN MONROE GOLD ENSEMBLE
 MARILYN MONROE  A Marilyn Monroe ensemble comprised of a gold fabric blouse and matching Capri pants. Don Loper Boutique label in blouse. The ensemble was originally owned by Monroe and gifted to Jean O'Doul, wife of Joe DiMaggio's personal manager.
No size present.
PROVENANCE Lot 73, "Film & Entertainment Memorabilia," Christie's, London, Sale number 5238, December 19, 2007
Estimate: $6 000 - $8 000
lot581 lot581b 
lot581a lot581c

Posté par ginieland à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2012

14/01/1954 Mariage Marilyn et Joe

Le 14 janvier 1954 le juge Charles Peery de San Francisco fut dérangé en plein repas par un coup de téléphone de Reno Barsocchinni, gérant du restaurant de Joe DiMaggio à Fisherman's Wharf (dans le quartier du port de San Francisco) pour qu'il puisse venir immédiatement célébrer un mariage civil. Charles Peery arriva à l'hôtel de ville quelques minutes à peine avant les mariés.
Joe DiMaggio était accompagné de Reno Barsocchinni, qui était son témoin. Marilyn Monroe, vêtue d'une robe sombre au col d'hermine blanc, n'avait fait venir aucun de ses amis. Elle racontera plus tard que Joe et elle s'étaient décidés seulement deux jours auparavant. Seuls des amis et de la famille de Joe étaient présents: Frank Lefty O'Doul, un ex-grand champion de base-ball devenu ami avec Joe, et sa femme Jean; ainsi que Georges Solotaire, ami de Joe; puis son frère Tom DiMaggio et sa femme Lee

>> La robe de mariée
1954_01_14_wed_dress_from_1999_Sothebys

>> Marilyn envoya un mot de remerciement
à Tom DiMaggio et sa femme Lee le 5 mars 1954

1954 1954

Avant de partir pour la cérémonie, Marilyn avait contacté Harry Brand, le directeur de publicité de la Fox, pour le prévenir de son mariage. Le mariage étant organisé à la dernière minute, il engendra quelques mésaventures: il n'y avait pas de machine à écrire à la mairie. Il fallut attendre longtemps pour que l'on en rapporta une. Pendant cette attente, Marilyn donna plusieurs coups de fils afin de joindre ses relations de la presse. Elle appela Sydney Skolsky qui n'était pas chez lui; alors elle tenta de joindre Louella Parsons, la commère d'Hollywood très influente dans la presse, mais qui était aussi absente. Enfin, elle parvint à joindre le journaliste de Los Angeles, Kendis Rochlen qui lui posa quelques questions.

1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_010_1 1954
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_011_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_011_1b 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_013_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_012_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_012_1a
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_013_1a 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_014_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_015_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_020_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_020_1a
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_030_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_031_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_032_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_034_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_033_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_034_1a 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_035_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_040_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_041_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_051_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_2 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_3
1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_4 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_5 1954_01_14_marilyn_joe_wed_01_050_5a

Petit à petit, beaucoup de monde arriva et près de 1000 personnes, la plupart des journalistes reporters et photographes, étaient agglutinés devant la mairie, si bien qu'on ne s'entendait plus, même à l'intérieur du bâtiment. Le juge lanca un appel au calme par la fenêtre avant de célébrer le mariage, et le silence se fit entendre. Joe déclara: "Okay, que ce mariage se fasse!".
Marilyn signa Norma Jeane Mortensen Dougherty et déclara avoir 25 ans (alors qu'elle allait sur ses 28 ans). Joe sortit l'anneau nuptial, serti d'un cercle de diamants blancs, et Marilyn fit le serment de "l'aimer, l'honorer et le chérir", mais ne fit pas la promesse de lui obéir ! Dans l'intimité, Marilyn avait offert à Joe un cadeau de mariage: des clichés d'elle nue, de la séance de Tom Kelley en 1949 pour le fameux calendrier, et qui n'avaient pas été publiés. Ce fait n'a été révélé que des années plus tard.

 >> Les certificats de mariage
 1954_01_14_wed_certificate_1 1954_01_14_wed_certificate_2

>> L'anneau serti de diamants
1954_01_14_wed_ring_1 Platinium_band_Joe__s_wedding_gift_to_Marilyn

Après la cérémonie qui fut très brève (elle débuta à 13h48 et se termina 3 minutes plus tard), les journalistes posèrent des questions au couple:
On demande à Joe, ce qu'il allait faire dans l'immédiat, ce à quoi il répond en faisant un clin d'oeil malicieux: "Et qu'est-ce que vous feriez à ma place?";
On demande au couple s'ils comptaient avoir des enfants, Joe répond "Un" pendant que Marilyn répond "J'aimerais en avoir six".

1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_3a
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_2 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_3 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_4
 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_5 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_6 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_010_7
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_3 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_4 
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_2 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_3a 
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_5 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_6
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_7 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_011_8
1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_020_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_020_1a
1954 1954_01_14_marilyn_joe_wed_02_021_1

Puis Joe s'énerva de cette cohue, et déclara: "J'en ai assez de tout ce monde! La cérémonie est annulée"! Et le couple sortit de l'hôtel de ville, affrontant la foule composée de 300 badauds et de 200 journalistes et s'engoufrèrent dans la cadillac bleue nuit de Joe, immatriculée Joe D.

1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_010_1 
1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_010_1a 1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_011_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_012_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_012_1a 1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_013_1
1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_020_1 
1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_030_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_031_1 1954_01_14_marilyn_joe_wed_03_032_1a


>> videos


>> Captures
cap_wed_joe_01_1 cap_wed_joe_01_2
cap_wed_joe_03_1 cap_wed_joe_03_2 cap_wed_joe_03_3
cap_wed_joe_03_4 cap_wed_joe_03_5
cap_wed_joe_04_1 cap_wed_joe_04_2 cap_wed_joe_04_3
cap_wed_joe_05_1 cap_wed_joe_05_2 cap_wed_joe_05_3
cap_wed_joe_05_4 cap_wed_joe_05_5 cap_wed_joe_05_6
cap_wed_joe_06_1 cap_wed_joe_06_2 cap_wed_joe_06_3

   >> dans la presse magazine
mag_daily_mirror_cover mag_daily_news_cover mag_newsweek_cover

 >> photos de presse
press_1954_01_wed_joe_1 press_1954_01_wed_joe_2 press_1954_01_wed_joe_3
press_1954_01_wed_joe_5 press_1954_01_wed_joe_6 press_1954_01_wed_joe_8 
press_1954_01_wed_joe_4 press_1954_01_wed_joe_7  


clifton_motelLeur première nuit de jeunes mariés, ils la passèrent à 300km au sud, dans la petite ville de Paso Roblès, où ils ont dîné aux chandelles (un bon steak chacun). Et ils se rendent au Clifton Motel, où ils prirent une chambre à 4 Dollars, où Joe exigea la télévision, et accrochèrent l'écriteau "Ne pas déranger" sur la porte. Ils n'en sortirent que 15 heures plus tard. Quelques temps plus tard, on orna cette chambre d'une plaque de cuivre "Joe et Marilyn ont dormi ici".
Leur lune de miel va durer 15 jours durant lesquels personne ne savait où se trouvait le couple. Marilyn racontera plus tard à Sydney Skolsky que Joe et elle s'étaient terrés dans les montagnes près de Palm Springs où un ami -l'avocat de Marilyn, Lloyd Wright- leur avait prêté sa maison de campagne. Il n'y avait pas la télévision, ils ont fait de longues promenades dans la neige, et Joe apprit à Marilyn à jouer au billard, à pêcher... Marilyn dira "Nous avons vraiment appris à nous connaître".

source:
Les vies secrètes de Marilyn Monroe
, d'Anthony Summers.
Article "Joe and Marilyn slept here" sur newsodrome  

Posté par ginieland à 13:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 septembre 2011

29/01/1954 Départ de San Francisco

Vendredi 29 janvier 1954
Friday, January 29, 1954

Les Passeports
Marilyn Monroe arrive à San Francisco la nuit du 28 janvier. Joe Di Maggio était arrivé en provenance de New York plus tôt dans la journée. Ils se retrouvent dans leur maison de Beach Street; puis
se rendent le lendemain matin au bureau fédéral de San Francisco pour retirer leurs passeports, dont ils ont besoin pour se rendre à Tokyo au Japon. 

>> Marilyn et Joe vont au Bureau Federal
1954_01_29_1_California_san_fransisco_010_1  1954_01_29_1_California_san_fransisco_010_1a 

>> Les photos d'identité pour leurs passeports
 
1954_01_29_1_California_san_fransisco_id_photos_1a 1954_01_29_1_California_san_fransisco_id_photos_1 1954_01_29_1_California_san_fransisco_id_photos_3
1954_01_29_1_California_san_fransisco_id_photos_2 1954_01_29_1_California_san_fransisco_id_photos_2a

>> Les passeports
1954_01_29_1_California_san_fransisco_passport_1 1954_01_29_1_California_san_fransisco_passport_original
1954_01_29_1_California_san_fransisco_passport_2 1954_01_29_1_California_san_fransisco_passport_3 1954_01_29_1_California_san_fransisco_passport_4

C'est Lefty O'Doul, connu sous le nom de "Monsieur Base Ball" au Japon, qui a invité Joe pour participer à une tournée de présentation pour inaugurer la nouvelle saison de ce sport au Japon. Marilyn étant alors suspendue par la Fox, pour avoir refuser de tourner dans le film The Girl in pink tights, Joe demande à Marilyn de l'accompagner. C'est ainsi que la lune de miel de Marilyn et Joe, mariés depuis le 14 janvier, s'est greffée sur un voyage d'affaires, prévu de longue date par Joe et son témoin de mariage et ancien manager, Lefty O'Doul. Ils partent tous les quatre -avec Jean, la femme de O'Doul- pour Tokyo. 


Départ de San Francisco
Marilyn Monroe
et Joe Di Maggio, accompagnés de Lefty O'Doul, prennent l'avion à San Francisco, en direction d'Honolulu, Hawaï; c'est la raison pour laquelle Marilyn porte un collier de fleurs. Ils ont beaucoup de bagages, et Marilyn tient dans sa main une boîte à chapeaux, de la boutique 'Saks Fifth Avenue'. Mais les journalistes vont cependant remarquer quelque chose d'anormal: Marilyn fait tout pour cacher sa main droite. Elle va raconter qu'il s'est produit une mésaventure la veille: elle a voulu enlacer Joe, en tendant ses bras autour de lui. Mais Joe a eu le réflexe de la repousser plutôt violemment, si bien que le pouce de la main droite de Marilyn se cassa. Elle porte donc une attelle. Arrivés à l'aéroport le 29 janvier, les journalistes interrogent Marilyn sur son attelle, tant celle-ci tente de le cacher sous son manteau de fourrure: "Il y a eu un choc. J'ai un témoin. Joe était là. Il l'a entendu craquer." Le doute subsiste lorsque l'on sait par la suite, que Joe s'est montré violent avec Marilyn.
A la question des journalistes si Marilyn avait planifié de faire un film bientôt, Joe répondit "Nous ne sommes pas concernés par ça pour l'instant. Nous sommes en lune de miel." 

>> Les tickets d'avion
  1954_01_29_airline_tickets_421

>> Marilyn et Joe
1954_01_29_2_Los_Angeles_depart_010_1 
  mm_et_joe_voyage 
1954-01-30-joe-1a 1954-01-30-joe-1b  1954_01_29_2_Los_Angeles_depart_010_1a  
1954_01_29_2_Los_Angeles_depart_020_1
1954-sanfrancisco 1954_01_29_Los_Angeles_depart_021_1
1954_01_29_Los_Angeles_depart_030_1 mm_et_joe_SanFrancisco2 1954_korea_185743182_o
1954_01_29_Los_Angeles_depart_041_1  MONROE__MARILYN_-_1954_JAN_29_TOKYO_BOUND_JOE_DIMAGGIO_FRA  MONROE__MARILYN_-_1954_JAN_29_TOKYO_BOUND_JOE_DIMAGGIO_001 
1954_01_29_Los_Angeles_depart_050_1a 1954_01_29_Los_Angeles_depart_050_1b 1954_01_29_Los_Angeles_depart_050_1c 1954_01_29_Los_Angeles_depart_050_1 


 >> captures
1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_01 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_02 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_03
1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_04 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_05 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_06
1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_07 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_08 1954_01_29_Los_Angeles_depart_cap_09 


 >> Video

Posté par ginieland à 19:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/01/1954 Escale à Honolulu

 Samedi 30 janvier 1954 
Saturday, January 30, 1954

Le 30 janvier 1954, Marilyn Monroe et Joe Di Maggio font une escale à Honolulu (à Hawaï). En provenance de Los Angeles, le couple attend l'avion qui les emmènera au Japon. Lorsque l'avion Pan American flight 831 se pose sur le sol d'Honolulu, des centaines de fans sont présents, hurlant "Marilyn! Marilyn!". La sécurité n'avait pas prévu ces débordements. C'ést une véritable cohue: la foule entoure Marilyn, s'accrochant à ses vêtements et ses cheveux. Certains fans ont même déclaré être parvenu à arracher des mèches de ses cheveux! Finallement, la police va parvenir à éloigner la foule et à escorter le couple jusqu'à un salon de l'aéroport. 

1954_01_30_honolulu_escale_010_1 1954_01_30_honolulu_escale_011_1 1954_01_29_Los_Angeles_depart_040_1
1954_01_30_honolulu_escale_030_1 1954_01_30_honolulu_escale_031_1 1954_01_31_honolulu
1954_01_30_honolulu_escale_040_1 1954_01_30_honolulu_escale_041_1 1954_01_30_honolulu_escale_041_1a 
1954-hawai-1a 


Déclaration de bagages à Honolulu
1954_01_31_from_japan_to_honolulu_declaration_424 


Menu du restaurant Trader Vic
signé par Marilyn, Joe et Lefty O'Doul
Dédicace de Marilyn: "The food was wonderful / Marilyn Monroe DiMaggio"

1954-01-30-honolulu-Trader_ Vic_s_restaurant-menu-from_heritage-2018-04-a  1954-01-30-honolulu-Trader_ Vic_s_restaurant-menu-from_heritage-2018-04-b  1954-01-30-honolulu-Trader_ Vic_s_restaurant-menu-from_heritage-2018-04-c 
1954-01-30-honolulu-Trader_ Vic_s_restaurant-menu-from_heritage-2018-04-d  

> source: vente aux enchères Heritage Auction, 11/2017


> Dans la presse
1954_31_janv_escale_HONOLULU

Posté par ginieland à 01:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

1/02/1954 Arrivée à l'aéroport de Tokyo

 Lundi 1er février 1954
Monday, February 1st,
1954 

A l'aéroport de Tokyo, des centaines de fans attendent l'arrivée de Marilyn Monroe. Elle descend d'avion accompagnée de Joe Di Maggio et de Lefty O'Doul. Marilyn salue la foule en descendant de l'avion, mais la foule est si hystérique, qu'on demande à Marilyn, à Joe et à Lefty de remonter dans l'avion, le temps de mettre en place le service de sécurité. Des hordes de policiers sont présents, et ils vont escorter Marilyn et Joe jusqu'à l'Imperial Hotel, où les attendent là aussi, une foule toute aussi excitée.

 > Première tentative de sortie:Marilyn, Joe et Lefty
  1954_02_01_tokyo_arrive_010_1 1954_02_01_tokyo_arrive_010_2 1954_02_01_arrive_japan 

 > Deuxième tentative de sortie:  Marilyn sort de l'avion
1954_02_01_tokyo_arrive_011_1 1954_02_01_tokyo_arrive_012_1
1954_02_01_tokyo_arrive_011_1a 1954_02_01_tokyo_arrive_012_1a

     > Marilyn, Joe et Lefty
1954_02_01_tokyo_arrive_015_1 1954_02_01_tokyo_arrive_015_2  

 > L'arrivée à l'Imperial Hotel dans la cohue!
1954_02_01_tokyo_arrive_020_1 1954_02_01_tokyo_arrive_020_2 


Ces photos ont été prises à leur arrivée par Kashio Aoki qui était le manager du cargo pour la compagnie Pan American Airlines, et avait été assigné pour suivre le jeune couple pour leur voyage de noces au Japon. Pendant plus d'un demi siècle, Aoki avait gardait ces photos dans son album personnel dédié à la mémoire de Marilyn. Ce n'est qu'à la fin du XXème siècle qu'Aoki céda les droits en revendant ses photos à la société Edward Weston Collection.    

1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_1 1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_2 1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_2a
1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_2b 1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_3 1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_3signed 1954_02_01_tokyo_arrive_013_by_kashio_aoki_4
1954_02_01_tokyo_arrive_snaps_1 


>> captures
1954_02_01_tokyo_arrive_cap_01 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_02 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_03 

1954_02_01_tokyo_arrive_cap_04 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_05 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_06
1954_02_01_tokyo_arrive_cap_07 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_08 1954_02_01_tokyo_arrive_cap_09 


 >> Video (NEWS USA)

Posté par ginieland à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 septembre 2011

1/02/1954 Réception à l'Imperial Hotel

Lundi 1er février 1954
Monday, February 1st, 1954  

Après avoir été escortés par la police de l'aéroport jusqu'à leur hôtel -l'Imperial Hotel de Tokyo- Marilyn Monroe et Joe Di Maggio, accompagnés de Lefty O'Doul, sont conviés à une fête privée qui se déroule dans une salle de l'hôtel. La réception va être assez folle: bon nombre de reporters et journalistes sont dans le hall et les fans se sont réunis à l'extérieur devant l'hôtel, scandant le nom de Marilyn, surnommé au Japon "The honorable buttocks-swinging Madam" ("L'honorable madame aux fesses qui swinguent"). Marilyn fait alors une apparition sur le balcon de l'hôtel, pour tenter de calmer la foule qui, content de l'avoir aperçut, finit par se disperser.

1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_010_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_020_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_020_2
1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_021_1  1954-japon-1 
1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_021_1a 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_022_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_022_1a 
  1954_mm_et_joe_1c 1954_mm_et_joe_1  
1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_030_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_040_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_050_1
1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_060_1 1954_japan_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_with_lefty_1
1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_with_Tstsuzo_Inumaru_1 1954_02_02_tokyo_imperial_hotel_with_Tstsuzo_Inumaru_2

> photo de presse
1954-japan-MONROE__MARILYN_-_1954_FEB_1_TOKYO_IMPERIAL_HOTEL_PRESS_CO  1954-japan-MONROE__MARILYN_-_1954_FEB_1_TOKYO_IMPERIAL_HOTEL_PRES_001  

> article du 5 février 1954
1954-02-05-japan 

Posté par ginieland à 23:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 septembre 2011

4/02/1954 Party à l'Imperial Hotel

Jeudi 4 février 1954
Thursday, February 4, 1954
 

Le 4 février 1954, Marilyn Monroe et Joe DiMaggio sont invités à une soirée de gala tenue en leur honneur à l'Imperial Hotel de Tokyo. La réception est organisée par la presse journalistique japonaise "Yomiuri".

1954_02_09_imperial_hotel_010_1 1954_02_04_imperial 1954_02_tokyo_imperial_hotel_1
1954_02_04_imperial_hotel_party_010_1

> photographies de Dave Cicero
1954_02_09_imperial_hotel_by_dave_cicero_2

1954_02_09_imperial_hotel_by_dave_cicero_1
De gauche à droite: Bobby Brown (New York Yankee) , Lefty O'Doul (ancienne star des New York Yankee puis capitaine de l'équipe), Joe Di Maggio et Marilyn Monroe.


> Marilyn est photographiée par l'armée,
pour sa carte de matricule qui lui sera délivrée le 8 février.
1954-papiers 
1954_02_04_nj 1954_japan

Posté par ginieland à 11:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 septembre 2011

Février 1954 Marilyn et Joe au Japon

Diverses photographies non datées de Marilyn Monroe et Joe Di Maggio au Japon, début février 1954.

> Visite à Kobé (Marilyn et des Geishas - Joe et Lefty O Doul)
le 11 ou le 12 février
 1954_02_japan_kobe_010_1 1954_japan_in_kobe_1 
juliens-mmauction2014-lot741  juliens-mmauction2014-lot741b  lot1164-H3257-L78859842 
1954_02_japan_kobe_020_1 1954_02_japan_kobe_030_1 juliens-mmauction2014-lot751 
1954_02_japan_kobe_040_1  1954_02_japan_kobe_041_1
1954_02_japan_kobe_043_1 
1954_02_japan_kobe_042_1 1954_02_japan_kobe_042_2 
1954_02_japan_kobe_050_1 

 > Marilyn et Joe sortent de l'ascenseur
 1954_02_japan_mm_with_joe_010_1 

> Marilyn et Joe à l'aéroport de Tokyo
  1954_02_japan_tokyo_airport_010_1_by_Don_Towles_1
1954_02_marilynaujapon
> Marilyn porte le collier de perles naturelles Mikimoto
que lui a fait offrir l'empereur Japonais
collier 

  > Marilyn et Joe
1954_02_japan_WHERE_01 1954_02_japan_WHERE_02 1954_02_japan_WHERE_03_1  

 > Marilyn et Joe dans un salon de l'aéroport d'Hitami
  1954_02_24_honolulu_escale_011_1 1954_itami_joe 
1954_02_24_honolulu_escale_020_1 
1954_itami_joe_2
1954_02_24_honolulu_escale_010_1 

Marilyn avec Donald S. Ford, éditeur de Stars and Stripes
1954_itami_airport_with_Donald_S 

> Marilyn accompagne Joe à un stade
1954_02_japan_whool_dress_1
mm_et_joe_stadium 

> Marilyn et Joe à un dîner
1954_02_japan_with_joe_1

> Marilyn et Joe à Tokyo, dans un restaurant hongrois de l'armée
photo prise par Miss Sunshine Mills

1954-japan-hungarian_restaurant-1  

> Marilyn et Jean O Doul
1954_mm_et_jeanodoul

> Marilyn porte un foulard
1954_02_japan_pause_1 1954_02_japan_pause_1b  

31 août 2011

Les 14 et 15/02/1954 Ultime répétition à Osaka

Dimanche 14 février 1954
Sunday, February 14, 1954   

Avant de s'envoler pour la Corée où elle doit se produire sur scène, Marilyn Monroe répéte pendant une semaine avec les musiciens de l'orchestre Anything Goes, installé à Osaka, au Japon. Le chef d'orchestre, Don Obermeyer, se souvient:
"Il était facile de s'entendre avec elle. Elle était charmante. Avant les répétitions d'Osaka, elle n'avait jamais vu de micro de scène; à Hollywood, le micro se trouve sur une perche au-dessus de la tête des acteurs. La première fois, elle s'en est approchée plutôt craintivement, puis elle s'y est habituée. Elle faisait exactement tout ce qu'on lui disait. Elle était gentille et coopérative. Je crois qu'il n'y a absolument rien de méchant en elle."

> à la base militaire, avec Jean O'Doul
1954_02_15_osaka_base_militaire_010_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_011_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_011_1a
1954_02_15_osaka_base_militaire_032_1  lot956-202946_0  1954_02_15_osaka_base_militaire_032_1a 
1954_02_15_osaka_base_militaire_031_1  lot1163-H3257-L78860037 lot956-202947_0 
lot1163-H3257-L78860024 1954_japan_1 1954_02_15_osaka_base_militaire_030_1a 
1954-korea-peutetre  1954-korea-100034387_o  1954-korea-v 

> répétition sur scène, à la base militaire
lot956-202948_0  1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_010_1 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_011_1 
lot1163-H3257-L78860031 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_012_1 1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_rehearsal_012_1a 1954_02_15_osaka_snapshots_1 

lot1163-H3257-L78860047 

Elle répéta longuement, ne cessant de demander à l'orchestre comment elle pouvait s'améliorer. Après les répétitions, ils s'envolèrent pour Busan, en Corée du Sud. Obermeyer se souvient: "Elle était à l'avant de l'avion, avec les colonels et les commandants... puis elle s'excusa, revint de notre côté et s'assit près de chacun des soldats. Elle leur demanda d'où ils venaient, où ils étaient allés à l'école, ce qu'ils voulaient faire dans la vie, comment étaient leur famille, où ils vivaient... Elle voulait tout savoir sur eux. Elle préférait être avec les 'boys' qu'avec les 'huiles'".


Lundi 15 février 1954 
Monday, February 15, 1954  

C'est accompagnée de l'orchestre Anything Goes, que Marilyn livre son premier concert à Osaka Army Hospital.

 > Premier concert - USO Show
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_011_1 
lot1164-H3257-L78859851  lot1164-H3257-L78859848 
1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_010_1 1954_02_15_osaka_army_hospital_on_stage_020_1 

lot1164-H3257-L78859863 lot1164-H3257-L78859866 

> Joe Di Maggio dans la salle 
lot1164-H3257-L78859870  


>> sources:
Citations dans Les trésors de Marilyn Monroe, Jenna Glatzer

Posté par ginieland à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 août 2011

Du 16 au 19/02/1954 Tournée en Corée

Pourquoi cette tournée?
Il existe plusieurs versions sur les raisons qui auraient poussé Marilyn Monroe à partir se produire en Corée, pour chanter et rencontrer les soldats américains postés là-bas.
Marilyn avait parlé d'un marine, plusieurs semaines avant de s'envoler pour l'Asie. Elle aurait raconté à ses proches qu'un soldat, fraîchement revenu de Corée, était venu la voir chez elle pour lui dire combien le cinéma comptait pour les hommes en service là-bas. Marilyn aurait été touchée par le témoignage de ce soldat, qui s'était mis à pleurer devant elle.
1/ Selon Sydney Skolsky, Marilyn avait donc déjà formé le projet de cette visite bien avant de partir pour le Japon. Bien que Joe DiMaggio aurait désapprouvé, Marilyn n'avait pas tenu compte de son avis.
2/ Marilyn aurait ainsi affirmé à son agent Charles Feldman, son désir d'aller en Corée. Et pour Charles Feldman, cette tournée en Corée représentait un gros avantage. Marilyn venant d'être suspendue par la Fox pour avoir refusé de tourner un film, son agent pouvait d'une part, commencer les négociations avec Zanuck sans les contestations de Marilyn pendant son absence. Et d'autre part, l'idée de faire une tournée en Corée fut suggérée, pour remonter le moral des GI's postés là-bas, bien que la guerre était finie depuis plus de six mois. Ainsi, selon Feldman, cette tournée serait donc une formidable publicité pour l'image médiatique de Marilyn. Et la Fox aurait ainsi eu du mal à attaquer Marilyn dans la presse, au moment où elle se produisait sur scène, chantant et dansant pour les soldats.  
3/ D'après Marilyn, c'est un général présent lors du vol du couple entre Hawaï et Tokyo, qui lui suggéra cette idée. Et Joe DiMaggio n'aurait fait aucune objection.
4/ C'est pendant que le couple visitait le Japon, qu'un officier de l'armée américaine suggéra l'idée que, pour le moral des troupes, Marilyn aille divertir les soldats engagés en Corée. Comme Joe avait un agenda plutôt chargé et que Marilyn s'ennuyait ferme, elle y consentit en dépit des objections de son mari. 

1954_02_korea_dress_purple_inside_band_01_1Avant de s'envoler pour la Corée du Sud, elle répéta pendant une semaine avec les musiciens de l'orchestre Anything Goes, installé à Osaka, au Japon. L'orchestre du Anything Goes passa la semaine suivante à sillonner la Corée du Sud et donna 23 concerts. Marilyn chanta plusieurs chansons en live devant les troupes: Bye Bye Baby et Diamonds are a girls' best friend, exécutant une danse à la fin du numéro. Le titre Do it again fut transformé en Kiss me again, afin de ne pas trop provoquer l'hystérie des soldats, la chanson originale étant bien trop suggestive ! Car les boys lui vouaient une grande admiration, affichant ses posters sur les murs du campement de leur base. La presse militaire Stars and Stripes publiait d'ailleurs régulièrement des photos de Marilyn.

Une tournée de quatre jours
1954_02_18_korea_2nd_division_bulldozer_bowl_060_1Le froid et la pluie ne feront pas peur à Marilyn, qui portait une fine robe de cocktail à paillettes pour ses prestations scèniques. Elle racontera: "Le sommet de ma vie fut de chanter là-bas pour les soldats. J'étais sur une scène en plein air. Il faisait froid, mais je vous jure que je ne m'étais jamais sentie aussi bien."
Marilyn s'amusa donc énormément: "Pour la première fois de ma vie, j'ai le sentiment d'appartenir à une communauté, et que les gens qui me regardaient, m'aimaient et m'acceptaient... Pour la première fois, je me suis sentie une star de cinéma.
Elle s'enflammait et tourbillonnait devant le déchaînement qu'elle provoquait des foules de soldats qui venaient l'acclamer. Marilyn racontera à Amy Greene que son voyage en Corée l'avait guéri de sa terreur de la foule: "Jamais, auparavant, je ne m'étais sentie une star en moi-même. C'était terrible: partout où je baissais les yeux, je voyais un type qui me souriait."
Sur les quatre jours passés là-bas, plus de 13 000 hommes sont venus l'acclamer.
Joe DiMaggio, qui avait suivi les déplacements de sa jeune épouse dans les actualités à la télévision japonaise, n'était quand à lui, pas du tout enthousiasmé. Leurs conversations téléphoniques étaient d'ailleurs souvent tendues. Quelques semaines plus tard, après leur retour en Californie, en la présence de Sydney Skolsky, Marilyn évoquera, d'une manière très animée, ce séjour en Corée et s'adressera à Joe:
-"Joe, tu ne peux pas imaginer ce que c'est ! Tu as déjà vu 10 000 personnes se lever pour t'applaudir ?!"
-"Non, 75 000", répondit-il séchement en faisant référence à ses exploits sportifs au Yankee Stadium.
Skolsky raconte alors que Marilyn ne savait plus du tout où se mettre, tant elle avait honte !

>> Extrait video où Marilyn parle de la Corée


Mardi 16 février 1954

1954_02_16_1_itami_airport_depart_011_1Le 16 février, Marilyn Monroe et Jean O'Doul s'envolent pour la Corée du Sud, destination Séoul, la capitale. Sur le tarmac de l'aéroport japonais d'Itami, leurs époux respectifs -Joe DiMaggio et Lefty O'Doul- viennent leur dire au revoir.
Marilyn porte déjà une tenue kaki de l'armée, avec un blouson au col de fourrure, des rangers hautes aux pieds et un foulard blanc sur la tête pour protéger ses oreilles contre le froid.

1954_02_16_2_seoul_1_base_K16_arrive_013_1A son arrivée à la Seoul City Airbase, où est postée la base K16, Marilyn reçoit un acceuil triomphant: quelques journalistes, vidéastes et photographes sont présents, mais surtout, des centaines de soldats et officiers l'acclamèrent. Toujours vêtue d'une tenue de l'armée de couleur kaki, Marilyn a ôté le blouson, qu'elle porte à l'épaule et n'a plus de foulard sur la tête. Elle sourit sans cesse et se prête au jeu des salutations et des poses photos.

1954_02_16_3_seoul_base_K16_helico_020_1Après avoir discuté avec quelques soldats et répondu à des interviews, en posant devant les caméras présentes, elle visite rapidement la base. Puis elle est ensuite transférée par hélicopter qui l'emmène à travers le froid et les montagnes, où la First Marine Division est postée. Elle demande au pilote de voler au-dessus de la base, où l'attendent des milliers de soldats. Arrivée à la base, après sa descente d'hélicoper, elle discute avec des officiers et pose en photo avec eux.

1954_02_16_4_base_1st_marine_division_stage_012_by_dave_cicero_1Elle part ensuite se changer derrière le rideau de toile d'une loge de fortune installée dans une tente pour apparaître dans une robe scintillante et moulante à fine bretelles. Il s'agit de sa tenue de scène pour tous les concerts qu'elle donnera en Corée du Sud. Malgré le froid rude, ses chevilles, épaules et bras sont dénudés. Elle porte aussi de petites chaussures dorées à talons ouvertes, laissant ses doigts de pieds, aux ongles vernis rouge, à l'air. Plus de 3000 soldats, emmitouflés dans des parkas et chapeaux à fourrures pour certains, l'attendent depuis un moment et lorsqu'elle apparaît sur la scène, tous l'acclament. C'est un triomphe pour Marilyn qui adorait alors le pouvoir qu'elle avait sur les hommes et lorsqu'elle ressentait ce pouvoir, tout sentiment d'insécurité disparaissait. 

 >> Video 1 de Marilyn à Seoul et à la 1st Division

>> Video 2 de Marilyn à Seoul et à la 1st Division (News USA)

1954_02_16_5_on_7th_infantery_division_stage_020_1Elle se rend ensuite à la base de la 7th Infantery où elle donne un concert en début de soirée. Le concert a lieu cette fois-ci dans une grande tente contenant une partie scène sur estrade. Marilyn porte à son arrivée une veste scintillante assortie à sa robe, qu'elle ôte pour chanter. Le public est enthousiaste.
Témoignage de John T. Jones, un soldat de la 7th Infantery qui assista au concert: "Marilyn se donnait à fond pour les troupes. Pendant que les avions passaient au-dessus de nous pour voler vers le nord, elle chantait, dansait et plaisantait avec les soldats. Les gards adoraient ça et l'applaudirent longuement. Après le spectacle, certains montèrent sur la scène, et leur donna des autographes et des photos. Je connaissais Marilyn parce qu'elle passait à la radio le soir, sur le réseau des Forces armées. Nous adorions cette fille, et nous n'aimions pas quand la presse en disait du mal."

1954_02_16_5_after_perform_7th_infantery_division_1_1Ce soir là, à la base de la 7th Infantery, elle est l'invité d'honneur à un dîner tenu par 55 officiers. Marilyn porte une robe en laine rouge et noir (en fait, une robe qu'elle porte dans le film Les hommes préfèrent les blondes). Une conversation téléphonique entre Marilyn et son époux Joe DiMaggio, resté au Japon, fut interceptée par les transmetteurs et diffusée publiquement sur les haut-parleurs! Après avoir parlé d'une manière enjouée de ses prestations, Marilyn demande:
-"Joe, tu m'aimes encore ? Est-ce que je te manque ?
-Un long silence se fit entendre, puis Joe répondit tout de même "Oui". Mais, détestant le fait d'avoir été ridiculisé, il se montra ensuite très tendu.

A chaque étape de la tournée, Marilyn était invitée au mess des officiers pour bénéficier d'un traitement de VIP. La première fois qu'on essaya de l'y escorter, elle désigna l'orchestre Anything Goes qui l'accompagnait sur scène, et dit: "Je n'irai pas au mess des officiers sans mes gars. Là où je vais, ils viennent aussi."


  Mercredi 17 février 1954 

1954_02_16_5_on_7th_infantery_division_bonhams_auction_080Le lendemain matin, elle quitte la base de la 7th infantery. Marilyn et Jean O'Doul ont passé la nuit dans une tente VIP, où les soldats s'empresseront d'afficher un panneau "Marilyn slept here - 16 february 1954" devant la tente. Marilyn a alors changé de tenue: bien qu'elle porte toujours aux pieds rangers hautes et un pantalon kaki, elle a enfilé un pull noir sous un blouson de l'armée, au col de fourrure, qu'elle laisse pourtant ouvert. Elle quitte la base, escortée par des officiers.

1954_02_17_korea_3rd_infrantry_with_GIs_010_by_walt_durrell_1Elle se rend à la base de la 3rd Infantery Division où, dès son arrivée, elle est chaleureusement acceuillie par les soldats. Elle pose devant les photographes, amateurs comme professionnels, enlaçant ses bras autour des épaules des GIs, sourires aux lèvres, très heureux de rencontrer de près -et de toucher- cette star de cinéma d'Hollywood qu'ils adorent. Tous veulent une photo, puisqu'ils ont apporté leur appareil, enroulé autour de leur cou. Le froid commence à se faire ressentir pour Marilyn, car elle prend soin de fermer son blouson jusqu'au cou.

1954_02_17_korea_3rd_infrantry_stage_out_012_1Elle se produit ensuite sur scène, devant le régiment de la 3rd Infantery. La scène est haute et soigneusement décorée par des filets et cordages kaki devant l'estrade. En fond de scène, on y retrouve le logo rayé bleu et blanc avec le nom du régiment. Après son tour de chant, Marilyn laisse le public s'approcher, distribuant même des photographies dédicacées. Les soldats qui l'approchent de près, la dévisagent des pieds à la tête. Marilyn est heureuse de cet acceuil.

>> Video en couleur de Marilyn sur scène devant la 3rd Infantery

>> captures à la 3rd Infantery Division
1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe10 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe13 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe11
1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe9 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe12 1954_korea_cap_Marilyn_20Monroe8

1954_02_17_korea_grenadier_palace_stage_021_3Puis elle se rend à la base du 160th Infantery Regiment, surnommée Grenadier Palace et renommée "Monroe Valley" pour l'occasion. Il pleut abondamment pendant que Marilyn chante et danse sur scène, vêtue de sa petite robe à paillettes. Et bien que la scène soit bien abritée, Marilyn chante au bord de l'estrade, sur la partie non abritée par la pluie, sans glisser sur le sol composé de planches de bois. Et il en faut plus aussi pour décourager les soldats qui l'attendent depuis des heures. Malgré le froid et la pluie, Marilyn et son public prennent du plaisir.

1954_02_17_korea_grenadier_palace_tank_021_1Marilyn fait ensuite une visite de la base, hissée en haut d'un tank de l'armée.
Témoignage de Edward J. Barrus, un soldat qui se souvient avoir dû faire une longue route sur une piste poussiéreuse pour l'admirer: "Quand on est arrivé à destination, on a essayé de se faire beau, au cas où elle nous aurait demandé de monter sur scène avec elle... On était vraiment des rêveurs ! Il y avait d'autres filles qui chantaient et dansaient. Elles étaient bien, mais c'était Marilyn que nous étions venus voir. Elle apparut soudain, dans un tank. Je ne lui reproche pas: c'était ce qu'il y avait de plus sûr. Elle sortit du tank et nous la vîmes de dos. Tous les GIs criaient. On ne ne souciait pas qu'elle sache ou non chanter. Nous voulions juste être là pour la regarder. Elle était magnifique. J'ai pensé que j'avais eu raison de m'enrôler pour trois ans, même si j'étais au qurantième rang."

1954_02_17_stage_out_by_david_geary_02Elle se produit encore sur scène en extérieur, dans une autre base ce jour là, en prenant toujours le temps de faire un petit tour de visite de la base où elle se trouve, afin d'aller à la rencontre des officiers, colonnels et soldats sur place. Le transfert d'une base à l'autre s'effectue en hélicopter, où Marilyn arrive toujours vêtue d'un pantalon et d'un blouson de l'armée. Elle serre beaucoup de mains et signe multitudes d'autographes. Elle pose aussi toujours de bon coeur pour les innombrables soldats photographes d'un jour.

1954_02_17_korea_25th_division_honour_010_by_walt_durell_1Elle part ensuite terminer la journée à la base de la 25th Marine Division. Le régiment lui remet un prix spécial, sous forme de certificat, la déclarant "Membre d'honneur de la 25ème Division". Et le sergant Guy Morgan lui remet une large écharpe en satin avec le logo de leur régiment.
Puis Marilyn tape dans une batte de Baseball, le sport de son mari Joe DiMaggio, avec la complicité de joueurs sud-coréens, vêtus du fameux ensemble à rayures représentatifs de ce sport si populaire pour les américains.
En début de soirée, elle se produit sur scène avec son orchestre, qui a lieu à l'abri, dans une grande tente.


Jeudi 18 février 1954

1954_02_18_korea_45th_division_kaki_jeep_011_1Le troisième jour, Marilyn se rend à la base de la 45th Division. Après son arrivée, on l'emmène faire un tour de la base en jeep. Marilyn est accompagnée de trois officiers, emmitoufflés dans leur parka bien chaud et casquette de fourrure. Tandis que Marilyn, dans sa tenue ensemble kaki; elle ne porte, cette fois-ci, pas de blouson. A force de braver ce froid sans se couvrir pleinement, elle attrapera la fièvre et un début de pneumonie à son retour au Japon. Les soldats, nombreux à s'être déplacés, s'agglutinent autour de Marilyn, pour tenter de l'apercevoir, de lui parler, d'obtenir un autographe et de prendre une photographie.
Elle se produit ensuite sur scène. L'estrade est plutôt courte, peu haute et Marilyn est placée au bord, ce qui la rapproche davantage du public masculin.

1954_02_18_korea_2nd_division_army_jacket_022_1Après, Marilyn se rend à la base de la 2nd Division. Les officiers l'emmènent faire une visite de la base en jeep. Marilyn reste debout dans la jeep, pour saluer les nombreux soldats regroupés autour du véhicule. Elle est ensuite escortée pour une ballade à pied, sur le sol enneigé. Marilyn garde le sourire en toute circonstance et n'hésite pas à aller à la rencontre des soldats, plaisantant avec eux et posant avec entrain pour les photos.

1954_02_18_korea_2nd_division_NCOclub_by_walt_durrell_1Elle est ensuite invitée par les officiers du NCO Club de la 2nd Division pour prendre un goûter. Au menu: gros gâteau de crème avec l'inscription "Thank You Mrs Monroe", coupée par Marilyn, et café. Les soldats raconteront qu'elle avait un bon appétit. Marilyn n'a pas changé de tenue et porte toujours son pantalon kaki avec hautes rangers et pull noir. Jean O'Doul, qui l'accompagne dans ses déplacements, est d'ailleurs vêtue de la même façon; et Marilyn lui a même prêté l'écharpe que la 25ème Division lui a offerte la veille.
Puis elle se prête au jeu des poses photos avec l'équipe de soldats qui était de service ce jour là (The Service Quarters).

> L'invitation au repas de la 2nde Infantery envoyée à Marilyn
1954_invitation_lunch_2ndinfantery_418 

1954_02_18_korea_2nd_division_bulldozer_bowl_020_1Elle se produit ensuite sur la scène nommée Bulldozer Bowl par la 2nde Division. Bien que le ciel soit d'un bleu azur et que le soleil soit au rendez-vous, il fait toujours aussi froid. Mais Marilyn n'aura même pas la chair de poule, elle est bien trop ennivrée par la présence des milliers de soldats, qui lui apportent une certaine chaleur humaine. A la fin de son récital, elle prend toujours le temps de rester un moment sur scène, pour se faire photographier, et répond aux sollicitations des soldats qui l'interpellent. Puis on lui apporte sa veste scintillante qu'elle enfile immédiatament.

 >> Video en couleur de Marilyn sur la scène du Bulldozer Bowl

1954_02_18_korea_2nd_division_lunch_with_jeanOdoul_by_walt_durrell_1Puis elle visite la base, d'abord debout dans une jeep, puis à pied. Marilyn porte cette fois-ci sa robe en laine aux manches trois-quarts. Elle enfilera ensuite le blouson par-dessus. Le soir, elle est invitée au dîner organisé par la 2nde Division. Marilyn refusera de se faire servir, et comme dans un self-service, elle portera son plateau devant les plats des cuisiniers et attendra dans la file d'attente, avec les soldats, pour obtenir son assiette. Avec Jean O' Doul, elles iront ensuite au service cuisine pour se transformer en serveuse, portant pour l'occasion la petite toque blanche sur la tête, et servir les assiettes des soldats.

>> Video en couleur de Marilyn à la base de la 2nd Division


Vendredi 19 février 1954

1954_02_19_korea_chunchon_K47_airbase_army_jacket_010_1Le dernier jour, Marilyn arrive à la base K47 de Chu'Chon K47. Elle porte une courte écharpe rouge qu'elle a croisée autour de son cou. Elle fait un tour à pied et en jeep de la base, toujours accompagnée et escortée d'officiers. Elle se lève pour saluer les soldats, toujours aussi nombreux. Le froid se faisant ressentir, elle nouera autour de son cou la large écharpe offerte par la 25th Division.
Le midi, elle est invitée au repas du Club des officiers.

1954_02_19_korea_chunchon_K47_airbase_stage_041_1Puis elle se produit sur scène. L'estrade est, là encore, très proche du public.
Après le récital, elle reste assez longtemps sur la scène: les soldats se sont rapprochés de l'estrade et tous l'interpellent. Elle discute, pose en photos, répond aux questions. Elle va prendre le temps de plaisanter avec eux, discutant même de la couleur du vernis de ses doigts de pieds. 

Enfin, elle se rend à la base Daegu (aussi nommée Taegu ou encore K2), où elle donne sa dernière performance scénique devant près de 9 000 soldats de l'armée de l'air stationnés dans la base. C'est là qu'elle aurait livré son unique performance en chantant “Diamonds are A Girls Best Friend”.


Plusieurs photographes professionnels ont immortalisé ce séjour Sud-Coréen de Marilyn: Yale Joel, Bob Jennings, David Cicero, Walt Durrell; ainsi que des photographes de l'armée et des centaines de milliers de soldats amateurs. C'est pourquoi il existe des milliers de clichés de Marilyn pris en Corée, ainsi que de nombreuses séquences filmées.

>> Consultez l'album photos Marilyn en Corée

korea_lf  


>> Vidéo de Marilyn au Japon et en Corée

>> Vidéo de Marilyn en Corée

>> Vidéo de 03 minutes 15 sec de Marilyn Monroe en Corée en 1954
films amateurs - Clickez ici pour visionner: video_1954_korea_silent


> dans la presse
korea_mag_oggi_cover korea_mag_tail korea_mag_press korea_mag_pic_cover
presse-marilyn-monroe-1954
  


>> sources:
Les vies secrètes de Marilyn Monroe, Anthony Summers
Les trésors de Marilyn Monroe, Jenna Glatzer

Marilyn Monroe, Barbara Leaming
Photos de David Geary sur npg.si.edu
Joe Di Maggio Auction sur huntauctions

Posté par ginieland à 19:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,