14 juillet 2021

Photographe: Philippe Halsman

Marilyn par Halsman
- pour le magazine Life
et membre de l'agence Magnum -

Philippe Halsman a photographié Marilyn Monroe à quatre reprises dans sa carrière (1949, 1952, 1954 et 1959), des reportages photographiques commandes pour le magazine américain Life. Parmi toutes les photographies prises par Halsman, deux séances deviendront mythiques et intemporelles: celle de la robe blanche (1952) et celle du saut (1959).
Il la photographie chez elle en 1952 (dans sa chambre du Beverly Carlton Hotel à Beverly Hills); les autres séances (1954 et 1959) auront lieu dans le studio du photographe sur la 67ème rue à New York.

Philippe Halsman has photographed Marilyn Monroe four times in her career (1949, 1952, 1954 and 1959), photo reports commissioned for the American magazine Life. Among all the photographs taken by Halsman, two sessions will become legendary and timeless: the one with the white dress (1952) and the other of the jump sitting (1959).
He photographes her at home in 1952 (in her room at the Beverly Carlton Hotel in Beverly Hills); the other sessions (1954 and 1959) will take place in the photographer's studio on 67th Street in New York.


logo-halsman-1949

.1949, le 9 mai: Huit Starlettes - Marilyn Monroe en compagnie de sept autres starlettes au Beverly Hills Hotel, miment des émotions.
.1949, May, 09: Eight Starlets - Marilyn Monroe in the company of seven other starlets at the Beverly Hills Hotel, mimic emotions.
(>
blog 1949 - Huit starlettes posent pour Life par Halsman 


logo-halsman-1952-01-sit1

.1952, janvier: En robe blanche - 1er jour: Marilyn Monroe dans sa chambre du Beverly Carlton Hotel, prend des poses sexy contre un mur vêtue de sa robe Ceil Chapman; l'une des photos fera sa première couverture du magazine Life
.1952, January: In white Dress - 1st day: Marilyn Monroe in her room at the Beverly Carlton Hotel, strikes sexy poses against a wall wearing her Ceil Chapman dress; one of the photos will make her first cover of Life magazine.
(>
blog 01/1952, Beverly Carlton Hotel - Séance LIFE, Jour 1: En robe blanche par Halsman & Lloyd


logo-halsman-1952-01-sit2

.1952, janvier: En Déshabillé - 1er jour: Marilyn Monroe dans sa chambre du Beverly Carlton Hotel, en lingerie (noire et rose) prêtée par les studios de la Fox, pose devant sa bibliothèque et le portrait de son idôle La Duse.
.1952, January: In Negligee - 1st day: Marilyn Monroe in her room at the Beverly Carlton Hotel, in lingerie (black and pink) loaned by Fox studios, poses in front of her library and the portrait of her idol La Duse.
(>
blog 01/1952, Beverly Carlton Hotel - Séance LIFE, Jour 1: En déshabillé par Halsman & Lloyd
 


logo-halsman-1952-01-sit3

.1952, janvier: Démarche & Drive-In - 2ème jour: Dans le quartier près Beverly Carlton Hotel, Halsman immortalise la démarche de Marilyn dans la rue puis au volant de sa voiture, dégustant un burger à un drive-in.
.1952, January: Walk & Drive-In - 2nd day: In the neighborhood near the Beverly Carlton Hotel, Halsman immortalizes Marilyn's walk in the street and then in her car, eating a burger at a drive-in.
(>
blog 01/1952, Beverly Carlton Hotel - Séance LIFE, Jour 2: Démarche & Drive-In par Halsman


logo-halsman-1952-01-sit4

.1952, janvier: Gym - 2ème jour: Marilyn Monroe dans l'entrée de sa chambre du Beverly Carlton Hotel, fait quelques exercices physiques (avec des haltères) vêtue d'un haut de maillot de bain et d'un blue jeans.
.1952, January: Gym - 2nd day: Marilyn Monroe in the entrance to her room at the Beverly Carlton Hotel, does some physical exercises (with dumbbells) wearing a swimsuit top and blue jeans.
(>
blog 01/1952, Beverly Carlton Hotel - Séance LIFE, Jour 2: Gym par Halsman


logo-halsman-1952-01-sit5

.1952, janvier: Entretien & Escaliers - 2ème jour: L'approche de Marilyn face à un entretien de travail en huit étapes; puis au moment de partir, Halsman la photographie dans les escaliers du Beverly Carlton Hotel.
.1952, January: Interview & Stairs - 2nd day: The Marilyn's approach to a job interview in eight steps; then when it is time to leave, Halsman photographs her on the stairs of the Beverly Carlton Hotel.
(>
blog 01/1952, Beverly Carlton Hotel - Séance LIFE, Jour 2: Entretien & Escaliers par Halsman


logo-halsman-1954-09-15-sit1

.1954, le 15 septembre: En jupe longue - 1ère séance: Au studio d'Halsman à New York, Marilyn veut être photographiée avec son top noir; Halsman lui prête une longue jupe de sa femme Yvonne. Là encore, Halsman fait une étude des émotions du visage de Marilyn.
.1954, September, 15: In Long Skirt - 1st sitting: At Halsman's studio in New York, Marilyn wants to be photographed with her black top; Halsman lends him a long skirt from his wife Yvonne. Again, Halsman studies the emotions of Marilyn's face.
(>
blog 15/09/1954, New York - Marilyn en jupe par Philippe Halsman


logo-halsman-1954-09-15-sit2

.1954, le 15 septembre: Saut - 2ème séanceAvant que Marilyn ne parte, Halsman lui demande (comme il en a l'habitude avec toutes les personnalités avec qui il travaille) de sauter en l'air. N'étant pas à l'aise, Marilyn ne fait qu'un seul saut.
.1954, September, 15: Jump - 2nd sitting: Before Marilyn leaves, Halsman asks her (as he is used to do with all the personalities with whom he works) to jump in the air. Not being at ease, Marilyn only makes one jump.
(>
blog 15/09/1954, New York - Jump Sitting par Philippe Halsman


logo-halsman-1959-10

.1959, en octobre: Séance des Sauts - Au studio d'Halsman à New York, Marilyn accepte de poser pour une série de sauts en l'air pour Halsman: 200 sauts pendant 3 heures, une performance ! Deux séances ont lieu: une où Marilyn porte une robe noire et une où elle porte une robe rouge. Arthur Miller est dans les coulisses. L'une des photos fera la couverture de Life.
.1959, in October: Jump Sitting - At Halsman's studio in New York, Marilyn agrees to pose for a series of jumps for Halsman: 200 jumps for 3 hours, a performance ! Two sessions take place: one where Marilyn wears a black dress and one where she wears a red dress. Arthur Miller is in the backstage. One of the photos will make the cover of Life.
(>
blog Octobre 1959, New York - Jump Sitting par Philippe Halsman


Commentaires de Philippe Halsman sur Marilyn Monroe:
Philippe Halsman's comments on Marilyn Monroe:

"Je connais peu d'actrices douées d'un si formidable talent pour communiquer avec un objectif. On dirait qu'elle essaye de séduire l'appareil comme si c'était un être humain."
"I know of few actresses who have this incredible talent for communicating with a camera lens. She would try to seduce a camera as if it were a human being."

"Marilyn fut la déesse de l'amour la plus phénoménale de l'histoire." 
"Marilyn was the most phenomenal goddess of love in history."


> Marilyn & Philippe Halsman <

1949-05-09-LIFE_sitting-by_halsman-01-group-set-1 
Les 8 starlettes - 1949

1952-01-Beverly_Carlton_hotel-day1-sit01-WD-by_HL-010-1  1952-01-Beverly_Carlton_hotel-day1-sit02-negligee_black-by_HL-012-1  1952-01-Beverly_Carlton_hotel-day1-sit02-negligee_black-by_HL-012-2 
photographies d'Harold Lloyd - 1952

1952-01-Beverly_Carlton_hotel-day1-sit02-negligee_black-by_halsman-030-1  1952-01-Beverly_Carlton_hotel-day2-sitting01-walk-020-1-by_halsman-1a 
1954-09-15-NY-Halsman_Studio-in_skirt-070-1 
coulisses de la séance pour "Life" - janvier 1952 

1959-10-NY-Jump_sitting-black_dress-by_halsman-backstage-1  1959-10-NY-Jump_sitting-red_dress-by_yvonne_halsman-1 
coulisses de la "Jump Sitting" - 1959


Philippe Halsman
(1906 - 1979)

photographe américain

philippe_halsman-1950s-portrait-3 

Philippe Halsman est né le 2 mai 1906 dans une famille juive à Riga en Lettonie d'un père dentiste et d'une mère professeure de grammaire. Il se passionne pour la photographie dés l’âge de 15 ans.
En septembre 1928, il part avec son père Morduch dans les Alpes Autrichiennes, et après une promenade ensemble, son père est retrouvé mort avec de nombreuses contusions à la tête. Sans doute est-il tombé dans le vide mais comme il n'y avait aucun témoin, Philippe est condamné à 10 ans de prison pour le meurtre de son père. L’incident a un retentissement à l’échelle internationale, des propagandes anti-juives éclatent et de nombreuses célébrités dont Albert Einstein et Thomas Mann prennent le parti de Philippe. Après quatre années de prison, Philippe est mis en liberté sous la condition qu’il quitte définitivement l’Autriche.

Philippe Halsman was born on May 2, 1906 in a Jewish family in Riga, Latvia, to a dentist father and a grammar teacher mother. He developed a passion for photography from the age of 15.
In September 1928, he goes with his father Morduch in the Austrian Alps, and after a walk together, his father is found dead with numerous bruises on his head. No doubt he fells into the void, but as there were no witnesses, Philippe is sentenced to 10 years in prison for the murder of his father. The incident has an international impact, anti-Jewish propaganda erupts and many celebrities including Albert Einstein and Thomas Mann take the side of with Philippe. After four years in prison, Philippe is released on condition that he leaves definitely Austria.


C'est alors qu'il s'installe en France, à Paris, où il contribue à des magazines de mode tels que Vogue et obtient rapidement la réputation de l'un des meilleurs photographes portraitiste de France. Il ouvre un studio en 1934 à Paris où il photographie entre autres André Gide, Malraux, Chagall, Le Corbusier. C'est à cette période qu'il photographie Fernandel, dont un livre de rétrospective sortira en 2005.
Dans les années 1940, il collabore durant plusieurs années avec l'artiste peintre surréaliste Salvador Dalí, qu'il met en scène dans ses photographies, publiant ensemble un livre en 1954 "Les moustaches de Dali" où figurent 36 différentes photos de la moustache de Dali. En 1947, il réalise ce qui deviendra l'un des portraits les plus célèbres d'Albert Einstein.

It is then that he settles in France, in Paris, where he contributes to fashion magazines such as Vogue and quickly obtains the reputation of one of the best portrait photographers in France. He opens a studio in Paris in 1934 where he photographs, among others, André Gide, Malraux, Chagall, Le Corbusier. It was during this period that he photographs Fernandel, a retrospective book of him will be released in 2005.
In the 1940s, he collaborates for several years with the surrealist painter Salvador Dalí, on whom he features in his photographs, together publishing a book in 1954 "The Dali's mustaches" which includes 36 different photos of the mustache of Dali. In 1947, he produces what would become one of Albert Einstein's most famous portraits.

fernandel_by_halsman_1 salvador_dali_by_halsman_1 albert_einstein_1947_by_halsman_1
Fernandel ; Salvador Dali ; Albert Einstein

constance_ford-adLorsque la France est envahie sous l'occupation allemande, il part pour Marseille où il tente d'obtenir un visa américain, aidé par des amis de la famille d'Albert Einstein. En Amérique, il se fait remarquer par son premier succès photographique en 1941: la campagne publicitaire pour la marque de cosmétiques Elizabeth Arden avec le mannequin Constance Ford appuyée contre le drapeau américain pour le rouge à lèvre "Victory Red". 

When France is invaded under German occupation, he leaves for Marseille where he tris to obtain an American visa, helped by friends of Albert Einstein's family. In America, he is noticed by his first photographic success in 1941: the advertising campaign for the cosmetics brand Elizabeth Arden with the model Constance Ford leaning against the American flag for the lipstick "Victory Red". 

En 1942, il est engagé par Life, photographiant des chapeaux de mode dont le mannequin Lilly Daché qui en portait un, et qui marque sa première couverture du magazine. Bien d'autres suivront, il sera le photographe record-man ayant fait le plus de couvertures de Life (101 couvertures). Ses photographies sont aussi publiés dans les magazines Time, Look, Newsweek, The Saturday Evening Post, Elle, Paris Match...

In 1942, he is hired by Life, photographing fashion hats including the model Lilly Daché who wore one, and which marks his first cover for the magazine. Many more will follow, he will be the record-man photographer having done the most covers of Life (101 covers). His photographs are also published in other magazines such as Time, Look, Newsweek, The Saturday Evening Post, Elle, Paris Match...

philippe_halsman_with_yvonne-LIFE 
PH-LIFE-1943-Rita  PH-LIFE-1944-Bacall  PH-LIFE-1951-dean_martin_jerry_lewis 
PH-LIFE-1951-gina  PH-LIFE-1951-vivien_leigh_olivier  PH-LIFE-1953-Churchill 
PH-LIFE-1954-grace-1  PH-LIFE-1955-grace-1  PH-LIFE-1955-hepburn 
philippe_halsman-1960s-portrait-1 
PH-LIFE-1966-armstrong  PH-TIME-ali  PH-TIME-hoffman_farrow  


En 1951, il rejoint l'agence Magnum comme membre permanent.
La même année, Philippe Halsman est chargé par la NBC de photographier divers artistes populaires, des acteurs et actrices de l'époque tels que Milton Berle, Sid Caesar, Groucho Marx et Bob Hope. Pendant qu'il les photographie, il capture bon nombre d'entre eux debout en l'air, ce qui lui inspirera plus tard la série des sauts en l'air (Jump Sitting) où il photographie la famille Ford, Le Duc et la Duchesse de Windsor, Marilyn Monroe, Maria Felix, Richard Nixon, Grace Kelly, Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Kim Novak...

In 1951, he joins the Magnum agency as a permanent member.
The same year, Philippe Halsman is commissioned by NBC to photograph various popular artists, actors and actresses of the time such as Milton Berle, Sid Caesar, Groucho Marx and Bob Hope. While photographing them, he captures many of them standing in the air, which would later inspire him to the Jump Sitting series where he photographs the Ford family, The Duke and the Duchess of Windsor, Marilyn Monroe, Maria Felix, Richard Nixon, Grace Kelly, Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Kim Novak, Maurice Chevalier...

bb_by_halsman2 duke_and_duchess_of_windsor_by_halsman_1
Brigitte Bardot ; Le Duc et la Duchesse de Windsor

grace_kelly_by_halsman ph_halsman_gina_lolobrigida ph_halsman_kim_novak_1
Grace Kelly ; Gina Lolobrigida ; Kim Novak

book_halsmanPhilippe Halsman racontera que "Lorsque vous demandez à une personne de sauter en l'air, son attention est portée directement vers l'action du saut, et le masque tombe tel que la véritable personne puisse apparaître." Il développe ainsi une philosophie de la photographie de sauts, qu'il appelle "jumpology". En 1959, il publie "Philippe Halsman's Jump Book" qui contient 178 photographies de célébrités en train de sauter dans les airs.

Philippe Halsman will relate that "When you ask a person to jump in the air, their attention is directed directly to the action of the jump, and the mask falls such that the real person can appear." He thus develops a philosophy of jump photography, which he calls "jumpology". In 1959, he published "Philippe Halsman's Jump Book" which contains 178 photographs of celebrities jumping in the air.

- Halsman & Grace Kelly -
philippe_halsman_with_grace_kelly-1  


Parmi les autres personnalités qu'il a photographié, figurent notamment Alfred Hitchcock et Tippie Hedren (pour les photos promotionnelles du film Les Oiseaux), Judy Garland, Dorothy Dandridge, Rita Hayworth, Marlon Brando, Lauren Bacall, John F. Kennedy, Grace Kelly, Elizabeth Taylor, Louis Armstrong, Woody Allen, Barbra Streisand, Sophia Loren, Mohamed Ali, Pablo Picasso, Andy Warhol, Winston Churchill et dont bon nombre feront la couverture de Life.

Among the other personalities he has photographs are: Alfred Hitchcock and Tippie Hedren (for promotional stills for The Birds), Judy Garland, Dorothy Dandridge, Rita Hayworth, Marlon Brando, Lauren Bacall, John F. Kennedy, Grace Kelly , Elizabeth Taylor, Louis Armstrong, Woody Allen, Barbra Streisand, Sophia Loren, Mohamed Ali, Pablo Picasso, Andy Warhol, Winston Churchill and many of whom will be on the cover of Life.

alfred_hitchcock_1962_by_halsman_for_the_birds alfred_hitchcock_tippie_hedren_1962_by_halsman_for_the_birds tippie_hedren_1962_by_halsman_for_the_birds
Alfred Hitchcock et Tippie Hedren en 1962 pour "The Birds"

lauren_bacall_by_halsman_1 audrey_hepburn_1955_by_halsman_for_life_magazine marlon_brando_1950_by_halsman_1
Lauren Bacall ; Audrey Hepburn ; Marlon Brando

grace_kelly_1955_by_halsman sophia_loren_by_halsman liz_taylor_by_halsman_1
Grace Kelly ; Sophia Loren ; Elizabeth Taylor

En 1958 Philippe Halsman reçoit la distinction des "Dix plus grands photographes du monde", dont font partis Irving Penn, Richard Avedon, Ansel Adams et Henri Cartier-Bresson; et on lui remet en 1975 le prix "the Life Achievement in Photography Award" pour la société américaine des photographes du célèbre magazine. Il a aussi mené de nombreuses expositions de son travail à travers le monde. Sa femme Yvonne Moser l'assiste souvent pendant son travail; ensemble, ils ont eu deux filles: Irene et Jane.
Il meurt le
25 juin 1979 à New York, à l'âge de 73 ans.

In 1958, Philippe Halsman receives the distinction of "Ten greatest photographers in the world", which included Irving Penn, Richard Avedon, Ansel Adams and Henri Cartier-Bresson; and in 1975 he is awarded for " the Life Achievement in Photography Award" for the American Society of Photographers of the famous magazine. He has also conducted numerous exhibitions of his work around the world. His wife Yvonne Moser often assists him during his work; together they had two daughters: Irene and Jane.
He died on June 25, 1979 in New York, at the age of 73.


- Philippe Halsman -

philippe_halsman-1950s-portrait-1  philippe_halsman-1950s-portrait-2  philippe_halsman-1965-portrait-1 

Philippe & Yvonne Halsman
philippe_halsman-1951-avec_yvonne-1 
philippe_halsman_with_yvonne-1 


Bibliographie

Jump Book (première édition 1959, reédité en 1986)
Reporters Sans Frontières (2020)

book-1959-jump_book-cover  book-1986-jump   book-2020-RSF 


 Sur le web

Site officiel du photographe Halsman  
Le compte officiel sur Instagram  
Site de l'
agence magnum  
Biographie sur  google 
Site de 
National Portrait Gallery 
Biographie sur wikipedia 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 mars 2021

Photographe: Eric Skipsey

Marilyn par Skipsey

Eric Skipsey a photographié Marilyn Monroe lors d'une unique séance au Beverly Hills Hotel en 1961 où elle a posé avec son chien Maf.
Eric Skipsey photographed Marilyn Monroe only one time, at the Beverly Hills Hotel in 1961 where she posed with her dog Maf.


1961: Marilyn & Maf par Skipsey - Marilyn en robe Pucci, assise dans un fauteuil.
1961: Marilyn & Maf by Skipsey - Marilyn in a Pucci dress, sitting in a chair.
(> blog 1961 - Marilyn & Maf par Skipsey )

1961-beverly_hills_hotel-by_eric_skipsey-020-1a  1961-beverly_hills_hotel-by_eric_skipsey-030-1a  1961-beverly_hills_hotel-by_eric_skipsey-043-1a 


Eric Skipsey
(1919 - 2018)
photographe anglais

eric_skipsey-portrait 

Né en Angleterre (à Canterbury) le 14 juillet 1919, Eric Skipsey a des origines anglaises de par son père Richard Stuart Skipsey, un peintre portraitiste, et aussi des origines françaises par sa mère, qui était la fille du Marquis de Boubersse de Corberville. Eric passe son enfance dans des écoles privées puis fait de grandes études d'ingénieurie (à Cambridge). Jeune, il est un patineur artistique accompli, remportant la médaille d'argent aux championnats britanniques de patinage artistique.
Après sa démobilisation pour la seconde Guerre Mondiale, où il sert dans la corporation de la 'Royal Army Service' au début de la guerre et reçoit même une décoration comme héros (il a été blessé lors de l'évacuation de Dunkerque), il devient photographe après avoir étudié cet art à Bruxelles, Paris, Londres et le Canada, où il s'installe en 1946 pour y ouvrir son premier studio, le British Columbia, à Vancouver
Il devient
l'un des portraitistes et photographe de mode des plus éminents du Canada, ayant notamment accompagné la reine Elizabeth et le prince Philip lors de leur première tournée officielle au Canada; puis il emménage à Los Angeles en 1956 pour continuer son travail dans l'industrie cinématographique. Il devient un photographe réputé aux Etats-Unis en immortalisant les plus grands noms de la scène internationale du monde artistique et politique. Parmi les plus grandes stars qui sont passées sous son objectif: Elizabeth Taylor, Greer Garson, Zsa Zsa Gabor, Tony Curtis, Loretta Young, Ava Gardner, Deborah Kerr, James Stewart, Angela Lansbury, Clark Gable, Gary Cooper, Marilyn Monroe, Spencer Tracy, Ingrid Bergman, Jayne Mansfield mais aussi le President Ronald Reagan, Lord Alexander de Tunis, le Premier Ministre Clement Attlee, Igor Stravinsky, puis encore dans le milieu de la mode, avec les créations des couturiers David Hayes, Travilla, Cahill, Blackwell... et il a photographié aussi des productions théâtrales.
Devenu veuf (de sa femme Frances Koshland Hawkes Skipsey), il décède paisiblement le 29 janvier 2018, à l'âge de 98 ans.

ericskipsey_jayne_mansfield  ericskipsey_ingridbergman  ericskipsey_jacksons
Jayne Mansfield ; Ingrid Bergman ; The Jacksons 5

Born in England (in Canterbury) on July 14, 1919, Eric Skipsey has English origins through his father Richard Stuart Skipsey, a portrait painter, and also French origins through his mother, who was the daughter of the Marquis de Boubersse de Corberville. Eric spent his childhood in private schools then studied engineering (in Cambridge). Young, he was an accomplished figure skater, winning the silver medal at the British Figure Skating Championships. After his demobilization for the Second World War, where he served in the corporation of the 'Royal Army Service' at the start of the war and even received a decoration as a hero (he was wounded during the evacuation of Dunkirk), he became photographer after having studied this art in Brussels, Paris, London and Canada, where he settled in 1946 to open his first studio, British Columbia, in Vancouver. He became one of Canada's foremost portrait painters and fashion photographer, including accompanying Queen Elizabeth and Prince Philip on their first official tour of Canada; then he moved to Los Angeles in 1956 to continue his work in the film industry. He became a renowned photographer in the United States by immortalizing the biggest names on the international scene of the artistic and political world. Some of the biggest stars who posed for him: Elizabeth Taylor, Greer Garson, Zsa Zsa Gabor, Tony Curtis, Loretta Young, Ava Gardner, Deborah Kerr, James Stewart, Angela Lansbury, Clark Gable, Gary Cooper, Marilyn Monroe, Spencer Tracy, Ingrid Bergman, Jayne Mansfield but also President Ronald Reagan, Lord Alexander of Tunis, Prime Minister Clement Attlee, Igor Stravinsky, then again in the world of fashion, with the creations of couturiers David Hayes, Travilla, Cahill, Blackwell ... and he also photographed theatrical productions.
Widowed (by wife Frances Koshland Hawkes Skipsey), he died peacefully on January 29, 2018, at the age of 98.


> sources web:
Biographie et photos sur mptv
Biographie sur Legacy.com


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2012

T comme Theisen

Earl Theisen
(1903-1973)

photographe américain

earl_theisen

Earl Theisen est né à Denver en 1903 et grandit à Chicago puis à Los Angeles. Il entre dans l'industrie cinématographique en 1922 en travaillant pour la compagnie 'Alexander Film'. Puis il quitte la société pour rejoindre la 'Consolidated Film Company'. En 1931, il commence des recherches sur le début de l'histoire du cinéma et collectionne des objets (des documents papiers: correspondances, dossiers et photographies, ainsi que du matériel sur le cinéma des années 1773-1935) sous l'auspice du musée de Los Angeles et de la société d'ingénieur de films. Il devient ensuite l'éditeur associé de "International Photographer", donne des cours à l'université de la Californie du sud, et devient le représentant de la côté ouest pour le syndicat de 'Register Tribune' et un photographe pour le magazine "Look."

ph_earl_theisen_ernest_hemingway_1952_safari ph_earl_theisen_rita_hayworth_1940 ph_earl_theisen_ingrid_bergman_1948
 Ernest Hemingway ; Rita Hayworth ; Ingrid Bergman  

Earl Theisen était un spécialiste de la photo de pin-ups. Il était réputé pour sa gentillesse et les stars l'adoraient (on raconte qu'il allait chasser l'ours avec Gary Cooper et qu'il voyageait en Afrique avec Hemingway). Parmi les sujets célèbres qu'il photographia figurent Walt Disney, Ernest Hemingway, Vera Miles, Gary Cooper, Elizabeth Taylor, Rita Hayworth, Jennifer Jones, Orson Welles, Ingrid Bergman, Marlene Dietrich, Judy Garland, Joan Crawford, Cecil B. DeMille etc...

 >> Marilyn par Theisen <<
ph_theisen_1947_003_4 ph_theisen_1951_pinup_1b ph_theisen_Annex___Monroe__Marilyn_273 vanity_fair_italia_avril2012_p9d

Earl Theisen a photographié Marilyn de 1947 à 1953. Il a donc été l'un des témoins directs de la carrière de la jeune célébrité, accèdant au statut de star et de sa transformation en Marilyn Monroe.
Les premiers clichés qu'il prit d'elle datent de 1947, où Norma Jean pose dans une prairie. Puis en 1951, le photographe fait plusieurs sessions dans les studios de la Fox: tantôt en intéreur où elle pose en maillot de bain doré, en tee-shirt et mini short, ou encore prenant la pose de Jean Harlow ou des portraits visages pour le magazine Quick; tantôt en extérieur en maillot de bain deux pièces et en maillot doré. Toujours en 1951, il la photographie à l'école Van Nuys où Marilyn suivait des cours.
En février 1952, il est présent lors d'une séance de photos promotionnelles pour le film We're not married, et photographie Marilyn entre les prises de vues. Mais la séance la plus célèbre de Theisen, prise aussi en février 1952, est celle où Marilyn est vêtue d'un sac de pommes de terre. Lors de cette même séance, il la photographie aussi vêtue d'un simple tee-shirt et d'une culotte.
Le 3 août 1952, Theisen fait parti de la multitude de photographes présents à la Ray Anthony Party dont Marilyn est l'invitée d'honneur. Le 8 novembre 1952, il la photographie dans les loges de la Fox, pendant que Marilyn prépare son rôle pour le film Niagara.
Enfin le 17 avril 1953, il la photographie sur le tournage de How to marry a millionaire (dans les loges et des photos officielles de la campagne publicitaire du film, avec Lauren Bacall et Betty Grable). L'une de ses photos fera la couverture du premier numéro du magazine Look le 30 juin 1953.
En 1956, il la croise à la cérémonie du magazine Look ('The Look Magazine Awards')

> Marilyn et Earl Theisen:
ph_theisen_1947_005_3 ph_theisen_1952_pose_2  
ph_theisen_1952_wnm_03a ph_theisen_1952_rayanthony_mm_with_earl_1
ph_theisen_1956_LookMagazineAwards_with_theisen_1a

>> Voir les photos de Marilyn par Earl Theisen

Commentaire de Earl Theisen sur Marilyn Monroe:
"Photographier Marilyn, c'était comme regarder une fleur éclore ; dès que l'objectif était tourné dans sa direction, elle s'ouvrait
".  

>> sources web:
Biographie sur  collections.oscars.org  
Photos sur  Getty Images
 

Posté par ginieland à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2011

J comme Jasgur

Joseph Jasgur
(1919 - 2009)

photographe américain

joseph_jasgur2

joseph_jasgurNé le 23 mars 1919, il restera connu pour avoir photographié la jeune Marilyn Monroe en 1946.
Il passa une grande partie de sa vie à tenter de regagner les droits de ses photos: celles de Marilyn, mais aussi celles de la cantine à Hollywood pendant la 2ème Guerre Mondiale, un endroit mondain fréquenté par les stars de l'époque.
Il photographia l'âge d'or d'Hollywood:  Lauren Bacall, Humphrey Bogart, Betty Grable, Ronald Reagan et Jane Russell ont tous été photographiés par son objectif. 

Le photographe a aussi pris de nombreux clichés de scènes de crimes, servant d'investigations pour la police. Ses photos les plus célèbres de scènes de crimes sont celles du corps dépecé et sectionné de la jeune femme surnommé "Le Dahlia noire", un meurtre abominable qui reste encore aujourd'hui irrésolu.

ph_jj_pull_010_1_1946_03_10_avec_joseph
Joseph Jasgur et Marilyn Monroe

Dans les années 1990, il emménage en Floride où il décédera le 21 mars 2009, à Orlando, des suites d'une longue maladie. Il allait fêter ses 90 ans.


>> Marilyn par Jasgur <<
1946_bikini ph_jj_pull_041_1 1946_blue_book_by_jasgur_01_2 

ph_jj_1946_n10Joseph Jasgur rencontre pour la première fois Norma Jeane le 6 mars 1946, après avoir reçu un coup de téléphone d'Emmeline Snively qui était alors la directrice de l'agence "Blue Book Model Agency" à Hollywood. Marilyn signe son contrat avec Jasgur le 18 mars (reproduction ci-dessous). Il prend ainsi plusieurs séries de clichés de la future Marilyn Monroe durant le mois de mars 1946, à Zuma Beach, une plage de Malibu. En 1990, il édite un livre regroupant plusieurs de ces clichés, intitulé "The Birth of Marilyn ", dans lequel il prétend que Marilyn avait 6 doigts de pieds à son pied gauche, ce qui reste une rumeur infondée !

ph_jasgur_DOC_1946_03_18_NJ_CONSENT_JASGUR_1

> lettre de Jasgur qui raconte
sa rencontre avec Norma Jeane

lot865-202806_0 

>> Une interview du photographe

>> Voir les photos de Marilyn par Joe Jasgur


>> sources web:
News du site  latimes.com  
Sur le blog article
Décès de Joseph Jasgur

Posté par ginieland à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 février 2011

G comme Garrett

Murray Garrett
(19?? -)

photographe américain

ph_murray_garrett_2011_06_NY_115012551 
Murray Garrett en juin 2011, à New York

Alors qu'il n'était encore qu'un adolescent, Murray Garrett décroche son premier contrat professionnel et photographie Eleanor Roosevelt et Phillip Murray, president du CIO, assistant à un concert à Newark, dans le New Jersey. De ses débuts audacieux, depuis qu'il a tenu un appareil photo, Murrray Garrett a travaillé personnellement avec des célébrités du monde entier: du show business, du sport, de la politique, des arts et des sciences... une liste tellement longue de noms qu'il serait impossible de tous les citer.

En 1941, il travaille après le lycée, et démarre sa carrière à New York, travaillant pour Graphic House Inc., une grande agence de photographies. Il commence par être l'assistant de la photographe de théâtre Eileen Darby et Garrett couvre ainsi les photos des productions de Broadway comme "Oklahoma", "Carousel", "Stalag 17", "On The Town" et bien d'autres encore. En 1946, Graphic House Inc. ouvre un bureau sur la côte Ouest et Garrett est selectionné pour partir à Hollywood pour représenter la société new-yorkaise. En moins d'une année, Garrett devient le chef du bureau d'Hollywood et signe des contrats photographiques pour quasiment la majorité des publications. Un contrat pour couvrir la tournée de Bob Hope, dont le show radio de Hope, va être le tournant de sa carrière. En effet, Bob Hope fut tellement ravi du résultat qu'il engagea Murray Garret comme l'unique photographe pouvant le photographier à ses show de radios. Ce que va faire Garrett pendant plus de 25 ans, suivant Bob Hope à la radio et à la télévision.

ph_garrett_bob_hope_ava ph_garrett_marlon_brando ph_garrett_caron_mclaine
 Hope et Gardner ; Marlon Brando ; Caron et MacLaine

Au début des années 1950, le talent et les services de Murray Garrett sont reconnus autant par les célébrités, que les firmes de productions qui les emploient. Avec l'accord de Graphic House, dont il en est devenu l'agent, il lance sa propre société Garrett-Howard Inc., avec son ami de longue date, le photographe Gene Howard. En un rien de temps, ils deviennent les photographes les plus en vues à Hollywood, offrant aux publications de magazines (Life, Time, Look) des photos de stars autant prises sur le vif que dans les studios. Ce qui permet à Murray Garrett d'obtenir en exclusivité certains contrats, le permettant de photographier en privé Frank Sinatra en invité surprise à la fête des 21 ans de Natalie Wood. Il est aussi le seul à suivre Elizabeth Taylor et Richard Burton arrivant en hélicopter à Disneyland, où il logeaient dans l'appartement personnel de Walt Disney. Il est encore le seul à couvrir le reportage photos du mariage de la fille de Bob Hope.

ph_garrett_ava_sinatra ph_garrett_taylor_burton ph_garrett_beatty_wood
Gardner et Sinatra ; Taylor et Burton ; Beatty et Wood

Dans les années 1960, l'illustrateur renommé Leo Monahan rejoint la société Garrett-Howard en tant que partenaire et directeur artistique; et la société change son nom en Studio Five Incorporated. La société va couvrir les plus importantes soirées des firmes cinématographiques et travailler avec les plus grands studios et labels des Etats-Unis. Ils ont créés plus de 350 couvertures d'albums en un an. C'est durant cette période que Garrett est nommé et élu pour servir sur la côte ouest comme Directeur de la NARAS (National Academy of Recording Arts and Sciences).

ph_garrett_kazan_dietrich ph_garrett_lewis_curtis ph_garrett_lauren_humphrey
  Kazan et Dietrich ; Lewis et Curtis ; Bacall et Bogart

En janvier 1989, Murray Garrett est honoré par "Academy of Motion Picture Arts and Sciences" où un gala de reception s'est tenue à Beverly Hills, pour présenter une retrospective du travail photographique de Garrett où étaient invités plus de 200 membres de l'Academie et d'autres invités. L'exposition de son travail fut exposé pendant plus de 60 jours à l'Académie.

Motivé par des suggestions de ses amis et partenaires associés, il publie son premier livre
Hollywood Candid: A Photographer Remembers en 2000, puis publie en 2002 Hollywood Moments.
Il est aujourd'hui à la retraite et vit à
Sherman Oaks, en Californie.


>> Marilyn par Garrett <<
1951_Cicero_Marilyn_0040_010_1 1953_call_me_by_murray_garrett_2 1953_06_26_grauman_by_murray_garrett_01a   

Murray Garrett a toujours photographié Marilyn Monroe lors d'événements en publique: à des soirées et galas, comme des premières de films ou des remises de prix. Il semblerait qu'il ait effectué une séance privé avec elle en 1951 où Marilyn est allongée dans l'herbe puis court sur la plage. Les autres collaborations sont en 1952, pour un match de base-ball caritatif; en 1953: en janvier pour une soirée au Cinerama Cocoanut, en mars à la première de Call Me Madam, en mars à la remise du prix Photoplay, en mai une soirée au Ciro's, en juin au Grauman's Chinese Theater, en novembre à la première de How to marry a millionaire; en 1954: en mars à la remise du prix Photoplay; en 1962 à la remise du prix Golden Globes.

>> Voir les photos de Marilyn par Murray Garrett

1953_03_09_Photoplay021_Dinner00300_1 1952_photoplay01_diner020_00100_1 1962_goldenglobes_by_murray_garrett_1  

>> sources web:
Site officiel  murraygarrett.com  
Photos sur  Photographers Gallery 
Site officiel du documentaire
In Focus: The Hollywood Lens of Murray Garrett  

Posté par ginieland à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2011

A comme Avedon

Richard Avedon
(1923 - 2004)

photographe américain

richard_avedon_autoportrait_1

Il reste l'un des photographes des plus connus, dont le travail fut marqué par des portraits en noir et blanc, réalisant autant des reportages de société (de nombreux portraits d'anonymes représentant l'Amérique moyenne aux orphelins de Danang pendant la guerre du Viêt Nam), que des photographies de mode (pour Harper's Bazaar, Vogue, Versace) avec de nombreuses stars (Marilyn Monroe, Brigitte Bardot, Sophia Loren, Marlon Brando). Avedon a su faire de la photographie un art véritable reconnu internationalement.   
"Un portrait n'est pas une ressemblance. Dès lors qu'une émotion ou qu'un fait est traduit en photo, il cesse d'être un fait pour devenir une opinion. L'inexactitude n'existe pas en photographie. Toutes les photos sont exactes. Aucune d'elles n'est la vérité".

>> Autoportraits
richard_avedon_autoportrait_2 richard_avedon_autoportrait_3 ph_avedon_twiggy_et_richard
richard_avedon_autoportrait_1963 richard_avedon_autoportrait_sophia richard_avedon_autoportrait_1980_aout

Richard Avedon est né le 15 mai 1923 à New York, dans une famille juive d’origine russe. Son père, commerçant dans l'habillement, lui offre son premier appareil photographique à l'âge de 10 ans avec lequel il réalise le portrait de Sergueï Rachmaninov, le voisin de ses grands-parents. Sa mère assure son éveil artistique. Il a une sœur cadette, Louise, née en 1925, dont il tirera plusieurs portraits, et qui finira à l'asile psychiatrique où elle meurt à 42 ans. 
Après avoir brièvement fréquenté l’université de Columbia, il commence sa carrière de photographe dans la marine américaine en 1942, en prenant des photographies d’identité des équipages avec le Roleiflex que son père lui avait offert.
En 1944, il commence à travailler comme photographe publicitaire pour un grand magasin mais est rapidement découvert par Alexey Brodovitch, directeur artistique du magazine de mode Harper's Bazaar.
La même année, il épouse Dorcas Nowell, qui deviendra plus tard un modèle et qui sera connue professionnellement sous le nom de Doe Avedon. Ils divorceront après 5 ans de mariage.

ph_avedon_coco_chanel_suzy_parker ph_avedon_dovimawithelephants
Coco Chanel et Suzy Parker ; Dovima 

En 1946, Avedon créé son propre studio et travaille entre autres pour de grands magazines américains comme Vogue et Life et il devient le directeur de la photographie de Harper's Bazaar.
Avedon s’éloigne des techniques de prise de vue de la photographie de mode, où les modèles semblent statiques: il montre, au contraire, des modèles en pleine action, faisant ressortir leurs émotions, en train de rire ou de sourire.

ph_avedon_charles_chaplin_1952_09_13 ph_avedon_twiggy_paris_1968_jan ph_avedon_audrey_hepburn_1967_jan
Charles Chaplin ; Twiggy ; Audrey Hepburn

En 1954, Richard Avedon se remarie avec Evelyn Franklin et de leur union naîtra un fils, John. Mais le mariage ne tiendra pas et le couple finira par divorcer.
En 1966, Avedon quitte son travail chez Harper's Bazaar et rejoint Vogue. Il poursuit son travail de photographe de mode tout en se lançant dans des projets personnels: il photographie des malades internés dans des hôpitaux psychiatriques, la lutte pour les droits civiques aux États-Unis ou encore des manifestants contre la guerre du Viêt Nam.
En 1974, il expose au musée d'Art Moderne de New York (MoMA) des portraits de son père rongé par un cancer. 

 ph_avedon_beatles_london_1967 ph_avedon_bob_dylan_1965 ph_avedon_janis_joplin_texas_1969_08_28
Beatles ; Bob Dylan ; Janis Joplin 

Richard Avedon s’est toujours intéressé à la manière dont le portrait photographique traduit la personnalité et l’âme de son sujet. Tandis que sa réputation comme photographe allait grandissante, il amena dans un studio de nombreux visages célèbres et les photographia avec un grand format 8x10. Ses portraits se distinguent facilement par leur style minimaliste où la personne regarde directement l’objectif, en posant bien de face, sur un fond totalement blanc.

ph_avedon_alfred_hitchcock_ny_1956_03_16 ph_avedon_brigitte_bardot ph_avedon_marlon_brando_newyork_1951_04_19_photo1
Alfred Hitchcock ; Brigitte Bardot ; Marlon Brando

ph_avedon_sandra_benett_12ansQuand à ses portraits grand format de pêcheurs, mineurs et cow-boys du grand ouest américain, ils sont devenus des livres à succès et font l’objet d’une exposition itinérante intitulée In the American West. Ces travaux sont considérés aujourd’hui comme caractéristique de la photographie du XXe siècle et comme faisant partie des œuvres majeures du photographe. En 1979, il s'est lancé dans un projet de six ans qui lui a permis de réaliser 125 portraits de gens de l’ouest américains, après une commande du Amon Carter Museum à Fort Worth (Texas). Avedon a dépeint les travailleurs comme les mineurs et les ouvriers des champs pétroliers dans leurs vêtements sales, des pêcheurs au chômage et des adolescents dans l’Ouest vers 1979-1984. Quand il a, pour la première fois, publié et exposé ces œuvres, « In the American West » a été critiqué pour avoir montré ce que d’aucuns considèrent comme une face peu flatteuse des États-Unis. Toutefois, Avedon a toujours été objet de louanges pour avoir traité ses sujets avec la même attention et la même dignité que celle habituellement accordée au pouvoir politique et aux célébrités.

ph_avedon_catherine_deneuve_1968 ph_avedon_bjork ph_avedon_isabelle_adjani_legoiste
Catherine Deneuve ; Bjork ; Isabelle Adjani

Richard Avedon devient le premier et unique photographe du The New Yorker en 1992 brisant ainsi un long tabou, à la demande de Tina Brown. Il remporte de nombreux prix pour ses travaux dont celui de l’International Center of Photography en 1993, le Prix Nadar en 1994 pour son livre Evidence, et la médaille du 150e anniversaire de la Royal Photographic Society en 2003.

ph_avedon_barbra_streisand_1965 ph_avedon_kennedys ph_avedon_liz_taylor
Barbra Streisand ; Jackie et John Kennedy ; Liz Taylor

Parmi ses sujets célèbres photographiés: Charles Chaplin, Coco Chanel, Alfred Hitchcock, Orson Welles, Katharine Hepburn, Marlon Brando, Audrey Hepburn, Fred Astaire, Brigitte Bardot, Cyd Charisse, Rudolph Nureyev, Barbra Streisand, John F Kennedy, Jackie Kennedy, Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe, Cole Porter, Judy Garland, Ingrid Bergman, Jean Renoir, John Ford, Louis Armstrong, Joan Baez, Pablo Picasso, Sophia Loren, Bob Dylan, les Beatles (deux séries de portraits en 1967 et 1968), Simon and Garfunkel, Andy Warhol, Janis Joplin, Maria Callas, Tina Turner, Veruschka, Salvador Dali, Twiggy, Cher, Catherine Deneuve, Patti Smith, Nastassja Kinski, Brooke Shields, Isabelle Adjani et Yannick Noah (pour la revue L'Égoïste en 1988), Le calendrier Pirelli (les éditions de 1995 et 1997), les campagnes de Versace (en 1994 et 1995), Robert Mitchum, Liam Neeson, Cate Blanchett, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Kate Moss, Milla Jovovich, Ralph Fiennes, Bjork.

ph_avedon_adv_calvin_klein_brooke_shield_1980 ph_avedon_Nastassja_Kinski ph_avedon_adv_versace_1994_girls
Brooke Shields ; Nastassja Kinski ; Campagne Versace 

ph_avedon_barack_obamaLe 25 septembre 2004, Richard Avedon fut frappé d’une hémorragie cérébrale à San Antonio au Texas alors qu’il travaillait sur une commande du New Yorker. Il est décédé le 1er octobre 2004 à San Antonio à l'âge de 79 ans.
Au moment de son décès, Richard Avedon travaillait sur un projet intitulé On Democracy qui portait sur les préparatifs de l’élection présidentielle américaine de 2004, faisant ainsi les portraits des candidats aux élections présidentielles.
En 2005, les Etats-Unis lui consacre un musée entièrement consacré à son oeuvre "The Richard Avedon Foundation Established".

>> Marilyn par Avedon <<
1957_MM_feather_1a ph_avedon_fur_01_1 ph_avedon_strass_02_2 1958_autumn_MM_strass_12_1

ph_avedon_syi_rav45Richard Avedon photographie pour la première fois Marilyn le 14 septembre 1954, des photos publicitaires pour le film Seven Years Itch, destinées à être publiées dans Harper's Bazaar. Il la photographie ensuite en 1957, seule (série photomaton) et avec Arthur Miller, mais il était surtout chargé des photos publicitaires du film The Prince and the Showgirl -en 1957- et celles de Some Like it Hot en 1959. Ses photos les plus étonnantes de Marilyn sont le reportage paru dans le magazine Life en 1958 où Marilyn s'est mise dans la peau de diverses actrices (Marlene Dietrich, Jean Harlow, Clara Bow, Lillian Russell et Theda Bara).

>> Voir les photos de Marilyn par Richard Avedon

Commentaires de Richard Avedon sur Marilyn Monroe:
"Elle donnait plus à l'objectif que toute autre actrice - toute autre femme - que j'ai eu l'occasion de photographier; bien plus patiente, plus exigeante avec elle-même et plus à l'aise devant l'objectif qu'en dehors des séances de travail."
 

>> sources web:
Site officiel sur
richardavedon.com 
Biographie sur wikipedia
 et sur ordiecole.com 

Posté par ginieland à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2011

M comme Moran

Earl Moran
(1893 - 1984)
peintre et photographe américain

earl_moran_1

Né le 8 décembre 1893 à Belle Plain (Iowa-États-Unis), Earl Steffa Moran est le fils d'un fermier, Frank Moran (1865-1949), et de Adella Bell (Steffa) Moran (1870-1965).
Il étudie à la "Art Institute of Chicago" puis déménage vers Manhattan où il continue ses études à la fameuse "Art Student League" de New York City. Il étudie sous les tutelles de Vincent Drumond, Robert Henri, Thomas Fogarty (aussi professeur de Norman Rockwell) et l'anatomiste
George Bridgman. Il retourne à Chicago en 1931 où il tient un petit studio spécialisé en photographies et peintures. Il envoie quelques illustrations peintes de jolies filles en bikini à deux sociétés de calendriers, 'Brown and Bigelow' et 'Thomas D. Murphy Company' qui achètent ses peintures. Dès lors, sa carrière est lancée. En 1937, ses pin-ups sont vendues par millions grâce aux calendriers de la société 'Brown and Bigelow'.

ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG2 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG3
 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG5 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG6 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG7
ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG8 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG9 ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG10
ph_earl_moran_pin_up_pub1 ph_earl_moran_pin_up_pub2

beautyparade1941octIl devient célèbre dans les années 40 pour ses pin-up girls, où il passe maître dans les techniques du pastel et de la peinture à l'huile. Il prenait ses modèles en photos avec lesquelles il travaillait ensuite ses peintures. Life Magazine publie un article en 1940 intitulé "Speaking of Pictures" qui se concentre sur le travail de Moran et lui vaut ainsi une célébrité nationale. Il travaille pour Sears & Roebucks, réalise des affiches de films. En 1941, il aide un ami publieur, Robert Harrison, à lancer un nouveau magazine masculin, Beauty Parade, et plus tard, il contribuera à d'autres publications d'Harrison comme les magazines Flirt, Wink and Giggles, Eyefull.

ph_earl_moran_pin_up_calendar_1953_D58DEG4 ph_earl_moran_pin_up_kenmurray_1 ph_earl_moran_pin_up_01
ph_moran_pinup_4 ph_moran_pinup_1 ph_moran1
ph_earl_moran_pin_up_1951_01 ph_earl_moran_pin_up_1951_06 ph_earl_moran_pin_up_1955_01
ph_earl_moran_pin_up_1951_02 ph_earl_moran_pin_up_1945_01 ph_earl_moran_pin_up_1951_05
ph_earl_moran_pin_up_1951_03 ph_earl_moran_pin_up_1951_04 ph_earl_moran_pin_up_1951_07
ph_earl_moran_pin_up_07 ph_earl_moran_pin_up_1953_01 ph_earl_moran_pin_up_1951_08
ph_earl_moran_pin_up_1957_01 ph_earl_moran_pin_up_1957_02 ph_earl_moran_pin_up_1958_01

ph_moran_marilynEn 1946, Earl Moran s'installe à Hollywood. Il a déjà travaillé avec beaucoup de stars de cinéma comme Betty Grable pour des affiches publicitaires. Son modèle le plus connu reste Norma Jeane, future Marilyn Monroe, qui posa pour lui de 1946 à 1950. Elle était payée 10$ de l'heure pour poser dénudée en prenant des allures de pin-up. Elle était satisfaite des illustrations de Moran, affirmant qu'il représentait ses jambes plus belles qu'elles n'étaient.   

ph_earl_moran_pin_up_02 ph_earl_moran_pin_up_02a ph_earl_moran_pin_up_06
ph_earl_moran_pin_up_03 ph_earl_moran_pin_up_04 ph_earl_moran_pin_up_05  

earl_moran_4Earl Moran signe ensuite avec les galeries «Aaron Brothers Galleries» pour qui il travaille jusqu'en 1982, date à laquelle il doit arrêter pour raison de santé (il perdait peu à peu la vue, devenant presque aveugle). Il dessinait alors surtout des pin-ups entièrement nues.
Il meurt le 17 janvier 1984 à Santa Monica (Californie), à l'âge de 91 ans.


>> Marilyn par Moran <<
1948_by_earl_moran_bikini_stripe_01_1 1948_by_earl_moran_mattress_04_2 1949_by_earl_moran_spanish_girl_02_1

Earl Moran a photographié et peint Marilyn de 1946 à 1949. Elle posait pour lui dans son studio à Hollywood. Il engagea Norma Jeane qui était inscrite à l'époque à la Blue Book Model Agency. Payée 10$ de l'heure, Marilyn raconta plus tard que Earl Moran lui avait sauvé la vie plusieurs fois en l'engageant.

ph_moran_publicity

>> Voir les photos de Marilyn par Earl Moran 

1948_by_earl_moran_black_nightie_01_pin_up_1 1949_by_earl_moran_knickers_black_pin_up_2 1949_by_earl_moran_skirt_01_pin_up_1

Commentaires de Earl Moran sur Marilyn Monroe:
"Elle savait exactement quoi faire: ses mouvements, ses mains, son corps étaient tout simplement parfaits. Elle était la plus sexy. Mieux que n'importe qui d'autre. Emotionnellement, elle faisait tout à la perfection. Elle exprimait exactement ce que je voulais."
  


>> sources web:
Biographie sur
wikipedia
Le site The PinUp Files
Le site The PinUp Page
Le blog 40s and 50s Sweet Betty Lou
blog consacré aux  illustrateurs
 

Posté par ginieland à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 septembre 2010

C comme Carroll

Jock Carroll
(1919 - 1995)
photographe canadien

jock_carroll

jock_carroll_airforceNé le 5 mars 1919 à Toronto, Jock Carroll fut correspondant pendant la seconde guerre mondiale et pilote à la Royal Canadian Air Force. Il était écrivain, journaliste et photographe au Canada: il travailla pour la presse canadienne, notamment pour le "Toronto Telegram". Correspondant de guerre en Corée en 1951, il prit des clichés de soldats canadiens dans les tranchées. Il publia six livres, dont "The Death of the Toronto Telegram," (publié en 1971), où il relate des anecdotes sur le fonctionnement de la presse canadienne des années 1940 aux années 1970, avec des interviews de ses rencontres avec Marilyn Monroe (en 1952), de l'écrivain Arthur Hailey (en 1966), d'Elvis Presley (en 1956), et le businessman millionnaire de Toronto "Honest" Ed Mirvish (en 1970). Jock Carroll a pris près de 21 000 photographies tout au long de sa carrière.

elvis_hound_cropped elvis_singing glenn_gould
Elvis Presley ; Glenn Gould 

jock_carroll_koreaEngagé dans son travail, Jock Carroll était membre du Toronto Men's Press Club, de la league des auteurs américains, de l'Association des photographes professionnels du Canada, de l'Association des écrivains sportifs d'Ontario, et était président de l'Association canadiennes des correspondants de guerre.
 
A la fin de sa vie, Jock Carroll fut en procès concernant les droits d'auteur et de l'utilisation d'une photographie du compositeur et pianiste canadien Glenn Gould prise en 1956 (parue dans son livre "Glenn Gould: Some Portraits of the Artist as a Young Man", en 1994) pour les besoins d'un article dans un magazine. La cour d'appel d'Ontario accorda les droits en faveur de Jock Carroll dans cette affaire qui opposait Gould Estate contre Stoddart Publishing Co. Ltd.

Jock Carroll décède le 5 août 1995, à l'âge de 76 ans. 

>> Marilyn par Carroll <<
   
Niagara_scene_071_on_set_031_byJockC_1 marilyn_color_shot_1_color_corrected_photoshop 1952_Niagara_OnSet_010_Hotel_081_byJockCarroll_1

mag_weekendEn juin 1952, Jock Carroll signe un contrat pour photographier Marilyn Monroe pendant le tournage du film "Niagara" qui se tient à la frontière canadienne, près des célèbres chutes. Le reportage photo était destiné au magazine canadien "Weekend Magazine" (couverture ci-contre); mais la plupart des photographies qu'il prit de Marilyn (près de 400) furent dévoilées en 1996 dans son livre "Falling For Marilyn: The Lost Niagara Collection".

>> Voir les photos de Marilyn par Jock Carroll 

Coulisses des séances photos de Jock Carroll
Son premier rendez-vous avec Marilyn se tient le 5 juin 1952: il déjeuna avec elle
au Rainbow Room dans le "The Brock Hotel" se situant en face des Chutes. Comme à son habitude, Marilyn arriva avec une heure de retard, vêtue d'un pantalon à carreaux et d'un sweat. Jock Carroll fut instantanément conquis par la beauté de Marilyn et son envie perpétuelle de s'instruire (elle étudiait à l'université d'UCLA); et réciproquement, Marilyn était fascinée par le fait que Carroll fut correspondant à la guerre de Corée (où elle se rendra en 1954).
marilyninfactoryLes jours suivants
, Jock carroll accepta de se rendre sur le plateau de tournage et pouvait ainsi suivre Marilyn partout. L'un des premiers endroits où il l'accompagna fut celui d'une tournée publicitaire. Ils se sont rendus dans une usine où Marilyn se pencha au dessus des machines pour les photos de Jock. Il sentit évidemment le lien puissant qui unissait Marilyn à la caméra: l'objectif l'aimait. Frank Neill, du département publicitaire, raconta que Marilyn aimait Jock car il prenait le temps de la connaître.
1952_Niagara_OnSet_031_Publicity_010_byJockC_2Lors d'un jour de repos, elle décida d'aller faire des photos couleurs avec Jock. Son maquilleur et ami proche, Whitey Snyder, les accompagnait. Jock attendait dans la pièce d'à côté pendant que Marilyn se faisait maquiller, lorsque le téléphone sonna: c'était Joe DiMaggio. Au départ excitée à l'idée de la proposition de Joe qui voulait passer le week-end à New York, elle fut finalement désemparée quand elle rappela Joe pour décliner l'invitation car les studios ne lui accorderaient pas ce voyage pendant le tournage d'un film. Joe n'aurait pas compris et aurait raccroché au nez de Marilyn. Triste, Marilyn pleurait à chaudes larmes, faisant couler le mascara. Il fallut refaire le maquillage. Les photos furent prises en extérieur plus tard dans la journée.
cigaretteUn autre jour, le rendez-vous était pris à dix heures du matin: Marilyn ne se sentait pas bien et rappela Jock à midi. Dans la chambre d'hôtel de Marilyn, Jock notifia quelques affaires: une pendule, quelques vêtements, beaucoup de livres et une photo de Joe. Ils discutèrent de sujets variés: de relaxation (la technique de Marilyn était de courir dans la chambre), de psychanalyse (Freud), de son enfance (où elle lui raconta que des souvenirs heureux). Une fois qu'elle fut prête, elle lui suggéra de la prendre en photo en train de fumer une cigarette, tel qu'elle le faisait dans ses films: à la "française", roulant la cigarette dans sa bouche. Neill arriva pour informer Marilyn que Hy Gardner souhaitait l'interviewer dans son show le soir, mais Marilyn posa quelques conditions: connaître à l'avance les questions, et ne pas parler de Joe. Mais Gardner insista pour évoquer Joe, alors Marilyn refusa, déclarant que cela faisait parti de sa vie privée. Neill fut quelque peu irrité, d'autant plus que Jock soutenait Marilyn.
Deux jours plus tard, Marilyn, Jock et Neill furent à nouveau réunis; ils visitèrent ensemble la région. Marilyn essaya des lunettes et Neill proposa de la photographier mais elle refusa en déclarant: "Je voulais juste regarder avec, mais pas prendre de photos. C'est ringard. C'est comme à New York, ils vous disent de regarder les gratte-ciels, mais pensez-vous n'avoir jamais vu de gratte-ciel avant ? J'aime les photos qui comportent de la chaleur, de la qualité". Puis ils firent une promenade en bateau: le capitaine prêta à Marilyn un ciret blanc, bien qu'elle aurait préféré un ciret noir comme tout le monde. Un photographe, présent à bord, prit 10 clichés de Marilyn au milieu de ses fans. Marilyn posa aussi des questions au capitaine, sur les personnes qui se jetaient dans les Chutes, il confirma les faits en relatant une anecdote sur un homme disparu après s'être rendu près des Chutes, ce qui contraria Marilyn.

Commentaires de Jock Carroll sur Marilyn Monroe:
"Lèvres remplies de rouge à lèvre, dents blanches, ces ensembles étendus d'innocents yeux bleus. Quand elle vous regardait droit dans les yeux, il y avait ce sentiment de partager un vilain secret entre deux personnes."
 

>> sources web:
Biographie sur wikipedia et sur cbc.ca  
Anecdotes sur immortalmarilyn.com 
Blog de son fils Angus Carroll

Posté par ginieland à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juillet 2010

N comme Newman

Arnold Newman
(1918 - 2006)
photographe américain

 arnold_newman

Né le 3 mars 1918 à New York, Arnold Abner Newman est le deuxième fils d'une fratrie de trois garçons dont le père est ouvrier dans le textile et la mère au foyer. En 1920, le père perd son emploi et la famille part s'installer à Atlantic City, où son père fit carrière en gérant de petits hôtels. Pendant la Dépression des années 30, la famille part à Miami, où son père poursuit ses activités dans l'hôtellerie.
Arnold Newman obtient une bourse en 1940 pour étudier les arts et la peinture à l'université de Miami (Coral Gables, Floride). En raison de difficultés financières, il commence à travailler dans un studio de portraits à Philadelphie, puis à Baltimore et Allentown. En décembre 1939, il accepte le poste de directeur d'un studio à West Palm Beach, en Floride.
"Découvert" en 1941 et encouragé par Beaumont Newhall et Alfred Stieglitz, Arnold Newman expose avec Ben Rose à l'A.D. Gallery et ouvre son propre studio à Miami Beach et fait sa première exposition individuelle en 1945: "Artists Look Like This" ("À quoi ressemblent les artistes") au musée d'Art moderne de Philadelphie. L'année suivante, il s'établit à New York et le 25 août 1947, l'une de ses photographies fait la couverture du magazine Life. En 1948, il accepte des travaux publicitaires et s'installe au 39 West 67th Street à New York. Il voyage à travers le monde pour couvrir des reportages pour les magazines Holiday et Life: en Europe, en Asie et en Afrique. En 1949, il épouse
Augusta Rubenstein qui lui donnera deux fils: Eric et David.

Parmi ses sujets célèbres photographiés: Braque, Dubuffet, Picasso, Miro, Igor Stravinsky, Marcel Duchamp, Willem DeKooning, Jackson Pollock, John Fitzgerald Kennedy, Eisenhower, Truman Capote, Arthur Miller, Cecil Beaton, Marilyn Monroe, Andy Warhol, David Bailey, Ronald Reagan, Bill Clinton, Woody Allen... 

newman_pablopicasso newman_jfk newman_andywarhol
Pablo Picasso ; JFK ; Andy Warhol

Il reçoit plusieurs récompenses: le prix de la Photokina (Cologne) en 1951, celui du photojournalisme de l'université de Miami en 1957. Son portrait de Lyndon B. Johnson, vice-président de John Kennedy, deviendra le portrait officiel de la Maison Blanche lorsque celui-ci deviendra Président suite à l'assassinat de Kennedy.
Dans les années 1970, il signe des contrats avec Travel & Leisure et vit ses premières expériences de découpage. Il participe aux Rencontres internationales de la photographie, à Arles, en 1979, 1982 et 1985.
Il poursuit ses expositions à travers le monde: en 1986 en Finlande et à San Diego, en 1989 au Venezuela, en 1990 en
Australie et à Budapest, en 1992 à Washington.
Au magazine Photo, en juin 1973, il définissait ainsi les qualités du portraitiste : "Evaluer une personne, une situation et un travail de façon instinctive. Et posséder une certaine autorité."
De son travail, il disait aussi: "Alors que mon approche est devenue populairement connue comme étant des portraits environnementaux, cela suggérait une simple part de ce que je faisais et de ce que j'étais.
"
"Je déteste l'idée même de célébrité". 
Il décède le 6 juin 2006 à l'âge de 88 ans, d'un arrêt cardiaque chez lui, dans l'Upper West Side de Manhattan à New York. 


>> Marilyn par Newman <<
 
1962_01_20_PrivateParty_00300_010_withWeinstein_byArnoldNewman_11 1962_01_20_PrivateParty_00110_010_byArnoldNewman_1 1962_01_20_PrivateParty_00410_010_withMrsWeinstein_byArnoldNewman_1

Arnold Newman a photographié Marilyn Monroe lors d'une soirée privée le 20 janvier 1962 chez le producteur Henry Weinstein où se trouvait parmi les autres convives, le poète Carl Sandburg. C'est une Marilyn fraîche de simplicité (robe simple, foulard sur la tête et pieds nus), tantôt heureuse en dansant avec Sandburg, tantôt au regard mélancolique et l'air pensif, qui ressort de ces photos. 

> Voir les photos de Marilyn par Arnold Newman   

Interview de Arnold Newman par Lars Schwander (en ligne sur photographsandbooks )
LS: You once stated that Marilyn Monroe caused a lot of problems?
AN: She didn’t give me any problems, but she was a very troubled woman, and I knew it immediately, I mean it didn’t take that much time to figure out. What had happened was that I had to go out to California to visit Carl, who was working there, writing the words of Christ, as I understand, for the movie The Greatest Story Ever Told. I made a hotel reservation, but a friend of mine, her producer, Henry Weinstein who was a brilliant guy, asked me to move in at his place. He was important enough to be the producer of the biggest star at the time. And this was the picture that Marilyn had to be fired from, because she would never show up. Sometimes she wouldn’t show up for a whole week. Financially it became utterly impossible for 20th Century to continue.
LS: What I find strange is that you are taking some very beautiful pictures of Marilyn Monroe, but in this specific picture looks troubled. It’s in a snapshot style?
AN: We were all making snapshots that evening. And this was a snapshot, as I call it, taken like in our home next door. My friend wanted me to take pictures of her for the movie, but she kept putting it off, like she put off everything else. If dinner were to be at 7 o’clock, she would show up at 10 o’clock at night. She would change her clothes, change her make-up, change her hairdo, everything, I mean this was common knowledge to anybody that had anything to do with her... And she kept putting it off, and putting it off, and I had two different trips out there, and I remember one night, at the first trip, I was supposed to leave on Saturday, and Weinstein said: No you have to leave on Sunday, because I want you to meet Marilyn.
 Now her analyst took her in. The truth is she was my dinner partner. And actually this picture, lets see, was taken out of the tiniest frame, the tiniest portion of a 35mm that I pushed to 1200 in those days, that’s why it’s grainy, not for arty sake. And it was Marilyn and Carl Sandberg. She was pouring her heart out with all her troubles to Carl. And I was there just taking snapshots. And a friend of mine took my camera and took pictures of us, and I got other pictures.
LS: How many pictures did you take?
AN: Not many, because I kept hoping. There were about 7 or so people at dinner that night I took pictures. I didn't take pictures at dinner, I didn't want to break up the it up, you know, sometimes it's intruding. But that evening I started taking pictures. I had a 35 with me, and I start taking pictures of her, and then she said she couldn't sleep... She couldn't sleep at night. So Carl said to Marilyn: ”I'd show you the exercise that you before you go to bed.” And I have a whole series of pictures of her, showing how to do the exercise, or dancing with Carl. Here he is, this old man, but he had an eye for women; let's face it. Why not?
When she came later on I said ”Marilyn I still want to take pictures of you, do you have time while you are here?” She said, ”I don’t have any time, I don’t have any time.” And if she did make an appointment she would have broken it, if I know Marilyn. And she said, ”I’ll give you a ticket, you come out to California”, I said, ”Marilyn, I’ll come out to California, and then you’ll put it off again. Either we do it now or we won’t do it at all”. And we didn’t do it… And looking at these contact prints I realized, that this was Marilyn.


>> sources web:
Site officiel sur
arnoldnewmanarchive
Biographie sur nytimes
Galleries sur pdn  et sur masters of photography 
 

Posté par ginieland à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juillet 2010

C comme Caloia

Leo Caloia
(dates ?)
photographe

Difficile de trouver des informations sur ce photographe !!

Leo Caloia était un photographe et cinéaste des années 1940. Il travailla pour l'agence BlueBook, pour laquelle il photographiait et filmait les mannequins de l'agence.

>> Marilyn par Caloia << 
1945_08_bikini_birds_hotel_cap_1 1946_NJ_Model_BlueBook_leocaloia ph_leo_caloia_47b22

Leo Caloia filma et photographia Norma Jeane en 1945 et 1946, pour l'agence BlueBook, lors de défilés organisés à l'Ambassador Hotel de Los Angeles. >> Voir les photos et vidéos de Marilyn par Leo Caloia   

Posté par ginieland à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,