20 mars 2011

Albert et Marylin

Albert et Marylin
Auteur: Jean-Jacques Greif

book_albertetmarylinDate de sortie: février 2011
Broché 424 pages
Langue: français

Éditeur: Le Pommier
Prix éditeur: 23,90 Euros
ISBN-10: 2746505282
ISBN-13: 978-2746505285
Ou le commander ? sur amazon

Présentation de l'éditeur:
Vous ne le saviez pas ? Marilyn Monroe et Albert Einstein se sont rencontrés… en cachette ! Histoire de pouvoir discuter tranquillement. C’est qu’en dépit, ou plutôt du fait de leurs destins si dissemblables, ils ont sympathisé… Chacun raconte sa vie à l’autre. Ils se découvrent des points communs, évidents ou inattendus. Notamment qu’ils ont dû apprendre à s’accommoder d’une célébrité immense, excessive, parfois dangereuse. Et que la lumière et le temps jouent un rôle essentiel dans leurs vies, mais de façon très différente… Einstein explique la théorie de la relativité et ses autres travaux à Marilyn, qui suit comme elle peut… Marylin lui raconte Hollywood… Albert découvre, lui aussi, un autre monde.

Extrait:
La robe légère papillonne au-dessus d'une grille d'aération. Des barrières retiennent une foule de badauds hurleurs. «Hey, Marilyn ! You're the best ! Looking good, Marilyn ! Great legs !» Marilyn Monroe tourne Sept ans de réflexion à New York. Nous sommes en 1954, au coin de Lexington Avenue et de la 52e Rue.
Elle ne tourne pas vraiment. Elle joue pour la foule. Le cameraman, le perchman, le réalisateur se contentent de faire semblant. La société de production a monté cette mascarade. Le lendemain, l'équipe filme Marilyn sans tricher pendant une demi-minute devant une maison de la 61e Rue. C'est à Hollywood, dans un décor reproduisant l'intérieur supposé de cette maison, que le véritable tournage aura lieu plus tard.
Marilyn profite de son séjour à New York pour rencontrer des amis et assister à quelques soirées. Elle ne peut pas sortir autant qu'elle le voudrait, car Joe DiMaggio, son mari, ne supporte pas les artistes et les snobs qu'elle fréquente.
Dans les soirées, les invités s'efforcent de ne pas la fixer du regard. Un homme l'observe pourtant et s'approche d'elle. Il ressemble à un médecin : chevelure clairsemée, grand front, lunettes rondes à monture d'écaillé.
- Vous vous souvenez de moi, miss Monroe ?
- Oui, vous êtes photographe... Hatman, c'est ça ?
- Halsman. Je vous ai photographiée pour la couverture de Life il y a deux ans.
- Bien sûr, je me rappelle. Vous m'avez fait sauter pendant des heures. Aïe aïe aïe, mes jambes, après. Ça me fait mal rien que d'y penser.
- Quand vous demandez aux gens de sauter, ils accordent toute leur attention à leur saut et laissent tomber leur masque, si bien que la véritable personne apparaît. J'ai photographié plus de quatre-vingts sauteurs. Groucho Marx, Bob Hope, Salvador Dali, le duc et la duchesse de Windsor, même le vice-président Nixon. Dès que j'en suis à cent, je publie un livre. J'ai déjà trouvé un titre : Jumpology.
- Groucho Marx, je l'ai rencontré. Il m'a donné un de mes premiers rôles, dans Love Happy.
- Il doit se vanter partout de vous avoir découverte.
- Bah, il cherchait juste une starlette sexy.
- À propos de sexy : j'ai lu un article dans un magazine. Ils vous qualifiaient de femme la plus sexy du monde et vous demandaient quel était, à votre avis, l'homme le plus sexy. Vous répondiez Einstein. 

 Vous avez le livre ?
Apportez votre critique, votre avis ou votre note (/10)

Posté par ginieland à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,