01 novembre 2012

H comme Hogan, Della Mae

Della Mae Hogan
( 1876 - 1927 )
Grand-Mère ~Maternelle~ de Marilyn Monroe
 

1926_02_24_Della_M_Grainger_United_States_Passport_2a

1900s_charlotty_virginia_jennie_nance_with_della_with_tilford_marion_hoganDella Mae Hogan (appelée aussi Della Mae Monroe, Della Mae Graves et Della Mae Grainger) naît le 1er juillet 1876 dans le Comté de Brunswick (Missouri) et est la seconde de quatre enfants. Ses parents, Tilford Marion Hogan et Jennie Nance (Charlotty Virginia Jennie Nance) (photo ci-contre), sont ouvriers agricoles.
Della est une enfant sans beauté particulière, mais gaie et espiègle, précoce et pleine d'énergie. Peu influencée par les penchants académiques de son père, elle pratique, au contraire, l'école buissonnière. La dure vie paysanne amène les Hogan de l'Est vers l'Ouest, en Californie, dans les années 1890. 
Ses parents se séparent lorsqu'elle a 13 ans. Elle passera les années suivantes à vivre alternativement avec un parent puis avec l'autre.

>> Della Mae (à droite) et sa soeur Myrtle dans les années 1890
1890_della_and_sister 


Son père, Tilford Marion Hogan, est né le 24 février 1851. Il était un journalier, fils de fermiers de l'Illinois, George Hogan et Sara Owen qui ont eu 8 enfants (Mary, John, William Jasper, Newton, Tilford Marion, Amanda, Stephen et Rosa).
Tilford épouse Jennie Nance à Barry Country, dans le Missouri et ils ont ensemble quatre enfants (Dora née en 1875, Della Mae née le 1/07/1876, William Marion né le 4/04/1878 et Myrtle née en 1882). Le couple restera marié pendant 20 ans.
Tilford se remarie en 1928, à l'âge de 77 ans avec une veuve du nom d'Emma Wyatt. Il se suicide le 29 mai 1933. Comme un grand nombre de paysans, il avait dû abandonner ses terres pendant la Dépression. Cette situation avait été trop pénible à vivre pour lui, et il se pend à une poutre de sa grange. Ce n'est que quelques mois après son suicide, que sa petite fille, Gladys Baker, sombrera dans la maladie mentale. 

 > Certificat de décès du 29 mai 1933
Article de presse de l'avis de décès

1933_05_29_Tilford_M_Hogan_Death_Certificate 1933_Tilford_M_Hogan_Obiturary_Newspaper_Article


En 1898, Della Mae, alors âgée de 22 ans, rencontre Otis Elmer Monroe (le grand-père de Marilyn), un peintre en bâtiment de dix ans son aîné et fraîchement débarqué de l'Etat d'Indiana. Ils se marient l'année suivante, à la fin de l'année 1899. En 1901, ils partent s'installer au Mexique, où Otis avait trouvé un emploi dans les chemins de fer mexicains. Au début, Della Mae est triste d'avoir quitté les Etats-Unis et a du mal à s'adapter. Elle sort souvent sur son porche pour mieux contempler le pont qui, par dessus le Rio Grande, mène au Texas. Puis elle parvient à s'adapter et se sent par la suite très à l'aise dans la tâche qu'elle s'est attribuée: elle donne des cours aux Indiennes et aux Mexicaines à qui elle sert occasionnellement de sage-femme.
A l’automne 1901, Della tombe enceinte et donne naissance à une petite fille, Gladys Pearl Monroe (qui sera la mère de Marilyn), le 27 mai 1902 à Mexico. L'enfant sera déclarée cinq jours après sa naissance à un juge civil mexicain. 

La famille retourne ensuite aux Etats-Unis: ils mènent une existence itinérante le long de la Côte Ouest, jusque dans le Nord des Etats-Unis, puis s'installent dans la région de Los Angeles, qui était prospère et offrait de meilleures perspectives d'emploi. C'est ainsi qu'au printemps 1903, Otis Elmer trouve un emploi mieux rémunéré à Los Angeles, à la Pacific Electric Raimway. La famille s'installe à L.A. et loue un petit bungalow d'une seule pièce dans la 37ème Rue Ouest (secteur sud du centre-ville). C'est là que naît leur deuxième enfant, en 1905, un garçon prénommé Marion Otis Elmer (l'oncle de Marilyn).
Mais la famille vit dans la pauvreté et n'a pas de foyer stable (ils vivent dans près de onze foyers différents -maisons ou appartements- entre 1903 et 1909). Leurs enfants Gladys et Marion vivent donc leur enfance dans l'insécurité, sans pouvoir se lier d'amitié avec des amis de leurs âges.

A partir de 1907, la santé d'Otis Elmer commence à se dégrader. Il boit beaucoup et souffre de troubles de la mémoire. Son état s'empire rapidement: il souffre de violents maux de tête, est pris de tremblements importants, et devient émotionnellement fragile et instable avec des accès de rage, des crises de larmes et même des attaques cardiaques. Admis à l'hôpital 'Southern California State Hospital' à Patton, Californie, en novembre 1908, où Della espace de plus en plus ses visites, il y meurt, le 22 juillet 1909, à l'âge de 43 ans. Il était atteint de parésie, le stade ultime de la syphilis qu'il avait contracté au Mexique, à cause des piètres conditions d'hygiène.

>> Portraits de Della Mae
1900s_della_1 1900s_della_2

Pendant qu'Otis est à l'hôpital, Della adopte une attitude très digne, devenant une femme fort dévote, avec une mélancolie mêlée de stoïcisme. Elle fréquente, avec ses enfants, une des églises protestantes les plus proches, «pour qu'ils prient pour la santé de leur propre esprit». Mais malgré cet excès de piété transitoire, elle garde tout de même l'exubérance et l'impétuosité de sa jeunesse. Lorsqu'elle se retrouve veuve, à l'âge de 33 ans, Della Mae retourne ainsi à la vie désinvolte de sa jeunesse. Et en 1910, elle reçoit des hommes célibataires et des veufs chez elle, dans sa maison du 2440 Boulder Street. Et elle se fiançe même plusieurs fois entre 1910 et 1911.

>> Della Mae et l'un de ses amants
1900s_della_mae_monroe_grandmother

1912_03_07_wedding_della_lyle_arthur_gravesPuis elle rencontre Lyle Arthur Graves, originaire de Green Bay, dans le Winsconsin, de six ans son cadet, un homme timide et appliqué. Originaire de Green Bay (Wisconsin), il avait d'ailleurs travaillé à la Pacific Electric avec Otis. Il était devenu depuis aiguilleur en chef. Le 7 mars 1912, Della Mae et Lyle Graves se marient (certificat de mariage ci-contre). La famille s'installe chez Lyle, dans sa maison au 324 bis South Hill Street qui se trouve dans le récent quatier d'affaires de Los Angeles. Mais le mariage est un échec. Della découvre que Lyle est aussi alcoolique que son précédent mari et il se montre même violent. C'est alors que seulement huit mois après leur mariage, en novembre 1912, Della Mae quitte le domicile conjugal avec ses deux enfants et part s'installer dans un meublé. Mais elle rencontre des difficultés financières et continue à garder contact avec son mari. Sans plus aucune ressources, elle se résout à retourner vivre chez Lyle pendant le Noël 1912. Mais malgré toutes les bonnes attentions de Lyle, notamment en offrant des cadeaux aux enfants, Della finit par le quitter définitivement en mai 1913, bien que celui-ci avait laissé à Della la gestion de son propre salaire.
Le divorce est prononcé le 17 janvier 1914. Della y accuse Lyle Graves notamment de « ne pas lui avoir assuré le soutien matériel, de débauche et d'intempérance chronique ».

Deux ans plus tard, à la fin de l'année 1916, Della Mae loue une chambre dans une pension de famille au 26 Westminster Avenue sur la toute nouvelle plage du district de Venice, en Californie, au sud de Santa Monica. Le propriétaire de la pension de famille s'appele John Baker et l'engage pour diriger sa propriété pendant qu'il s'occupe d'une salle de jeux sur la plage.
Elle envoit son fils Marion, âgé de 11 ans, vivre chez des cousins à San Diego car Della pense qu'un garçon doit être élevé par un homme.  

charles_graingerLe 1er janvier 1917, au cours d'une soirée du Nouvel An, Della rencontre un charmant veuf d'1 mètre 85, Charles Grainger (né en 1875, mort en 1953 - photo ci-contre) , qui avait parcouru le monde en travaillant pour des compagnies pétrolières. Il avait deux fils, qui vivaient avec leur mère au Nord de la Californie. Il habitait d'ailleurs près de chez elle, au 1410 Coral Canal Court, dans un modeste bungalow de deux pièces qui donnait sur un des nombreux canaux de Venice. L'endroit était très charmant et Della succombe à son charme. A cette époque, vivre ensemble sans être mariés n'était pas très bien vu, tout comme le fait d'être divorcé. Della Mae se fait appeler Mrs. Grainger, bien qu'elle n'était pas mariée. Ils restent liés pendant plusieurs années, sans pour autant vivre ensemble.
Mais cette nouvelle liaison rendait Gladys malheureuse. Elle se braquait contre le nouveau compagnon de sa mère, en lui opposant un silence absolu, et se montrant de très mauvaise humeur. Gladys devenait alors un boulet pour Della, qui avait peur de perdre Charles Grainger. C'est alors qu'elle décide de la marier. Gladys, qui n'avait alors que 14 ans, commence à avoir un certain succès auprès des hommes. Et c'est Jasper Newton "Jap" Baker (le fils de John Baker) âgé de 26 ans, qui, aidé de Della Mae, certifie que Gladys était en âge de se marier, et l'épouse le 17 mai 1917. Della assiste au mariage et donne sa chambre de Westminster Street aux jeunes mariés, pour emménager dans le bungalow de Charles Grainger. Gladys et Jasper Baker ont deux enfants: une fille Berniece et un garçon Robert Baker.

En 1918, Charles Grainger trouve un emploi non pas dans le pétrole, mais comme directeur du Pickering Pleasure Pier de Santa Monica, où il avait un salaire régulier. Della était alors souvent séparée de Charles Grainger, pendant des jours, voire des semaines.
Le couple se quitte puis se remet à nouveau ensemble à plusieurs reprises.

En 1921, sa fille Gladys retourne vivre chez elle, après la faillite de son mariage. Elles vivent dans un bungalow que Gladys loue au 46 Rose Avenue, à Venice. Gladys avait signé le bail sous le nom de Della Monroe, et sous-loue deux des chambres, afin d'être payée comme gérante, ce qui lui permet de verser 100$ par mois aux propriétaires absents, Adele Weinhoff et Susie Noel.
Fin juin 1922, le dernier chèque du loyer n'avait pas été posté. Une dispute éclate entre Gladys et Della, chacune accusant l'autre de dilapider l'argent. N'ayant d'emploi ni l'une ni l'autre, l'essentiel de leurs revenus leur était versé par Charles Grainger, le reste consistant en une modeste somme qu'envoyait Jasper Baker. Leur courte expérience de colocataires pris fin en juillet 1922, sous une menace d'expulsion. Della, avec la permission de Charles Grainger, part alors vivre dans un bungalow vide qu'il posséde à Hawthorn.

>> Della Mae avec Gladys et ses petits-enfants
1900s_della_gladys_1 1900s_della_gladys_2 1919_della_and_gladys_with_jackiehermitt_berniece_2 
1919_della_and_gladys_with_jackiehermitt_berniece_1 
1900s_NJFamily_della_baby_1

En 1924, son fils Marion se marie avec une de ses camarades de classe, Olyve Brunnings.
L'année suivante, le 11 octobre 1925, sa fille Gladys se remarie, avec Martin Mortensen, pour le quitter quelques mois après. A la fin de l'année, Gladys est enceinte. Se retrouvant seule, elle cherche un soutien auprès de sa mère, qui réagit mal. Et la situation tombe d'ailleurs très mal car Della part en voyage en Asie du Sud-Est, un voyage prévu de longues dates avec Charles Grainger, qui y avait été envoyé sur un site de forage par la Shell, pour son travail. Certains biographes affirment qu'ils sont aussi partis en Inde. Le 24 février 1926, Della fait une demande de passeport pour son voyage à Bornéo prévu pour le 30 mars 1926. Sur cette demande, la date de mariage de Della et Charles Grainger était stipulée comme ayant eu lieu le 25 novembre 1920.

 > Lettre de recommandation Shell pour Charles Grainger du 23 avril 1925:
1925_04_23_charles_grainger_Passport_Request_Letter

> Demande de Passeport du 24 février 1926
Photographie du passeport
1926_02_24_Della_M_Grainger_United_States_Passport_1 1926_02_24_Della_M_Grainger_United_States_Passport_2 

1926_05_27_carte_postaleLe 27 mai 1926, Della envoit une carte postale de Bornéo, une île du sud-est asiatique, (carte postale ci-contre) à ses petits enfants Berniece et Robert Baker, qui vivent avec leur père dans le Kentucky. Elle ne semble pas savoir que les enfants n'avaient pas de nouvelles de leur mère Gladys:
« Dear Little Berniece,
This is kind of big snakes they have here. They are big enough they could swallow you and Jackie and so could the alligators. They have lots of fun here hunting them. This is your mother's birthday. Do you and Jackie ever write to her, write to me.
Your grand mother Mrs Chas. Grainger
».

> Photographies de son voyage exotique en Asie
1926_asie_2  
1926_asie_1  

1926_della_home_hawthornDella Mae revient en juin 1926. Quand elle découvre sa petite fille Norma Jeane (Marilyn Monroe), deux semaines après sa naissance, elle incite sa fille Gladys à placer l'enfant chez un couple sérieux et dévot qu'elle connait bien, les Bolender, une famille d'accueil qui vit à Hawthorn (une banlieue ouvrière de Los Angeles, actuellement l'aéroport international), dans la même rue qu'elle (photo ci-contre). Ida et Wayne Bolender s’occuperont de la petite fille pendant 7 ans.
Della est devenue une adepte fervente et dévouée de Soeur Aimee Semple Mc Pherson et fait baptiser Norma Jeane le 6 décembre 1926 au Sister Aimee's Angelus Temple, à la Hawthorn Foursquare Church (4503 puis 4511 West Broadway à Hawthorn):

> Photographie de Della Mae et Norma Jeane
Photographie de l'Eglise 'Hawthorn Foursquare Church'
1926_della_et_normajeane 1926_church 

Au début de l’année 1927, le coeur de Della Mae commence à faiblir et elle est atteinte de fréquentes infections respiratoires. Elle dépend alors totalement de sa fille Gladys, qui, en dépit du surcroît de transport en trolley pour aller à son travail, est venue s'installer chez elle. A la fin du printemps, Della est au plus mal; ses problèmes respiratoires se sont aggravés par l'évolution de sa maladie du coeur, ce qui la plonge dans une dépression des plus sombres. Comme bon nombre de malades atteints de troubles cardio-pulmonaires, elle dérive dans de plaisantes rêveries, des délires et des moments de franche euphorie. Sans compter des imprévisibles sautes d'humeur et colères. En juillet, Della est perduadée que sa mort est proche. Elle avait de plus en plus des hallucinations; elle raconte notamment à sa fille Gladys que ses parents, Tilford et Jennie Hogan, s'étaient réconciliés et qu'ils viendraient la secourir.
Durant cette période, Ida Bolender raconta dans une interview donnée en 1966 (et diffusée dans le documentaire The Legend of Marilyn Monroe) que Della Mae venait souvent voir sa petite fille à travers les vitres de leur maison: elle frappait sans cesse à la porte mais un jour, n'obtenant pas de réponse, elle cassa la vitre avec son coude et les Bolender ont dû appelé la police.
De plus, Marilyn racontera plus tard que sa grand-mère Della Mae fut responsable de l'incident le plus épouvantable de sa vie: en juillet 1927, Della Mae aurait tenter d'étouffer sa petite fille avec un oreiller. Mais il est possible que Marilyn inventa cette histoire. 

1927_08_23_Della_M_Monroe_Death_CertificateLe 4 août 1927, Della Mae est hospitalisée au Norwalk State Hospital où on lui diagnostique une myocardite aiguë (inflammation du coeur et des tissus environnants). Elle meurt le 23 août 1927, à l'âge de 51 ans, d'un arrêt cardiaque pendant une crise de folie, victime de ce que Gladys puis Marilyn elle même considéreront comme une malédiction familiale. Son certificat de décès (voir ci-contre) mentionne comme cause du décès une myocardite ainsi qu'une "psychose maniaco-dépressive", ce terme ayant été ajouté car Gladys n'avait cessé de répéter aux médecins que l'humeur de sa mère avait été changeante et imprévisible pendant ses dernières semaines.
C'est Gladys qui s'occupe des funérailles, et fait enterrer Della auprès de son premier mari, Otis Elmer Monroe, au Rose Hill Cemetery, à Whittier.

  Selon le biographe Donald Spoto, le comportement violent de Della Mae n'était pas provoqué par une maladie mentale, mais par une maladie cardiaque dégénérative entraînant une dépression aigüe. Son état de santé avait été aggravé par une attaque avant l'été 1927. Sa mort a donc été provoquée par une grave maladie du coeur qui fut mal soignée, avec, pour facteur aggravant, une psychose maniaco-dépressive.

> La tombe de Della Mae au Rosedale Cemetery 
(Washington Boulevard, Los Angeles)  
monroedellam


sources pour l'article:
Livres:
Marilyn Monroe, L'encyclopédie, de Adam VictorLes vies secrètes de Marilyn Monroe, de Anthony Summers
Sites Internets:
frise chrono sur geni.com  / généalogie sur genforum.genealogy.com / documents sur le forum Everlasting Star  /  sa tombe sur findagrave.com


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

11 juin 2010

B comme Bolender

La famille Bolender
Famille d'accueil de Norma Jeane
de 1926 à 1933

bolenders_nj_1926

Gladys met au monde Norma Jeane le 1er juin 1926 mais c'est seulement âgée de douze jours, soit le 13 juin 1926, que Norma Jeane fut placée chez des parents adoptifs: des voisins de Della Monroe, la mère de Gladys, Ida et Albert "Wayne" Bolender. C'est Della qui conseilla à sa fille Gladys de placer le bébé chez les Bolender qui étaient, selon Della, une famille respectable qui fourniront une éducation correcte à Norma Jeane. Della, comme sa fille, était dans l'incapacité de s'occuper du bébé: elle souffrait de plus en plus de délires de persécution, avait des problèmes de santé sérieux (respiratoires et cardiaques) et voyageait aussi beaucoup en Amérique du Sud et en Asie, afin de se réconcilier avec son mari.

bolenderschildrenWayne Bolender était postier et malgré la grande dépression suite à la crise de 1929, il parvient à garder son poste tout en imprimant des tracts religieux. Ils ont déménagé de l'Ohio en 1919 pour s'installer en Californie. Leur vie était ainsi assez confortable pour l'époque: ils vivaient dans un bungalow, au 4201 W. 134th St., à Hawthorne, une banlieue moderne de Los Angeles. Le couple avait l'habitude de prendre en charge des enfants non désirés (photo ci-contre) et ainsi, percevaient des allocations, leur fournissant ainsi une source de revenus supplémentaire. Ils avaient un potager avec des légumes, élevaient des poulets et des chèvres.

 >> La maison des Bolender ; Wayne et Ida Bolender 
bolenders_home_1 bolenders_wayne_1 bolenders_ida_1
bolenders  

Gladys s'installa brièvement chez eux avec sa fille, avant de retourner vivre dans son propre appartement: elle versait aux Bolender 25 dollars par mois pour s'occuper de l'enfant.
Pendant les sept années qui suivirent, les Bolender s'occupèrent de Norma Jeane, soit jusqu'en 1933.

1926_NJ_gladys_1Norma Jeane voyait sa mère le week-end (photo ci-contre), sans se rendre compte qu'il s'agissait réellement de sa mère: Marilyn racontera plus tard qu'un jour, elle appela Ida Bolender "maman" comme le faisait Lester, un petit garçon du même âge qu'avait adopté les Bolender, mais elle la reprit en lui déclarant sèchement: "Ta maman, c'est la femme aux cheveux roux qui vient te voir le week-end." Ce fut un choc pour Marilyn d'apprendre que cette visiteuse du week-end était sa mère: "Et Wayne, c'est mon père?" demanda la jeune Norma Jeane, "Non, tu dois l'appeler mon oncle" rétorqua Ida. Marilyn se retrouvait sans lien affectif, ni maternel, ni paternel: "Ils n'étaient ni ma tante, ni mon oncle, je ne faisais que vivre ici."
Les Bolender adoptèrent officiellement Lester; sans doute auraient-ils voulu faire de même avec Norma Jeane, mais Gladys s'y opposa, préférant les payer chaque mois car elle espérait reprendre la petite fille avec elle.

Certains biographes ont noirci le portrait des Bolender et quelque part, Marilyn elle même ne leur a pas lancé des fleurs en exagérant son enfance misérable: les Bolender, fondamentalistes, menait une vie régit par des règles plutôt strictes. Plus tard, Marilyn racontera que ce dont elle se souvenait à leur propos était le salut des âmes et le martinet.
Ce couple de scientiste chrétien s'efforça de l'élever avec discipline et amour, mais plus tard, Marilyn leur reprochera une certaine froideur et dureté: "Personne ne m'a jamais dit que j'étais jolie quand j'étais petite fille. On devrait le dire à toutes les petites filles, même quand elles ne le sont pas."

Marilyn racontera aussi qu'elle devait promettre de ne jamais boire ni jurer, elle devait se rendre à l'église plusieurs fois par semaine, devait prier chaque soir, et on lui répétait sans cesse qu'elle irait en enfer si elle ne respectait pas ces principes. La jeune Norma Jeane garda ainsi en secret ses rêves de vouloir chanter, danser et de jouer la comédie dans une vie fantasmée "plus intéressante que la vie que je menais"
, le cinéma étant mal vu chez les Bolender.
1927_NJ_withMaternalGdmotherDellaHogan_1Par ailleurs, c'est Della Mae Monroe, la grand-mère de Norma Jeane qui était voisine des Bolender (photo ci-contre), qui l'emmenait à l'église évangeliste 'Foursquare Gospel Church' dans laquelle elle fera baptiser sa petite fille "Norma Jeane Baker" par Aimee Semple McPherson
, surnommée Soeur Aimee.
Durant cette période, Della Monroe commençait à être persécutée: dans une interview donnée en 1966 (et diffusée dans le documentaire The Legend of Marilyn Monroe) Ida Bolender raconta que Della venait souvent voir sa petite fille à travers les vitres de la maison: elle frappait sans cesse à la porte mais un jour, n'obtenant pas de réponse, elle cassa la vitre avec son coude et les Bolender ont dû appelé la police.

Cependant, la vie de Norma Jeane chez les Bolender semble avoir été plutôt paisible et insouciante: les photos de l'époque montrent une petite fille souriante et bien habillée. Les enfants avaient des jouets, la famille organisait des fêtes et des voyages à la mer. Il y a donc bien eu des moments heureux durant son enfance chez les Bolender:
bolenders_familyelle jouait avec ses quatre frères et soeurs d'adoption: Lester, Mumsey, Alvina, Noel et Nancy, la plus jeune. Mais c'est surtout avec Lester qu'elle était le plus proche:
il n'avait en effet que deux mois de moins qu'elle, était son compagnon de jeux et camarade de classe (ils fréquentaient la même école), toujours collés l'un à l'autre, on les prenait même parfois pour des jumeaux;
D'après Nancy Jeffrey, Norma Jeane jouait à la marelle, apprenait le piano et écoutait son émission de radio préférée "The Green hornet" et "The Lone Ranger".
Norma Jeane avait un chien surnommé Tippy, que Wayne acheta et que la petite fille adorait.

>> Ida et Wayne Bolender en 1966
bolenders_interview_1 bolenders_interview_2 bolenders_interview_3

Quand Norma Jeane eut sept ans, Gladys la reprit avec elle en 1933: la petite fille ne vivra plus chez les Bolender. Ils seront cependant présents à son premier mariage avec Jim Dougherty le 19 juin 1942.
En 1942, les Bolender transforment leur maison en pensionnat pour les employés des usines proches, comme celle où Jim Dougherty travaillait. Norma Jeane allait souvent leur rendre visite et il semblerait que Marilyn avait toujours gardé contact avec les Bolender, elle aurait même appelé Wayne quelques mois avant sa mort en 1962. En 1944, la maison fut vendue à la grand-mère de Ted Hatlestad, l'actuel propriétaire. Les Bolender ont finit leur vie dans une maison voisine, au 4211 W. 134th Street, qui est devenue par la suite un restaurant chinois. Ida est morte en 1972, deux ans après son mari Wayne.

* * * * * * * * * *  

 Lester Bolender
Frère de lait de Norma Jeane
de 1926 à 1933

1932_nj_with_lester_01_1 

La mère de Lester est Pearl Wilken (née en 1909): enceinte à seize ans, elle épouse Charles Flugel le 12 août 1926. Une semaine et demie après, alors qu'elle vivait dans une tente placée dans une arrière cour d'un membre de la famille à Hawthorne, en Californie, elle donne naissance à un garçon et le fait adopter par Ida et Wayne Bolender. Pearl ne parla jamais de la naissance de son fils et garda le secret juste avant sa mort en 1988, le révélant à ses quatre autre fils, pour les informer de l'existence d'un demi-frère.
bolenders_lester_nj_1931_2En fouillant dans les papiers, la soeur de Pearl découvrit une lettre écrite par Ida Bolender, adressée à Pearl et datant de 1927: "Little Norma Jeane is with me. She is the baby girl I had when Lester came. They had great times together. Lots of people think them twins. I dress them alike at times and they do look cunning... They are full of mischief and keep me busy."
Seulement deux
mois séparaient Lester et Norma Jeane qui était née en juin 1926. Il a été adopté officiellement par les Bolender.

bolenders_children_nj_lester_girlLes enfant adoptés et / ou élevés par les Bolender, Lester, Mumsey, Alvina, Noel, Nancy, et Norma Jeane, se retrouvaient de temps en temps les dimanche après-midi. Nancy avait même emmené Norma Jeane voir sa mère Gladys au sanatorium en 1942. Tous ont assisté à son premier mariage avec Jim Dougherty.

lester-carl-bolender-26-99Adulte, Lester a servi dans la marine pendant la seconde guerre mondiale. Marié à Jean, avec qui il a eu une fille Cheryl Milham et un fils David; ainsi que deux beau-fils John Hunt et Gery Partch; il avait 15 petits-enfants et 32 arrière petits-enfants et 2 arrière arrière petits-enfants.

A partir de la lettre d'Ida Bolender, la famille de Pearl parvient à retrouver la trace de Lester Bolender qui se rendit à Colville, à Washington, en 1990, afin d'assister à une réunion avec les membres de la famille. Cependant, aucun des quatre fils n'a voulu considérer Lester comme un frère. Le fils aîné, Milton Flugel, meurt en 1999 et sa nécrologie indique que Lester est son frère. Lester meurt à son tour peu de temps après, le 31 décembre 1999, en Arizona, à l'âge de 73 ans.

>> Voir les photos de Norma Jeane et les Bolender


 (sources pour l'article:
Livres:
Les Trésors de Marilyn Monroe, de Jenna GlatzerMarilyn Monroe, de Roger Baker
Sites Internets:
biographie sur howstuffworks.com   / les fiches de cursumperficio Lester sur strickertfamily.com et sur fearandloafing.com  )


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

1927 Norma Jeane et Della

Norma Jeane, bébé, dans les bras de Della May Monroe,
sa grand mère maternelle, vers 1927.
Norma Jeane, baby, in the arms of Della May Monroe,
her maternal grandmother, circa 1927.


1927_NJ_withMaternalGdmotherDellaHogan_1 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Posté par ginieland à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2010

1927 Portrait de Norma Jeane

Portrait studio de Norma Jeane, vers 1927
Studio portrait of Norma Jeane, circa 1927

1927_NJ_01
lot923-202887_0 njbb 

> photographie annotée de la main de Grace Goddard
photograph noted by Grace Goddard's hand
"Marilyn Monroe age 2 yrs."

1927-norma_jeane-studio_portrait-grace_goddard_hand_note-1a 1927-norma_jeane-studio_portrait-grace_goddard_hand_note-1b 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par ginieland à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

1927 Norma Jeane et Lester 1

Norma Jeane (au premier plan) et Lester,
chez les Bolender, vers 1927
Norma Jeane (in the foreground) and Lester,
at the Boldender's, circa 1927


1927_NJ_02 1927_NJ_02a 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

Posté par ginieland à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

1927 Norma Jeane et Lester 2

Norma Jeane (à droite) et Lester (à gauche),
chez les Bolender, vers 1927
Norma Jeane (at right) and Lester (at left)
at the Bolender's, circa 1927

1927_NJ_with_lester_01a 

> Photo annotée par Marilyn
Photograph noted by Marilyn

1927_NJ_with_lester_01 


© All images are copyright and protected by their respective owners, assignees or others.
copyright text by GinieLand.

Enregistrer

Posté par ginieland à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,