29 février 2012

Marilyn à l'honneur au Festival de Cannes 2012

Festival de Cannes 2012 : Marilyn Monroe est à l’honneur
Article publié le 29/02/2012
en ligne sur gossy.fr

gossy_Marilyn_M_665x249 

Marilyn Monroe incarne encore et toujours la délicatesse, le charme et surtout le cinéma des années 50 !! Alors comme en France nous allons bientôt fêter la 65ème édition du Festival de Cannes, il fallait pour cet anniversaire une personne d’exception !! C’est pourquoi, l’évènement qui se déroulera en mai prochain rendra hommage à la pin-up blonde… Et pour commencer voici la première affiche du Festival :

gossy_Festival_de_Cannes_2012
 photo de Otto L. Bettmann  

Marilyn, reine du Festival !

Il faut le dire, le Festival de Cannes a l’habitude depuis plusieurs années de créer des affiches toutes plus belles les unes que les autres. L’année dernière déjà, nous avions adoré la création qui représentait l’actrice, Faye Dunaway, photographiée dans les années 70. Et qui apportait à l’évènement un goût de délicatesse et surtout de classe… Mais cette année c’est encore un peu différent car le Festival fête sa 65ème édition et pour cela il fallait trouver une actrice de charme, de classe et qui rappelait à tout le monde le cinéma. Et la voici, pulpeuse, charmante, blonde et surtout icône des années 50 : Marilyn Monroe !!

gossy_Marilyn_MonroeL’évènement qui a pour habitude de fêter de nombreux films, rendra en mai un hommage à la jolie jeune femme qui rappelons-le reste une image forte du cinéma américain. Nous découvrons donc aujourd’hui l’affiche qui lui est dédiée et l’on doit dire qu’elle est plutôt réussie !! Ainsi, la création a été confiée à l’agence “Bronx” de Paris… Celle-ci a travaillé à partir d’une ancienne photo de la pin-up prise par Otto L. Bettmann. On peut donc apercevoir les lettres de la jolie ville de Cannes mais aussi, Marilyn Monroe en train de souffler les bougies d’un gâteau d’anniversaire ! Ultra glamour… Un communiqué récent du Festival de Cannes, vient d’expliquer pourquoi cette actrice :

    “Cinquante ans après sa disparition, Marilyn Monroe demeure l’une des figures majeures du cinéma mondial, référence éternelle et résolument contemporaine de la grâce, du mystère et de la séduction. Surprise ici dans un moment d’intimité où la mythologie rejoint la réalité, Marilyn célèbre un anniversaire qui pourrait être celui de Cannes.”

    “Elle nous ensorcelle d’un geste qui se fait promesse, d’un souffle en forme de baiser. Cette rencontre, entre la parfaite incarnation du glamour et le Festival qui en est le temple, figure un idéal de simplicité et d’élégance.”

Le 65ème Festival de Cannes aura lieu du 16 au 27 mai et sera présidé par l’Italien : Nanni Moretti !!

Posté par ginieland à 11:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2012

Photos de How to marry... scène 5

Comment épouser un millionnaire
  
Photos scène 5

La scène du rêve... Pola imagine recevoir des bijoux de sultans.

sc05_htm_film_01_1 sc05_htm_film_01_3 sc05_htm_film_01_2 
sc05_htm_film_02_1 sc05_htm_film_02_4a 
sc05_htm_film_02_2 sc05_htm_film_02_4 sc05_htm_film_02_3

Sur le tournage de How to Marry scène 5

Comment épouser un millionnaire
S
ur l
e tournage - scène 5

film-HTMAM 

> Marilyn Monroe et Lauren Bacall
film-htm-11  
sc05_htm_set_MM_with_lauren_1

> photo datée de mai 1953
MONROE__MARILYN_-_HOW_TO_MARRY_A_MILLIONAIRE_MAY_21_1_62258 MONROE__MARILYN_-_HOW_TO_MARRY_A_MILLIONAIRE_MAY_21_1_17588

Chronique du Cinéma

Chronique du Cinéma
Auteur
: Pierre Lherminier

book_chronique_du_cinema_coverPrix éditeur: ? Euros
Date de sortie: avril 2002
Broché: 1054 pages
Editeur : Editions Chronique
Collection:
Chronique Them.
Langue :
français

ISBN-10: 2205053248
ISBN-13: 978-2205053241
Ou le trouver ?
amazon.fr 

Description: Le cinéma ? La plus belle histoire des temps modernes, avec ses splendeurs et ses triomphes, mais aussi ses drames et ses larmes. Le cinéma, c'est l'ascension aux étoiles de Greta Garbo ou de Marlène Dietrich, dont les silhouettes continuent d'enchanter nos rêves, mais c'est aussi la fin tragique de Rudolph Valentino ou de James Dean, fauchés en pleine jeunesse et en pleine gloire. Le cinéma, c'est une formidable machine à émotions, capable de toucher le cœur de centaines de millions d'hommes et de femmes, et de projeter sur un écran toutes les joies et toutes les peines du monde. Le cinéma, c'est l'art même d'une humanité qui a enfin pris conscience de sa dimension planétaire, c' est l'art qui a franchi toutes les frontières. Charlie Chaplin, avec son chapeau melon et sa canne, a plus fait pour la paix universelle que tous les traités internationaux !

Voilà l'histoire qui vous est racontée dans Chronique du cinéma, année par année, au jour le jour. Elle vous fera assister à la première séance de cinéma des frères Lumière, en 1895, et vous entraînera dans une passionnante aventure qui vous conduira au fil des ans jusqu'à l'apothéose du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Vous apprendrez ainsi comment se sont constitués les grands studios d'Hollywood, de Paris ou de Berlin, vous pénétrerez dans l'intimité des grands festivals, vous saurez tout des centaines de films qui ont marqué plusieurs générations de spectateurs, vous découvrirez les secrets de leur réalisation.

Cet art visuel par excellence qu'est le cinéma, Chronique du cinéma a tenu à le célébrer par l'image autant que par le texte. Aucun ouvrage n'avait jusqu'à présent offert une illustration aussi riche à votre émerveillement. Pour réunir les 3 000 photographies qui accompagnent cette " chronique ", l'éditeur a eu accès aux archives les plus rares pour en publier les plus fascinantes et les plus significatives.

Mais Chronique du cinéma est aussi un ouvrage pratique, conçu pour être facile à consulter. Chaque année est analysée de la façon suivante: un résumé des événements avec un tableau récapitulatif des principaux prix décernés en France et à l'étranger, des articles illustrés consacrés aux événements qui ont fait l'actualité de l'année, et une double page composée d'illustrations qui en raniment les meilleurs souvenirs. L'ensemble est complété, en fin de volume, par un index détaillé qui vous permettra, à tout moment, de trouver immédiatement le renseignement que vous recherchez.

> Visuel pages avec Marilyn Monroe (merci à Lolie):
book_chronique_du_cinema_marilyn_londres_1_by_lolie book_chronique_du_cinema_marilyn_mort_1_by_lolie

Posté par ginieland à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Boris Vian

*écrivain, poète, parolier, chanteur, critique et musicien de jazz (trompettiste) français.

boris_vian

Ne sachant à quel sein me vouer, j'ai choisi le plus confortable, le gauche de Marilyn Monroe.

Posté par ginieland à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

T comme Téléphone

Téléphone

marilyn_phone_4 

Marilyn gardait secret son numéro de téléphone et elle ne le communiquait qu'à ses plus proches amis. Il lui arrivait même de tourner le combiné face au mur, pour ne pas que d'éventuels visiteurs puissent lire son numéro affiché sur le cadran. A une période de sa vie, elle avait même inscrit un faux numéro sur le cadran de son combiné, qui n'était pas un numéro inventé; en effet, si quelqu'un notait ce numéro et appelait, il aurait eu au bout du fil la morgue de Los Angeles !

Toute sa vie, Marilyn passa des heures à téléphoner, elle avait même déclaré au journaliste W.J. Weatherby: "Savez-vous de qui j'ai toujours dépendu le plus ? Pas d'inconnus, ni de mes amis, mais du téléphone! Il est mon meilleur allié. J'écris rarement des lettres mais j'adore appeler mes amis, surtout tard le soir, quand je n'arrive pas à dormir.

Le numéro de téléphone de Norma Jeane était le: AR 2-2478
Le numéro de téléphone de Marilyn en 1962 était le: 472-4830
Son numéro de téléphone privé en 1962 était le: 476-1890


4/08/1962
Les dernières personnes à avoir téléphoné à Marilyn

marilyn_phone_1a

Ils sont nombreux ceux et celles qui déclarent avoir été les derniers interlocuteurs de Marilyn Monroe, le jour de sa tragique disparition, le 4 août 1962. Le Docteur Ralph Greenson, le psychiatre de Marilyn, a d'ailleurs rapporté qu'il l'avait retrouvé morte dans son lit, le combiné de téléphone à la main! On raconte aussi que tous les relevés téléphoniques de cette journée ont totalement disparu des fichiers d'enregistrements, ce qui appuie la thèse du complot autour de sa disparition qui demeure encore aujourd'hui mystérieuse.
Elle reçu des coups de fils, et en passa elle-même beaucoup, lors de sa dernière journée du samedi 4 août 1962 dans sa maison de Brentwood à Los Angeles. Bien qu'il reste difficile à savoir précisément à combien de personnes elle a parlé ce jour là via le combiné, tous ceux qui l'ont eu au téléphone ou l'ont vu la dernière semaine de sa vie, s'accordent à déclarer qu'elle était pleine de vie et resplendissante. Marilyn avait deux téléphones: un rose pour les contact courants, et un blanc, dont le numéro était réservé aux personnes qui lui étaient les plus proches. Les deux combinés avaient des fils très longs, afin de permettre à Marilyn de déambuler dans la maison avec les appareils, tout en discutant. Voici tous les noms des personnes qui ont déclaré avoir discuté avec Marilyn durant la dernière journée de sa vie, le 4 août 1962:

jeanne_carmenJeanne Carmen,
une ancienne pinup et actrice de second plan,
déclare avoir été réveillée à l'aube dans son appartement de Doheny, par le téléphone. A moitié endormie, elle écouta les angoisses de Marilyn: "Elle me raconta qu'une femme l'avait appelée toute la nuit, la harcelant et la traitant de tous les noms, avant de raccrocher. Marilyn m'assura que la voix lui était familière, sans qu'elle parvienne à mettre un nom dessus." Cette mystérieuse femme aurait ordonné à Marilyn de "laisser Bobby [Kennedy] tranquille" en l'insultant de "traînée". Les appels auraient duré ainsi jusque 5h30 du matin. Carmen ajoute que Marilyn lui demanda de venir chez elle, d'apporter des somnifères, et qu'ensemble, elles boiront du bon vin. Mais Carmen qui avait un emploi du temps chargé, expliqua que ça lui était impossible. Elles convinrent de se rappeler plus tard dans la journée. C'était l'anniversaire de Jeanne et lorsqu'elle alla chercher son courrier, elle trouva une carte que Marilyn lui avait envoyé.
Marilyn aurait rappelé Jeanne Carmen plus tard dans la journée et dans la soirée (dont un appel à 22 heures) pour insister qu'elle vienne chez elle lui apporter des cachets, mais aussi pour lui faire part de sa crainte concernant les appels téléphoniques anonymes reçus la veille, mais Jeanne aurait à nouveau décliné à cause de ses rendez-vous. Un peu après leur conversation de 22h, le téléphone de Carmen sonna à nouveau, mais elle ne décrocha pas.
Source : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.
N.B: Les propos de Jeanne Carmen sont suspicieux pour de nombreux fans. Elle a toujours affirmé avoir été une amie très proche de Marilyn, et ce, pendant de nombreuses années. Le problème est qu'il n'existe aucune preuve de leur amitié: aucun témoignage de proches de Marilyn, aucun documents papiers tels que mots ou lettres, ni aucune photographie les représentant ensemble.

isadore_millerIsadore Miller,
le père du dernier et troisième époux de Marilyn, Arthur Miller,
aurait appelé au cours de la matinée. Il ne parvint cependant pas à parler à Marilyn: elle était en effet occupée à sa toilette mais elle lui fit rapporter qu'elle le rappellerait plus tard, ce qu'elle ne fit poutant pas. Isadore Miller trouva curieux le fait qu'elle ne le rappela pas, car Marilyn était très proche et dévouée à son ex beau-père; elle avait pour habitude de suspendre toute activité afin de s'entretenir avec lui.
Source : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.

Ralph_RobertsRalph Roberts,
masseur et ami de Marilyn,
affirme que Marilyn l'appela au cours de la matinée pour lui demander un service: elle voulait que Ralph lui trouve le disque d'un chanteur qu'elle aimerait aider. Elle proposa ensuite à Ralph de dîner chez elle le soir (une simple grillade dans le patio); ils convinrent d'en reparler plus tard dans la journée car Marilyn devait confirmer s'il elle serait libre ou non pour la soirée. Il rappela donc Marilyn à 18h30 pour savoir s'il devait venir ou non dîner. Mais c'est Ralph Greenson qui lui répondit que Marilyn était sortie (faire un tour à plage avec Mrs Murray). Puis Ralph Roberts raconte que le lendemain, en écoutant son répondeur téléphonique, il reçut deux messages d'une voix bredouillante, qui raccrocha, l'appel se situant entre 21h30 et 22h. Il pense qu'il s'agit de Marilyn car seules deux personnes possédaient son numéro, Ralph Roberts venant d'emménager.
Source : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.  

sidney_skolskySidney Skolsky,
journaliste et ami proche de Marilyn,
avait l'habitude de téléphoner à Marilyn chaque week-end. Ce samedi matin, il raconte que les confidences que Marilyn lui a faite sur la famille Kennedy était quelque peu alarmante. Il demanda à sa fille Steffi de prendre l'écouteur afin qu'elle serve de témoin. Marilyn lui fit part de ses projets pour sa soirée: "Je descendrai peut-être jusqu'à la plage. Tout le monde y sera." Steffi se souvient que Marilyn devait voir l'un des frères Kennedy (apparemment Robert Kennedy) chez les Lawford; Marilyn aurait était jalouse de son attachée de presse Pat Newcomb, qui avait 12 ans de moins qu'elle, elle aurait ajouté "Pat est jalouse de moi" en faisant allusion à sa relation avec Kennedy.
Sources : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.
Enquête sur un assassinat, de Don Wolfe.

lena_pepitoneLena Pepitone,
employé de maison de Marilyn à New York,

affirme que Marilyn lui téléphona plusieurs fois de Californie dans la premiere semaine d'août, et elle lui aurait confié d'une part, qu'elle attendait son amant José Bolanos avec une certaine anxiété car elle redoutait de lui dire qu'elle préférait réfléchir avant de prendre une décision. D'autre part, Marilyn aurait été aussi anxieuse vis à vis des studios, faisant part à Pepitone de sa peur d'être à nouveau renvoyée par la  20th Century Fox, ce à quoi Pepitone lui aurait répondu :"Je la gronde d'imaginer des choses pareilles et elle reconnait qu'elle est stupide. En dehors de cela, tout semble aller pour le mieux".
Le samedi 4 août, Pepitone aurait reçu un appel de Marilyn dans l'après-midi pour s'assurer que son employée était à jour dans ses tâches et de lui demander si elle était allée à son appartement new-yorkais, si elle a renvoyé le courrier, si tout est bien rangé et en ordre, si sa garde robe est prête et en parfait état, pour le cas où elle reviendrait sans prevenir, si il y a du champagne etc... Pepitone rapporte que Marilyn avait pleins de projets en tête, dont celui d'organiser une "lasagnes-partie" pour une quarantaine de personnes, en l'honneur de José Bolanos, le jour de la fête du travail à New York. Marilyn y aurait prévu d'y convier ses amis new-yorkais et aurait ainsi demander à Pepitone de rendre l'appartement rutilant: "Je voudrais que José le trouve à son goût ; quant à toi, je suis sûre qu'il t'aimera!". Elle ajoute que Marilyn était en pleine forme, qu'elle prévoyait du repos en vue de la reprise du tournage de "Something's got to give"; elle aurait terminé la conversation par: "Donne un gros, gros baiser a Joey et Johnny (les enfants de Pepitone) de la part de Marilyn, et dis leur bien que je n'oublie pas Disneyland... A très bientôt!".

Marilyn Monroe secrète, de Lena Pepitone

joe_dimaggio_jrJoe DiMaggio Jr,
le fils de son second mari Joe DiMaggio,
tente de joindre Marilyn par téléphone (par PVC de son camp d'entraînement à Pendleton en Californie où il est engagé dans les Marines) à deux reprises dans la journée; à chaque fois, c'est Eunice Murray qui lui répond que Marilyn est sortie.
Il parvient enfin à l'avoir au bout du film, après le départ de Greenson (vers 19h20). Ils parlent ensemble une vingtaine de minutes. Joe Jr fit part à Marilyn qu'il venait de rompre avec sa fiancée, ce qui réjouissa Marilyn qui n'appréciait pas la petite amie de Joe Jr.
Sources : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.
Le journal Daily News du 8 août 1962 

ralph_greensonLe Docteur Ralph Greenson,
le psychiatre de Marilyn,
aurait reçu à son domicile un coup de fil de Marilyn vers 16h30: "Elle semblait assez déprimée et sous l'emprise d'une drogue. Je me rendis chez elle."
Marilyn était énervée contre Pat Newcomb, son attachée de presse qui avait passée la nuit chez Marilyn et qui avait dormi plus de 15 heures d'affilées tandis que Marilyn avait passé une nuit d'insomnies. Greenson va rester plus de 2 heures chez Marilyn, jusqu'à temps qu'elle se soit calmer et repart à 19h15.
Arrivé chez lui, pendant qu'il se prépare pour sortir dîner, Marilyn l'appelle à 19h40 pour lui rapporter sa conversation avec Joe Jr. Son ton était enjoué et Greenson lui conseille de passer une bonne nuit de sommeil et de le rappeler le lendemain matin. Marilyn lui aurait demandé s'il avait son flacon de Nembutal, qu'elle cherchait partout. Pensant qu'elle n'avait pas de somnifères à sa disposition, Greenson n'était pas inquiet. Puis à 3 heures du matin, Eunice Murray appelle chez Greenson pour faire part de son inquiétude car la lumière de la chambre de Marilyn est restée allumée et elle ne répond pas. Eunice alla voir à l'extérieur de la maison et constata par la fenêtre que Marilyn était immobile sur son lit.
Source : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.

Henri Rosenfeld,
riche ami new-yorkais de Marilyn,
aurait téléphoné à Marilyn entre 20 et 21 heures (heure californienne). Elle répondit elle-même. Ils parlèrent d'une soirée théâtrale qui se déroulerait en septembre. Elle semblait groggy mais selon Rosenfeld, cet état n'était pas inhabituel chez Marilyn.
Sources: Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers. 
Enquête sur un assassinat, de Don Wolfe. 

peter_lawfordPeter Lawford,
ami de Marilyn, marié à Patrica Kennedy (soeur de JFK et RKF),

aurait reçu la visite de Marilyn, accompagné de sa gouvernante et infirmière Eunice Murray, dans l'après-midi. Ils se seraient promenés sur la plage. Il invita Marilyn à venir passer la soirée pour un dîner entre amis. Marilyn aurait refusé, mais il l'appela peu avant 20 heures pour tenter de la convaincre de les rejoindre. Il raconta alors que Marilyn semblait comme droguée et aurait conclu leur conversation par "Dit au revoir à Pat... Dit au revoir au Président". Il s'inquiéta de son état et appela son agent Milton Ebbins, pour qu'il contacte l'avocat de Marilyn, Milton Rubbin, afin que l'un d'eux s'informe de visu chez Marilyn. Lawford ne voulait pas se rendre personnellement chez Marilyn, afin d'éviter un scandale, car il pressentait que quelque chose n'allait pas.
Source
: Marilyn Monroe, de Donald Spoto. 
 

milton_rudinMilton Rudin,
avocat de Marilyn en 1962,

déclare lors de son interrogatoire de police (mené par le lieutenant Amstrong le 6 août) que son secrétaire a reçu un appel à 20h25 de Milton Ebbins qui lui priait de le rappeler. Le message lui fut transmis à 20h30 et Rudin rappela Ebbins à 20h45, qui lui demanda d'appeler chez Marilyn afin de s'assurer qu'elle aille bien, ou le cas échéant, de contacter le médecin de Marilyn. Vers 21 heures, Rudin appelle donc chez Marilyn et c'est Eunice Murray qui lui répond, lui assurant que Marilyn se porte bien. Murray va d'ailleurs confimer l'appel de Rudin, mais soutient qu'il ne fit aucune allusion aux paroles tragiques par lesquelles Marilyn aurait conclu sa dernière conversation téléphonique avec Lawford. Pensant que Marilyn était simplement déprimé, comme elle l'avait déjà été par le passé, Rudin ne pensa pas que quelque chose de plus grave aurait pu se produire.
Sources: Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers. 
Enquête sur un assassinat, de Don Wolfe.
Marilyn Monroe: A Case for Murder  de Jay Margolis.

sidney_guilaroffSidney Guilaroff,
l'un des coiffeurs de Marilyn,
aurait reçu chez lui deux appels téléphoniques de Marilyn:
Dans le premier, en fin d'après-midi, Marilyn était boulevsersée, en larmes et presque hystérique. Elle rapporte à Guilaroff que Bobby Kennedy était venu chez elle avec Lawford, et qu'il l'avait menacée avant qu'une violente dispute n'éclate: "Bobby Kennedy est venu ici et il m'a menacée, il a crié après moi et m'a bousculée !" Bobby lui avait dit: "Si tu me menaces, Marilyn, on ne manque pas de moyens de te faire taire." Guilaroff était un peu abasourdi par ces propos, car il n'était pas au courant des liens entre Marilyn et les Kennedy. "Elle avait peur. Elle était terrifiée. J'ai tenté de la calmer." dira bien plus tard Guilaroff. 
Dans le second, vers 21h30, Marilyn était calme, mais à la voix appeurée; elle lui aurait dit qu'elle "était très déprimée". Pour Guilaroff, habitué aux caprices des stars et aux manières insolites de Marilyn, il n'y avait rien d'affolant. "Je lui ai dit que nous pourrions en reparler le lendemain matin à l'Holiday Inn. Jamais je n'aurais pu imaginer que plus jamais nous ne parlerions ensemble." Elle aurait confié à Guilarrof qu'elle "savait des tas de secrets dangeureux" avant de raccrocher.
Sources
: Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers. (Guilaroff refusa de s'exprimer auprès de Summers).
Enquête sur un assassinat, de Don Wolfe. 

jose_bolanosJosé Bolanos,
l'amant mexicain de Marilyn,
a téléphoné à Marilyn entre 21h30 et 22h00, depuis le Ships Restaurant, situé non loin du domicile de Marilyn. Il racontera qu'elle lui aurait dit "quelque chose de choquant" et qu'elle coupa court à la conversation, en posant le combiné sans raccrocher, mais il a cependant toujours refusé de livrer de plus amples détails sur le contenu exact de leur dernière discussion. Il affirmera simplement que "Marilyn m'a dit quelque chose qui, un jour, sera un choc pour le monde entier."
Sources : Les vies secrètes de Marilyn Monroe, d'Anthony Summers.
Enquête sur un assassinat, de Don Wolfe.
Le journal Daily News du 8 août 1962


Les photos de Marilyn au téléphone, cliquez sur la bannière: 

album Marilyn téléphone

Posté par ginieland à 16:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Paris Match 9/04/1955

mag_pm_1955_coverLe magazine Paris Match n°315, du 9 au 16 avril 1955, consacrait un article de 2 pages de "Marilyn au gala des artistes sourit sur un éléphant rose à son mari retrouvé" de la soirée caritative au Madison Square Garden du 30 mars 1955. Marilyn est la vraie star de la soirée, apparaissant juchée sur un éléphant peint en rose. Dans le public, Joe DiMaggio, son ex-mari, est venu l'applaudir.
Photos de Walter Carone.

mag_pm_1955_04_09_num315_p1 mag_pm_1955_04_09_num315_p2

(merci Lolie pour les scans)
mag_pm_1955_circus_p1a_by_lolie  mag_pm_1955_circus_p2a
mag_pm_1955_circus_p1b_by_lolie  mag_pm_1955_circus_p2b 

Posté par ginieland à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Nos Films de Toujours

Nos films de toujours
Auteur
s: Marc Combier, Monsieur Cinéma.
Préface de: Pierre Tchernia.

book_nos_films_coverPrix éditeur: 22 Euros
Date de sortie: octobre 2006
Broché: 384 pages
Editeur : Larousse
Collection:
Art & Sciences Humaines
Langue :
français

ISBN-10: 2035826608
ISBN-13: 978-2035826602
Ou le trouver ?
amazon.fr 

Description:Plus de 300 films présentés à travers leurs images marquantes ; le résumé, la petite histoire, le tournage, les acteurs-vedettes, etc.
Un ouvrage destiné au grand public très visuel : 1 200 photos de films ; répondant à toutes les attentes des spectateurs de cinéma Films de genres (SF, western, aventures, polar) Succès du box office (Star Wars, Danse avec les loups, Indiana Jones, Taxi) Grandes rediffusions télévisées (La Grande Vadrouille, Lawrence d'Arabie, L'Homme de Rio, etc.) Grands classiques (Citizen Kane, Le Guépard, La Femme dur boulanger...) ; organisé en fonction des désirs de chacun : rire, frémir, s'émouvoir, etc. 

> Visuel films avec Marilyn Monroe (merci à Lolie):
book_nos_films_p62_by_lolie book_nos_films_p130_by_lolie book_nos_films_pmisf_by_lolie book_nos_films_p256_by_lolie

Posté par ginieland à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2012

Marilyn chez MAC

leparisien_logoMAC annonce le lancement de produits cosmétiques inspirés par Marilyn Monroe
Article publié le 23/02/2012
en ligne sur leparisien.fr

mm_mac 

La société MAC Cosmetics a annoncé le lancement mondial en octobre d'une ligne de beauté inspirée par la star du des années 1950 .

WWD rapporte le 22 février que cette ligne de produits cosmétiques comprendra des ombres à paupières, des rouges à lèvres, des vernis à ongles et des eye-liners - les prix allant de 15 à 27 dollars.

Cette annonce arrive à un moment où Marilyn Monroe fait de nouveau parler d'elle.

a ainsi été nominée aux Oscars pour son interprétation de la célèbre actrice dans le biopic My Week With Marilyn, et l'intérêt pour ses lèvres rouges et son fameux grain de beauté semble être ravivé.

Pour voir comment recréer le look de Marilyn Monroe, voici un tutoriel de pixiwoo sur YouTube :

Par ailleurs, la société Estée Lauder a annoncé cette semaine s'être associée avec la série TV Mad Men, dont l'action se déroule dans les années 1960, pour lancer une autre ligne de beauté "vintage".

La première des deux éditions limitées Mad Men sera disponible à partir du 18 mars sur esteelauder.com/madmen et bloomingdales.com.

MAC_Marilyn_Monroe___Resenha_Chic 

Posté par ginieland à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Modern Screen September 1954

mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_cover_1Le magazine américain Modern Screen, de septembre 1954, consacrait sa couverture à Marilyn Monroe et un article intitulé "Marilyn talks about Joe and Babies" par Sheilah Graham.

mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p1 mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p2 mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p67 mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p69a mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p69b mag_ModernScreenMag_US_1954_sept_p70

Posté par ginieland à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,